HomeTurbulences : violences, radicalités, démocratie

HomeTurbulences : violences, radicalités, démocratie

*  *  *

Published on Wednesday, March 01, 2023

Abstract

Ce cycle de conférences réfléchit aux turbulences, troubles ou catastrophes qui traversent notre époque et à la manière dont ils modifient notre expérience et notre perception du politique. Que nous portions notre attention sur des signaux forts comme les drames écologiques et les soulèvements sociaux ou sur des signaux plus faibles mais significatifs comme les pratiques, toujours plus nombreuses, de désertion, le présent apparaît de plus en plus difficile à déchiffrer.

Announcement

Pauline Hachette (Paris 8), Romain Huët (Rennes 2)

Argumentaire

Ce cycle de conférences réfléchit aux turbulences, troubles ou catastrophes qui traversent notre époque et à la manière dont ils modifient notre expérience et notre perception du politique. Que nous portions notre attention sur des signaux forts comme les drames écologiques et les soulèvements sociaux ou sur des signaux plus faibles mais significatifs comme les pratiques, toujours plus nombreuses, de désertion, le présent apparaît de plus en plus difficile à déchiffrer.

Dans ces temps porteurs de tant d'inquiétudes, les réactions sociales se multiplient. Cette soif intensive du politique renouvelle considérablement les habitudes démocratiques tant son expression ne se laisse pas saisir par les méthodes classiques de délibérations ou de négociations. À mesure que se développe un rapport d'incommunicabilité avec le pouvoir, au sens où ces refus du monde souvent lucides ne produisent aucune conséquence, la situation est plus propice à la violence et aux quêtes de débordements.

Ce cycle de conférences tente de qualifier ce présent incertain et les forces politiques antagoniques qui le traversent, que celles-ci soient réactives ou qu'elles ouvrent à des possibles désirables. Dans ce foisonnement des compositions de force, ce sont les capacités collectives à refaire monde qui exigent d’être pensées et expérimentées.

Programme mars-juin 2023

09 mars 2023

Christian Salmon. Face au chaos du monde, que peut la littérature ?

Face au chaos du monde, que peut la littérature ? À chacune des étapes qui ont conduit à l’hypercrise actuelle (sanitaire, climatique, économique, géostratégique), des pans entiers du savoir accumulé depuis des siècles se sont effondrés, plongeant dans le silence et la nuit l’expérience des hommes. De cette histoire du silence, toute la littérature moderne témoigne. Elle en est la mémoire sensible. Une mémoire paradoxale, puisqu’elle enregistre, tel un sismographe, des vibrations inaudibles, des signaux imperceptibles qui précèdent les grandes catastrophes. De Kafka à Don DeLillo, la littérature est un laboratoire qui peut, mieux que tous les discours, nous éclairer sur les mutations et les dangers qui nous attendent. Loin du vacarme de la communication et des réseaux sociaux, il faut apprendre à faire silence et à entendre à nouveau les écrivains. C’est à cette écoute que nous invite Christian Salmon dans cette rencontre.

  • Christian Salmon est écrivain. Après avoir été l'assistant de Milan Kundera, il fonde en 1993 le Parlement international des écrivains et le Réseau des villes-refuges qui accueille les écrivains persécutés dans leur pays. Son œuvre à la frontière de la littérature et de la politique, est toute entière tournée vers les conditions d’existence d’une parole libre. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels Storytelling. La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits (La Découverte, 2007). L'Ere du clash (Fayard 2019), L'art du silence (Les Liens qui Libèrent 2022). Il a collaboré à de nombreux journaux Libération, Le Monde, Médiapart, et tient depuis 2020 une chronique hebdomadaire sur Slate.fr (« La fabrique d’une élection », « Backstage »).

23 mars

Alice Zeniter : Politique de la fiction

« S’il y avait un message diffusé dans des haut-parleurs avant l’entrée en territoire de fiction, il ressemblerait, curieusement, à celui des assurances ou des banques jointes par téléphone : Patientez quelques instants, vous allez être mise en relation… » écrit Alice Zeniter dans Toute une moitié du monde.

Nous nous demanderons comment cette mise en relation avec des vies inconnues, ue nous permet la fiction, permet d’aborder d’une façon qui lui est propre, le politique dans ses résonances subjectives et la vivacité de son présent.

  • Alice Zeniter est romancière, traductrice, scénariste, dramaturge et metteure en scène de théâtre. Elle a publié 6 romans parmi lesquels Juste avant l'oubli (Flammarion 2015), L’Art de perdre (Flammarion 2017) et Comme un empire dans un empire (Flammation, 2020), et reçut de nombreux prix littéraires.  Elle écrit également pour le théâtre et met en scène des pièces avec la compagnie Kobal’t. Son dernier livre Toute une moitié du monde (2022) explore ses expériences personnelles de lectrice avant tout, mais d'écrivaine aussi, et nous invite à repenser nos façons de lire les histoires qu'on nous raconte.

