HomeAfrique et puissance dans un contexte de risques, crises et remise en cause de la coopération internationale

HomeAfrique et puissance dans un contexte de risques, crises et remise en cause de la coopération internationale

*  *  *

Published on Monday, April 03, 2023

Abstract

Dans un contexte mondial marqué par la remise en cause de la mondialisation, l’affaiblissement de la coopération internationale et l’émergence de nouvelles puissances ; l’Afrique occupe une place stratégique et suscite un intérêt particulier. En effet, elle attire et séduit les différentes puissances (traditionnelles et émergentes) et redevient au centre de la géopolitique mondiale au regard de son poids démographique, géopolitique et économique dans un contexte actuel caractérisé par le retour du spectre de la guerre ou les États accumulent de la puissance en vue de se protéger d’éventuelles agressions. Il s’agira d’analyser les impacts des crises systémiques sur la politique des puissances en Afrique.

Announcement

Argumentaire

Dans un contexte mondial marqué par la remise en cause de la mondialisation, l’affaiblissement de la coopération internationale et l’émergence de nouvelles puissances ; l’Afrique occupe une place stratégique et suscite un intérêt particulier. En effet, elle attire et séduit les différentes puissances(traditionnelles et émergentes) et redevient au centre de la géopolitique mondiale au regard de son poids démographique, géopolitique et économique. A vrai dire, l’Afrique est au cœur d’une concurrence internationale, rude et acharnée. Toutefois, il s’agit pour le continent et les différents Etats d’Afrique d’une opportunité pour diversifier leurs partenaires en vue d’atteindre leurs objectifs en termes de développement économique, et redéfinir leurs stratégies de coopération internationale et encore influencer les règles du jeu de la mondialisation/interdépendance plutôt que de les subir. Cette diversification est perceptible dans la répartition géographique des échanges commerciaux, financiers et culturels, caractérisée par le poids important des pays à l’instar de la Chine, la Turquie, la Russie ...etc. Par ailleurs, la covid-19 a joué le rôle d’accélérateur pour certaines tendances lourdes liées à la montée en puissance des tensions Etats-Unis-Chine et Occident-Russie. Des tensions qui rejaillissent négativement sur l’Afrique au travers la déstabilisation de la gouvernance mondiale, la perturbation des chaînes d’approvisionnement, la diversification des stratégies d’influence et des normes. Cette exacerbation de la concurrence en Afrique dans un monde de tensions croissantes, est de nature à fragiliser les pays Africaines et à réduire leur résilience en cas d’absence d’une vision continentale en vue de mieux canaliser et tirer profit de cette diversification de l’offre de partenariat. Plus concrètement, la stratégie de chaque puissance dépend de ses objectifs (keep power, increase power, demonstrate power), ses forces et ses faiblesses.

