HomeLa force de la copie

HomeLa force de la copie

La force de la copie

Le pouvoir de la copie, entre philologie, archéologie et histoire de l’art. Regards croisés sur les copies d’œuvres antiques et leur réception.

*  *  *

Published on Friday, December 09, 2022

Abstract

Le colloque sur le pouvoir de la copie entend associer deux domaines, l’archéologie et l’histoire de l’art d’une part, la philologie de l’autre, qui, tout en appréhendant le phénomène, ont jusqu’ici largement fonctionné de façon indépendante. Tandis que la question de la copie reste fondamentale en histoire de l’Art, les travaux du critique littéraire G. Genette, qui s’était donné pour objet de cerner les notions de copie, face à celles de citation, d’allusion ou de plagiat, ont permis de rapprocher les points vue philologiques et artistiques. Se dégagent quelques questions importantes comme par exemple celles de la pratique de la copie, de l’identité de l’auteur et de son style, du contexte d’insertion et de réception des œuvres.

Announcement

Présentation

La copie surprend par son omniprésence et pas seulement là où l’on l’attend, dans le kitsch ou le commerce des reproductions à plus ou moins vil prix. De fait, elle abonde en art et en philologie : en Art elle reste l’un des outils nécessaires non seulement de la formation, mais aussi de la création ; en philologie, elle participe à l’acte irremplaçable de transmission. Elle a nourri réflexions et enquêtes scientifiques depuis la fin du XXe s. qui ont toutes pointé la porosité des frontières entre l’original et la copie. L’histoire de l’art antique, plus spécifiquement romain, a constitué un domaine d’application particulièrement fécond tant les rapports de Rome à la Grèce, sous forme d’emprunts et de transferts culturels, y invitent naturellement : la copie est un phénomène largement attesté à Rome, quelles que soient les réserves que l’on puisse émettre sur la notion de « copies romaines d’art grec ». Par ailleurs, le lien constant entretenu par le Moyen Age avec les œuvres antiques, ainsi que la redécouverte de l’Antiquité à la Renaissance et au XVIIIe s., ont nourri des entreprises d’édition, de collection et de restauration qui impliquent à des degrés divers un travail et une réflexion sur l’original.

Le colloque sur le pouvoir de la copie entend associer deux domaines, l’archéologie et l’histoire de l’art d’une part, la philologie de l’autre, qui, tout en appréhendant le phénomène, ont jusqu’ici largement fonctionné de façon indépendante. Tandis que la question de la copie reste fondamentale en histoire de l’Art, les travaux du critique littéraire G. Genette, qui s’était donné pour objet de cerner les notions de copie, face à celles de citation, d’allusion ou de plagiat, ont permis de rapprocher les points vue philologiques et artistiques. Se dégagent quelques questions importantes comme par exemple celles de la pratique de la copie, de l’identité de l’auteur et de son style, du contexte d’insertion et de réception des œuvres.

Le colloque offrira l’occasion de réévaluer ce que cache encore le terme de copie, tant dans le domaine philologique qu’artistique et de prendre en compte les évolutions historiques de cette notion, ainsi que le contexte et la réception de ces productions qui sont tout sauf secondaires

Programme

Jeudi 12 janvier, Uni Philosophes, salle Phil 211

Concevoir la copie

13 :45 – 14 :15 Accueil, ouverture

  • 14 :15 – 14 :45 François Blanchetière, La copie à l’épreuve des mots et des techniques
  • 14 :45 – 15 :15 Lorenz E. Baumer, La copie comme concept intellectuel – historiographie d’un terme crucial dans l’histoire de l’art antique

Copies et textes 1

  • 15 :15 – 15 :45 Sam Mirelmann, Copying. Bilingual Scholarship and the Reception of Antiquity in Early Mesopotamia

15 :45 – 16 :15 Pause

  • 16 :15 – 16 :45 Jean-Camille Richer, Autocitation, performance et chant amébée : trois modalités de la copie dans les Idylles de Théocrite
  • 16 :45 – 17 :15 Damien Nelis, Exemplaria graeca : comment reproduire la poésie grecque à Rome
  • 17 :15 – 17 :45 Luke Roman, The poetics of simulation in Martial’s Epigrams : objects, substances, places

