HomeL’Amérique latine face aux défis environnementaux

HomeL’Amérique latine face aux défis environnementaux

L’Amérique latine face aux défis environnementaux

Les arts visuels comme paradigme de la résistance aux politiques néolibérales 

*  *  *

Published on Friday, March 17, 2023

Abstract

Face à une crise environnementale qui s’intensifie en Amérique latine, une prise de conscience écologique se fait de plus en plus jour. De multiples initiatives politiques et citoyennes abondent en faveur de la défense de modèles de durabilité environnementale des espaces naturels et ruraux mais également de politiques de développement durable. Dans le domaine des arts, l’activisme se nourrit de ces revendications et s’en fait l’écho par le biais de la création. En effet, les réalisations d’images, de fresques urbaines, de performances, ou encore la création de collectifs et d’expositions entièrement dédiées aux questions environnementales se sont multipliées au cours des dernières décennies dans l’optique de sensibiliser les populations et / ou de faire infléchir les politiques gouvernementales. Cette journée d’étude a pour but d’interroger la façon dont la tension entre problèmes écologiques et préservation de l’environnement se manifestent dans les arts visuels en Amérique latine de 1990 à nos jours.

Announcement

Journée d’étude, jeudi 28 septembre 2023

Université de Lorraine – Campus Lettres et Sciences Humaines – Nancy

Argumentaire

Depuis les années 1990, de nombreuses voix s'élèvent, en Amérique latine, contre le néolibéralisme et la globalisation dans le champ environnemental. L’entrée dans le XXIe siècle et l’avènement de gouvernements progressistes favorisent l’émergence de nouvelles perspectives politiques qui tendent vers plus d’horizontalité (F. Gaudichaud, 2021). Parallèlement, du point de vue économique, la signature d’accords avec de nouveaux partenaires commerciaux dans le cadre d’échanges Sud-Sud et l’ouverture de marchés et du commerce vers le Pacifique ont laissé entrevoir un questionnement du modèle néolibéral alors en vigueur (M. Gaulard, P. Salama, 2020). Or, l’adoption de politiques néo-extractivistes (E. Gudynas, 2021) dans de nombreux secteurs clefs (minier, agro-industriel et hydrique) engendre une importante destruction de l’environnement ainsi que, dans certaines régions, de l'habitat naturel, et ce, au mépris des groupes ruraux et / ou autochtones.

Cette forme de « néolibéralisation de la nature » (P. Gautreau, 2021) a également pour corolaire d’accentuer les flux migratoires internes, et partant un phénomène de métropolisation qui, à son tour, implique une saturation de l’espace urbain et l’augmentation de la pollution. De même, le développement croissant d’un tourisme de masse sous couvert d’un éco-tourisme impacte la biodiversité et le patrimoine culturel naturel (N. Raymond, 2004) de la plupart des pays latino-américains.

Face à cette crise environnementale qui s’intensifie, une prise de conscience écologique se fait de plus en plus jour. De multiples initiatives politiques et citoyennes abondent en faveur de la défense de modèles de durabilité environnementale des espaces naturels et ruraux mais également de politiques de développement durable. Dans le domaine des arts, l’activisme se nourrit de ces revendications et s’en fait l’écho par le biais de la création. En effet, les réalisations d’images, de fresques urbaines, de performances, ou encore la création de collectifs et d’expositions entièrement dédiées aux questions environnementales se sont multipliées au cours des dernières décennies dans l’optique de sensibiliser les populations et / ou de faire infléchir les politiques gouvernementales.

Dans le but d’interroger la façon dont la tension entre problèmes écologiques et préservation de l’environnement se manifestent dans les arts visuels en Amérique latine de 1990 à nos jours, les communications retenues pourront s’inscrire dans les thématiques suivantes :

- La protestation par le prisme de l’art écologique et de l’art environnemental 

- La mobilisation des artistes-activistes et des collectifs artistiques

- Art et écoféminisme

- La lutte éco-sociale dans les arts amérindiens et afro-descendants

Modalités de soumission

  • Date limite d’envoi des propositions : 1er juin 2023

  • Examen des propositions et décisions : 10 juin 2023

Les propositions de communication (250 mots environ) seront accompagnées d’une courte bibliographie et d’un bref C.V. Elles pourront être rédigées en français ou en espagnol et devront être adressées à :

  • Olivier Folz : olivier.folz@univ-lorraine.fr
  • Roxanne Mamet : roxanne.mamet@univ-lorraine.fr

Comité d’organisation

Roxanne Mamet et Olivier Folz – Université de Lorraine

Comité scientifique 

  • Guillaume Candela – School of History – University of Leeds
  • Olivier Folz – LLCER Espagnol – Université de Lorraine – Laboratoire LIS
  • Matthieu Freyheit – Études culturelles – Université de Lorraine – Laboratoire LIS
  • Roxanne Mamet – LLCER Espagnol – Université de Lorraine – Laboratoire LIS
  • Victor-Arthur Piegay – Études culturelles – Université de Lorraine – Laboratoire LIS

Places

  • Université de Lorraine
    Nancy, France (54)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Thursday, June 01, 2023

Keywords

  • Amérique latine, environnement, art

Contact(s)

  • Roxanne Mamet
    courriel : roxanne [dot] mamet [at] univ-lorraine [dot] fr

Information source

  • Roxanne Mamet
    courriel : roxanne [dot] mamet [at] univ-lorraine [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« L’Amérique latine face aux défis environnementaux », Call for papers, Calenda, Published on Friday, March 17, 2023, https://doi.org/10.58079/1aq6

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search