HomeComprendre les images pré-industrielles comme des médias multimodaux : agentivité, performance et médialogie dans l’étude des objets visuels

HomeComprendre les images pré-industrielles comme des médias multimodaux : agentivité, performance et médialogie dans l’étude des objets visuels

*  *  *

Published on Thursday, January 26, 2023

Abstract

Le dossier spécial de la revue Images Re-vues portera sur les pensées et méthodologies scientifiques traitant les images anciennes comme des médias, à travers des études de cas et/ou des reflexions plus globales sur la construction de nouvelles approches disciplinaires sur les objets visuels pré-industriels.

Announcement

Présentation

Marianne Cailloux (MCF, département SID, laboratoire Geriico, université de Lille) et Claudia Quattrocchi (membre associé au département d'histoire de l'art, université de Rome III, attachée au ministère de la culture et à la bibliothèque nationale centrale de Rome) proposent un dossier spécial publié en 2024 dans la revue Images Re-vues, qui portera sur les pensées et méthodologies scientifiques traitant les images anciennes comme des médias, à travers des études de cas et/ou des reflexions plus globales sur la construction de nouvelles approches disciplinaires sur les objets visuels pré-industriels.

Sans exhaustivité, ce dossier se propose de traiter notamment les enjeux suivants :

  • agentivités, performances et appropriations fonctionnelles des dispositifs anciens : comment les ensembles visuels (architecture, sculpture, peinture) sont utilisés et activés, quels effets ont-ils sur les individus et les groupes, quelles sont leurs fonctions, les manières de les utiliser, de les consommer, de modifier leurs usages ?
  • utilisation des modèles théoriques des SID-SIC sur les médias anciens : peut-on modéliser les échanges d’informations contenus dans les images pré-industrielles ?
  • productions, médiations et réceptions contextualisées des publics autour de ces objets : comment s’organisent les échanges d’information de la création à la consommation de l’objet visuel, comment l’information est-elle transformée et transportée en fonction des différents acteurs impliqués et des phénomènes culturels où ils sont pris ?

Coordination scientifique

  • Marianne Cailloux (MCF, département SID, laboratoire Geriico, université de Lille)
  • Claudia Quattrocchi (membre associé au département d’histoire de l’art, université de Rome III, attachée au ministère de la culture et à la bibliothèque nationale centrale de Rome)

Argumentaire

Depuis plusieurs années, les Humanités investissent de nouvelles démarches disciplinaires, conduisant à l’appréhension d’images, peintes comme sculptées, mais aussi combinatoires (les ensembles décoratifs multimédiatiques), comme des « dispositifs » (Michel De Certeau, Giorgio Agamben). Aux approches d’anthropologie visuelles de Hans Belting, qui ont renouvelé l’histoire de l’art, à l’époque de l’essor de la micro-histoire de l’école des Annales (Carlo Ginzburg, Enrico Castelnuovo), s’ajoutent les avancées en sciences cognitives (David Freedberg et Vittorio Gallese), aujourd’hui couramment utilisées pour analyser les objets visuels, à travers leurs effets sur les publics. Notamment dans leurs implantations architectoniques et spatiales, les artefacts sont étudiés en termes de fonctions, d’usages, de pratiques - par exemple dévotionnelles et liturgiques – parfois de manière acculturative. Néanmoins, rares sont les dossiers qui indiquent clairement les emprunts conceptuels faits aux sciences de l’Information, du Document et de la Communication ou encore à la sémiologie visuelle. Pourtant, ce sont ces champs disciplinaires qui au cours du XXe siècle formalisent conceptuellement les théories de la réception, qui sont reprises en histoire culturelle des images, et une modélisation des types d’échanges communicationnels, par exemple comme processus dynamiques multilatéraux. A contrario, les chercheu.r.ses des SID-SIC (Sciences de l’Information Documentaire-Sciences de l’Information et de la Communication) ne semblent pas prêt.e.s à l’aube du XXIe siècle à prendre en compte les objets pré-industriels comme des supports d’information et des vecteurs communicationnels, au même titre que les « nouveaux » médias de l’ère contemporaine, et privilégient les études sur les nouvelles technologies, du télégraphe à internet, ou encore les images médiatiques qui « font » systèmes et dévoilent une diffusion de masse, donc à partir de la production industrielle (presse, affiches) dans le meilleur des cas (Julia Buonaccorsi).

