HomeNsamè Mbongo, penseur de la libération des peuples d’Afrique

HomeNsamè Mbongo, penseur de la libération des peuples d’Afrique

*  *  *

Published on Wednesday, March 22, 2023

Abstract

L’école camerounaise de philosophie aura été sinon la plus puissante, au moins l’une des plus puissantes de l’Afrique au XXe siècle. La première génération de cette école représentée, entre autres, par Marcien Towa, E. Njoh-Mouellè, F. Éboussi Boulaga, M. Hebga et dont les premières contributions majeures se situent directement au lendemain des indépendances politiques africaines, aura considérablement marqué et impulsé le développement philosophique en Afrique. Nsamè Mbongo fait partie de la seconde génération de cette école. L’œuvre philosophique de Nsamè Mbongo se situe dans les champs disciplinaires de la philosophie politique et économique, de la philosophie de l’histoire et de la philosophie africaine. Cette journée d’étude reviendra sur l’œuvre de Nsamè Mbongo.

Announcement

Le Laboratoire de Recherche et d’Études Philosophiques (LAREPHI) du Département de Philosophie lance un appel à communications sur l’œuvre du Professeur émérite et Doyen honoraire Joseph Nsamè Mbongo, au mois de septembre 2023, à l’Université de Douala, Faculté des Lettres et Sciences humaines.

Argumentaire

L’école camerounaise de philosophie aura été sinon la plus puissante, au moins l’une des plus puissantes de l’Afrique au XXe siècle. La première génération de cette école représentée, entre autres, par Marcien Towa, E. Njoh-Mouellè, F. Éboussi Boulaga, M. Hebga et dont les premières contributions majeures se situent directement au lendemain des indépendances politiques africaines, aura considérablement marqué et impulsé le développement philosophique en Afrique. Nsamè Mbongo fait partie de la seconde génération de cette école, directement ou indirectement formée et influencée par la première, de concert avec des figures non moins célèbres telles que Nkolo Foé, Thérèse Bellè Wangue, Hubert Mono Ndjana, Charles-Robert Dimi, Charles Romain Mbele, Rachel Bidja Ava, Lucien Ayissi, Robert Ndébi Biya, Pius Ondoua. Sa contribution s’inscrit d’une façon ou d’une autre, dans le prolongement de la longue tradition philosophique camerounaise et africaine qui le précède et le dépasse de part en part.

L’œuvre philosophique de Nsamè Mbongo est abondante, riche et diversifiée ; elle se situe dans les champs disciplinaires de la philosophie politique et économique, de la philosophie de l’histoire et de la philosophie africaine. À travers des recherches, enseignements, travaux et publications réalisés au cours du demi-siècle écoulé, l’auteur de Contre-histoire de la philosophie développe une pensée philosophique qui adhère aux idées majeures de progrès de son temps et, concomitamment, se signale par une spécificité marquante. Il a pour fil conducteur et motivation essentielle la poursuite théorique et pratique de la libération des peuples. Plus généralement, son œuvre philosophique porte sur la prospection d’un ordre social émancipateur à une vaste échelle globale, par le biais de ce qu’il appelle une « pensée-action » (Nsamè Mbongo, 2018). Ainsi espère-t-il sortir des chemins battus de la philosophie conventionnelle qui, selon lui, s’épuise dans des impasses et cercles vicieux paralysant la puissance critico-constructive originelle du « philosopher » (Nsamè Mbongo, 2013).

Dans son déploiement, la pensée de Nsamè Mbongo se présente comme une tentative de révolution dans la pensée, l’objectif terminal étant la transformation positive du réel. De la sorte, les axes saillants de sa réflexion, qui feront prioritairement l’objet des propositions de communication sont, entre autres :

  1. Axe 1 : Le bon gouvernement de la cité et l’ordre social mélioratif, en fonction de la dialectique des classes sociales et non du moralisme traditionnel, ce dernier ayant la présomption d’être l’éducateur des masses. Les spécialistes de Philosophie morale et politique, des Sciences politiques, économiques et juridiques, de Sociologie politique et Sciences de l’éducation sont interpelés.
  2. Axe 2 : Contre le « développemensonge » : l’exigence d’une problématique révolutionnaire du développement. Les théoriciens du développement, de l’histoire des idées, des sciences sociales, historiques, politiques ou de la culture pourraient y trouver un terreau fertile pour leurs analyses.
  3. Axe 3 : L’émergence autocentrée de la philosophie dans l’Égypte pharaonique et ses grands pôles médiévaux de résurgence transcivilisationnelle dans les grands empires et royaumes africains. Les chercheurs en Égyptologie, en philosophie antique et médiévale, en histoire de l’Afrique précoloniale et en études des civilisations auront ainsi l’occasion d’explorer cet axe.
  4. Axe 4 : La question du devenir des identités collectives et les enjeux de la convivialité intercommunautaire : de l’ethnicité à la transafricanité pour une convergence universelle des peuples. Les experts de tous bords sur les questions sociales, prospectives, stratégiques, géopolitiques et futurologiques trouveront dans cet axe un champ épistémologique ouvert à déblayer.

