HomeDe la perméabilité des frontières : penser la fluidité contemporaine

HomeDe la perméabilité des frontières : penser la fluidité contemporaine

*  *  *

Published on Monday, April 17, 2023

Abstract

Ce colloque vise à explorer la manière dont le concept de fluidité s’installe dans les sociétés modernes et constitue un outil d’analyse du contemporain. La fluidité caractérise notre époque marquée par le décloisonnement : transferts culturels et linguistiques, théorie du genre et « genderfluid », flux d’informations, réseaux sociaux et télescopage du privé et du public… Cette dynamique se reproduit dans les arts par une tendance accrue à l’interdisciplinarité, un essor de l’intermédialité. Mieux que d’observer un simple « dépassement » des frontières, nous voudrions réserver cette journée d’étude à une réflexion sur ce mouvement fluide – son rythme, son endurance, sa continuité – qui redessine la carte des frontières géographiques, sociales, politiques, linguistiques, symboliques et artistiques.

Announcement

Argumentaire

À l’occasion de sa prochaine journée d’étude, le collectif vise à explorer la manière dont le concept de fluidité s’installe dans les sociétés modernes et constitue un outil d’analysedu contemporain. La fluidité caractérise notre époque marquée par le décloisonnement : transferts culturels et linguistiques, théorie du genre et « genderfluid », flux d’informations, réseaux sociaux et télescopage du privé et du public… Cette dynamique se reproduit dans les arts par une tendance accrue à l’interdisciplinarité, un essor de l’intermédialité. Ces diverses « contaminations » du champ artistique contemporain peuvent être les reflets d’une réalité qui  tend à se reconfigurer harmonieusement au-delà de la biunivocité. ans un monde où les frontières géographiques et culturelles sont de plus en plus perméables, comme conséquence des flux migratoires multiples et de la globalisation, c’est aussi l’identité même qui est mise en question en tant qu’unité. Participant de la restructuration d’une multitude de caractères et d’expressions, la notion de fluidité appliquée au contemporain traduit ainsi un nouveau mode d’appropriation des frontières. En effet, les frontières, devenues poreuses, sont le lieu où penser ces multiples dissolutions. Mieux que d’observer un simple « dépassement » des frontières, nous voudrions réserver cette journée d’étude à une réflexion sur ce mouvement fluide – son rythme, son endurance, sa continuité – qui redessine la carte des frontières géographiques, sociales, politiques, linguistiques, symboliques et artistiques.

Contamination du mythe et continuités de l’archétype dans le théâtre contemporain

Dans la fluidité qui caractérise notre quotidien, il n’est pas anodin de remettre en causele mythe et de discuter son influence dans notre réalité contemporaine. Si le tumulte danslequel nous vivons nous conduit à une léthargie qui nous éloigne des points d’ancrage de laconscience, de son côté l’art nous retient à une réflexion, à une observation, à une prise departi, et même à un engagement pour des causes réactivant le mythe. Dans le théâtrecontemporain, les personnages mythologiques deviennent profondément humains dans un continuum entre deux polarités : celle symbolique, mythique et transcendante de la figure mythologique et celle parfaitement contingente de l’être humain. L’acteur est un pont entre ces deux pôles, son rôle est de déconstruire le stéréotype du héros mythique pour le faire flotter vers une identité plus proche de la nôtre, non-stéréotypée et permettant un rapprochement intime entre personnage et spectateur. Grâce à la perméabilité de son corps, l’acteur réactive des archétypes narratifs qui glissent de façon fluide dans le mythe grec, et du mythe grec arrivent directement à notre quotidien.

