HomeLangues, technolectes et insertion professionnelle

HomeLangues, technolectes et insertion professionnelle

*  *  *

Published on Wednesday, December 21, 2022

Abstract

Le Maroc a mené depuis des années un ensemble de réformes dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnelle dont le mot d’ordre est « l’adéquation de la formation aux besoins de l’emploi », dans le but de réussir d’abord l’insertion professionnelle des futurs employés des entreprises et ensuite leur intégration dans le monde du travail. Mais quelle est la place des langues dans l’insertion professionnelle des jeunes ? Quels usages des langues sont-ils nécessaires pour une meilleure insertion et intégration socioprofessionnelle dans le monde des entreprises ?

Announcement

Le Laboratoire Langue, littérature, culture et société organise un colloque international sur le thème : Langues, technolectes et insertion professionnelle les 05 et 06 mai 2023 à la Faculté Polydisciplinaire d’Errachidia Maroc

Argumentaire

Le Monde d’aujourd’hui est fortement interdépendant à tous les niveaux, et en particulier au niveau économique. La quasi totalité des pays, notamment les pays émergents et les pays en voie de développement sont dans une concurrence rude en vue d’attirer des investisseurs étrangers de toutes les dimensions, allant des micro-entreprises jusqu’à celles géantes des multinationales.

Le Maroc, considéré de plus en plus comme un pays émergent ne déroge pas à la règle. Il œuvre depuis plus de deux décennies pour offrir aux investisseurs aussi bien extérieurs que locaux un climat d’investissement sûr, sain et attractif.

L’Etat marocain dans le cadre de sa politique d’encouragement des investissements dans les domaines socioéconomiques mise sur plusieurs atouts, en particulier sur la disponibilité des ressources humaines locales qualifiées et bien formées.

En fait, le Maroc a mené depuis des années un ensemble de réformes dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnelle dont le mot d’ordre est « l’adéquation de la formation aux besoins de l’emploi », dans le but de réussir d’abord l’insertion professionnelle des futurs employés des entreprises et ensuite leur intégration dans le monde du travail.

L’insertion professionnelle, liée au chômage de masse des années 1970 en Europe, est un concept difficilement cernable qui semble échapper à la théorie (Dubar 1998).

Néanmoins, plusieurs études s’accordent à définir l’insertion professionnelle comme « un processus » qui démarre dès l’obtention d’un diplôme académique ou professionnel (ou sans l’acquisition d’aucun diplôme) et qui se termine lors de l’affectation dans un premier emploi ou dans un stage. Ce processus reprend après chaque changement de situation professionnelle dû, à une réaffectation, promotion, démission, licenciement, congé de longue durée, etc.

L’insertion professionnelle exige de l’individu un ensemble de compétences qui peuvent l’aider à assumer efficacement ses responsabilités, selon le poste à occuper à l’intérieur d’une organisation (Benoît Lothe, Isabelle Hansez 2019).

Les compétences professionnelles sollicitées dans l’écosystème entrepreneurial sont, de trois types :

  1. Compétences académiques liées aux savoirs (niveau scolaire, diplôme, spécialité, langue (s) acquise(s), élaboration d’un mémoire, réalisation d’un stage).
  2. Compétences liées aux savoir-faire (expériences professionnelles, stage, flexibilité, adaptation, esprit d’équipe, missions, responsabilités, compétences requises.)
  3. Compétences liées aux savoir-être (sens de communication, esprit critique, intelligence émotionnelle, résilience, esprit d’équipe, gestion du stress,  épanouissement personnel, envie d’apprendre).

Mais quelle est la place des langues dans l’insertion professionnelle des jeunes ? Quels usages des langues sont-ils nécessaires pour une meilleure insertion et intégration socioprofessionnelle dans le monde des entreprises ?

Il est à constater que la compétence linguistique est transversale car elle se situe au niveau de l’acquisition et de la maitrise des langues, ainsi que sur le plan de la prestance de communication requise par les employeurs.

En effet, plusieurs offres d’emplois précisent de plus en plus les niveaux de maitrise des langues requis, ainsi que le type d’emploi des langues, général ou particulier à un domaine précis.

La maitrise des langues tant étrangères que locales, dans leur emploi général et technolectal (selon les domaines) est indispensable pour garantir la réussite de l’insertion professionnelle des jeunes dans le monde du travail.

Et puisqu’il s’agit de domaines professionnels, la maitrise du technolecte selon l’acception de Leila Messaoudi (2010) s’avère nécessaire. Le technolecte exprime de manière ciblée l’activité technique d’un domaine bien précis qui ne peut être pris en charge « ni dans une conception de la langue spécialisée » (Lerat, 1995), ni dans celle de la terminologie même variationniste, ni dans celle du parler d’entreprise (de Vecchi, 2004), (Kóbor, 2019). De plus, les technolectes peuvent se décliner aussi bien en types savants qu’ordinaires (Messaoudi 2013).

