HomeFaire réseau dans les Afriques de langues portugaises

HomeFaire réseau dans les Afriques de langues portugaises

*  *  *

Published on Thursday, March 30, 2023

Abstract

Que signifie « faire réseau » dans les Afriques de langues portugaises et leurs diasporas ? Quels sont les réseaux étudiés par les spécialistes de ces espaces ? Formels ou informels, matériels ou immatériels, de multiples types de réseaux peuvent être envisagés : marchands, artistiques, sociaux…, mais aussi selon différentes échelles d’analyse, des réseaux locaux à la mise en réseau à l’échelle globale.

Announcement

Demie-journée de lancement du REDAfricaS

Argumentaire

REDAfricaS est un réseau de recherche issu de l'initiative d'un groupe de chercheur·se·s non statutaires dont les travaux concernent des terrains africains (continent ou diasporas) liés à l'aire culturelle et linguistique de la langue portugaise. Il tient sa demie-journée de lancement le 3 juin 2023 sur le campus Condorcet autour du thème « Faire réseau dans les Afriques de langues portugaises et leurs diasporas ». 

De nombreux thèmes pourront être abordés : le rôle des acteur·rice·s des réseaux, les objets et idées qui circulent au sein des réseaux, la manière dont les réseaux reconfigurent l’espace et les frontières, leurs transformations dans le temps, l’apparition d’un nouveau réseau jusqu'à sa fin. Les réseaux imaginaires pourront aussi être abordés, ou encore les réseaux défaillants. Les travaux présentés lors de l’exposition permettront d’interroger la spécificité des réseaux dans les Afriques de langues portugaises et de dessiner un panorama des recherches actuelles en France sur ces sujets.        

La demie-journée s’organisera en deux temps :            

  1. Présentation d’une exposition de posters de masterant·e·s, doctorant·e·s, docteur·e·s et post-doctorant·e·s autour du thème.            
  2. Table-ronde animée par trois chercheur·se·s statutaires. 

Dans le cadre de cet événement, REDAfricaS lance un appel à posters auprès des masterant·e·s, doctorant·e·s, docteur·e·s, post-doctorant·e·s étudiant les Afriques de Langue Portugaise et leurs diasporas dans les disciplines des sciences humaines et sociales, arts et lettres.

Les propositions doivent s’inscrire dans l’un des axes suivants :

Axe 1 - Idées, théories, circulations immatérielles.

Il s'agira d'étudier les réseaux, plus ou moins formels et structurés, qu'empruntent les savoirs, les idées, les concepts.  Ces réseaux peuvent être eux-mêmes conséquences d'échanges  anciens ou plus spontanés, comme les réseaux intellectuels panafricanistes et décolonialistes de l'histoire récente. On pourra également s'intéresser au réseau emprunté par une idée ou un concept - la "modernité", l'"ethnie", par exemple. Cet axe permettra également de s'interroger sur les transformations des phénomènes mis en réseau et pourra être l'occasion d'une réflexion sur les notions d'hybridation et de métissage, par exemple.       

Axe 2 - La circulation des personnes.

Cet axe permettra d'évoquer les causes, conséquences et modalités des déplacements des personnes au sein des pays aujourd'hui de langue officielle portugaise, hier colonisés par le Portugal, ainsi que les connexions que les personnes en mouvement établissent au cours de leur déplacement. On pourra par exemple s'intéresser aux effets des politiques migratoires européennes et africaines sur les réseaux qu'empruntent les personnes en Afrique, sur les vécus et trajectoires des personnes circulant dans les Afriques de langues portugaises et vers / depuis les diasporas, sur les réseaux touristiques ou encore sur les réseaux mis en place par les pouvoirs coloniaux entre et au sein des empires. Cet axe soulève la question des limites spatiales trop figées, car les réseaux de personnes peuvent utiliser les frontières, mais ils les débordent aussi. S'intéresser aux logiques réticulaires permet de proposer une autre géographie des Afriques et de leurs diasporas.       

Axe 3 - Objets en réseau.

