HomePenser les études de fans : enjeux méthodologiques, politiques et identitaires

HomePenser les études de fans : enjeux méthodologiques, politiques et identitaires

*  *  *

Published on Thursday, February 02, 2023

Abstract

Ce colloque, présenté au sein du congrès de l’Acfas 2023 (colloque no.403) s’intéresse aux études de fans, ces publics à la réception active et même performative, qui forment un champ de recherche dynamique, surtout dans les milieux anglophones. Du côté de la recherche francophone, les études de fans, après avoir accusé un certain retard, semblent entrer dans une phase importante de structuration. Ce colloque offrira une occasion de contribuer à la structuration des études de fans en français et de saisir le momentum autour des enjeux touchant les fans et leurs pratiques, tant dans les démarches de recherche des chercheur·euses que des étudiant·es.

Announcement

Argumentaire

Depuis les années 1990, les études de fans ont participé à déconstruire les préjugés tenaces à l’endroit des fans, souvent perçus comme peu réflexifs et obsédés par leur objet culturel favori. Ces recherches ont démontré la réception active et même performative des fans, en documentant leurs pratiques culturelles, allant de la création de contenu (fan fiction, fanart) à la médiation culturelle (fan subbing). Les communautés de fans, nommées fandoms, offrent des espaces de négociation aux idéologies représentées dans les productions culturelles. D’ailleurs, plusieurs recherches démontrent que les pratiques de réception des fans leur permettent de critiquer les productions médiatiques (Jenkins, 1992).

Bien que les études de fans se soient constituées en champ de recherche fécond (Bacon-Smith, 1992; Jenkins, 1992), elles restent sujettes à certaines critiques qui entravent leur quête de légitimité (Evans et Stasi, 2014). La position des chercheur·se·s en études de fans est sujette à contestation (Hannell, 2020) et le champ entretient des rapports ambivalents à la méthodologie. La définition de la notion même de fans est critiquée (Sandvoss et al., 2017), alors que des recherches plus diversifiées permettraient de prendre en compte d’autres expériences (anti-fans, non-fans, etc.) et profils de fans (queers, personnes racisées, etc.). Néanmoins, les travaux sur les fans forment une contribution manifeste et même innovante sur l’aspect entremêlé des pratiques de réception en ligne et hors ligne (Evans et Stasi, 2014), sur l’appropriation et le détournement de la culture populaire (Bourdaa, 2021), ainsi que sur les contextes de créations et productions de contenus numériques (Hills, 2015).

Depuis 30 ans, les "Fan Studies" forment un champ de recherche dynamique, surtout dans les milieux anglophones. Du côté de la recherche francophone, les études de fans, après avoir accusé un certain retard, semblent entrer dans une phase importante de structuration. Par exemple, l'Association française des Sciences de l'Information et de la Communication (SFSIC) a récemment labellisé Groupe d'Étude et de Recherche "Fans" (GER Fans), coordonné par Mélanie Bourdaa.

Ce colloque, présenté au sein du congrès de l'ACFAS 2023 (colloque no. 403) représente ainsi une opportunité de réunir des chercheur·euse·s francophones provenant de chaque côté de l’Atlantique. L'événement, en personne et en ligne, se veut une occasion fertile de contribuer à la structuration du champ d’études en français. 

Les 3 axes suivants seront mis de l'avant : (1) les enjeux méthodologiques ; (2) la diversité des identités de fans ; et (3) la dimension politique des pratiques de fans.

Ce colloque offrira une occasion de contribuer à la structuration des études de fans en français et de saisir le momentum autour des enjeux touchant les fans et leurs pratiques, tant dans les démarches de recherche des chercheur·euse·s que des étudiant·e·s.

Le colloque s’organisera en 3 axes dédiés aux enjeux méthodologiques, identitaires et politiques. Les propositions de communication pourront s’appuyer sur des problématiques de recherche, des résultats d’enquête terrain ou des réflexions herméneutiques.

1.Enjeux théoriques et méthodologiques en études de fans

Cet axe accueillera des communications qui présentent de manières concrètes des théorisations, problématisations théoriques, études de cas ou encore des réflexions méthodologiques, épistémologiques et éthiques (Hannell, 2020). 

2.La diversité des identités de fans

Les communications de cet axe aborderont les recherches qui posent l’identité au centre de leur problématique (p. ex. les anti-fans (Gray, 2003) ou les communautés de fans ayant été historiquement minorisées (queer, racisées, etc.).

3.Les dimensions politiques des pratiques de fans

Cet axe permettra d’aborder les enjeux sociopolitiques liés aux communautés de fans, incluant sans s’y limiter la mobilisation d’une imagination civique (Jenkins et al., 2020), l’activisme de fan (Brough et Shrestova, 2012). 