La maitrise des technolectes offre des possibilités d’emploi dans plusieurs domaines comme l’industrie, l’administration, le commerce, la banque, la communication, le tourisme, la pêche, l’agriculture, l’enseignement, le bâtiment, l’artisanat, etc.

En effet, chaque entreprise ayant des préférences linguistiques selon ses objectifs de production, de commercialisation et de socialisation exige de ses futurs employés un profil linguistique déterminé.

Conscient du rôle déterminant de la compétence linguistique dans la facilitation de l’insertion des jeunes dans le monde du travail, les pouvoirs publics marocains ont entrepris plusieurs mesures dans ce sens.

Le Nouveau Modèle de Développement du Maroc (2019) a mis comme premier choix « Un système d’éducation et de formation national, centré sur l’apprenant, basé sur la capacitation, la responsabilisation et la motivation des acteurs, dans l’objectif de former un citoyen acteur du progrès économique et social » dans l’axe intitulé les «  grands choix pour recréer la confiance et faire du Maroc un pays solidaire et prospère pour tous ses citoyens ».

Le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation a présenté le 26 avril 2022 devant les médias les grandes lignes de sa nouvelle réforme pédagogique dénommée officiellement « Plan National d’Accélération de la Transformation de l’Écosystème de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (PACTE ESRI-2030) » qui puise « des choix prioritaires du Nouveau modèle de développement et se nourrit de sa doctrine et de ses principes fondateurs ». Il a, à plusieurs occasions, insisté sur la nécessité de la maîtrise des langues étrangères, notamment le français et l’anglais par les étudiants, toutes branches confondues, à travers le Système de certification.

L’Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (Anapec) a mis en place une plate forme de tests de langues et de remédiation linguistique qui est disponible en sept langues : français, anglais, espagnol, italien, allemand, portugais et néerlandais.

De ce fait, l’objectif principal de ce colloque international est de mettre en lumière l’importance des langues, dans tous leurs emplois communs et technolectaux, dans l’insertion professionnelle.

Les contributions pourraient se pencher sur des domaines théoriques et pratiques, liés à la thématique du colloque.

Les études qui s’appuient sur des expériences professionnelles et sur des données pratiques puisées directement du monde entrepreneurial seront les plus sollicitées.

Axes thématiques à titre indicatif

  • Axe 1 : La langue comme compétence professionnelle.
  • Axe 2 : Langues ou technolectes, qu’apprendre pour une meilleure insertion professionnelle ?
  • Axe 3 : Le multilinguisme et l’insertion professionnelle.
  • Axe 4 : Méthodes d’enseignement/d’acquisition des langues pour des objectifs professionnels.
  • Axe 5 : La maitrise des langues et la rentabilité des entreprises.
  • Axe 6 : Les langues et les investissements étrangers, quels rapports ?
  • Axe 7 : La place des Langues dans les réformes de l’enseignement (scolaire, professionnel et universitaire).

Modalités de participation

Les propositions de communication sont à envoyer à : colloquefpe2023@gmail.com

Elles doivent comporter :

  • Nom et prénom, institution d’affiliation, e-mail et numéro de téléphone.
  • Titre de la communication.
  • Résumé de la communication (maximum 500 mots).
  • Cinq mots clés.

Dates importantes

  • Le 15 février 2023 : Dernier délai pour l’envoi des propositions.

  • Le 05 avril 2023 : Notification aux auteurs (seuls ceux dont les propositions seront retenues recevront des réponses).
  • Les 5 et 6 mai 2023 : Déroulement du colloque.
  • Langues du colloque : Français- anglais-arabe.

Lieu du colloque : Faculté Polydisciplinaire d’Errachidia- Université Moulay Ismail. Maroc

