HomeLa place du corps dans l’éducation à la création artistique : quels enjeux ?

HomeLa place du corps dans l’éducation à la création artistique : quels enjeux ?

*  *  *

Published on Monday, April 17, 2023

Abstract

Le mardi 6 juin, le laboratoire CREAT (Création et recherche dans l’enseignement des arts et de la technologie) de la HEPVaud (Haute école pédagogique du canton de Vaud) organise une journée d’étude sur la place du corps dans l’éducation à la création artistique. Elle s’articule autour de plusieurs interventions de chercheurs et différents ateliers pratiques.

Announcement

Programme

(Pour les ateliers, veuillez vous rendre sur la page web de l'événement)

8h40-8h55 Présentation du laboratoire CREAT: Sabine Chatelain (HEP Vaud) et John Didier (HEP Vaud)

9h00-10h30 Session 1 

  • Engager le corps enseignant-apprenant en éducation. Ana Castelo Garrido (Université de Lille)
  • Le processus de création artistique plastique et visuelle : une expérience corporelle médiatrice de sens. Olivia Lempen (Haute école de travail et de la santé Lausanne, HETSL)
  • Quelle place pour le corps dans l’enseignement de l’écriture littéraire ? Yves Renaud (HEP Vaud)

11h00-12h30 Session 2 

  • L’utilisation du corps dans l’enseignement de la musique et de la poésie, quelques perspectives. Jean-Luc Leroy (Aix-Marseille Université)
  • Le mouvement corporel des étudiant·e·s au service de la créativité. Aleksandra Vuichard (HEP Vaud)
  • Enactive cognition : perceptions, imagination et créativité. Elodie Richardet (Haute école de travail et de la santé Lausanne, HETSL)

Session 3

  • Suivre la courbe de Saul Steinberg : de l’approche expérimentale vers un apprentissage incarné du dessin. Emma Kadraoui (Université Bordeaux Montaigne)
  • Effets de corps, effets de sujets. Les pratiques de l’attention. Raphaël Brunner (HEP-VS et EDHEA)
  • Corps créatif par l’enseignement des arts. Apolline Torregrosa (Université de Genève), Roberto Falcon (Université Paul Valéry, Montpellier 3)

14h00-15h30 Session 4 

  • « OK, il faut que tu cliques sur cet objet-là » : corps et interactivité dans la création d’environnements immersifs en réalité virtuelle. Martin Lalonde (Université du Québec à Montréal), Emma June Huebner (Université Concordia)
  • Corps animant – corps animé. Stéphanie Cadoret (Écoles supérieures d'Art à Angoulême et à Lausanne)
  • Corps mobiles et connectés : design éducatif pour la création artistique dans les médias sociaux. Marie-Pierre Labrie (Université Concordia)

Session 5 

  • Corps, musique et créativité : vers une didactique instrumentale. Pascal Terrien (Aix-Marseille Université), Emmanuelle Huart (Aix-Marseille Université)
  • Vers une approche sensorielle de la pratique musicale : le corps musicien au piano. Ester Pineda (Sorbonne Université)
  • L’éducation artistique en temps de pandémie : transformer des contraintes corporelles en possibilités créatives dans une perspective inclusive. Hélène Duval (Université du Québec à Montréal), Mona Trudel (Université du Québec à Montréal)

15h50-17h20 Session 6 

  • Adopter le paradigme de la résonnance dans le champ de l’éducation : quelles implications pour la conception de dispositifs pédagogiques ? Anne Bationo Tillon (HEP Vaud)
  • Quelle place du corps entre motricité et création en danse à l’école primaire ? Caroline Ehrlacher-Siffert (Aix Marseille Université), Fabienne Brière-Guenoun (Aix Marseille Université)
  • Mettre son corps en jeu : Les expériences d’apprentissage de la création en contexte de formation circassienne. Marie-Eve Skelling Desmeules (Université du Québec à Chicoutimi)

Session 7 

  • Le rôle du corps dans l’enseignement du design : vers une introduction à la recherche-création.Marie Tremblay-Laliberté (Université du Québec à Montréal)
  • Le corps médiateur dans un cours de design. Éric Tortochot (Aix-Marseille Université), Émeline Roy (Aix-Marseille Université), Christophe Moineau (Université de Nîmes)
  • Pour une approche corporelle et dansée en design. Comment utiliser notre corps comme un outils de conception et un vecteur de perception ? Solène Moulin--Charnet (Danseuse contemporaine, designeuse et pédagogue), Céline Monvoisin (Université du Québec à Montréal)

