HomeCe que l’architecture fait à l’écologie

HomeCe que l’architecture fait à l’écologie

*  *  *

Published on Thursday, March 30, 2023

Abstract

Les enjeux relatifs à la lutte contre le réchauffement climatique, à la raréfaction des ressources, et à la préservation de la biodiversité déterminent aujourd’hui de plus en plus la conception et la construction des édifices et des espaces urbains. Ce colloque international a pour ambition d’interroger les possibles effets de rétroaction : si l’écologie – entendue ici comme science, mais surtout comme éthique de l’action – change indubitablement l’architecture, dans quelle mesure l’architecture change-t-elle également l’écologie ? Cette question se pose à propos des réalisations concrètes dans lesquelles s’engagent les architectes et assimilés (ingénieurs, urbanistes, paysagistes, etc.), mais aussi au regard des doctrines et théories qu’ils et elles formulent.

Announcement

Présentation

Les enjeux relatifs à la lutte contre le réchauffement climatique, à la raréfaction des ressources, et à la préservation de la biodiversité déterminent aujourd’hui de plus en plus la conception et la construction des édifices et des espaces urbains. Dans ce contexte, l’ensemble des protagonistes du secteur du bâtiment et des travaux publics, qui est l’un des principaux contributeurs aux émissions de CO2, s’efforce d’adopter des pratiques écoresponsables, parfois par conviction et militantisme, parfois par opportunisme ou sous la contrainte. Ainsi, dans le cadre des relations qu’ils tissent avec les élus, promoteurs, experts, industriels, habitants, etc., les architectes s’emploient depuis un quart de siècle à répondre à l’impératif écologique. Ils et elles voient ainsi se transformer leur profession, mais aussi leur discipline, c’est-à-dire l’ensemble de savoirs et savoir-faire qui leur appartiennent en propre. Critiques et historiens ont en ce sens déjà largement documenté et analysé, au cours des dernières années, le développement progressif d’une architecture qualifiée d’écologique, de bioclimatique, de durable ou plus prosaïquement de verte.À partir de ce constat, le colloque international « Ce que l’architecture fait à l’écologie » a pour ambition d’interroger les possibles effets de rétroaction : si l’écologie – entendue ici comme science, mais surtout comme éthique de l’action – change indubitablement l’architecture, dans quelle mesure l’architecture change-t-elle également l’écologie  ? Cette question se pose à propos des réalisations concrètes dans lesquelles s’engagent les architectes et assimilés (ingénieurs, urbanistes, paysagistes, etc.), mais aussi au regard des doctrines et théories qu’ils et elles formulent. Sommés de répondre à des injonctions fortes qui émanent de leurs clients privés, des pouvoirs publics et des usagers, ils et elles façonnent peut-être en retour, à travers leurs pratiques et discours, les réflexions et comportements des différents acteurs sociaux, et enrichissent le débat public sur les moyens de faire face à la crise environnementale. Cette hypothèse qui interroge in fine la capacité des architectes et des autres concepteurs à transformer aujourd’hui la société, questionne également à de nouveaux frais l’autonomie relative de leur profession et discipline.Le colloque international « Ce que l’architecture fait à l’écologie » qui se tient à l’ENSA Normandie les 20 et 21 avril 2023 contribuera ainsi au débat scientifique et public à travers 14 communications originales rassemblées en 4 sessions thématiques, et une conférence magistrale.

Programme

Jeudi 20 avril 2023

9h00 Accueil

  • 9h30 Ouverture par  Raphaël Labrunye, directeur de l’ENSA Normandie et Introduction par Valéry Didelon, professeur, laboratoire ATE, ENSA Normandie, Normandie Université

9h45-13h00 Session 1 – (Dé)territorialisations

Modératrice : Gabriella Trotta-Brambilla, maîtresse de conférences, laboratoire ATE, ENSA Normandie, Normandie Université

Dans cette session sont réinterrogés les pensées théoriques de l’architecture (Mazel et Sieffert), les savoirs situés des acteurs (Michaud), les pratiques professionnelles des concepteurs (Huitorel et Morais) au prisme des transitions écologiques inscrites dans les territoires, mais également le rôle joué par l’architecture moderne dans l’effacement des cultures écologiques traditionnelles dans un contexte colonial (Hyvrier).