Les communications croisant des perspectives féministes, intersectionnelles, sociologiques, de l'économie politique des médias, et de tout autre discipline ou champ pertinent sont les bienvenues.

Format des propositions

Les communications seront d'une durée de 20 minutes. Nous invitons les chercheuses et chercheurs intéressés à soumettre une proposition de communication (en format Word ou PDF) comprenant les éléments suivants :

  • Les noms, affiliations et courriels des auteurs et autrices;
  • Le mode de présentation choisi : en ligne ou en présentiel à Montréal;
  • Le titre de la communication (maximum 180 caractères espaces comprises);
  • L'axe ou les axes du colloque dans lequel s’inscrit la communication;
  • Un résumé de 350 mots (références non comprises) faisant ressortir l’intérêt de la contribution et comportant un aperçu de la problématique, du cadre théorique et/ou de la méthodologie, du terrain réalisé et des résultats le cas échéant;
  • Une liste des références citées.

Les propositions doivent être envoyées au plus tard le lundi 13 février

 à l’adresse suivante : colloquefansacfas@gmail.com

Lieu et dates

En ligne et sur le campus de l'Université de Montréal. 

Jeudi 11 et vendredi 12 mai 2023. 

Comité scientifique

  • Mélanie Millette, Professeure, Département de communication sociale et publique, UQAM
  • Stéfany Boisvert, Professeure, École des médias, UQAM
  • Sébastien François, Maître de conférences, UCO Nantes
  • Madeleine Pastinelli, Professeure, Département de sociologie, Université Laval
  • Camille Nicol, Doctorante en communication, UQAMs
  • Dominique Gagnon, Doctorante en communication, UQAM

Références

Bacon-Smith, C. (1992). Enterprising Women: Television Fandom and the Creation of Popular Myth. University of Pennsylvania Press.

Bourdaa, M. (2016). La promotion par les créations des fans. Une réappropriation du travail des fans par les producteurs. Raisons politiques62(2), 101‑113. Cairn.info. https://doi.org/10.3917/rai.062.0101

Bourdaa, M. (2021). Les Fans : Publics actifs et engagés. C&F Éditions.

Brough, M. M. et Shresthova, S. (2012). Fandom meets activism: Rethinking civic and political participation. Transformative Works and Cultures10https://doi.org/10.3983/twc.2012.0303

Evans, A. et Stasi, M. (2014). Desperately seeking methods: New directions in fan studies research. Participations11(2), 4‑23.

François, S. (2009a). La participation médiatique selon Henry Jenkins (note critique). Terrains & Travuax1(15), 213‑224.

François, S. (2009b). Fanf(r)ictions. Réseaux153(1), 157‑189. https://doi.org/10.3917/res.153.0157

Gray, J. (2003). New Audiences, New Textualities: Anti-Fans and Non-Fans. International Journal of Cultural Studies6(1), 64‑81. https://doi.org/10.1177/1367877903006001004

Hannell, B. (2020). Fan studies and/as feminist methodology. Transformative Works and Cultures33https://doi.org/10.3983/twc.2020.1689

Hills, M. (2015). The expertise of digital fandom as a ‘community of practice’: Exploring the narrative universe of Doctor WhoConvergence: The International Journal of Research into New Media Technologies21(3), 360‑374. https://doi.org/10.1177/1354856515579844

Jenkins, H. (2006). Fans, Bloggers, and Gamers : Exploring Participatory Culture. NYU Press.

Jenkins, H. (2015). Panorama historique des études de fans. Revue française des sciences de l’information et de la communication7. https://doi.org/10.4000/rfsic.1645

Jenkins, H., Peters-Lazaro, G. et Shresthova, S. (2020). Popular Culture and the Civic Imagination: Case Studies of Creative Social Change. New York : NYU Press.

Sandvoss, C., Gray, J. et Harrington, C. L. (2017). Introduction: Why Still Study Fans? Dans Fandom: Identities and Communities in a Mediated World (2e édition) (p. 8‑34). New York University Press.

Places

  • Université de Montréal
    Montreal, Canada

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Monday, February 13, 2023

Keywords

  • fan, communauté, méthodologie, identité, politique, épistémologie

Contact(s)

  • Camille Nicol
    courriel : colloquefansacfas [at] gmail [dot] com

Information source

  • Camille Nicol
    courriel : colloquefansacfas [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Penser les études de fans : enjeux méthodologiques, politiques et identitaires », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, February 02, 2023, https://doi.org/10.58079/1agt

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search