Argumentaire

Tandis que le verbe « transmettre » s’incarne en didactique de la danse, du fait même qu’il renvoie à « mettre dans le corps de l’autre » (Mili & al., 2013, p.92), la proposition consiste à interroger cette conception de la transmission en l’élargissant aux autres disciplines artistiques dans leur diversité (arts visuels, musique, activités créatrices et manuelles, design, arts performatifs...). Au cours du XXe siècle, les disciplines artistiques en éducation ont évolué d’une approche centrée sur le produit fini et la maîtrise technique à une approche portée sur le processus (Lahalle & Lagoutte, 2006) en tant que « faire » artistique, dont l’essence même se rapproche d’un cheminement entre réflexion et pratique (Pélissier, 1998). Dans cette perspective, la présente journée d’étude tend à définir l’étroite relation entretenue entre processus d’incorporation du savoir et processus de création dans l’éducation en art. Nous y interrogerons les notions de corporéité, de corps propre, d’incorporation et d’incarnation (embodiment) lors d’une démarche de création en contexte de formation. Bien que le corps devienne central dès le début du XX siècle, avec l’émergence des pédagogies dites actives (Dalcroze, Montessori, Kodály, Willems, Orff, Freinet ...), Claude Pujade-Renaud (2005) expose une tout autre réalité en contexte de formation. Elle se cristallise dans l’invisibilisation du corps d’un « élève-zombie » (ibid., p.13), dont la présence semble se réduire au simple usage de l’oreille et de la main. Elle suggère alors « le rétablissement d’une vie relationnelle, corporelle et affective, facilitéepar le changement spatial, [pour] favorise[r] la circulation du langage. » (ibid., p.51).Les apports de l’approche cognitiviste, sur lesquels se sont longtemps appuyés les sciences de l’éducation, atteignent leurs limites dans plusieurs domaines de recherche, que ce soient la psychologie,les neurosciences, la philosophie ou la linguistique. De nouvelles approches, comme la cognition incarnée, ouvrent de nouvelles perspectives éducatives, en plaçant le corps au centre du processus d’apprentissage.Dans le cadre de cette journée, il s’agira alors de nous demander dans quelle mesure la corporéité desapprenantes et apprenants est engagée lors d’expériences de création dans les disciplines artistiques.Nous explorerons la place du corps dans l’éducation en art à travers trois grands axes : le corps médiateur (le corps en relation directe à son milieu environnant), le corps médié (le corps aux prismes des technologies numériques et non numériques) et le corps médiatisé (les enjeux d’une éducation artistique à distance).

Axe 1 : le corps médiateur - le corps en relation directe avec son milieu environnant

Alors que les corps apparaissent de plus en plus outillés d’objets connectés, la compréhension du phénomène de la perception évolue d’une vision mécaniste, où le corps est entendu comme un médiumà modeler au service d’un usage, vers une conception sensible, au sein de laquelle le corps s’écoute etse révèle comme médiateur dans une attention active portée au monde environnant. Sans plus l’envisager comme un phénomène passif, possible uniquement par l’intermédiaire d’une représentation mentale, la perception semble déjà traversée par la réaction du geste corporel. Chaque élément du milieu environnant est une invite, en vertu de ce qu'il invite l’apprenant·e qui le perçoit à faire.Comment comprendre la résurgence actuelle des questions et pratiques liées au sensible dans le champéducatif et à quelles évolutions de nos pratiques enseignantes nous conduit-elle dans les disciplinesartistiques ? Dans quelle mesure cette conception du corps-médiateur se retrouve-t-elle dans le processus de création en contexte de formation ? Peut-elle converger avec une extension des théories du « care » ? Finalement, comment entre-t-elle en résonance au regard des enjeux sociétaux soulevés par la crise écologique ?

Axe 2 : le corps médié - le corps aux prismes des technologies (numériques et non numériques)

Le corps au centre du processus d’apprentissage peut être outillé, c’est-à-dire équipé de divers artefacts (outils, appareils, dispositifs). Ces derniers affectent nos facultés de perception, de raisonnement, de communication et d’action. En outre, depuis plus d’une quarantaine d’années, les technologies numériques ont profondément et durablement reconfiguré dans les arts la relation aux modes de perception et à la place du corps dans le processus de création. Il s’agira dès lors de se questionner, sur la place du corps médié dans les apprentissages artistiques. Au regard des artefacts mobilisés (numériques et non numériques), quelles sont les façons de penser les réalités du corps dans la création et dans l’éducation artistique ? Comment l’utilisation des technologies numériques dans l’éducation artistique annonce-t-elle quelques perspectives émancipatrices pour les corps ? Ou au contraire, comment laisse-t-elle présager leurs assujettissements ? Quels sont les apprentissages issus de cette rencontre du corps aux technologies numériques et comment renouvelle-t-elle le rapport à la corporéité ?