Modalités de contribution

Les propositions de contribution (500 mots maximum, police Times New Roman, taille 12, interligne simple) en français ou en anglais, indiquant trois à cinq mots-clés et l’axe thématique visé, ainsi que l’affiliation institutionnelle et la qualité des auteurs, devront être envoyées simultanément aux adresses suivantes mondoue@yahoo.fr, mbendatoumgilbert@yahoo.fr

avant le 7 mai 2023.

Les formats acceptés sont les .doc ou les .rtf.

Les communications retenues à la suite de la Journée d’étude seront publiées par le Comité Scientifique dans un ouvrage collectif. 

Calendrier

  • Diffusion de l’Appel : 7 mars 2023
  • Date limite de soumission des propositions : 7 mai 2023
  • Réponse du comité scientifique : 15 mai 2023
  • Programme provisoire : 10 septembre 2023

Supervision : Le Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines

Président du comité d’organisation

Pr Roger Mondoué, Chef de Département de Philosophie et Directeur du Laboratoire de Recherche et d’Études Philosophiques (LAREPHI).

Assisté du Dr Gilbert Mbenda Toum, Chargé de cours au Département de Philosophie, membre du LAREPHI.

Comité d’organisation

  • Pr Emmanuel Malolo Dissakè
  • Pr Eugène Emboussi Nyano
  • Pr Siméon Clotaire Mintoumè
  • Pr Benoit Ottou
  • Dr Yves Paterne Brice Akoa
  • Dr Alexandre Mbomè
  • Dr Daniel Noumbissie Tchamo
  • Dr Assamba

Secrétariat technique

  • Dr Dénis-Ghislain Mbessa
  • Dr Jacques Cédric Martin Eyebe
  • Dr Gilbert Hippolyte Mbenda Toum
  • Dr Théodore Honba
  • Armand Beyene
  • Dr Naïna Lise Bounya Epée Ebenye
  • Dr Ndjo Moukoko
  • Mme Danielle Ndo
  • Tchindebe Abraham
  • Williams Bouab Etoundi

Comité scientifique

Professeur Charles Robert Dimi (Université de Dschang) ; Professeur Thérèse Bellè Wanguè (Université de Douala) ; Professeur Rachel Bidja Ava (Université de Douala) ; Professeur Nkolo Foé (Université de Yaoundé I) ; Professeur Charles Romain Mbélé (Université de Yaoundé I) ; Professeur Robert Kpwang Kpwang (Université de Douala) ; Professeur Mpoche Kizito (Université de Douala) ; Professeur Ba’ana Etoundi (Université de Douala) ; Professeur Roger Mondoué (Université de Douala) ; Professeur Emmanuel Malolo Dissakè (Université de Douala) ; Professeur Eugène Emboussi Nyano (Université de Douala) ; Professeur Lucien Ayissi (Université de Yaoundé I) ; Professeur Émile Kenmogne (Université de Dschang) ; Professeur Jacques Chatué (Université de Dschang) ; Professeur Nodem Jean-Emet (Université de Dschang), Professeur René Rodrigue Aristide (ENS, Université de Yaoundé 1), Professeur Siméon Clotaire Mintoumé (Université de Douala) ; Professeur Anatole Fogou (Université de Maroua) ; Professeur André Liboire Tsala Mbani (Université de Dschang) ; Professeur Mazadou Oumarou (Université de Yaoundé I) ; Professeur Mouchili Njinom Soulé Issoufou (Université de Yaoundé I), Professeur Ernest Menyomo (Université de Yaoundé 1), Professeur Brenda Diangha (Université de Douala), Professeur Messsina (Université de Douala), Professeur Mbede (Université de Bertoua), Professeur Guillaume Nguemba (Université de Maroua), Professeur Dieudonné Biakolo Komo (Université de Maroua), Professeur Eustache Roger Koffi Adanhoume (Université d’Abomey-Calavi), Professeur Gervais Kissezounon (Université d’Abomey-Calavi), Professeur Moussa Talibi (Université Abdou Moumouni de Niamey).

Bibliographie du Pr Nsamè Mbongo

Le socialisme marxiste : Un défi et un atout pour l’Afrique, Douala, GREMA AFRIKA, 2018.

Réflexions anticapitalistes sur la crise anglophone au Cameroun, Douala, GREMA AFRIKA, 2018.  

Réflexions anticapitalistes sur la crise anglophone au Cameroun.

Hommage au patriotisme héroïque camerounais (1914-2014), Paris, L’Harmattan, 2014.