Le contexte actuel caractérisé par le retour du spectre de la guerre est marqué aussi par la tendance des Etats à accumuler de la puissance en vue de se protéger d’éventuelles agressions. Ceci est sur fonds de remise en cause du multilatéralisme par les pays mêmes qui ont joué un rôle important dans la création des institutions qui en garantissent la faisabilité. D’autres puissances à l’instar de la Chine appellent à un renforcement de la coopération internationale comme seule issue aux divergences actuelles. L’initiative chinoise du« développement global » va dans ce sens. De même, les instruments de puissance et de sa projection semblent évoluer dans la mesure où ils combinent un ensemble d’outils (médias, narratifs, coopération...). Effectivement, la concurrence entre puissances en Afrique n’est pas seulement militaire/sécuritaire et économique, elle est aussi médiatique, informationnelle et surtout basée sur la confrontation des récits. Si par le passé, la démocratie fut la norme principale utilisée par l’occident pour projeter sa puissance en Afrique, de nos jours, d’autres instruments prennent place et notamment la guerre d’information. Le cas des tensions entre la France et la Russie au Sahel autour des enjeux sécuritaires et des Etats-Unis et la Chine en Zambie autour du récit de la dette, sont révélateurs de la montée de ces nouveaux instruments de puissance. En réalité, la succession des crises et leur récurrence impactent rapidement les stratégies de puissance en Afrique. En effet, après la covid-19, nous avons assisté à une volonté des puissances de renouveler le partenariat avec l’Afrique en vue de contrer l’ascension chinoise sur le continent. Ainsi, lors du forum UE-UA, fut lancée Gate Way Initiative où l’UE s’engage à refonder un partenariat avec le continent basé sur le respect et l’identification commune des objectifs. L’initiative vise à financer les projets d’infrastructures en Afrique en vue d’améliorer la connectivité entre les deux continents. De même, lors des forums Etats-Unis- Afrique, des promesses importantes ont été émises visant à accroître l’implication économique des Etats-Unis d’Amérique en Afrique et surtout à financer le projet d’énergies renouvelables. Encore, la crise géopolitique déclenchée par le conflit Russo-Ukrainienne, a révélé la vulnérabilité énergétique de l’Europe ainsi que la vulnérabilité alimentaire des pays africains. Ceci accélère la tendance à la démondialisation et exacerbe les conflits entre puissances. Dans ce contexte, la transition énergétique prônée par plusieurs pays développés recouvre une portée géopolitique. Ce qui encore suscite un regain d’intérêt pour un continent qui recèle un potentiel important en matière de production d’énergies renouvelables (soleil, vent, eau...etc.)

De manière objectivée, scientifique et/ou empirique pour ce colloque il s’agira :

  • D’éclairer, expliquer et démontrer l’impact du contexte actuel sur les stratégies des puissances en Afrique ;
  • Connaître, analyser et comparer les stratégies des puissances en Afrique ;
  • Analyser leur impact sur les dynamiques de gouvernance, du changement et de développement du continent ;
  • Comprendre le potentiel des flux d’investissements directs étrangers (IDE)en termes de transformation structurelle des économies récipiendaires ;
  • Etudier la manière dont la coopération afro-africaine peut orienter, canaliser et rend profitable au continent cette exacerbation de la concurrence en Afrique ;
  • Mettre en évidence l’impact du confit Russie-Ukraine sur l’Afrique2. Axes du Colloque (Axes non exhaustifs)

À la lueur de ces objectifs et questionnements, il est possible de retenir quatre axes de réflexion d’intérêt scientifique différencié :

Axe I : Impact des crises systémiques sur la politique des puissances en Afrique ?

  • Crises systémiques et remise en cause de la mondialisation
  • Crise du multilatéralisme et coopération internationale
  • L’état de la gouvernance mondiale
  • La tension entre puissances et notion du « commun »

Axe II : Les stratégies des puissances en Afrique : étude comparée

  • La politique africaine des puissances classiques et émergentes :convergence ou divergence ?
  • Comment s’analyse l’attractivité de l’Afrique au regard des différentes puissances ?
  • Comment appréhender les modèles de partenariats proposés à l’Afrique ?
  • Quelle réponse de l’Afrique face à l’engouement des différentes puissances ?

Axe III : L’impact des stratégies de puissances sur les dynamiques de gouvernance, du changement et de développement du continent : étude de cas

  • Les IDE chinois en Afrique : Quel apport pour l’Afrique ?
  • Les échanges commerciaux Afrique-Europe et Afrique-Chine : quelle valeur ajoutée pour l’Afrique ?
  • Paix et sécurité en Afrique : l’apport des partenaires ?
  • Politique juridique extérieure des grandes puissances à l’égard de l’Afrique

Axe IV- La coopération afro-africaine : quel rôle dans la canalisation des stratégies de puissance

  • La place de la coopération afro-africaine dans un contexte d’incertitude radicale
  • La coopération afro-africaine : état des lieux et perspectives
  • Le Maroc acteur de la coopération afro-africaine : réalisations, défis et perspectives
  • La coopération afro-africaine dans les instances africaines : UA,CER, BAD3

Soumission des propositions

Les propositions de communication sont à adresser par courriel à colloqueafrique2023@gmail.com

pour le 15 avril 2023 au plus tard.