Axe 3 : le corps médiatisé - les enjeux d’une éducation artistique à distance

La crise sanitaire du Covid-19 a fortement impacté les milieux de l’éducation artistique et de la scène artistique. Les acteurs et actrices concernés ont dû s’adapter aux épisodes de confinement et proposer de nouveaux formats de rencontre, réalisés à distance synchrone ou asynchrone.Sur la scène artistique contemporaine, une multiplication des expériences de création innovantes pensées et réalisées à distance a été observée. Proposées par des institutions culturelles et par des artistes, ces formes artistiques ou de médiation jouent avec la distance et ses modalités induites. Dans le milieu de l’éducation, il a fallu repenser les modalités denseignement-apprentissage et apprendre à enseigner à travers une interface virtuelle et avec les outils technologiques que l’on avait à disposition(smartphone, ordinateur et tablette).Quelles sont les réalités de la place du corps dans les démarches de création dans ces situations éducatives à distances ? Comment la multiplicité des espaces, pouvant être dévolue à d’autres activités (espace domestique, professionnel), a-t-elle été pensée, exploitée ou éprouvée lors de pratiques de création à distance dans une finalité éducative ?

Comité scientifique

  • Alexandra Arnaud-Bestieu (Maître de Conférences en Sciences de l'Éducation spécialisée en Didactique, Aix-Marseille-Université AMU)
  • Suzanne Boulet (Assistante-doctorante en art et didactique des Activités Créatrices et Manuelles,Haute école pédagogique du Canton de Vaud et Université Bordeaux-Montaigne)
  • Raphaël Brunner (Professeur / chargé d’enseignement à la HEP-VS - Haute École Pédagogique du Valais, Maître d’enseignement à l’EDHEA - École de design et haute école d’art du Valais, Chargé en collaboration des enseignements romands en didactique de l’histoire de l’art et desarts (HEP romandes, UniGe), CREAT)
  • Sabine Chatelain (Professeure associée en didactique de la musique, Haute école pédagogique ducanton de Vaud, CREAT)
  • John Didier (Professeur HEP ordinaire en didactique des activités créatrices et techniques, Haute école pédagogique du canton de Vaud, CREAT)
  • Vivian Fritz Roa (Docteur en arts du spectacle, chorégraphe, spécialisée en scène numérique,ACCRA Strasbourg)
  • Grazia Giacco (Maître de conférences en Musique et didactique de l’éducation musicale, HDR enMusique et Musicologie, Institut supérieur du professorat et de l’éducation de l’Académie de Strasbourg, Université de Strasbourg, UR 3402 ACCRA et CREAT)
  • François Joliat (Professeur en didactique des activités créatrices et manuelles, arts visuels et musique,Haute école pédagogique Bejune)
  • Alexandra Kaourova (Médiatrice culturelle, Haute école pédagogique du canton de Vaud)
  • Clara Périssé (Chargée d’enseignement en didactique des arts visuels, Haute école pédagogique ducanton de Vaud. Doctorante en arts visuels, UR 3402 ACCRA, ED 520, Université de Strasbourg)
  • Antonio Trajanoski (Chargé d’enseignement en didactique de la musique, Haute école pédagogique du canton de Vaud. Doctorant en Science de l’Éducation, Aix-Marseille-Université (AMU)

Références bibliographiques

Anzieu, D. (1997). Le Moi-peau. Psychismes (Éd.). Paris : DUNOD.

Choinière, I., Pitozzi, E., & Davidson, A. (2019). Par le prisme des sens : médiation et nouvelles réalités du corps dans les arts performatifs : technologies, cognition et méthodologies émergentes de recherche-création. Montréal,Québec : PUQ

Dewey, J. (1934). L'art comme exprience. Paris : Gallimard.

Duval, H., Raymond, C., Odier-Guedj (éds.). Engager le corps pour enseigner et apprendre.Diversité de perspectives. Formation et Recherche en Education Artistique (FRéA). Les Presses de l'Université de Laval. https://www.pulaval.com/livres/engager-le-corps-pour-enseigner-et-apprendre-diversite-de-perspectives

Freinet, C. (1943). Essai de psychologie sensible applique l’ducation. Dans Œuvres pédagogiques (Vol. 1).Paris : Seuil.

Giacco, G., Didier, J., et Spampinato (dir.). (2017). Didactique de la creation artistique : Approches et perspectives de recherche. Louvain-la-Neuve, Belgique : EME.