La philosophie classique africaine. Contre-histoire de la philosophie, tome 1, Paris, L’Harmattan, Coll. « problématiques africaines », 2013. 

La personnalité philosophique du monde noir. Contre histoire de la philosophie, tome 2, Paris, L’Harmattan, Coll. « Problématiques africaines », 2013.

« Quelle vision philosophique du développement face à la rationalité dominante ? Vers le contre-développement », in Philosophie et problématique du développement, Paris, L’Harmattan, 2010.

« Philosophie ultralibérale contemporaine et perspective du développement : la philosophie et l’Afrique contre l’occidentalisme postmoderne », in Mutibe (Revue de la Faculté des Lettres et sciences Humaines de l’Université de Douala), Vol I, n°4, Yaoundé, CLE, 2010.

« La mondialisation : dogmatique de la totalisation ou dialectique de la collectivation ? », in La philosophie et les interprétations de la mondialisation en Afrique, Actes des Premières Rencontres Philosophiques Internationales Francophones de Yaoundé (13-16 Novembre 2007), Paris, L’Harmattan, 2009.   

« Sagesse philosophique et cruauté politique », in L’homme et la réflexion, Actes du XXXe Congrès de l’Association des Sociétés de Philosophie de Langue Française (ASPLF), Paris, Vrin, 2006.

« Le rationalisme critique progressiste : la voie philosophique de Marcien Towa et ses difficultés », in Philosophes du Cameroun, Yaoundé, Presses Universitaires de Yaoundé, 2006.

« Naissance de la philosophie et renaissance africaine (origines et enjeux de la philosophie négro-pharaonique) », in Relecture critique des origines de la philosophie et ses enjeux pour l’Afrique, Actes du Colloque international de Yaoundé, Paris, Ed. MENAIBUC, 2005.

« Zera Yacob et la philosophie éthiopienne ancienne », in Revue Présence Africaine n° 171, Paris, 2005.

« Pensée thérapeutique africaine et traitement des conflits », in Revue Présence Africaine n° 172, Paris, 2005.

« De l’individualisme ethnique au globalisme intercommunautaire », in Bellè Wanguè T. (éd.), L’individuel et le collectif, Chennevières-sur-Marne, Éditions Dianoïa, coll. « Maât Special Issue », 2004, pp. 126-146.

Choc des civilisations ou recomposition des peuples ? Réflexions sur les différences, les différends et les développements des communautés, Chennevières-sur-Marne, Éditions Dianoïa, coll. « Défis », 2004.

« Identité et altérité en Afrique. Etude de la contradiction autochtone-étranger à la lumière de l’expérience historique de la mégapole économique camerounaise au XXe siècle », in Être étranger et migrant en Afrique au XXe siècle, Paris, L’Harmattan, 2003. 

« Le Discours et le débat contradictoire dans la philosophie antique africaine », in Annales de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines Vol. 1. n° 2, Presses Universitaires de Yaoundé, 2003.

« Les textes de sagesse africains : la question du statut théorique des proverbes et maximes », in Afrikanistische Arbeitspapiere, n° 70, Cologne, 2002.

« Un grand maître de la philosophie africaine médiévale : Ahmed Baba de Tombouctou », in Revue Présence Africaine n° 161-162, Paris, 2000.

« Matérialisme, spiritualisme et développement. Pseudo-développement mystique ou contre-développement matérialiste ? », in Malolo Dissakè E., (éd.), L’Aspiration à être, Chennevières-sur-Marne, Éditions Dianoïa, coll. « Maât Special Issue », I, 2002, pp. 105-132.

« Le chauvinisme ethnique d’Etat et la faillite de la démocratie néocoloniale », in Démocratie africaine, otage du tribalisme ? Yaoundé, Ed. Impact-Fondation Panafricaine de lutte contre le tribalisme, 1993.  

« L’éducation nouvelle et la valorisation qualitative des ressources humaines dans la perspective du développement », in Propos africains sur l’éducation pour tous, Abidjan-Dakar, Ed. UNESCO-UNICEF, 1989.

« Problèmes théoriques de la question nationale en Afrique », in Revue Présence Africaine, n° 136, Paris, 1985.

Places

  • Université de Douala - Faculté des Lettres et Sciences Humaines
    Douala, Cameroon

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Sunday, May 07, 2023

Keywords

  • Afrique, philosophie

Contact(s)

  • Roger Mondoué
    courriel : mondoue [at] yahoo [dot] fr
  • Gilbert Mbenda Toum
    courriel : mbendatoumgilbert [at] yahoo [dot] fr

Information source

  • Roger Mondoué
    courriel : mondoue [at] yahoo [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Nsamè Mbongo, penseur de la libération des peuples d’Afrique », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, March 22, 2023, https://doi.org/10.58079/1arx

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search