HomeQueeriser, dit-on ? Questionnements sur les apports des perspectives queers en recherche et en création

HomeQueeriser, dit-on ? Questionnements sur les apports des perspectives queers en recherche et en création

*  *  *

Published on Monday, February 27, 2023

Abstract

Ce colloque vise à rendre compte des pratiques, théories et micropolitiques queers qui circulent dans et autour du monde universitaire francophone en rassemblant des contributions à la croisée des arts, du droit, des sciences politiques, des sciences humaines et sociales et des sciences de l’éducation. Le colloque se tiendra à Montréal du 20 au 24 novembre 2023.

Announcement

Argumentaire

Œuvrant depuis plus de 30 ans sur des questions actuelles au cœur des études féministes, l’Institut de recherche et d’études féministes (IREF) de l’UQAM reconnaît le rôle que jouent divers courants féministes dans l’évolution de ses activités, de son offre de cours et de ses publications. Les apports théoriques et politiques queers et trans ont aussi joué un rôle important dans ses (ré)orientations récentes. C’est dans cet esprit que le comité organisateur de ce colloque souhaite donner une plate-forme à l’échange d’expériences et de travaux qui témoignent de l’actualité des perspectives queers, ainsi que des écueils et des défis qui les accompagnent. Les propositions d’intervention peuvent aborder un ou plusieurs de ces questionnements :

Que fait « le queer », à l’université ?

Qu’on l’envisage comme une approche, un positionnement ou un cadre théorique, voire une méthodologie, queeriser un objet d’étude ou l’approche d’une problématique prend des formes bien différentes, non seulement selon le courant théorique ou militant sur lequel on s’appuie, mais aussi selon la discipline qu’on vient tenter de subvertir et la marge de manœuvre dont on dispose dans notre milieu de pratique. Les problématiques privilégiées sont listées à la page suivante.

Que fait l’université au queer ?

Comment la fréquentation de l’université et le langage de la recherche scientifique influencent-ils le point de vue queer? Les propositions qui élaborent des dynamiques d’effacement et la manifestation de systèmes d’oppression dans les discours queers universitaires sont les bienvenues. Nous accueillons aussi les présentations de stratégies de résistance à ces dynamiques (accessibilité des savoirs, pratiques d’enseignement et témoignage, relectures contre un canon disciplinaire, etc.)

Que faisons-nous, queers à l’université ?

Qui sommes-nous, « les queers » à l’université, que nous y soyons plus ou moins fermement (r)attaché·es? Quelles sont nos portes d’entrée et de sortie, nos doléances, nos modes d’action en contexte d’études, de recherche ou de création à l’université? Comment faisons-nous place à la désorientation de nos disciplines « sans pour autant réglementer la désorientation comme politique » (Ahmed 2022 : 233) ?

Occasion de partage et de réflexion collective autour de travaux en cours, ce colloque accueille les propositions de chercheur·es et d’étudiant·es, tout comme celles d’artistes et travailleur·euses qui ne fréquentent pas l’université. Pour diversifier les prises de parole et valoriser plusieurs modes d’intervention, nous accueillons les communications « standard », les présentations d’œuvres (abouties ou en chantier) et de démarches artistiques, ainsi que les activités sous d’autres formats (atelier, panel, rencontre).

Modalités de contribution

Pour présenter votre recherche ou votre pratique, ou encore proposer une activité, remplissez ce sondage en ligne

d’ici le 20 mars 2023.

Nous vous contacterons au début du mois d’avril 2023.

Le colloque se tiendra à Montréal du 20 au 24 novembre 2023.

Nous privilégierons les interventions qui abordent une ou plusieurs de ces problématiques.

  • l’institutionnalisation / l’éclatement / la dilution du positionnement et des théories queers dans les mécanismes de l’université;
  • les perspectives queers sur les politiques d’Équité – Diversité – Inclusion et sur la posture alliée;
  • les défis de l’étayage théorique queer dans une démarche de recherche ou de création;
  • convergences et tensions actuelles entre queer, féminismes et transféminismes, en recherche comme sur le terrain;
  • apports actuels de la queer of color critique, les opportunités et les lacunes que présente le queer pour penser et représenter les réalités des personnes qu’on racise;
  • regards féministes et queers sur la langue et le langage (sociolinguistique, sémiotique, sociologie);
  • les dynamiques de traduction des textes queers (interlinguistique ou intersémiotique);
  • la réécriture queer de jugements et les perspectives queer en droit;
  • la critique queer du sujet et de la subjectivation (butlérienne ou non);
  • les perspectives queers en performance;
  • les pratiques de lecture queer.

