HomeLes sciences humaines et sociales et les sciences infirmières : un levier pour éclairer la complexité du soin

HomeLes sciences humaines et sociales et les sciences infirmières : un levier pour éclairer la complexité du soin

*  *  *

Published on Wednesday, March 22, 2023

Abstract

Ce numéro de la revue Éducation, Santé, Sociétés propose de réunir des contributions originales du champ des sciences infirmières. Il s’agira aussi de mettre en perspective l’articulation des sciences humaines et sociales et des sciences infirmières comme levier d’éclairage des situations de soins.

Announcement

Vol. 10, n°1, à paraître à l’automne 2023

Coordination

Coordonné par Pascale Beloni. Maître de Conférences associé, PhD, HDR en Sciences Infirmières Département Universitaire de Sciences Infirmières – Faculté de Médecine Limoges Chercheur asocié U1094 Inserm U270 IRD EpiMaCT - Institut d'Epidémiologie et de Neurologie Tropicale

Argumentaire

Ce numéro de la revue Éducation, Santé, Sociétés propose de réunir des contributions originales du champ des sciences infirmières.  Il s’agira aussi de mettre en perspective l’articulation des sciences humaines et sociales et des sciences infirmières comme levier d’éclairage des situations de soins.

Historiquement, les soins n’appartenaient pas à une profession, ils permettaient à une personne d’aider une autre personne à continuer à vivre. Indispensables à la vie, ils étaient centrés sur le maintien des fonctions vitales (s’alimenter, se protéger des intempéries, s’hydrater…). La notion de prendre soin avait ici tout son sens car on prenait soin de la femme accouchant, du jeune enfant… de la personne vieillissante comme on prenait soin de la vie en règle générale. Ces soins avaient une utilité sociale pour perpétuer la vie de l’homme, la vie du groupe (Collière, 1996). Aujourd’hui, la pratique infirmière comprend deux champs d’action, ceux en lien avec la réparation du corps et ceux en lien avec l’entretien de la vie où s’intègre la fonction sociale. En conséquence, nous pouvons donc dire que les soins infirmiers sont une profession à utilité sociale et une discipline (Parse, 1999) présentant une perspective unique en lien avec les limites et la nature des phénomènes de santé, des individus, des familles, de la société (Donaldson, 2000). C’est une discipline qui présente les caractéristiques fondamentales de la science c’est-à-dire la production de connaissances caractérisée par ses objets, ses méthodes d’interprétation, de vérification, d’explication et d’examen de problèmes spécifiques.

En tant que sciences, les sciences infirmières possèdent un savoir organisé, constitué de modèles de soins et de théories permettant d’analyser les situations des personnes et de proposer des stratégies d’accompagnement. Par ailleurs, ces sciences sont ouvertes à diverses méthodologies, qu’elles soient quantitatives pour tester une hypothèse dans des conditions précises et généraliser des résultats ou qualitatives, en lien avec les sciences humaines et sociales pour chercher à comprendre des situations, découvrir des représentations, des opinions, des attitudes… voire mixtes pour mieux appréhender la complexité des situations de soins. Ainsi, les sciences infirmières se tiennent à la croisée de plusieurs disciplines (Anadón, 2019 ; Doyle et al., 2019). Par conséquent, définir l’objet de recherche infirmier consiste à articuler trois champs : la discipline comme champ des savoirs, la théorie ou les concepts comme champ d’organisation des connaissances et la pratique professionnelle comme champ d’application des savoirs (Fortin & Gagnon, 2010).

Aujourd’hui, le développement des sciences infirmières s’impose en France. Dans ce contexte, des facteurs favorisants sont à considérer, comme le développement d’appels à projets nationaux à destination des infirmiers, l’universitarisation de la formation infirmière et la création d’une section en sciences infirmières au conseil national des universités, reconnaissant ainsi le champ disciplinaire universitaire pour la profession. Il est important de se saisir de cette opportunité pour réfléchir sur les fondements des sciences infirmières, optimiser le développement de programmes de recherche permettant d’asseoir la discipline infirmière.  En parallèle, il devient indispensable de proposer des programmes de formations innovants, axés sur les savoirs disciplinaires servant d’assises solides pour argumenter la prise de décision infirmière dans les parcours patients, sans oublier la nécessité d’ouvrir ces programmes de formations sur la poursuite d’études en formation doctorale.

Ce dossier fera une place au champ disciplinaire des sciences infirmières, à son articulation avec les sciences humaines et sociales, aux études de terrain explorant le champ du soin s’appuyant sur des aspects épistémologiques et/ou méthodologiques variés. Il permettra d’apporter des éléments de réponses aux questions suivantes. Existe-t-il une spécificité des sciences infirmières en France ? Si oui, comment s’inscrivent-elles à côté des autres sciences ? Et/ou comment s’articulent-elles aux autres sciences ? Quels sont ses objets de recherche ? Quelles sont ses orientations méthodologiques ?

Les contributions pour ce numéro se situeront sur un ou plusieurs des axes suivants :

Axe 1 : Approches socio-historiques.

