HomeDe quel monde la Comédie est-elle l’épopée ?

HomeDe quel monde la Comédie est-elle l’épopée ?

*  *  *

Published on Thursday, December 15, 2022

Abstract

Aujourd’hui, la fortune « mondiale » de Dante et de la Comédie en particulier, encourage une réflexion renouvelée sur le caractère « épique » de ce texte. À partir précisément de l’idée hégélienne (dans l’Ésthétique) selon laquelle l’épopée est le genre fondateur qui exprime la totalité d’un monde et d’un peuple, on peut se poser la question de savoir si la « mondialisation de Dante » en cours depuis des décennies (et qui a en réalité débuté au XIXe siècle) correspond à une quelconque activation ou ré-activation de sa « fonction épique ». Ce colloque fera place à des interventions sur l’histoire de la réception épique de la Commedia tout comme à des réflexions visant la « nouvelle épicité » de Dante et son lien avec le contexte « mondial ». Il se déroulera en deux journées sur les sites de l’Université de Lorraine (Nancy) et de l’université Sorbonne Nouvelle (Paris), et verra intervenir des chercheurs confirmés spécialistes de Dante et de l’épopée mais également des jeunes chercheurs (jeunes docteurs ou doctorants).

Announcement

Argumentaire

“On a regardé ce salmigondis comme un beau poème épique”: ce jugement sarcastique de Voltaire à propos de la Comédie de Dante (et de ses interprètes), prononcé au milieu du XVIIIe siècle (Lettre sur le Dante, 1756), peu de temps avant le tournant qui ramènera Dante au centre de la scène littéraire européenne après une longue éclipse, nous offre un accès décalé, et de ce fait stimulant, à la question du statut épique du chef-d’œuvre dantesque, en tant qu’il peut cristaller une série de questionnements sur sa réception internationale, sur sa double inscription dans une tradition qui le précède et dans une autre qui l’englobe ou qui l’encercle, sur son lien à la classicité et à la modernité, mais également à ce qu’on appelle la post-modernité littéraire et culturelle.

Le rapport controversé à l’épopée antique est au cœur même du texte dantesque et de son identité, liée à une filiation virgilienne dont le sens a toujours été légitimement interrogé. Les querelles théoriques qui se multiplient à partir de la seconde moitié du XVIe siècle, dans le cadre de l’institutionnalisation d’un discours normatif s’appuyant sur Aristote et visant l’établissement de ce qu’on a appelé une “police littéraire”, prennent à leur compte l’interrogation de la référence épique et la traitent comme une alternative à d’autres “généricités” possibles (la comédie, la satire: on pense tout de suite aux traités de Iacopo Mazzoni et Alessandro Cariero caricaturés dans un célèbre Ragguaglio de Traiano Boccalini), chaque assignation générique étant évidemment porteuse d’une assignation esthétique et idéologique différente.

À côté de la “réception théorique”, la “réception productive” dessine également des généalogies où Dante peut figurer comme l’un des ‘passeurs’ qui permettent à l’épopée ancienne de franchir la frontière moderne (par son interprétation chrétienne et spirituelle du geste héroïque, notamment). Or, la condamnation de Voltaire (loin d’être isolé dans sa position: on rappelera au moins le cas tout aussi retentissant de Bettinelli) semblerait marquer un déclin sans possible retour pour cette lecture ‘modernisante’ de Dante à l’aune de la catégorie épique. Mais, au contraire, la nouvelle conception romantique et idéaliste de l’épopée d’un côté, le retour en gloire de Dante en tant que “père” de la nation italienne d’un autre côté, ouvriront d’autres scénarios, et ce bien au-delà des frontières italiennes.

Ajourd’hui, la fortune “mondiale” de Dante et de la Comédie en particulier, encourage une réflexion renouvelée sur le caractère “épique” de ce texte. A partir précisément de l’idée hégélienne (dans l’Esthétique) selon laquelle l’épopée est le genre fondateur qui exprime la totalité d’un monde et d’un peuple, on peut se poser la question de savoir si la “mondialisation de Dante” en cours depuis des décennies (et qui a en réalité débuté au XIXe siècle) correspond à une quelconque activation ou ré-activation de sa “fonction épique”. Dans cette hypothèse, qui implique qu’on s’intéresse aux formes multiples et non plus seulement littéraires de l’actualisation de la mémoire du texte dantesque (qui a envahi les domaines les plus proches comme les plus éloignés, des arts figuratifs à la danse, de la publicité à la musique pop, des réseaux sociaux aux mangas), on peut sans doute se demander si une nouvelle “communauté mondiale” – et laquelle - se reconnaîtrait dans un texte mythifié et iconisé, qui ne cesse d’élargir sa sphère d’influence en même temps que ses modes de lecture et d’”exploitation” se multiplient et se diffusent avec l’ampleur et la rapidité d’une contagion.

Pour traiter les questions évoquées, ce colloque  (qui est la première étape d’une série de quatre manifestations co-organisées par les Universités de Barcelone, Buenos Aires, Nancy, Paris et Zürich sur l’actualité et l’actualisation de Dante dans le monde contemporain) fera place à des interventions sur l’histoire de la réception épique de la Commedia tout comme à des réflexions visant la “nouvelle épicité” de Dante et son lien avec le contexte “mondial”.

Il se déroulera en deux journées sur les sites de l’Université de Lorraine (Nancy) et de l’Université Sorbonne Nouvelle (Paris), et verra intervenir des chercheurs confirmés spécialistes de Dante et de l’épopée mais également des jeunes chercheurs (jeunes docteurs ou doctorants).

Les frais d’hébergement seront assurés par l’organisation; pour les frais de déplacement des subventions pourront être accordées, notamment aux doctorants et jeunes docteurs, en fonction des demandes et des disponibilités. Des interventions à distance pourront être envisagées si nécessaire.

Modalités de contributions

Les propositions d’intervention (titre, présentation synthétique du contenu, CV synthétique) doivent parvenir aux adresses suivantes :

  • Philippe Guérin: philippe.guerin@sorbonne-nouvelle.fr
  • Giuseppe Sangirardi: giuseppe.sangirardi@univ-lorraine.fr

au plus tard le 31 mars 2023.

Dates prévues du colloque : 22-23 novembre 2023

Comité scientifique

A.Casadei (Università di Pisa), M. Ciccuto (Università di Pisa), E. Coggeshal (Stanford University), N. Havely (University of York), Ph. Guérin (Paris Sorbonne Nouvelle), S. Netto Salomao (Sapienza Università di Roma), M. Pérez Carrasco (Universidad de Buenos Aires), L. Pertile (Harvard University), R. Pinto (Universitat de Barcelona), C. Rossi (University of Zurich), G. Sangirardi (Université de Lorraine), N. Tonelli (Università di Siena).

Organisation

Colloque International organisé par l’ANR DHAF (pôle Paris Sorbonne Nouvelle) et le projet MODA (Université de Lorraine) avec le soutien du Centre d’Etudes et de Recherche sur la Littérature Italienne du Moyen Âge (CERLIM-LECEMO, Sorbonne Nouvelle)

Subjects

Places

  • Paris, France (75)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Friday, March 31, 2023

Keywords

  • Dante, réception mondiale, épopée, mondialisation

Contact(s)

  • Giuseppe Sangirardi
    courriel : giuseppe [dot] sangirardi [at] univ-lorraine [dot] fr

Information source

  • Giuseppe Sangirardi
    courriel : giuseppe [dot] sangirardi [at] univ-lorraine [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« De quel monde la Comédie est-elle l’épopée ? », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, December 15, 2022, https://doi.org/10.58079/1a6o

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search