Activités planifiées

À titre d’exemples de ce que vous pouvez proposer, voici les activités qui seront coordonnées par des membres du comité organisateur.

Réécriture queer de jugements (atelier animé par Laurence Gauvin-Joyal, Léo Lecomte et Djemila Carron) : Cet atelier propose une initiation à la méthode de réécriture queer de jugements inspirée des théories queer et des projets de réécriture féministe de jugements. Les personnes participantes auront l’occasion de se familiariser avec cette méthode avant de s’engager dans un processus collectif de réécriture queer de jugements québécois afin de se réapproprier ces décisions, les déconstruire et imaginer des utopies queers en droit.

Points de vue queers sur la langue et l’écriture (panel modéré par Loïs Crémier) : Dans la lignée des cercles de discussion féministes sur la langue et la féminisation en français, ce panel visera à rendre compte de divers regards francophones queers sur la grammaire, la typographie et la syntaxe. À contrecourant de la tendance à standardiser l’écriture dite inclusive, le panel mettra en valeur la multiplicité des stratégies, au Québec et ailleurs (Acadie, Europe de l’Ouest, francophonie canadienne, etc.) et sera l’occasion d’interroger ce que signifie « queer » dans ces divers contextes.

Tomatillo : séance de lecture collective en musique (avec DJ Léo Lecomte). Le tomatillo, et/ou la tomatille, est l'adelphe queer de la tomate. Iel rajoute un je-ne-sais quoi à vos salsas et son apparence trompeuse de cerise de terre géante surprend les papilles gustatives de toustes. Iel nous amène à remettre en question les classifications et normes botaniques, esthétiques et culinaires dominantes. Cet atelier ne parlera pas de tomatillos. Par contre, l'émission Tomatillo (CHOQ.ca) sera présente pour mixer de la musique destinée à vous accompagner dans vos tomates !

Voix/es queers de la recherche-création en arts vivants (animée par Dinaïg Stall) : Cette rencontre mettra de l’avant des voix émergentes de la recherche-création queer pour créer des échanges entre différentes perspectives et démarches queers en arts vivants. Le but n’est pas de présenter des œuvres achevées, mais plutôt de partager des processus à différents stades d’élaboration, sans volonté d’en lisser les aspérités et éventuelles apories. Le queer sera considéré comme force motrice pour la recherche-création, à travers les désorientations (Ahmed, 2006) fécondes et autres troubles ou ruptures dont il peut être porteur, tant en termes de modes d’énonciation que de réception, d’adresse que d’imaginaires individuel et collectif.

Comité organisateur et de sélection

  • Bronja Hildgen (professionnelle à la recherche, IREF) ;
  • Djemila Carron (Sciences juridiques, UQAM) ;
  • Loïs Crémier (Sémiologie, UQAM) ;
  • Dinaïg Stall (École supérieure de théâtre, UQAM) ;
  • Thérèse St-Gelais (Histoire de l’art, UQAM).

Bibliographie sélective

Ahmed, S. (2022 [2006]), Phénoménologie queer. Orientations, Objets et Autres, Montréal, rue Dorion.

Alberston Fineman, Martha, Jack E Jackson & Adam P Romero, dir, Feminist and Queer Legal Theory: Intimate Encounters, Uncomfortable Conversations, Surrey & Burlington, Ashgate, 2009.

Alfonsi, I. (2019), Pour une esthétique de l’émancipation. Construire les lignées d’un art queer, Paris, B42.

Baer, B. J., and Kaindl, K. (dir.). (2018). Introduction. Dans Queering Translation, Translating the Queer : Theory, Practice, Activism (p. 1-10). Routledge.

Baril, A. (2022). Briser le silence, occuper l’absence : transféminismes francophones et (in)justices épistémiques. Dans V. Swamy et L. Mackenzie (dir.), Devenir non binaire en français contemporain (p. 45-72), Éditions Le Manuscrit Savoirs, Genre(s) et Création.

Berlant, L.

Binard, F. (2006), « La théorie “Queer” : une menace pour le féminisme » dans LEDUC, Guyonne (dir.), Travestissement féminin et liberté(s), Paris, L’Harmattan.