Flux et reflux. Porosités silencieuses et résonnantes

Des frontières comme lieux d’ancrage : errance, marge et discontinuité utopique

À l’occasion de sa prochaine journée d’étude, le collectif vise à explorer la manière dont le concept de fluidité s’installe dans les sociétés modernes et constitue un outil d’analysedu contemporain. La fluidité caractérise notre époque marquée par le décloisonnement : transferts culturels et linguistiques, théorie du genre et « genderfluid », flux d’informations, réseaux sociaux et télescopage du privé et du public… Cette dynamique se reproduit dans les arts par une tendance accrue à l’interdisciplinarité, un essor de l’intermédialité. Ces diverses « contaminations » du champ artistique contemporain peuvent être les reflets d’une réalité qui  tend à se reconfigurer harmonieusement au-delà de la biunivocité. ans un monde où les frontières géographiques et culturelles sont de plus en plus perméables, comme conséquence des flux migratoires multiples et de la globalisation, c’est aussi l’identité même qui est mise en question en tant qu’unité. Participant de la restructuration d’une multitude de caractères et d’expressions, la notion de fluidité appliquée au contemporain traduit ainsi un nouveau mode d’appropriation des frontières. En effet, les frontières, devenues poreuses, sont le lieu où penser ces multiples dissolutions. Mieux que d’observer un simple « dépassement » des frontières, nous voudrions réserver cette journée d’étude à une réflexion sur ce mouvement fluide – son rythme, son endurance, sa continuité – qui redessine la carte des frontières géographiques, sociales, politiques, linguistiques, symboliques et artistiques.

Programme

  • 8h45 Accueil des participants
  • 9h Ouverture par les membres du collectif

Contamination du mythe et transformation de l’archétype sur la scène contemporaine

Modération: Clélia Paola di Pasquale

  • 9h30 La cité des mythes, rêve politique urbain - Gianpiero Alighiero BORGIA, metteur en scène et directeur artistique (Teatro dei Borgia)
  • 10h Médée-Matériau, la voix anthropologique, un matériau fluide - Matéo MAVROMATIS, Aix-Marseille Université
  • 10h30 De Phèdre à Phèdre ! et de Giselle à Giselle. La porosité entre la page et le plateau dans la scène-monde de François Gremaud - Maritza Beatriz GARCĺA RODRĺGUEZ, École Nationale Supérieure de Lyon

11h-11h15 Pause café

Flux et reflux. Porosités silencieuses et résonantes

Modération : Santa Vanessa Cavallari

  • 11h30 La poésie transfrontalière de James Joyce : le cas du recueil Pomes Penyeach - Pierre TROULLIER, Aix-Marseille Université
  • 12h À partir de L'Éclisse : usure des frontières chez Antonioni  - Alix STÉPHAN, University College Dublin

12h30-14h30 Pause déjeuner

Des frontières comme lieux d’ancrage : errance, marge et discontinuité utopique

Modération: Adélie Huguenin

  • 14h45 Frontière, utopie et parodie dans Shrek - Lisa SCHWENCKE, Aix-Marseille Université / Université de Montréal
  • 15h15 Les lieux d’installation à la rue, flux et marges -  Claude PAWLIK, Université Paris-Cité
  • 15h45 Composition, condensation, superposition, l’expérience hétérotopique et hétérochronique comme déploiement de l’espace-habité - Olivia DE GRAEF, Aix-Marseille Université
  • 16h15-16h30 Discussion et clôture de la journée

Subjects

Places

  • Batiment Turbulence site Saint Charles salle 14-004 - 3 place Victor Hugo
    Marseille, France (13001)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Thursday, April 20, 2023

Attached files

Keywords

  • frontière, liquidité, modernité, fluidité

Contact(s)

  • Santa Vanessa Cavallari
    courriel : santa-vanessa [dot] cavallari [at] etu [dot] univ-amu [dot] fr

Information source

  • Santa Vanessa Cavallari
    courriel : santa-vanessa [dot] cavallari [at] etu [dot] univ-amu [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« De la perméabilité des frontières : penser la fluidité contemporaine », Study days, Calenda, Published on Monday, April 17, 2023, https://doi.org/10.58079/1azw

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search