Gibson, J. J. (1986). The ecological approach to visual perception. New York : Psychology Press Taylor &Francis Group, LLC.

Godøy, R.-I. & Leman, M. (Ed.). (2010). Musical gestures. Sound, mouvement and meaning. Routledge.

Johnson, M. (1987). The body in the mind. The bodily basis of meaning, imagination and reason. Chicago University Press

Kerlan, A. (2007). L'art pour duquer. La dimension esthtique dans le projet de formation postmoderne. Éducation et sociétés, 1(1), 83-97. https://doi.org/10.3917/es.019.0083

Lahalle, A., & Lagoutte, D. (2004). Un art pour tous. Le dessin à l’école de 1800 à nos jour. Rouen, France :INRP.

Merleau-Ponty, M. (1964). L'œil et l'esprit. Paris, France : Gallimard.

Merleau-Ponty, M. (2001). Phénoménologie de la perception. Paris, France : Gallimard.

Mili, I., Rickenmann, R., Merchn Price, C. & Chopin, M.-P. (2013). Corps sonore / corps scnique / corps écrit. Corporit dans les didactiques des arts (danse, thâtre, musique, arts visuels). Dans Didactique en construction Constructions des didactiques (éd.). (pp. 87-108). Raisons éducatives vol. 17.

Montessori, M., Cromwell, M.-R., & Auba, J. (2018). Approfondissements du Sensoriel à l'abstraction. Desclée de Brouwer.

Pélissier, G. (1998). La pratique du point de vue de l’enseignement des Arts plastiques dans le secondaire. Paper presented at the « Pratiques et arts plastiques : actes de l'université d'été UHB Rennes 2 » : 27-30 août 1997, Rennes. 

Perret, C. (2018). À propos d’un « geste nôtre ». La caméra dans la tentative de Fernand Deligny. Dans www.pourunatlasdesfigures.net, dir. Mathieu Bouvier, La Manufacture, Lausanne (He.so) 

Pujade-Renaud, C. (2005). Le corps de l'élève dans la classe. Paris, France : Éditions L'Harmattan.

Schaeffer, J.-M. (2015). L'expérience esthétique. Paris : Gallimard.

Schiller, F. (1992). Lettres sur l’éducation esthétique de l’humanité. Paris : Aubier-Flammarion.

Shusterman, R. (2007). Conscience du corps. Pour une soma-esthétique. Paris : Éditions de L’Éclat.

Springborg, M. & Hrachhttps, S. (2020). Pedagogies of Care: Sensory Experiences. Tea for Teaching [radio broadcast]. https://teaforteaching.com/150-pedagogies-of-care-sensory-experiences/

Terrien, P. (2021). Modéliser des dispositifs innovants de formation ? Deux exemples à l’étude. In Lebrun, M. (éd.). La question de l’identité et de la formation culturelles du corps enseignant. Collection Diptyque n° 42, Namur, Presses universitaires de Namur, p. 39-62.

Terrien, P. (2022). Le corps : un impensé didactique. In Duval, H., Raymond, C., Odier-Guedj (éds.). Engager le corps pour enseigner et apprendre. Diversité de perspectives. Formation et Recherche en Education Artistique (FRéA). Les Presses de l'Université de Laval, pp.65-96. ISBN, 978-2-7637-5811-4. ⟨hal-03791344⟩

Varela, F.J., Rosch, E., Thompson, E. (1991). The Embodied Mind: Cognitive Science and Human Experience. MIT Press, Cambridge, MA.

Weber, P., & Delseaux, J. (2010). De l’espace virtuel, du corps en présence. Nancy, France : Presses universitaires de Nancy.

Winnicott, D. W. (1975). Jeu et réalité. Paris : Gallimard (traduction française).

Places

  • Av. de Cour 33
    Lausanne, Switzerland (1007)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Tuesday, June 06, 2023

Keywords

  • éducation artistique, corps, musique, art visuel, design, art de la scène, processus de création

Contact(s)

  • Clara Périssé
    courriel : clara [dot] perisse [at] hepl [dot] ch
  • Suzanne Boulet
    courriel : suzanne [dot] boulet [at] hepl [dot] ch
  • Antonio Trajanoski
    courriel : antonio [dot] trajanoski [at] hepl [dot] ch

Information source

  • Clara Périssé
    courriel : clara [dot] perisse [at] hepl [dot] ch

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« La place du corps dans l’éducation à la création artistique : quels enjeux ? », Study days, Calenda, Published on Monday, April 17, 2023, https://doi.org/10.58079/1ay1

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search