Les travaux les plus récents, où se côtoient – à bas bruit – deux sphères disciplinaires (les sciences historiques et les sciences de l’information) montrent bien les difficultés à envisager les objets visuels pré-industriels comme des médias. Pourtant, les travaux pionniers sur la nature du document (Marie-Anne Chabin, Viviane Couzinet, Jean Meyriat) posent des définitions notionnelles qui font écho avec les nouvelles théories historiques. Replacer les images anciennes dans un processus de production, médiation et réception est de fait chose courante dans les nouvelles Humanités, ce que faciliterait grandement la théorisation issue des SIC, permettant l’investissement d’un socle de fondamentaux solides. Étudier les processus dynamiques de médiation, interpersonnelle comme collective (Mucchielli), permet en réalité une histoire culturelle transdisciplinaire des objets pour mieux comprendre à la fois les représentations socio-culturelles, personnelles et groupales, et les modalités d’utilisation des images dans leur performance sémantique et symbolique médiée (Alfred Gell), et dans leur appropriation de fonctions (Yves Jeanneret). Cette discussion ouvre ainsi de nouveaux points d’échanges, à travers plusieurs axes : visualité et spatialité ; évolution et réappropriation ; modélisation et théorisation.

Dans le premier, il s’agit d’interroger la prise en compte de la visualité, de la pratique ordinaire et extraordinaire du lieu, et l’éventuel systématisme de la spatialisation. On peut alors se demander si ces notions sont suffisantes pour appréhender l’image dans sa globalité (Jacques Le Goff et Jean-Claude Schmitt). Par spatialisation, nous entendons l’insertion architectonique des images au sein de l’édifice, mais aussi les espaces immatériels (re)composés par la liturgie, le rituel, le déplacement physique, l’engagement par le corps et le regard. Le lieu est ainsi compris en tant que matérialité architecturale et géographique mais aussi comme investi mental qui participe de la contextualisation des réceptions et des appropriations par les publics.

Ensuite, ce sont les discours a posteriori qu’il convient d’étudier dans une historiographie de la recherche et une réflexion autour de la fabrique de l’artefact, en s’interrogeant sur les enjeux de l’intérêt porté à l’évolution de la relation entre dispositif initial de l’artefact et ses appropriations post-modernes (patrimoniales, touristiques, etc.). En effet, comment organiser l’analyse du regard et celle de l’engagement par le corps sans qu’elles s’excluent dans la perception de la spatialisation des images ?

Surtout, il semble aujourd’hui nécessaire d’ancrer ces réflexions en termes de démarches méthodologiques concrètes, en pensant des outils proposables, viables, la manière de les mutualiser et de les mettre à disposition dans le réseau professionnel et académique. En effet, les « humanistes » sont plutôt habitués à travailler à partir de corpora dont les processus de construction sont rarement exposés, et sans toujours chercher à distancier et partager leurs outils expérimentaux, eux-mêmes constitués par « bricolage ». Il s'agit dès lors de réfléchir à comment étendre une modélisation de processus qui « marchera » pour les dynamiques d’une étude de cas, pour en faire un outil applicable à d’autres, et ce de manière réflexive ; comment critéraliser ces outils pour les rendre plastiques et adaptables. L’on pourrait aussi s’interroger sur la pertinence de vouloir partir de l’étude de cas pour réaliser une mise en système / modèle. En effet, là se situe peut-être le danger de retomber dans une histoire de l’art catégorisante et hiérarchisante. S’il n’y a que des cas, devons-nous définitivement abandonner toute tentation de voir des tendances phénoménales autour de l’image pré-industrielle, ou bien les nouvelles médialogies nous permettent une modélisation relative mais fonctionnellement satisfaisante ?