6 avril

Emmanuel Bonnet et Nathan Ben Kemoun. Hériter du monde organisé : du vacillement à la sobriété intensive

Face à l'indisponibilité des paysages et de l'énergie, certaines organisations éprouvent de façon plus saillante l'effectivité des limites planétaires. Ces organisations témoignent désormais du caractère acosmique de la gestion et du vacillement progressif de ses schèmes de projection. Dans le même temps, se déploient des gestes et des engagements vitaux qui en appellent à une intensification non-matérielle de la vie. La mise en rapport de ces trajectoires interroge le devenir des infrastructures, des territoires et des possibilités de vie restantes dans un monde incertain. En relation avec les affects et les savoirs situés des publics concernés, nous pourrons nous demander : comment résister à l'amincissement du monde en favorisant d'autres façons d'envisager son habitabilité, autant que nos manières concrètes et plausibles de l'habiter désormais.

  • Emmanuel Bonnet est enseignant-chercheur à l’ESC Clermont. Ses recherches portent sur l’expérience d’apprentissage dans le trouble : des situations de désorientation dans lesquelles personne ne sait ce qu’il a à faire et à apprendre. Il a par ailleurs amorcé un travail sur le vacillement ontologique et cosmologique des organisations et du monde organisé dans l'Anthropocène en s’intéressant aux modalités sensibles et vitales de l'enquête. Il mène actuellement une enquête sur le devenir-inhabitable des territoires de montagne.
  • Nathan Ben Kemoun est enseignant-chercheur à l’ESC Clermont Business School. Ses travaux de recherche portent sur la sobriété, les consommations alternatives et les trajectoires d’engagement. Avec le concept de « sobriété intensive », il entreprend de décrire les relations entre sobriété matérielle, repossession de soi et restauration de la sensibilité dans les parcours de vie de militantes et militants français pour le climat. Son travail explore les horizons de redirection écologique sous l’angle des usages du corps, des formes de vie et des rythmes, où l’anthropocène se donne notamment à lire comme une question de vitalité, d’intensité existentielle.

20 avril

Camille de Toledo . Une histoire du vertige

Comment nommer l’époque dans laquelle nous nous trouvons ? Comment affronter ce présent qui vacille ? Dans son essai « une histoire du vertige », Camille de Toledo met en cause la cosmologie occidentale. Celle-ci nous auraient éloigné « de la Terre », de nos attaches, de nos liens avec les vivants. Sans doute, il y a encore à écrire sur le monde. Mais l’effort d’écriture est d’abord un effort de traduction pour tisser à nouveau des liens avec ce qui manque, avec ces vivants gouvernés, exploités et détruits. La tâche est sans doute de narrer la vie autrement, c’est-à-dire d’exposer nos entremêlements, de redonner de la vie à ces attachements oubliés, perdus au nom du progrès et de la domestication de la nature.

  • Camille de Toledo est essayiste et écrivain. Il a notamment écrit Les Potentiels du temps, Art & Politique, avec Aliocha Imhoff et Kantuta Quiros, Manuella éditions, 2016 et Thésée, sa vie nouvelle, Verdier, 2020.

1er juin

Candice Delmas. Apologie de la désobéissance incivile

À contre-temps de la tendance à faire rentrer les actes de résistance qu'on pense justifiés dans la catégorie de désobéissance civile, Candice Delmas propose de conceptualiser la désobéissance incivile, c’est-à-dire la désobéissance animée par des principes et caractérisée par : la dissimulation, l’évitement de la sanction, la violence, ou encore l’outrage. Après un examen critique des deux approches dominantes de la désobéissance civile, elle développera une justification de la désobéissance incivile. Celle-ci répond d’abord aux objections générales à la désobéissance, puis montre la valeur de l’incivilité pour les minorités opprimées dans les sociétés démocratiques soi-disant attachées à l’idéal de réciprocité.

  • Candice Delmas est philosophe et politologue à l’université Northeastern de Boston, en résidence au Collegium de Lyon en 2022-2023. Ses recherches portent sur la philosophie sociale et politique, l'éthique et la philosophie du droit.

15 juin

Sophie Galabru. Colères

Les luttes sociales engagent des idées, des corps et des affects. La colère est l’un de ces affects. Souvent partagé, il est dans le même temps disqualifié au nom d’une prétendue déraison, d’un appel au calme et aux impasses qui produiraient cet affect négatif. Pourtant la colère a ses vertus. Que faire de nos colères ? Comment les déployer et les organiser pour donner aux luttes la vitalité qu’il leur manque.

  • Sophie Galabru est philosophe. Agrégée et docteure en philosophie. Professeure de philosophie, ses recherches portent notamment sur la phénoménologie, la philosophie du temps et de la narration. Elle est notamment l’autrice de l’essai Le visage de nos colères aux éditions Flammarion en 2022.

Places

  • Le Lieu-dit - 6 rue Sorbier
    Paris, France (75020)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Thursday, March 09, 2023
  • Thursday, March 23, 2023
  • Thursday, April 06, 2023
  • Thursday, April 20, 2023
  • Thursday, June 01, 2023
  • Thursday, June 15, 2023

Keywords

  • littérature, politique, crise, silence

Contact(s)

  • Pauline Hachette
    courriel : phachette [at] yahoo [dot] fr

Information source

  • Pauline Hachette
    courriel : phachette [at] yahoo [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Turbulences : violences, radicalités, démocratie », Lecture series, Calenda, Published on Wednesday, March 01, 2023, https://doi.org/10.58079/1anp

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search