HomeLe triangle Chine – Russie – Afrique(s) : quels enjeux pour le triangle France – Europe – Afrique(s) ?

HomeLe triangle Chine – Russie – Afrique(s) : quels enjeux pour le triangle France – Europe – Afrique(s) ?

*  *  *

Published on Monday, December 19, 2022 by Sarah Zingraff

Summary

L’Institut d’études de géopolitique appliquée (IEGA) en partenariat avec le Centre d’analyse et de prospective sur les Afriques (CAP-Afriques) organisent, pour la deuxième édition, un colloque international consacré à la géopolitique de l’Afrique contemporaine. Considérant l’évolution du système international et la multiplication des crises plurielles, ce colloque se proposera d’aborder en particulier la problématique des relations trilatérales, notamment entre la Chine, la Russie et l’Afrique, ainsi que les enjeux pour le triangle France, Europe et Afrique. Pour ce faire, le colloque sera organisé de plusieurs axes de recherche ayant chacun un prisme spécifique, tout en maintenant une approche transversale et pluridisciplinaire.

Announcement

Argumentaire

L’Institut d’études de géopolitique appliquée (IEGA) en partenariat avec le Centre d’analyse et de prospective sur les Afriques (CAP-Afriques) organisent, pour la deuxième édition, un colloque international intitulé : « Le triangle Chine – Russie – Afriques : quels enjeux pour le triangle France – Europe – Afrique ».

Les crises multifactorielles qui émaillent les relations internationales, notamment depuis la fin de la guerre froide, sont de nature à ébranler le système international imposant inéluctablement un monde multipolaire de fait. Il s’ensuit un basculement du monde vers de nouvelles dynamiques géopolitiques dont l’ascension chinoise et russe en Afrique est une des manifestations voire une des causes.

Jadis partenaires privilégiés et historiques des Etats africains, la France et l’Europe, rattrapées par les faits, doivent désormais renégocier leur positionnement stratégique dans ce continent. Cette situation impose à l’Afrique l’opportunité et la contrainte de devoir de faire des choix entre différents modèles de partenariat concurrent. La Russie et la Chine n’imposent aucune condition à leurs partenariats. Tandis que la France et l’Europe sont restées fermes sur les normes de la gouvernance, de la démocratie et des droits de l’Homme. Par ailleurs, l’influence chinoise a été minutieusement construite. La Chine favorise à la fois des relations bilatérales et des deals avec des communautés économiques régionales africaines. Ainsi, pour asseoir son influence, elle investit massivement dans le domaine de l’éducation, de la construction, du secteur pétrolier, minier et forestier. Dans le prolongement de ces investissements, la Chine a également financé le nouveau siège de l’Union africaine et développé des sommets de haut niveau avec ses partenaires africains, notamment le Forum sur la coopération sino-africaine.

A côté de la Chine, la Russie est dans une course pour son positionnement stratégique en Afrique. Le Sommet et Forum économique Russie-Afrique est une « arme » de l’offensive diplomatique russe. En outre, les voyages de Sergueï Lavrov en Egypte, en République du Congo, en Ouganda et en Ethiopie sont un exemple tangible du positionnement géostratégique en Afrique et un message tendant à démontrer que la Russie maintient sa position sur la scène internationale malgré les nombreuses sanctions de l’Europe et ses alliés. Toutes les stratégies mises en œuvre par les puissances étrangères pour consolider leur positionnement stratégique sur le continent, démontrent sans ambages que l’Afrique est un continent très convoité, car son attractivité est désormais incontestable.

De ce qui précède, plusieurs interrogations méritent d’être abordées, qui touchent aux relations trilatérales : la coopération entre la Chine, la Russie et l’Afrique, quels enjeux pour le triangle France – Europe – Afrique ? Quel est le véritable impact économique de ses relations partenariales en Afrique ? L’Afrique fait-elle preuve de rationalité et pragmatisme vis-à-vis de ses partenaires ? Comment peut-elle tirer meilleur profit de ces offres partenariales ? Telles sont en partie quelques interrogations que ce colloque se propose de répondre.