Modalités de contribution

Date limite d’envoi des propositions (5000 signes espaces compris) : 15 mars 2023

Date limite de remise des articles (45000 signes espaces compris maximum) : 15 août 2023

Les propositions sont à envoyer aux adresses électroniques suivantes : marianne.cailloux@univ-lille.fr ; claudiaquattrocchi4@gmail.com

Une partie du dossier sera constitué d’articles tirés du panel organisé pour le colloque de la Renaissance Society of America (Dublin, 2022) : “Framing the Multimodality of Early Modern Images: Agency, Performance, and Medialogy to Study Artefacts”, qui comme son titre l’indique se focalisait sur la période des XIVe-XVIe siècles. De fait, dans un souci d’étendre aux autres périodes de l'Ancien Régime (Antiquité, Haut Moyen Âge, Modernité tardive), cet appel cible principalement des contributions portant sur les périodes avant le XIIe siècle et après le XVIIe siècle, afin de compléter le panel originel.

Consulter les comités de la revue.

Suggestions bibliographiques

G. Agamben, Qu’est-ce qu’un dispositif ?, Paris, Payot-Rivages, 2006.

E. Alloa, Penser l’image. III. Comment lire les images, Paris, Les Presses du Réel, 2017.

J. Baetens, « Récit et image », Vox poetica, 2007 [En Ligne]

C. Bailey et H. Gardiner (dir.), Revisualizing Visual Culture, Farnham, Ashgate, 2010.

J. Baschet et P.-O. Dittmar (dir.), Les images dans l'Occident médiéval, Turnhout, Brepols (L'Atelier du Médiéviste), 2015.

A. Bayert-Geslin, L’image préoccupée, Paris, Hermès-Lavoisier, 2009.

H. Belting, “Medium, Body: A new approach to iconology”, Critical Inquiry, 31, 2, 2005, p. 302-319.

J.-F. Bordron, « Dynamiques des images », Signata [En Ligne], 10, 2019.

J. Bonaccorsi, Fantasmagories de l’écran. Nouvelles scènes de lecture, 1980-2012, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, coll. Information-Communication, 2020.

H. Blume, C. Leitgeb, M. Rössner, Narrated communities - narrated realities. Narration as cognitive processing and cultural practice, Amsterdam, Brill Rodopi, 2015.

M. Cailloux, « Au croisement de l’histoire culturelle et des sciences de l’information et de la communication. Une approche transdisciplinaire des transferts culturels dans les Alpes Occidentales tardo-médiévales », Diasporas [En Ligne], 32, 2018.

E. Castelnuovo et C. Ginzburg, « Domination symbolique et géographie artistique », Actes de la recherche en sciences sociales, 40, 1, 1981, p. 51-72.

E. Castelnuovo, « L’histoire sociale de l’art. Un bilan provisoire », Actes de la recherche en sciences sociales, 1976, 2, 6, p. 63-75.

M. H. Caviness, Visualizing Women in the Middle Ages: Sight, Spectacle, and the Scopic Economy, Philadelphie, University of Pennsylvania Press, 2001.

M.-A. Chabin, « Document trace et document source. La technologie numérique change-t-elle la notion de document ? », Revue I3 - Information Interaction Intelligence [En Ligne], 2004, 4, 1.

M. de Certeau, L’invention du quotidien, II, Paris, Gallimard, 1994.

M. Colas-Blaise et A. Beyaert-Geslin, (dir.), Le Sens de la métamorphose, Limoges, Presses universitaires de Limoges, 2009.

M. Colas-Blaise, « Comment penser la narrativité dans l’image fixe ? », Pratiques [En Ligne], 181-182, 2019.

V. Couzinet, « Le document : leçon d'histoire, leçon de méthode », Communication et langages, 140, 2, 2004, Dossier : Du ‘document numérique’ au ‘textiel’ [En Ligne], p. 19-29.

Th. Dacosta Kaufmann, C. Dossin, B. Joyeux-Prunel (dir.), Circulations in the Global History of Art, Farnham, Burlington, Ashgate, 2015.

G. Didi-Huberman, Devant l’image. Questions posées aux fins d'une histoire de l'art, Paris, éditions de Minuit, 1990.

M. G. Dondero, Les langages de l’image. De la peinture aux Big Visual Data, Paris, Hermann, 2020.

M. Easton, “Feminist Art History and Medieval Iconography”, Colum Hourihane (ed.), Routledge Companion to Medieval Iconography, Abington, Routledge) 2017, p. 425-36.