Elles comprendront un maximum de 1500 caractères, espaces compris. Les candidats doivent accompagner leur proposition d’une notice biographique de 300 mots maximum.

Les actes du colloque seront publiés.

Calendrier

  • 15 avril 2023 : date limite de réception des propositions
  • 20 avril 2023 : retour du comité scientifique aux candidats-communicants
  • 15 juin 2023 : réception des communications définitives
  • 20 et 21 juin 2023 : tenue du colloque au siège de l’institut universitaire des études africaines, euro-méditerranéens et ibéro-américaines

Comité scientifique du colloque

  • Pr. Echkoundi Mhammed , Economiste, université Mohammed V-Rabat
  • Pr. Zakkari Younes, Juriste, Université Mohammed V-Rabat
  • Pr. El Kettani Mohammed Dafir, Directeur de l’Institut universitaire des études africaines, euro-méditerranéens et ibéro-américaines
  • Pr. Koumat Abdelahatif, Doyen de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales, Ain Chouk, Université Hassan II
  • Pr. Khamrich Azzedine, Professeur des sciences politiques et des relations internationales, Coordinateur du Master droit international, Université Hassan II
  • Pr. Harakat Mohammed, Economiste, Université Mohammed V-Rabat, Directeur du GAMO
  • Pr. Benlabah Rachid, Spécialiste des études culturelles, Université Mohammed V
  • Pr. Fatima Ait Benlmadani, Sociologue, Université Mohammed V
  • Pr. Hicham Hafid, Economiste, Université Mohammed V
  • Pr. Mohammed Jebbour, Juriste, Université Mohammed V
  • Pr. Ahmed Choukri, Historien, Université Mohammed V
  • Pr. Mfegue She Odile Emmanuelle, Maître de Conférences, Droit privé et Sciences criminelles, Université de Ngaoundéré
  • Pr. Moussaoui Adil, Enseignant-chercheur en Relations internationales, université Mohammed V-Rabat
  • Pr. Boutkhili Khadija, Spécialiste des relations internationales, université Mohammed V
  • Pr. Tsala Tsala Chsristian, Vice-Recteur chargé des Enseignements de la Professionnalisation et du Développement des Technologies de l’Information et de la Communication, Université de Bertoua (Cameroun)
  • Pr. Callens Stephane : Professeur-économiste à l’Université d’Artois, LEM
  • Pr. Otando Gwenaelle : Docteur en économie et Présidente de l’Association de Valorisation de l’Expertise Citoyenne et de la Solidarité
  • Pr.Pamphile Mezui-Mbeng, Economiste-Université Omar Bongo-Gabon
  • Pr. Kgallaf Nezha: Enseignante chercheure, Faculté des Sciences Economique Juridiques et Sociales Ait Melloul, Université Ibn Zohr

Comité d’organisation

  • Konan Allagba Geo-Froy, Doctorant-chercheur, Université Mohammed V-Rabat-Souissi
  • Imane Elhajifi, Doctorante, Université Mohammed V-Rabat-Souissi
  • Radoun Essaghiri, Doctorant, Université Mohammed V-Rabat-Souissi
  • Chaimae Ait Bouaza, Doctorante, Université Mohammed V-Rabat-Souissi
  • Imad Yahya, doctorant, Université Mohammed V-Rabat-Souissi
  • Loukil Mohamed Aymane, doctorant, Université Mohammed V-Rabat-Souissi

Coordination du colloque : Pr Mahmmed Echkoundi et Pr Zakkari Younes

Places

  • Av. Allal El Fassi, Madinat El Irfane
    Rabat, Kingdom of Morocco

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Saturday, April 15, 2023

Keywords

  • Afrique, puissance, crise, gouvernance, coopération internationale

Contact(s)

  • Mhammed Echkoundi
    courriel : echkoundi [at] yahoo [dot] fr

Information source

  • Younes Zakkari
    courriel : zakkari_younes [at] yahoo [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Afrique et puissance dans un contexte de risques, crises et remise en cause de la coopération internationale », Call for papers, Calenda, Published on Monday, April 03, 2023, https://doi.org/10.58079/1aw4

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search