Boisclair, I., P. L. Landry et G. Poirier Girard (2020), QuébeQueer. Le queer dans les productions littéraires, artistiques et médiatiques québécoises, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal.

Bourcier, S. (2018), Queer Zones. La trilogie. Amsterdam.

Butler, J. (2019). Gender in Translation: Beyond Monolingualism. philoSOPHIA, 9(1), 1-25. 10.1353/phi.2019.0011

Butler, J. (2005/2006). Défaire le genre. Amsterdam.

Case, S. (2009). Feminist and Queer Performance. Critical Strategies. New York, NY : Palgrave Macmillan.

Cervulle, M. et N. Rees-Roberts (2010), Homo Exoticus. Race, classe et critique queer, Paris, Armand Colin.

Chen, M.Y. et Luciano, D. (dir.). (2015). Queer Inhumanisms. A Journal of lesbian and gay studies, 21(2-3).

Cromwell, J. (2006). Queering the binaries: Transsituated identities, bodies, and sexualities. Dans S. Stryker et S. Whittle (dir.), The Transgender Studies Reader (p. 509-521). Routledge.

David, E. (2017). Capital T: Trans visibility, corporate capitalism, and commodity culture. Transgender Studies Quarterly, 4(1), 28-44. https://doi.org/10.1215/23289252-3711517

Eng, David, Jack Halberstam, and Jose Esteban Munoz. “Introduction: What's Queer about Queer Studies Now?” Social Text 23, no. 3–4 (Fall–Winter 2005): 1–17.

Éribon, D. (dir.). (2003). Queer. Dans Dictionnaire des cultures gays et lesbiennes (p. 393-397). Larousse.

Espineira, K. (2018). Les corps trans : disciplinés, militants, esthétiques, subversifs. Revue des Sciences Sociales, (59), 84-97.

Ferguson, Roderick. Aberrations in Black: Toward a Queer of Color Critique. Minneapolis: University of Minnesota Press, 2004.

Freeman, E. (2010). Time Binds. Queer Temporalities, Queer Histories. Durham, NC : Duke University Press.

Greco, L. (2019). Linguistic Uprisings: Toward a Grammar of Emancipation. H-France Salon, 11(14), 1-13. https://h-france.net/Salon/SalonVol11no14.3.Greco.pdf

Halberstam, J. (2011). The Queer Art of Failure. Durham, NC : Duke University Press.

Halberstam, J. (2008). The Anti-Social Turn in Queer Studies. Graduate Journal of Social Sciences, 5(2), 140-156. http://gjss.org/sites/default/files/issues/chapters/papers/Journal-05-02--07-Halberstam.pdf

Halberstam, J. (2005). In a Queer Time and Place. Transgender Bodies, Subcultural Lives. New York, NY : New York University Press.

Jones, A., E. Silver, M. Meskimmon, (2015), Otherwise. Imagining Queer Feminist Art Histories, Manchester, Manchester University Press.

Kosofsky Sedgwick, E. (2003). Touching Feeling. Affect, Pedagogy, Performativity. Durham, NC : Duke University Press.

Lamble, Sarah et al, « Guest editorial: Queer theory and criminology » (2020) 20:5 Criminology & Criminal Justice 504‑509.

Lamoureux, D. (2005). La réflexion queer : apports et limites. Dans Mensah, M.N. (dir.) Dialogues sur la troisième vague féministe, (p. 91-103). Éditions du Remue-Ménage.

Laprade, B. (2017, 29 décembre). Bibliographie sélective (et en travail) de textes queers en français. Revue politiqueer. https://revuepolitiqueer.wordpress.com/2017/12/29/bibliographie-selective-et-en-travail-de-textes-queers-en-francais/

Lauretis, T. de. (2011). Queer Texts, Bad Habits, and the Issue of a Future. GLQ: A Journal of Gay and Lesbian Studies, 17(2-3), 243-263. https://doi.org/10.1215/10642684-1163391

Lauretis, T. de. (2007). Théorie queer et cultures populaires : de Foucault à Cronenberg (M.-H. Bourcier, trad.). La Dispute.

Lavoie, R., « Pratiques artistiques féministes et queers en art vidéo : propositions politiques post?-identitaires », Recherches féministes, vol. 27, nº 2, 2014.

Lord, C. et R. Meyer (2013), Art & Queer Culture, Londres, New York, Phaidon Press.

Lorenz, R. (2018), Art Queer. Une théorie freak, Paris, B42.