  • 9h45 « Industrialisation ou artisanalisation de la production architecturale: une question sociale, matérielle et territoriale pour l’écologie» Ivan Mazel, maître de conférences associé, équipe Craterre, unité de recherche AE&CC, ENSA Grenoble, Université Grenoble Alpes Yannick Sieffert, maître de conférences, laboratoire Sols, Solides, Structures, Risques (3SR), Institut PhITEM, Université Grenoble Alpes avec David Rodrigues-Soares, Marie Flécheux, Julien Nourdin, Thierry Joffroy, unité de recherche AE&CC, ENSA Grenoble et laboratoire 3sR, Institut PhITEM, Université Grenoble Alpes
  • 10h15 « Une architecture peut-elle transformer son milieu? Matériau, Territoire & Société» Gaël Huitorel, architecte, enseignant, ENSA Bretagne Alexandre Morais, architecte, enseignant, ENSA Nantes

pause

  • 11h00 « Rénovation du bâti scolaire: ce qu’une petite ville peut apprendre de ses projets architecturaux et urbains dans un contexte de transition écologique.» Louise Michaud, doctorante CIFRe, UMR LET-LAVUE 7218, ENSA Paris-La Villette, HESAM Université
  • 11h30 « L’héritage ambigu des pionniers» Delphine Hyvrier, artiste, doctorante en arts industriels, laboratoire ECLLA /CyDRE, École Supérieure d’Art et Design de Saint-Étienne, Université Jean Monnet

12h00 échanges et discussions

13h00-14h30 Repas

14h30-17h00 Session 2 – Unpacking contingencies

Modératrice : Tricia Meehan, maîtresse de conférences, laboratoire ATE, ENSA Normandie, Normandie Université

This paper session explores how the experience of confronting contingencies–contingencies rendered visible through processes (Apostolou), failures (Kourri) or disappointments (Petkova) of diverse natures– becomes the catalyst of productive discourse. These events open up, from the actors’ points of view, conversations about the emerging hybridity of relations and relational systems, thus challenging not only systemic logics but also notions about what is considered ecologically ethical in architecture and planning.

  • 14h30 « Reinterpretations of ecology perspectives through the prism of architecture» Malvina Apostoulou, chercheuse associée, UMR MAP-MAACC 3495 CNRS/MCC, ENSA Paris-La Villette, HESAM Université
  • 15h00 « The Hybrid City: How the Blanka tunnel revealed a multiple nature» Demetra Kourri, enseignante, Manchester School of Architecture, Manchester Metropolitan University
  • 15h30 « Conflating ethics with aesthetics. The case of a reinforced stone column in Mallorca» Natalia Petkova, doctorante, laboratoire ACS, UMR AUSser 3329, ENSA Paris-Malaquais

16h00 échanges et discussions

17h00-18h00 pause

  • 18h00 Conférence - « Écologie et décloisonnement disciplinaire » par Lionel Devlieger, professeur, Universiteit Gent (Belgique)

Vendredi 21 avril 2023

8h30 Accueil

8h45 Ouverture par Valéry Didelon, professeur, laboratoire ATE, ENSA Normandie, Normandie Université

9h00-12h30 Session 3 – Critiques de l’environnement bien tempéré

Modérateur : Valéry Didelon, professeur, laboratoire ATE, ENSA Normandie, Normandie Université

Cette session sera l’occasion de se demander comment, dans des contextes très différents, des pratiques architecturales et urbaines qui se veulent alternatives et/ou critiques peuvent transformer la relation qu’entretiennent les habitants avec leur environnement menacé.