17 :45 – 18 :15 Pause

Keynote lecture, Uni Philosophes, salle Phil 201

  • 18 :15 – 19 :00 Eugenio Polito, Copie et original dans la sculpture classique : réflexions sur les effets d’une déconstruction

19 :30 Dîner

Vendredi 13 janvier, Uni Philosophes, salle Phil 211

Copies et textes 2

9 :00 – 9 :15 Café d’accueil

  • 9 :15 – 9 :45 Emmanuel Dupraz, Copie sur matériel périssable, copie sur bronze, copie sur pierre : les texte normatifs de l’Italie médio-républicaine et leur affichage
  • 9 :45 – 10 :15 Alice Borgna, Une copie de voyage : le De medicina Plinii

10 :15 – 10 :45 Pause

Réception et copies 1

  • 10 :45 – 11 :15 Immacolata Eramo, Copier pour innover en guerre. La réception des modèles classiques dans la littérature militaire byzantine
  • 11 :15 – 11 :45 Audrey Denis-Bosio, Auguste Verchères de Reffye et les machines de guerre romaines : copies et expérimentation dans l’archéologie sous le Second Empire
  • 11 :45 – 12 :15 Julien Bellarbre, La copie des œuvres de l’Antiquité dans l’historiographie monastique aquitaine : l’exemple de la Chronique de Saint-Maixent (XIIe siècle)

12 :15 – 14 :00 Déjeuner

Réception et copies 2

  • 14 :00 – 14 :30 Maurice Brock, La « copie » du Laocoon de Baccio Bandinelli (1520-1524) et sa réception contemporaine
  • 14 :30 – 15 :00 Virginie Nobs, Copies ou recréations ? La transmission des modèles statuaires dans l’Antiquité et à l’époque moderne
  • 15 :00 – 15 :30 Hélène Bédoire-Besson, Originaux ou copies ? Les bronzes campaniens de l’atelier Sabatino De Angelis

15 :30 – 16 :00 Pause

Art et technologie 1

  • 16 :00 – 16 :30 Emeline Hedrich, « Copié.e d’après l’antique » : un juteux marché au 17e siècle
  • 16 :30 – 17 :00 Manuel Royo – Antoine Parlebas, Le Génie et la Méthode : refaire de l’antique au XVIIIe s., un débat entre Diderot et Caylus

17 :00 Déplacement et visite de la Collection des moulages de l’Université de Genève

19 :00 Dîner

Samedi 14 janvier, Uni Philosophes, salle Phil 211

Art et technologie 2

9 :00 – 9 :15 Café d’accueil

  • 9 :15 – 9 :45 Vasiliki Barlou-Jaeggi, Embellir le passé ? Les reproductions galvanoplastiques de Gilliéron
  • 9 :45 – 10 :15 Corentin Luneau, « Haut en couleur » Éclairages sur la mise en couleur des épreuves archéologiques, autour des « Cours de sculptures » du Crystal Palace et des productions de l’atelier Gilliéron

10 :15 – 10 :45 Pause

  • 10 :45 – 11 :15 Patrizia Birchler Emery, Copier pour comprendre : l’archéologie expérimentale comme méthode de recherche
  • 11 :15 – 11 :45 Michel Tarpin, La réplique au temps de NTF

11 :45 – 12 :00 Clôture 12 :30 Déjeuner et départ

Comité d’organisation

  • E. Baumer, Dept des Sciences de l’Antiquité, Université de Genève
  • Royo, CeTHiS université de Tours,
  • Vial-Logeay, ERIAC université de Rouen

Places

  • Site Uni Philosophes - Boulevard des Philosophes 22
    Geneva, Switzerland (1204)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Thursday, January 12, 2023
  • Friday, January 13, 2023
  • Saturday, January 14, 2023

Keywords

  • histoire de l'art, archéologie, réception de l'Antiquité, sculpture, littérature, histoire de texte, langue ancienne

Contact(s)

  • Manuel Royo
    courriel : royo [at] univ-tours [dot] fr
  • Lorenz E. Baumer
    courriel : Lorenz [dot] Baumer [at] unige [dot] ch
  • Anne Vial-Logeay
    courriel : anne [dot] vial-logeay [at] orange [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Manuel Royo
    courriel : royo [at] univ-tours [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« La force de la copie », Conference, symposium, Calenda, Published on Friday, December 09, 2022, https://doi.org/10.58079/1a5w

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search