HomeLes villes fortes du Sud-Ouest

HomeLes villes fortes du Sud-Ouest

Les villes fortes du Sud-Ouest

De leur conception à la fin des guerres de Religion (1453-1629)

*  *  *

Published on Wednesday, April 05, 2023

Abstract

Maître maçons dépêchés par le pouvoir royal français ou navarrais, italiens embauchés par François Ier ou l’un des Henri, qu’il soit de France ou de Navarre, nombre d’ingénieurs militaires vont tour à tour se succéder pour y façonner le paysage et les fortifications des territoires qui forment aujourd’hui le sud-ouest de la France. Comment ces troupes arrivaient-elles à cohabiter avec la population ? Quels étaient leurs effectifs, leurs cadres de vie, leurs pratiques religieuses ? Quelle confiance avaient-elles dans la protection que leur offrait les fortifications ? Tenter de répondre à ces questions sera l’objet du colloque auquel nous vous proposons de participer.

Announcement

Navarrenx (Pyrénées-Atlantiques) - Salle La Grange

Présentation

Maître maçons dépêchés par le pouvoir royal français ou navarrais, italiens embauchés par François Ier ou l’un des Henri, qu’il soit de France ou de Navarre, nombre d’ingénieurs militaires vont tour à tour se succéder pour y façonner le paysage et les fortifications des territoires qui forment aujourd’hui le sud-ouest de la France.

Comment ces troupes arrivaient-elles à cohabiter avec la population ? Quels étaient leurs effectifs, leurs cadres de vie, leurs pratiques religieuses ? Quelle confiance avaient-elles dans la protection que leur offrait les fortifications ? Toutes ces interrogations posent donc des questions intéressantes et qui pourraient nous éclairer pour mieux appréhender le tissu socio-économique de ces villes et la mentalité des troupes amenées à y vivre, tant en temps de paix qu’en temps de guerre. Enfin, comment, face au pouvoir des édiles, le roi de France, le roi de Navarre, le vicomte de Béarn ou leurs représentants (vice-rois, lieutenants généraux, gouverneurs, capitaines etc.) réussissaient-ils, ou pas, à imposer leurs volontés ?

Tenter de répondre à ces questions sera l’objet du colloque auquel nous vous proposons de participer.

Argumentaire

Depuis les travaux réalisés à Bayonne par Jacques de St-Georges, ingénieur du roi Edouard Ier, puis de Sicard de Lordat, ingénieur attitré de Gaston Febus en Béarn et Bigorre, jusqu’à la fin des guerres de Religion, nombre d’ingénieurs militaires se sont succédés dans les territoires qui forment aujourd’hui le sud-ouest de la France. Maître maçons dépêchés par le pouvoir royal français ou navarrais, italiens embauchés par François Ier ou l’un des Henri, qu’il soit de France ou de Navarre, vont tour à tour y façonner le paysage et les fortifications. Malgré leur investissement précoce d’une terre d’élection de la fortification bastionnée, les Italiens, comme Anchise de Bologne, seront progressivement remplacés par une école française, dont plusieurs acteurs issus du creuset protestant béarnais. Tous y laisseront la trace de leur passage, même si certaines époques seront plus fécondes que d’autres. Ainsi, la période des guerres de Religion ne sera pas une période particulièrement riche pour le développement de l’architecture militaire dans le sud-ouest, où, là comme ailleurs, on observe la fin des grands chantiers royaux et le développement de fortifications privées. Malgré cela, quelques réalisations constituent des exceptions notoires et nous ont laissé des vestiges originaux, témoins de cette époque, comme à Navarrenx ou à Mont-de-Marsan.

À l’inverse, les guerres avec l’Espagne, puis, plus encore sans doute, celles de Religion, conduiront à la présence et aux mouvements quasi permanents de troupes, auprès desquelles les populations locales trouveront, selon les circonstances, une source de sécurité, de profits, de terreur ou de désolations. Car ces villes fortes sont aussi un lieu de vie dans lequel coexistent, de manière plus ou moins conflictuelle, une population et une garnison. Comment ces troupes arrivaient-elles à cohabiter avec la population ? Quels étaient leurs effectifs, leurs cadres de vie, leurs pratiques religieuses ? Quelle confiance avaient-elles dans la protection que leur offrait les fortifications ? Toutes ces interrogations posent donc des questions intéressantes et qui pourraient nous éclairer pour mieux appréhender le tissu socio-économique de ces villes et la mentalité des troupes amenées à y vivre, tant en temps de paix qu’en temps de guerre. Enfin, comment, face au pouvoir des édiles, le roi de France, le roi de Navarre, le vicomte de Béarn ou leurs représentants (vice-rois, lieutenants généraux, gouverneurs, capitaines etc.) réussissaient-ils, ou pas, à imposer leurs volontés ?Tenter de répondre à ces questions sera l’objet du colloque auquel nous vous proposons de participer.

Les thèmes qui pourront ainsi être traités sont les suivants :

  • Les villes fortes du Sud-Ouest : de la conception à la réalisation - les travaux (types, logistiques, acteurs)
  • Les garnisons (effectifs, cadres de vie, insertion socio-économique, relations avec les civils, pratiques religieuses), en temps de paix et temps de guerre à l'époque moderne
  • Présences et interventions des pouvoirs souverains (français, navarrais et béarnais)

Prises en charge

Le CHAr prendra en charge les repas des conférenciers sur la durée du colloque ainsi que l’hébergement pour la nuit du vendredi 6 octobre.

Modalités de réponse

Les personnes désireuses de présenter une communication orale lors de ce colloque, sont invitées à renvoyer la fiche de proposition de communication, accompagnée de leur résumé, aux organisateurs du colloque :

  • denes.harai@univ-pau.fr
  • hugues.paucot@univ-pau.fr

avant le 20 avril 2023.

Organisation pratique

Selon le nombre de propositions reçues et acceptées, les conférences débuteront dès le vendredi 6 octobre après-midi ou le samedi 7 matin. Dans tous les cas, une visite des fortifications de la ville de Navarrenx est d’ores et déjà programmée le vendredi 6 octobre.

Comité scientifique

Philippe CHAREYRE, UPPA, PauNicolas FAUCHERRE, AMU, Aix-MarseilleDénes HARAI, UPPA, PauHugues PAUCOT, CHAr, Navarrenx, et UPPA, PauPierre-Jean SOURIAC, Université Jean Moulin – Lyon

Comité d’organisation

Bernard DESBONNET, CHAr, NavarrenxMaïté CAPDOUZE, CHAr, NavarrenxDénes HARAI, UPPA, PauJean-Louis MONTAGNE, CHAr, NavarrenxMarie-Antoinette OUALI, CHAr, NavarrenxJoseph MIQUEU, CHAr, NavarrenxHugues PAUCOT, CHAr, Navarrenx, et UPPA, Pau

Places

  • Salle La Grange
    Navarrenx, France (64)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Thursday, April 20, 2023

Keywords

  • fortification, ville forte, bastion, architecture militaire, Sud-ouest de la France, garnison, troupe, relation avec les civils, pratique religieuse, cadre de vie, pouvoir souverain, France, Navarre, Béarn

Contact(s)

  • Dénes Harai
    courriel : denes [dot] harai [at] univ-pau [dot] fr
  • Hugues Paucot
    courriel : hugues [dot] paucot [at] univ-pau [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Joëlle Saucès
    courriel : joelle [dot] sauces [at] univ-pau [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Les villes fortes du Sud-Ouest », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, April 05, 2023, https://doi.org/10.58079/1awk

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search