HomeVilles, communs et transition : perspectives altermétropolitaines

HomeVilles, communs et transition : perspectives altermétropolitaines

*  *  *

Published on Tuesday, January 24, 2023 by Céline Guilleux

Summary

La journée d’études « Villes, communs et transition : perspectives altermétropolitaines » de l’Association de géographes français (AGF) interrogera principalement deux processus constitutifs des mutations urbaines que l’on observe au Nord comme au Sud, dans des villes de toutes tailles : l’affirmation des communs urbains fondés sur la production d’innovations sociales et l’engagement de nombreuses villes dans des logiques et des trajectoires socio-spatiales dîtes de transition urbaines mobilisant ces mêmes innovations sociales.

Announcement

Argumentaire

A une époque les crises sanitaires, climatiques, géopolitiques, économiques et identitaires remettent en question des modèles de développement économique et urbain qui paraissaient inamovibles, l’altermétropolisation est définie comme « l’ensemble des actions et des territoires produisant de l’innovation sociale et constituant de facto une autre manière de produire et de fabriquer la ville ». Les aménagements de celle-ci étaient en effet, depuis une cinquantaine d’années, mus par des injonctions à la compétitivité, à l’attractivité, à l’innovation technologique, et portés par des logiques territoriales néolibérales et entrepreneuriales, que différents collectifs ou individus tentent d’hybrider ou de dépasser en leur proposant des alternatives sociales, urbaines, écologiques ou architecturales.

La journée d’études « Villes, communs et transition : perspectives altermétropolitaines » de l’AGF interrogera principalement deux processus constitutifs de ces mutations urbaines que l’on observe au Nord comme au Sud, dans des villes de toutes tailles : l’affirmation des communs urbains fondés sur la production d’innovations sociales et l’engagement de nombreuses villes dans des logiques et des trajectoires socio-spatiales dîtes de transition urbaines mobilisant ces mêmes innovations sociales.

Dans les réflexions qui animeront cette journée, nous envisagerons les communs urbains comme des biens/espaces/ressources urbains appartenant à tout le monde, par opposition à des biens/espaces/ressources privés dont l’utilisation urbaine est l’exclusive de son ou de ses propriétaires, et à la différence des biens/espaces/ressources urbains restant du ressort de l’État. Ces biens/espaces/ressources urbains sont d’une très grande diversité (allant du jardin partagé au squat autogéré en passant par certains types de tiers-lieux comme les Fab Labs...), mais leur point commun est leur dimension expérientielle, issue de la volonté d’un petit groupe d’innover socialement, d’agir ensemble, différemment, en rupture avec l’économie de marché et/ou les autorités politiques en place. Le spectre des possibilités et d’instauration de communs urbains, des échelles pratiquées par leurs initiateurs (quartiers, rues, immeubles, pièces...), la porosité de ces lieux aux frontières mouvantes, aux localisations souvent ponctuelles, aux durées de vie parfois limitées, aux membres et acteurs fluctuants, illustre la complexité des lieux altermétropolitains autant que leur diversité. Envisagés ainsi, les communs urbains s’imposent comme une autre manière de produire de la ville, une possibilité alternative d’aménager le territoire en l’hybridant de perspectives collaboratives, inclusives et non-marchandes.

A une autre échelle, plus large, celle de la cité et/ou de la métropole, et face à l’urgence du réchauffement climatique, de très nombreuses villes ont entamé de profondes transformations dans leurs politiques énergétiques et environnementales, mais également en matière sociale et citoyenne. Ce sont ces mutations à l’œuvre que nous appellerons transitions urbaines dans cette journée d’études en conservant le pluriel du terme pour illustrer la diversité des déclinaisons de ces politiques, plus ou moins disruptives, appliquées à la ville. Les transitions ici étudiées nous permettront de mesurer le degré de transversalité des programmes urbains engagés par les collectivités, dans une démarche de durabilité, mais également par de nombreux collectifs citoyens désireux d’initier et d’expérimenter de nouveaux modes de régulation territoriale, plus collaboratif, plus inclusif, plus respectueux de l’environnement. Pouvant être assimilé à une forme originale d’avant-garde territoriale, ces collectifs citoyens se réapproprient la res publica (la chose publique) en fondant souvent leur démarche sur la production d’innovations sociales et l’expérimentation de pratiques urbaines alternatives. Nouveaux droits à la ville, démocratie directe, sobriété, municipalisme, communalisme,freetown, responsive cities, villes sanctuaires sont des déclinaisons de ces transitions urbaines.

En partant de l’analyse de ces différentes expériences, la journée d’études « Villes,communs et transitions : perspectives altermétropolitaines » s’intéressera donc aux transformations sociétales, urbaines et environnementales, des villes du Nord comme des Sud, inhérentes aux différentes crises à l’œuvre depuis un demi siècle. Elle questionnera l’avènement d’un nouveau régime métropolitain incrémenté dans les précédents où les modes de régulations hybrides, citoyens et collaboratifs sont de plus en plus prégnants, tout en conservant un positionnement critique sur les impacts de ces nouveaux modes de régulation.

Modalités de contribution

La journée d’études « Villes, communs et transition : perspectives altermétropolitaines » de l’AGF se déroulera le 18 mars prochain à l’Institut de Géographie de Paris 1-La Sorbonne. Elle est organisée par Alexandre Grondeau en collaboration avec l’Observatoire Ville en Transitions de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme d’Aix-Marseille Université (MMSH) et le laboratoire TELEMMe (UMR 7303).

Vous pouvez envoyer vos propositions de communication alexandre.grondeau@gmail.com

avant le 6 février 2023.

Responsable scientifique

Alexandre Grondeau

Subjects

Places

  • Institut de Géographie de Paris 1-La Sorbonne - 191 Rue Saint-Jacques
    Paris, France (75005)

Event format

Full on-site event


Date(s)

  • Monday, February 06, 2023

Keywords

  • transition, commun, altermétropolisation, aménagement, urbanisme, métropolisation, citoyen

Contact(s)

  • Alexandre Grondeau
    courriel : alexandre [dot] grondeau [at] gmail [dot] com

Information source

  • Alexandre Grondeau
    courriel : alexandre [dot] grondeau [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Villes, communs et transition : perspectives altermétropolitaines », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, January 24, 2023, https://calenda.org/1045012

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search