Coordinateurs du colloque

  • Mustapha KHIRI
  • Rida CHALFI
  • Abdelaziz KRIM

Comité scientifique

Driss ABLALI (Université de Lorraine – France), Aziz AMAR (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), Rahma BARBARA (Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Fès, Nourreddine BARI (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc),Souad BELHORMA (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc), Mokhtar BELARBI (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc), Jamila BELMEQDDAM (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), HANANE BENDAHMANE (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), Mohyedine BENLAKHDAR (Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Fès), Mounir BOURRAY (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc), Raja BOUZIRI (ISLT-Université de Carthage– Tunisie), Fouad BRIGUI (Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Fès- Maroc), Rida CHALFI (Université Moulay Ismail- Maroc), Claude CORTIER (UMR ICAR Université de Lyon), Khalid DAHMANY (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc), Hafida EL AMRANI (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), Brahim EL GOUAK (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), Ali FALLOUS (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc), Mehdi FOUAD (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc), Mehdi HAIDER (Université Mohamed V- Rabat), Youcef HDOUCH (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), John HUMBLEY (Université Paris Dauphine- France), Fadi JABER (Université de Lorraine, Nancy- France), Adelhafid KADDOURI (Université Mohamed 1er), Mustapha KHIRI (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc), Brahime LAROUZ (Université Moulay-Ismaïl, FP Errachidia- Maroc), Pierre LERAT (LDI-Paris XIII - France), Jean-Marc MANGIANTE (Université d'Artois, France), Driss MESKINE (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc), Leila MESSAOUDI (Université Ibn Tofaïl Kénitra- Maroc), Ali OUASSOU (Université Ibn Tofaïl, Kénitra, Maroc), Sidibe OUSMANE (Université de San Pedro, Côte d’Ivoire), Anouar OUYACHI (Université Moulay-Ismaïl Meknès- Maroc), Ali REGUIGUI (Université Laurentienne- Canada), Noureddine SAMLAK (Universiré Cadi Ayyad- Maroc), Claude SPRINGER (Université Aix-Marseille- France), Chakib TAZI (Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Fès), Gabrielle VARRO (Université de Versailles, France), Samuel VERNET (Université Aix-Marseille, France), Jean Philippe ZOUOGBO, (Clillac-Arp, Université de Paris).

Références bibliographiques

BOYER Clemence (2017) : 7 idées pour mieux insérer les jeunes sur le marché du travail. https://start.lesechos.fr/travailler-mieux/recrutements-entretiens/7-idees-pour-mieux-inserer-les-jeunes-sur-le-marche-du-travail-1177010

Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique « Vision stratégique pour la réforme de l’Ecole marocaine (2015-2030) », Mai 2015.

DUBAR Claude  (1998) : Identités collectives et individuelles dans le champ professionnel, dans Traité de sociologie du travail, De Boeck Supérieur, p. 385 – 40 https://www.cairn.info/psychologie-du-travail-et-des-organisations--9782100801411-page-272.htm

KÓBOR, Márta (2019) : Nouveaux moteurs de la variation terminologique et du concept de technolecte dans la traduction de sites web publics, dans Revue Langues, cultures et sociétés, volume 5, n°1, juin 2019, file:///C:/Users/mustafa/Downloads/15581-43050-2-PB.pdf

Le Conseil Economique, Social et Environnemental (2019) : Le Nouveau Modèle de Développement du Maroc

LERAT, Pierre (1995) : Les langues spécialisées, coll. "Linguistique nouvelle", Paris, PUF, 201 p.

LOTHE Benoît , HANSEZ Isabelle   (2019) : Jugement situationnel, Dans Psychologie du Travail et des Organisations : 110 notions clés (2019), pages 272 à 274

MESSAOUDI, Leila (2014) : « Plurilinguisme et pouvoir économique au Maroc. Quelle place pour la langue française?» in : Les locuteurs et les langues : pouvoirs, non pouvoirs et contre-pouvoirs, de Romain Colonna (éd.), Limoges, Lambert-Lucas.

MESSAOUDI, Leila (2013) : « Technolectes savants et ordinaires dans le jeu des langues au Maroc », in : Dynamique langagière au Maroc, Revue Langage et société, Paris, Maison des sciences de l’homme

MESSAOUDI, Leila (2012) : « Technolectes savants et technolectes ordinaires : quelles différences ? », in Sur les technolectes, Publications du laboratoire Langage et société-CNRST URAC 56, Rabat, Rabtnet impressions

MESSAOUDI, Leila (2010) : « Langue spécialisée et technolecte : quelles relations ? » Revue Meta, Montréal, presses de l’université de Montréal, pp.127-136

MESSAOUDI, Leila (2007b) : « L’économie des langues », Revue attarbiya wattakwin, Casa-blanca, Impr. Annajah El jadida, n° 3, pp. 112-124

Ministère de l'Education Nationale, 
de l'Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique (Maroc) : Le Plan d'Accélération de la Transformation de l'Écosystème d'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l'Innovation (PACTE ESRI 2030) 

VECCHI de, Dardo, 2012, « Le lieu de création de technolectes : lieu de termes, de temps et d’action », dans Sur les technolectes, ouvrage col- lectif, Publications du Laboratoire Langage et société, Rabat, Imp. Ra- batnet, pp. 9-24

Subjects

Places

  • Faculté Polydisciplinaire d'Errachidia, Route de Meknès
    Errachidia, Kingdom of Morocco (52000)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Wednesday, February 15, 2023

Keywords

  • langue, technolecte, insertion professionnelle, emploi, économie

Contact(s)

  • Mustapha Khiri
    courriel : mkhiri [at] gmail [dot] com

Information source

  • Mustapha Khiri
    courriel : mkhiri [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Langues, technolectes et insertion professionnelle », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, December 21, 2022, https://doi.org/10.58079/1a84

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search