Lorenzi, M.-É. (2017). «Queer», «transpédégouine», «torduEs», entre adaptation et réappropriation, les dynamiques de traduction au cœur des créations langagières de l’activisme féministe queer. GLAD! (2). https://doi.org/10.4000/glad.462

MacDougall, Bruce, Queer Judgments: Homosexuality, Expression, and the Courts in Canada, UTP: University of Toronto Press, 2000.

Marinucci, M. (2016), Feminism is Queer. The intimate connection between queer and feminist theory, Londres, Zed Books.

Muñoz, J. E. (1999). Disidentifications: Queers of Color and the Performance of Politics. Minneapolis: University of Minnesota Press.

Muñoz, J. (2009) Cruising Utopia: the Then and There of Queer Futurity, New York New York University Press.

Namaste, Viviane & Dalia Tourki, « Trans Justice and the Law : From Then to Now, From There to Here, Une conversation entre Viviane Namaste, Ph. D., et Dalia Tourki: Conférence publique On the Margins of Legal Change – Discours principal » (2020) 35:2 Canadian Journal of Law and Society / La Revue Canadienne Droit et Société 177‑196.

Plana, M. et F. Sounac (dir.) (2015) , Esthétique(s) queer dans la littérature et les arts. Sexualités et politiques du trouble, Dijon, Presses universitaires de Dijon.

Preciado, B. (2000). Manifeste contra-sexuel. Balland.

PRIEUR, Cha, Des géographies queers au-delà des genres et des sexualités? EspacesTemps.net, 2015. https://hal.science/hal-01426668/document

Rosenblum, Darren, « Queer Intersectionality and the Failure of Recent Lesbian and Gay Victories » (1994) 4 Law & Sexuality: Rev Lesbian & Gay Legal Issues 83‑122.

Sedgwick, E. K. (2003). Touching Feeling. Affect, Pedagogy, Performativity. Duke University Press.

Schramm, Bérénice, Queer(s) et droit international, Paris, LEGIS COMPAREE, 2021.

Smith, A. (2010). Queer Theory and Native Studies: The Heteronormativity of Settler Colonialism. GLQ: A Journal of Lesbian and Gay Studies, 16(1/2), 5-39. https://doi.org/10.1215/10642684-2009-012

Spade, Dean, Normal Life: Administrative Violence, Critical Trans Politics, and the Limits of Law, Durham, Duke University Press, 2015.

Tellis, Ashley, and Sruti Bala. The Global Trajectories of Queerness: Re-Thinking Same-Sex Politics in the Global South. Leiden, The Netherlands: Brill, 2015.

Thomas, Kendall, « Practicing Queer Legal Theory Critically » (2019) 6:1 Critical Analysis of Law, en ligne: <https://cal.library.utoronto.ca/index.php/cal/article/view/32561>.

Transgender Studies Quaterly, vol. 3 nº 1, 2016. https://read.dukeupress.edu/tsq/article/3/1-2/5/91824/IntroductionTrans-Feminisms https://read.dukeupress.edu/tsq

Trou noir. Voyage dans la dissidence sexuelle, http://trounoir.org/

Valdes, Francisco, « Queer Margins, Queer Ethics: A Call to Account for Race and Ethnicity in the Law, Theory, and Politics of Sexual Orientation Symposium: Intersexions: The Legal & Social Construction of Sexual Orientation: Intersections of Race, Ethnicity, Class, Gender & Sexual Orientation » (1996) 48:6 Hastings LJ 1293‑1342.

Waugh, T. (2006), The Romance of Transgression in Canada. Queering Sexualities, Nations, Cinemas, Montréal, McGill-Queen’s University Press.

Zanghellini, Aleardo, « Queer, Antinormativity, Counter-Normativity and Abjection » (2009) 18:1 Griffith Law Review 1‑16.

Places

  • Montreal, Canada

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Monday, March 20, 2023

Keywords

  • queer, université, milieu de pratique

Contact(s)

  • Bronja Hildgen
    courriel : hildgen [dot] bronja [at] uqam [dot] ca

Information source

  • Bronja Hildgen
    courriel : hildgen [dot] bronja [at] uqam [dot] ca

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Queeriser, dit-on ? Questionnements sur les apports des perspectives queers en recherche et en création », Call for papers, Calenda, Published on Monday, February 27, 2023, https://doi.org/10.58079/1ans

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search