Cet axe permet d’aborder la question des réseaux d’un point de vue matériel, autour de la question des circulations des artefacts et des objets. Comment se reconfigurent les réseaux empruntés par les objets, dans le temps long ? Comment se co-construisent les transformations économiques à l'échelle africaine et mondiale, et quel impact cela a-t-il sur les réseaux des espaces africains ? Quelles transformations affectent les objets dans les réseaux qu'ils empruntent, que ce soient les matières premières aujourd'hui (or, ivoire, uranium...), les objets transformés (tissus teints, objets d'art en bois ou en ivoire...), les perles et les céramiques du Moyen-Orient et d'Inde à l'époque moderne... ?     

Modalités de contribution            

Nous invitons les intéressé·e·s à envoyer une proposition formulée comme suit :

  • un courte biographie et un résumé du sujet de recherche (sujet de thèse, de mémoire, de post-doctorat, etc.) de 500 mots maximum.
  • un résumé du projet de poster d'environ 500 mots environ.
  • une bibliographie indicative (1 page maximum). 

Les propositions, ainsi que toutes questions relatives à l'appel doivent être envoyées au mail suivant : redafricas@gmail.com,

avant le 6 avril 2023.

Comité d’organisation et scientifique

  • Charles Clément (Doctorant, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Orient & Méditerranée)
  • Elisabeth Dikizeko (Doctorante, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Institut des mondes africains – IMAF)
  • Carla Francisco (Docteure, Institut des mondes africains - IMAF)
  • Amélie Lemanceau (Doctorante, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Orient & Méditerranée)
  • Marie Sebillotte (Doctorante, EHESS, Institut des mondes africains – IMAF)
  • Igor Thiago Silva de Sousa (Post-doctorant, Institut des études sociales et politiques, Université de l’état de Rio de Janeiro, IEP-UERJ)
  • Clara Torrao-Busin (Doctorante, EHESS, Institut des mondes africains – IMAF)
  • Iolanda Trovoada Aguiar (Doctorante, EHESS, Institut des mondes africains – IMAF)

Bibliographie indicative

Adi Hakim, Pan-Africanismo : uma história, Salvador, UDFUBA, 2023.

Anjos José Carlos Gomes do, Intelectuais, literatura e Poder em Cabo Verde : lutas de definição da identitdade nacional, Rio Grande do Sul, UFRGS, 2006.

Beaujard Philippe, Les mondes de l’océan Indien, Paris, Armand Colin, 2012, 2 vol.

Cavacas Fernanda et Gomes Aldonio, Dicionário das literaturas africanas de língua portuguesa, Lisbonne, Caminho, 1997.

Ferreira Manuel et Geral Moser, Bibliografia das literaturas africanas de língua portuguesa, Lisbonne, Imprensa Nacional - Casa da Moeda, 1983.

Galves Charlotte, Helder Garmes et Fernando Rosa Riberiro, Africa-Brasil : caminhos da liígua portuguesa, Campinas, Editora da Unicamp, 2009.

Leite Ana Mafalda, Literaturas africanas e formulações pós-coloniais, Lisbonne, Colibri, 2003.

Macedo Tânia Celestino et Rita Chaves, Literaturas de liígua portuguesa - Marcos e Marcas, São Paulo, Arte & Ciência, 2007, vol. Angola; Moçambique.

Macedo Tânia Celestino et Rita Chaves, Brasil-Africa : como se o mar fosse mentira, São Paulo; Luanda, Editora da UNESP; Cha de Caxinde, 2006, vol. 1.

Ribeiro Antonio Pinto, « Para acabar de vez com a lusofonia », Lusotopie, vol. 17, no 2, 2018, p. 220-226.

Subrahmanyam Sanjay, « Par-delà l’incommensurabilité : pour une histoire connectée des empires aux temps modernes », Revue d’histoire moderne et contemporaine, vol. 5, 2007, p. 34-53.

Subjects

Places

  • Campus Condorcet
    Aubervilliers, France (93)

Date(s)

  • Thursday, April 06, 2023

Keywords

  • Afrique, portugais, diaspora

Reference Urls

Information source

  • Carla Francisco
    courriel : redafricas [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Faire réseau dans les Afriques de langues portugaises », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, March 30, 2023, https://doi.org/10.58079/1avo

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search