Axes thématiques

Les axes non exhaustifs du colloque :

Axe 1 : Perspective historique de l’évolution des relations avec l’Afrique

Les relations partenariales entre l’Afrique et les puissances extérieures sont très anciennes. Mais elles vont s’intensifier à la fin de la guerre froide à partir des années 1990, période avant laquelle la France et l’Europe étaient des partenaires privilégiés. Cependant, la situation semble s’équilibrer avec la montée en puissance de la Chine et de la Russie en Afrique. La Chine n’est pas un nouvel acteur sur le continent africain, mais l’ampleur et la nature des relations ont diamétralement changé depuis la fin des années 1990 (Shinn D. et Eisenman J., 2012). La Russie, quant à elle, se trouve dans un tâtonnement diplomatique afin d’affirmer sa puissance et son influence en Afrique. Comment les partenariats de l’Afrique avec la France, l’Europe, la Chine et la Russie évolue-t-elle ? Comment l’Afrique a pu construire des partenariats avec ces puissances extérieures ? Quelle est la nature de ces partenariats ? Il s’agira, dans une perspective historique, d’analyser la construction et l’évolution des relations partenariales entre l’Afrique et ses partenaires étrangers.

Axe 2 : Analyse de l’attractivité de l’Afrique et ses enjeux géopolitiques et politico-économiques

L’attractivité de l’Afrique est aujourd’hui incontestable. Tous les domaines et secteurs d’activités sont convoités par l’ensemble de ses partenaires, en témoigne le foisonnement des investissements internationaux et la multiplication des actions diplomatiques sur le continent. Considérée comme un continent de toutes les opportunités (Alexandre Negrus et Romain Bertolino, 2020), l’Afrique représente un nouveau centre du monde au regard de la diversité des domaines à enjeux : l’économie, l’éducation, l’environnement, la sécurité et tant d’autres. Comment s’analyse l’attractivité de ce continent au regard des enjeux géopolitiques et politico-économiques ? Dans un monde de plus en plus multipolaire, comment l’Afrique peut-elle construire solidement son attractivité dans le temps et dans l’espace ? Le bien-être de la population africaine, soumise à un contexte géopolitique émaillé de tensions diplomatiques et de crises plurielles, ne peut-il être également considéré comme l’un des enjeux du continent ?

Axe 3 : Analyse des modèles de partenariats et leurs enjeux

Comment appréhender les modèles de partenariats proposés à l’Afrique ? D’un côté, la France et l’Europe conditionnent leurs partenariats par l’application rigoureuse des principes fondamentaux de la démocratie, notamment, la protection des droits humains, la bonne gouvernance, ou encore la transparence. De l’autre côté, la Chine et la Russie ne tiennent pas comptent de ces principes démocratiques pour nouer un quelconque partenariat avec les pays africains et semblent se désintéresser des affaires intérieures des Etats. L’essentiel pour ces nouvelles puissances économiques mondiales, sont les affaires et les accords tout respectant la souveraineté des Etats africains, démocratiques ou non. Face à ces modèles diamétralement opposés, comment l’Afrique peut-elle en tirer un meilleur profit pour son économie. Au regard des défis climatiques, sécuritaires, économiques, de gouvernance quel type de partenariat l’Afrique doit-elle nouer ?

Axe 4 : La question de l’émergence de l’Afrique et les réponses russes, chinoise et française (européenne)

L’Afrique ambitionne une nouvelle configuration des rapports économiques et politiques avec ses partenaires. Le développement de l’Afrique est un véritable enjeu global. Les Communautés économiques régionales travaillent pour l’amélioration continuelle de la performance économique et sociale de leurs zones géographiques. La mise en place de la zone de libre-échange continental témoigne de la volonté des Etats africains d’augmenter le volume du commerce intra-africain à travers la liberté de circulation des biens et des marchandises. Dès lors, quel est le regard des partenaires du continent vis-à-vis de cette dynamique commerciale en Afrique ? Comment la Chine, la Russie, la France et l’Europe appréhendent l’émergence de l’Afrique ? Comment articuler l’ambition de développement économique et social du continent avec les intérêts des partenaires de l’Afrique ?

