HomeBien(s) commun(s), voies d’espoir face aux défis du siècle

HomeBien(s) commun(s), voies d’espoir face aux défis du siècle

*  *  *

Published on Wednesday, March 01, 2023

Abstract

Un cycle de cinq rencontres pour revisiter la notion de bien(s) commun(s), et la confronter aux enjeux actuels des sciences sociales et des défis sociétaux.

Announcement

Présentation

Depuis l’attribution en 2009 du Prix Nobel à Elinor Olstrom, et sa critique de la théorie de la tragédie des communs, le concept de biens communs apparait comme une voie prometteuse, renouvelant le rapport entre privé et public, dans notre époque de transitions entre des modèles qui s’essoufflent et d’autres qui peinent à émerger.

On voit aujourd’hui à quel point la notion de bien (s) commun(s) est utile, multiple, et correspond aux questionnements de l’époque. Néanmoins, elle ne s’institutionnalise pas, demeure un outil conceptuel, et son utilisation systématique menace de la transformer en concept-valise.

À travers un cycle de cinq rencontres organisées sous la direction de sa présidente Bettina Laville, l’IEA de Paris propose de revisiter la notion de biens communs, à l’aune de l’histoire du concept et de ses déclinaisons actuelles dans des sphères du champ intellectuel, économique, et institutionnel. Ces séances confronteront la notion aux enjeux actuels des sciences sociales et des défis sociétaux.

Participation

Séances en présentiel, inscriptions séance par séance en ligne.

Programme

Mercredi 15 mars 2023 à 18h 

Les Biens communs, tragédie ou utopie réaliste ?

En réponse à la tragédie des communs de Hardin, Elionor Olstrom a forgé le concept de biens communs : dans son livre paru en 1990, Governing the Commons : The Evolution of Institutions for Collective Action, Elinor Ostrom, mettait en évidence que certains biens ne sont pas produits par le marché car la satisfaction des besoins auxquels ils répondent n’est pas compatible avec ses lois. Depuis, la conscience des limites des ressources est de plus en plus prégnante, avec les résultats tragiques de la rivalité sur les biens et ressources d’un côté et de l’autre l’aspect encore utopique de la sobriété de leurs usages. Qu’en est-il aujourd’hui ? On fait souvent référence au concept des biens communs, mais est-il opératoire?

Ouverture officielle

  • Avec la participation d’Olivier Poivre d’Arvor, écrivain et diplomate, Marie-Alice Chardeaux, maîtresse de conférences à l’Université Paris-Est Créteil, Jessica Makowiak, professeure des universités, directrice du CRIDEAU (Centre de Recherches Interdisciplinaires en Droit de l’Environnement de l’Aménagement et de l’Urbanisme), et Dominique Bourg, philosophe et universitaire.

Mercredi 05 avril 2023 à 18h

Le Bien Commun, clé juridique du monde qui vient ?

L’aspiration à la transformation sociale est aujourd’hui patente. On assiste à de multiples expériences pour décliner l’intérêt général, socle de nos textes républicains, à l’aune de la modernité et de la sobriété. N’est-il pas temps de revisiter la notion d’intérêt général ? La notion de bien commun rend-elle mieux compte des défis de notre époque ? Cette notion s’esquisse dans les projets de lois, dans les déclarations internationales, dans les engagements des entreprises, le bien commun est-il la traduction sociale de l’intérêt général ? Faut-il consacrer le bien commun dans notre droit ?

  • Avec la participation de Corinne Lepage, avocate, ministre de l’Environnement (1995-1997), eurodéputée (2009-2014), Armand Hatchuel, professeur émérite à Mines Paris – PSL, Thomas Perroud, professeur de droit public à l’Université Panthéon-Assas, et un des promoteurs de la proposition de loi sur les biens communs.

Lundi 15 mai 2023 à 18h

Que mettre en commun ?

Au-delà des aspects juridiques, des courants de pensée très divers esquissent une société des communs. Ils opposent au post-libéralisme des voies ouvertes dans de nombreuses philosophies, comme celles inspirées par le christianisme, le fouriérisme, la philanthropie ou le marxisme. Peut-on aujourd’hui, dans des économies contraintes et mondialisées, imaginer des espaces de mises en commun, de partage de lieux, de biens et de projets qui fonderaient des liens nouveaux et régénérateurs dans nos sociétés si fracturées ?

  • Avec la participation de Francis Jutand, directeur adjoint de l’Institut MinesTélécom, Chaire Economie des communs de données, Angelo Torre, professeur d’histoire à l’Université du Piémont oriental (Italie), ancien chercheur-résident de l’IEA de Paris, et Charles-Benoît Heidsieck, président-fondateur du RAMEAU, et d'autres intervenants à venir.

Lundi 19 juin 2023 à 18h

Quels biens communs pour partager la connaissance?

Nous sommes dans une époque d’ouverture. Celle des données, qui alimentent, ou devraient alimenter, les progrès scientifiques. Celle des logiciels libres et des licences creative commons. Parallèlement, les règles de la propriété intellectuelle subsistent et se complexifient, tandis que la science est contestée, et que les fake news, véhiculées par les instruments numériques, concurrencent le savoir. Les sciences restent encore -pour combien de temps ? - le domaine où le commun est le plus reconnu, utilisé, revendiqué. Quelles règles faut-il donner au partage de la connaissance ? Faut-il lui en donner ? Comment trier, comme le fait le dernier Règlement européen, entre données ouvertes et données protégées ? Quelle signification sociale revêt ce partage des connaissances ?

  • Avec la participation d’Emmanuel Bacry, directeur de recherche au CNRS à l’Université Paris-Dauphine, directeur scientifique du Health Data Hub, Nicolas Berthelot, responsable de la Fabrique des géo-communs à l’IGN, et d'autres intervenants à venir.

Mercredi 28 juin 2023 à 16h 

Fabriquer du commun dans un monde fracturé ? Echelles du bien commun

Notre époque rement en question de nombreux fondements de ce que l’on appelle notre modèle politique et social, en particulier le rôle régulateur de l’Etat, l’exercice de la citoyenneté, le dualisme public/privé, le concept de communauté international. N’est-ce pas le moment de reconstruire du Commun à partir des réalités nouvelles, pour combler les fractures sociales, politiques, écologiques ? Un commun s’impose à nous, la viabilité de la biosphère, quels sont les échelles d’actions pour la préserver ?

  • Avec la participation de François Gemenne, politologue, professeur à Science Po Paris, directeur de l’Observatoire Hugo dédié aux migrations environnementales à l’Université de Liège, Frédéric Worms, philosophe, professeur de philosophie contemporaine et directeur de l’École normale supérieure, Dominique Schnapper, sociologue, politologue, membre du Conseil constitutionnel de 2001 à 2010, ancienne présidente de l’IEA de Paris, et d'autres intervenants à venir.

Places

  • IEA de Paris, 17 quai d'Anjou
    Paris, France (75004)

Event attendance modalities

Full online event


Date(s)

  • Wednesday, March 15, 2023
  • Wednesday, April 05, 2023
  • Monday, May 15, 2023
  • Monday, June 19, 2023
  • Wednesday, June 28, 2023

Keywords

  • bien commun

Contact(s)

  • Claire Jeandel
    courriel : claire [dot] jeandel [at] paris-iea [dot] fr

Information source

  • Claire Jeandel
    courriel : claire [dot] jeandel [at] paris-iea [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Bien(s) commun(s), voies d’espoir face aux défis du siècle », Lecture series, Calenda, Published on Wednesday, March 01, 2023, https://doi.org/10.58079/1anz

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search