U. Eco, « Sémiologie des messages visuels », Communications, 15, 1970, L'analyse des images, p. 11-51.

U. Eco, « Innovation et répétition : entre esthétique moderne et post-moderne », P. Beaud et L. Quéré (dir.), Les Théories de la réception. Réseaux N° 68, Paris, CENT, 1994 [1985].

M. Freedberg et V. Gallese, “Motion, emotion and empathy in esthetic experience”, Trends in cognitive sciences, 2007, 11, 5, p. 197-203.

A. Gell, “Art and Agency. An Anthropological Theory”, Représentations et temporalités, 2001, 157, p. 261-263.

A. Gell, L’art et ses agents, Paris, Les Presses du Réel, 2009.

C. Ginzburg, “Da Aby Warburg a E. H. Gombrich”, Studi medievali, VII, 2, 1966, p. 1013-1065.

C. Ginzburg, « Signes, traces, pistes. Racines d'un paradigme de l'indice », Le Débat, 11, 1980,, p. 3-44.

E.H. Gombrich, Art and Illusion: A Study in the Psychology of Pictorial Representation, New-York, Pantheon, 1960.

M. A. Holly et M. Smith (coord.), What Is Research in the Visual Arts? Obsession, Archive, Encounter, Williamstown, Sterling and Francine Clark Art Institute, 2008.

M. A. Holly, Past Looking: Historical Imagination and the Rhetoric of Images, Ithaca, Cornell University Press, 1996.

J. Le Goff et J.-C. Schmitt, « L'histoire médiévale », Cahiers de civilisation médiévale, 39, 1996, p. 9-25.

A. J. Greimas, « Sémiotique figurative et sémiotique plastique », Actes sémiotiques [En Ligne], 60, 1984.

J. Guilhaumou, « Autour du concept d'agentivité », Rives méditerranéennes [En Ligne], 41, 2012, p. 25‑34.

J. Hamburger (dir.), The Mind's eye. art and theological argument in the Middle Age. Princeton, PUP, 2006.

H. L. Kessler, Seing Medieval Art, Toronto, Univ. Toronto Press, 2004,

Y. Jeanneret, Penser la trivialité. Volume 1 : La vie triviale des êtres culturels, Paris, Hermès-Lavoisier, 2008.

J.-P. Meunier, Des images et des mots. Cognition et réflexivité dans la communication, Paris, L'Harmattan, 2015.

A. Mucchielli, J.-A. Corbalan, V. Ferrandez, Étude des communications. Approches par les processus, Paris, Armand Colin, 2004.

E. Pastan, E. M. Shortell, E. Staudinger Lane (éds), The Four Modes of Seeing: Approaches to Medieval Imagery in Honor of Madeline Harrison Caviness, Londres, Ashgate, 2009.

S. Proulx, « La sociologie des usages, et après ? », Revue française des sciences de l'information et de la communication [En Ligne], 6, 2015.

M. Ribière, M. et J. Baetens, (éds), Time, Narrative and the Fixed Image/Temps, narration & image fixe, Amsterdam, Brill Rodopi, 2001.

C. Severi, L’objet-personne. Une anthropologie de la croyance visuelle, Paris, éditions Rue d’Ulm, 2017.

M. et J. White Riley, “A sociological approach to communications research”, Public Opinion Quarterly, 15, 3, 1951, p. 445–460.

M.-L. Ryan, (dir.), Narrative Across Media. The languages of Storytelling, Lincoln, University of Nebraska Press, 2004.

C. Voyer, « Histoire de l’art et anthropologie ou la définition complexe d’un champ d’étude », L’atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 6, 2010.

Frances A. Yates, The Art of Memory, Londres, Routledge, 1996.


Date(s)

  • Wednesday, March 15, 2023

Keywords

  • étude visuelle, sémiologie, anthropologie, histoire de l'image, médias, information-communication

Contact(s)

  • Marianne Cailloux
    courriel : marianne [dot] cailloux [at] univ-lille [dot] fr
  • Claudia Quattrocchi
    courriel : claudiaquattrocchi4 [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Marianne Cailloux
    courriel : marianne [dot] cailloux [at] univ-lille [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Comprendre les images pré-industrielles comme des médias multimodaux : agentivité, performance et médialogie dans l’étude des objets visuels », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, January 26, 2023, https://doi.org/10.58079/1aeu

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search