Axe 5 : Le triangle Europe-Méditerranée-Afrique : un axe vertical stratégique

La Méditerranée constitue depuis longtemps une zone d’échanges commerciaux et culturels de premier plan entre les continents africains et européens. Dans le prolongement du décalage politique, les relations économiques entre l’Europe et l’Afrique ont cependant été marquées par une profonde inégalité. Si ce décalage perdure (matières premières contre produits manufacturés), l’évolution du contexte géopolitique insuffle une nouvelle dynamique dans les relations entre les deux rives de la mer. Les continents européen et africain sont géographiquement proches. Cette proximité doit permettre de capitaliser sur la complémentarité des deux continents. Les économies du Nord sont certes matures mais elles sont vieillissantes, et les économies du Sud sont jeunes et en croissance. Il reste donc à organiser cette relation verticale Europe-Méditerranée-Afrique et réunir les conditions de la mise en œuvre d’un accord qui permette à l’Europe de se réindustrialiser et à l’Afrique de s’industrialiser, dans une logique gagnant-gagnant. Quels sont les acteurs à l’origine de la transformation des rapports le long de l’axe méditerranéen ? Comment cette évolution peut-être profiter à l’Afrique et à l’Europe ?

Modalité de contribution

Les propositions de communication sont à adresser par mail à

pour le 20 janvier 2023 au plus tard.

Elles comprendront un maximum de 1500 caractères, espaces y compris. Les candidats doivent accompagner leur proposition d’une notice biographique de 300 mots maximum. Les actes du colloque seront publiés.

Calendrier

  • 28 février 2023: date limite de proposition
  • 15 mars 2023 : retour aux candidats-communicants
  • 02 mai 2023 : réception des communications définitives
  • 28 juin 2023 : Colloque.

Comité d’organisation

  • Charlie Mballa, Professeur adjoint, University of Alberta, Canada
  • Emmanuel KOFFI, Co-responsable du Département Afrique subsaharienne à l’IEGA
  • Abdelmounaim El Gueddari, Directeur du LERJP
  • Corentin Sorcelli, Co-responsable du Département Afrique subsaharienne à l’IEGA
  • Abdelaziz Karraky, Vice Doyen chargé de la recherche scientifique, de la coopération et du partenariat, Faculté des sciences économiques, juridiques et sociales-Souissi.

Comité scientifique

  • Abdelmounaim El Gueddari, Professeur, Université Mohammed V de Rabat, Maroc
  • Mama Hamimida, Professeure-Chercheure, Université Hassan II de Casablanca, Maroc
  • Léonard Matala-Tala, Professeur-chercheur, Université de Lorraine, France
  • Samuel Priso-Essawe, Maître de conférences et Vice-Président de l’Université d’Avignon, France.
  • Bénédicte Beauchesne, Maîtresse de conférences, HDR, Université Paris 8, France
  • Zakkari Younes, Enseignant-chercheur, Institut université des Etudes Africaines, Euro-méditerranéennes et libéro-américaines, Université Mohammed V de Rabat, Maroc
  • Ahmed Iraqi, Chercheur Associé à Africa Business School, Université Mohammed VI Polythechnique.

Places

  • Université Mohammed V - Avenue des Nations Unies, Agdal Rabat Maroc
    Rabat, Kingdom of Morocco

Event format

Full on-site event


Date(s)

  • Tuesday, February 28, 2023

Keywords

  • Géopolitique, Afrique, Chine, Russie, France, Union Européenne, Europe, Relations internationales, Méditerranée

Contact(s)

  • Institut d'études de géopolitique appliquée IEGA
    courriel : secretariat [at] institut-ega [dot] fr

Information source

  • Institut d'études de géopolitique appliquée IEGA
    courriel : secretariat [at] institut-ega [dot] fr

To cite this announcement

« Le triangle Chine – Russie – Afrique(s) : quels enjeux pour le triangle France – Europe – Afrique(s) ? », Call for papers, Calenda, Published on Monday, December 19, 2022, https://calenda.org/1040190

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search