Quel est le fondement socio-historique du soin et son évolution ? Comment différentes disciplines participent-elles à la construction des sciences infirmières ? Dans cet axe, sont attendues des contributions à la croisée de différentes disciplines (sociologie, philosophie, anthropologie, sciences de l’éducation et de la formation, ergonomie, droit, psychologie, psychosociologie, médecine, épidémiologie, économie, gestion...).

Axe 2 : Approches épistémologiques.

Comment les sciences humaines et sociales et les sciences infirmières s’emparent-elles de la complexité des situations de soins et comment sont-elles contributives de réflexions menées dans le champ de la santé ? Comment les travaux en sciences humaines et sociales participent-ils à la production de connaissances pour optimiser les parcours patients ? En quoi les sciences humaines et sociales sont-elles des clés d’analyse, de compréhension et d’amélioration des pratiques soignantes ?

Axe 3 : La formation universitaire.

Dans le contexte de l’universitarisation de la formation infirmière, quels sont les dispositifs de formation à réfléchir, organiser pour transmettre des savoirs disciplinaires en santé ? Quelles formes d’interactions disciplinaires apparaissent nécessaires pour le développement des savoirs disciplinaires en santé ?

Pour information, la Revue ESASOS dispose de trois rubriques 

  • Recherches : les articles obéiront aux cadres habituels des productions de connaissances scientifiques et exposeront avec force et clarté leurs ancrages théoriques, leurs méthodologies, leurs résultats et leur mise en perspective avec des travaux scientifiques antérieurs/à venir.
  • Perspectives : les articles accueilleront des protocoles de recherche, des questionnements éthiques, des réflexions épistémologiques à propos de travaux scientifiques menés ou en cours, des réflexions et prises de distance à propos des méthodologies mobilisées.
  • Varia : la rubrique Varia a pour vocation de publier les articles hors thématique. Elle accueille les propositions d’articles à tout moment de l’année, sur tout sujet qui s’inscrit dans la triangulation Éducation, Santé, Sociétés.

Modalités de contribution

Les contributions sont à adresser à cette seule adresse: esasos@archivescontemporaines.com

avant le 15 mai 2023. 

Pour les auteurs, les consignes à respecter sont indiquées ici : https://www.educationsantesocietes.net/instructions/

Présentation de la revue

Revue de recherche en éducation, santé et sociétés

ISSN : 2425-617X

1 volume par an, 2 numéros par volume

Revue indexée depuis 2016 par le HCERES et le CNU, 70ème section. Revue soutenue et aidée par la MGEN.

Créée en 2014, la Revue Éducation, Santé, Sociétés (esasos) accueille des publications scientifiques qui mettent en dialogue les questions d’éducation, de santé et de sociétés.Publiée en Open access et en format papier, la Revue ESASOS est qualifiante en Sciences de l’éducation et de la formation, 70e section du CNU.

Deux fois par an, la Revue ESASOS lance un appel thématique sur les réseaux scientifiques / sociaux afin d’accueillir une diversité de productions. Expertisés en double aveugle, les articles retenus (50 000 signes environ) convoquent aussi bien les Sciences de la Vie et les Sciences (para)médicales que les Sciences humaines et sociales à partir de recherches inscrites dans leurs dimensions régionale, nationale et/ou internationale.

Chaque numéro thématique (le 1er au printemps, le 2nd à l’automne) accueille une dizaine d’articles répartis entre trois rubriques :

Recherches : articles présentant un cadrage théorique, le contexte, la problématisation, la méthodologie, les résultats et discussions ; Perspectives : articles portant sur des réflexions scientifiques, projets / protocoles de recherche, questionnements méthodologiques... ; Varia : articles inscrits dans la triangulation éducation, santé, sociétés, mais qui ne répondent pas directement à l’appel thématique. Ils sont accueillis à tout moment de l’année à cette adresse : esasos@archivescontemporaines.com

La revue offre des possibilités de traductions / valorisations dans différentes langues (à étudier en fonction des projets et des contributeurs). Sa forme papier est doublée d’une mise en ligne qui permet un accès libre, immédiat et en tous lieux, afin d’assurer une diffusion très élargie. La langue française est le principal vecteur de communication et les résumés de toutes les publications sont, a minima, proposés en anglais par les auteurs.

Inscrite dans une perspective internationale, la Revue ESASOS accueille ainsi de nouvelles façons de problématiser, de mener des recherches aux identités et épistémologies renouvelées, de croiser les connaissances et les approches (quantitatives et qualitatives) afin d’interroger les changements qui s’opèrent dans nos sociétés à travers leurs inscriptions plurielles, au cœur des pratiques individuelles et collectives d’éducation et de formation en santé.

La revue ESASOS est publiée par les Editions des archives contemporaines et le réseau UNIRéS avec le soutien de la MGEN.


Date(s)

  • Monday, May 15, 2023

Keywords

  • infirmière, infirmier, soin

Contact(s)

  • Delphine Ballet
    courriel : esasos [at] archivescontemporaines [dot] com

Information source

  • Delphine Ballet
    courriel : esasos [at] archivescontemporaines [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Les sciences humaines et sociales et les sciences infirmières : un levier pour éclairer la complexité du soin », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, March 22, 2023, https://doi.org/10.58079/1at0

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search