  • 9h00 « Le rapport entre l’autoproduction et l’écologie dans les Barrios de Caracas en situation de projet urbain» Marcos Colina, doctorant, UMR LET-LAVUE 7218, ENSA Paris-La Villette, HESAM Université
  • 9h30 « Blocages, tronçonneuses et Limousin. Récits de trois expériences subversives de formation» Julien Choppin, architecte, enseignant, ENSA Normandie

pause

  • 10h30 « Méthodologie d’analyse des flux et stock de matériaux de construction en milieu rural: le cas des Combrailles (Puy-de-Dôme)» Victoria Mure-Ravaud, doctorante, UMR Ressources, ENSA Clermont-Ferrand, Université Clermont Auvergne
  • 11h00 « La ventilation naturelle des bâtiments performants comme manifeste» Julie Neuwels, chargée de cours, Team11, URA, Faculté d’architecture, Université de Liège

11h30 échanges et discussions

12h30-14h00 repas

14h00-16h30 Session 4 – Déplacements

Modérateur : Guillaume Nicolas, maître de conférences, doctorant, laboratoire ATE, ENSA Normandie, Normandie Université

Ici l’architecture opère un déplacement du point de vue écologique des acteurs à qui elle s’adresse : lors d’ateliers pédagogiques d’architecture, des enfants se construisent de nouvelles représentations sur leur territoire et ses enjeux écologiques (Leuret), une maîtrise d’ouvrage remet en question sa conception du lien entre écologie et renaturation (OLM) et des habitants des bidonvilles péruviens fondent de « nouvelles écologies primitives » pour se détourner de la violence quotidienne (Verdière).

  • 14h00 « Mettre en récit les espaces de l’école pour faire face à la crise environnementale» Maylis Leuret, Collectif CALK, doctorante, UMR 5319 Passages, Université Bordeaux Montaigne
  • 14h30 « Une histoire (en cours) d’archéologie urbaine» Philippe Coignet, paysagiste, directeur d’agence, OLM paysagistes et urbanistes Alice Hallynck, architecte, directrice recherche et développement, OLM paysagistes et urbanistes
  • 15h00 « Nouvelles écologies urbaines dans les territoires auto-construits de Lima, Pérou» Marion Verdière, architecte, Association Mano a Mano Perú, Université PUCP, Lima (Pérou)

16h00 échanges et discussions

16h30-16h45 conclusions

Comité d’organisation

  • Valéry Didelon, ENSA Normandie – ATE
  • Tricia Meehan, ENSA Normandie – ATE
  • Guillaume Nicolas, ENSA Normandie – ATE

Coordination scientifique

  • Claire Rosset, ENSA Normandie – ATE

Comité scientifique

  • Lionel Devlieger, Universiteit Gent
  • Valéry Didelon, ENSA Normandie – ATE
  • Michelle Dobré, Université de Caen - CERREV
  • Wandrille Hucy, Université de Rouen – UMR 6266
  • Panos Mantziaras, Fondation Braillard architectes
  • Tricia Meehan, ENSA Normandie – ATE
  • Roberta Morelli, ENSA Paris Belleville – IPRAUSS – UMR 3329

Colloque organisé avec le soutien du laboratoire ATE, de l’ENSA Normandie, du Ministère de la Culture et de la Métropole Rouen Normandie.

Places

  • Amphithéâtre Jean Duminy - ENSA Normandie, 27 rue Lucien Fromage
    Darnétal, France (76)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Thursday, April 20, 2023
  • Friday, April 21, 2023

Keywords

  • architecture, écologie

Contact(s)

  • Claire Rosset
    courriel : claire [dot] rosset [at] rouen [dot] archi [dot] fr

Information source

  • Claire Rosset
    courriel : claire [dot] rosset [at] rouen [dot] archi [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Ce que l’architecture fait à l’écologie », Conference, symposium, Calenda, Published on Thursday, March 30, 2023, https://doi.org/10.58079/1ave

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search