HomeÉtats généraux de la critique d’espaces publics

HomeÉtats généraux de la critique d’espaces publics

*  *  *

Published on Thursday, April 20, 2023

Abstract

Le réseau Critique et projets de paysage rassemble depuis 2018 des concepteurs et des chercheurs de différentes écoles françaises de paysage et d’architecture qui se consacrent à la critique de projets d’espaces publics paysagers. Le réseau organise en novembre 2023 des états généraux de la critique d’espaces publics où pourront se rencontrer et échanger des personnes impliquées dans la production de la critique francophone (revues, éditeurs, associations, collectifs, militants, intellectuels, journalistes…). L’ambition de ces états généraux est d’imaginer ensemble les moyens d’une convergence et d’une capitalisation du savoir critique disponible et à venir, afin qu’il puisse être plus facilement exploité aussi bien par la pédagogie, que par la conception, la concertation ou la maitrise d’ouvrage.

Announcement

Présentation

Le réseau Critique et Projets de Paysage rassemble depuis 2018 des concepteurs et des chercheurs de différentes écoles françaises de paysage et d’architecture qui se consacrent à la critique de projets d’espaces publics paysagers. Il s’est donné pour ambition l’évaluation des pratiques d’aménagement de l’espace public pour contribuer à leur évolution.  Son but n'est pas de juger ce qui est fait mais de nourrir ce qui se fera. Par l’arpentage, l’enquête, l’analyse des discours et des images, il s’agit d’assembler des savoirs et des connaissances qui éclairent le sens de nos environnements et de fonder une culture paysagiste de l’espace public.

Le réseau CPP a été créé à partir de deux convictions, la première est que la pratique actuelle de l’aménagement de l’espace public manque de critiques. Tandis que la presse professionnelle diffuse des recensions à visée essentiellement promotionnelle, les écoles et les universités produisent une critique savante dont les modalités d’expression et de diffusion réduisent l'écho. Il ne s’agit pas de donner son opinion sur le bien ou le mal fondé de tel ou tel aménagement mais de rentrer dans sa logique, ses moyens, sa commande, ses ambitions, pour évaluer ses réussites et ses ratages. Critiquer ainsi, ce n’est pas pointer du doigt mais au contraire s’intéresser à ce qui est fait, en apprendre quelque chose, notamment parce que les erreurs peuvent conduire à un mieux. Critiquer c’est aussi accepter et revendiquer que ce ne sont pas toujours celles et ceux qui font qui ont raison. C’est accepter et revendiquer que le « mieux » peut se constituer par addition des actions, des essais, des tentatives des uns avec les regards, les pensées, les expériences des autres ; avec des autorités respectives, et sans prévalence. Critiquer c’est alors non pas seulement parler de l’espace public mais, véritablement, le fonder. 

Une seconde conviction est que le projet de paysage offre une manière relativement nouvelle et singulière d’interroger les espaces publics. Devenu depuis quelques décennies un argument massif des projets d’espaces publics, le paysage propose de nouveaux critères pour leur critique : (ré)introduction effective de la "nature" en ville, portée et impact écologique des aménagements, prise en compte de la longue durée, inclusivité de la bio et de la socio-diversité ; autant de manières de faire émerger de nouveaux regards sur l’aménagement des villes et des campagnes.  Or, malgré son impact promotionnel, malgré  le climat de dégradation écologique et de tension sociale que nous connaissons, le projet de paysage ne semble pas encore constituer aux yeux de tous une «alternative» viable.  La transformation des espaces publics affecte pourtant directement nos milieux de vie, nos conditions de logement, de travail, d'éducation, de santé et de soin, de loisir, d'expression et de manifestation, d'épanouissement de nos capacités individuelles et collectives.

Visée et organisation des états généraux

Au terme de cinq années de travaux, le réseau Critique et Projet de Paysage ressent  la nécessité de partager plus largement ces préoccupations et d’œuvrer à donner à la critique d’espace public un poids intellectuel, institutionnel et politique qu’il ne peut fonder seul. 

Sachant ses préoccupations partagées par bien d’autres, le réseau organise en novembre 2023 des Etats Généraux de la Critique d’Espaces Publics où pourront se rencontrer et échanger un maximum de personnes impliquées dans la production de la critique francophone (revues, éditeurs, associations, collectifs, militants, intellectuels, journalistes…). L’ambition de ces Etats Généraux est d’imaginer ensemble les moyens d’une convergence et d’une capitalisation du savoir critique disponible et à venir, afin qu’il puisse être plus facilement exploité aussi bien par la pédagogie, que par la conception, la concertation ou la maitrise d’ouvrage.

L’Ecole de la nature et du paysage - Insa Centre Val de Loire accueillera à Blois ces Etats Généraux les 21 et 22 novembre 2023. 

  • Le premier jour sera consacré à l’exposé des travaux des participants, regroupés en ateliers thématiques dont la teneur sera déterminée selon la nature des propositions qui nous seront adressées. A titre d’exemple, le réseau a engagé une réflexion sur des thématiques aussi variées que la relation entre critique et enseignement, critique et images, critique et médias, ou encore critique et archives.   
  • Le deuxième jour permettra d’envisager la création d’un réseau francophone de la critique d’espaces publics, et d’imaginer ses outils et ses moyens de production et de diffusion.  

Modalités de participation

Pour participer il suffit de se faire connaître par retour de mail à l’un des membres du comité d’organisation, en indiquant en quelques lignes la nature de la contribution envisagée à cet événement (simple participation, prise de parole pour présenter une démarche personnelle, ou un axe de réflexion…)

avant le 1er Juillet 2023.

L’événement est gratuit.

Comité d’organisation 

Membres du réseau Critique et Projet de Paysage :

  • Rémy Bercovitz (ENSAPB) : remi.bercovitz@bordeaux.archi.fr
  • Alexandra Bielher (ENSAM) : alexandra.biehler@marseille.archi.fr
  • Bernadette Blanchon(ENSPVM) : b.blanchon@ecole-paysage.fr
  • Hervé Davodeau (Institut Agro) :  herve.davodeau@institut-agro.fr
  • Denis Delbaere (ENSAPL) : denisdelbaere59@gmail.com
  • Sabine Ehrmann (ENSAPL) : ehrmann.sabine.0@gmail.com
  • Olivier Gaudin (ENP Insa CVL) : olivier.gaudin@insa-cvl.fr
  • Elise Geisler (Institut Agro) : elise.geisler@institut-agro.fr
  • Philippe Hilaire (ENSAPLV) : ph.hilaire@hilaire-paysagistes.com
  • Sonia Keravel (ENSPVM) :  s.keravel@ecole-paysage.fr
  • Jean-Baptiste Lestra (ENSPVM) : jb.lestra@ecole-paysage.fr
  • Audrey Marco (ENSPVM) : a.marco@ecole-paysage.fr
  • Aurélien Ramos (ENSAPB) : aurelien.ramos@live.fr
  • Lolita Voisin (ENP Insa CVL) : lolita.voisin@insa-cvl.fr

Places

  • 3 rue de la Chocolaterie
    Blois, France (41034)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Saturday, July 01, 2023

Keywords

  • critique, paysage, espace public

Contact(s)

  • Elise Geisler
    courriel : elise [dot] geisler [at] institut-agro [dot] fr

Information source

  • Elise Geisler
    courriel : elise [dot] geisler [at] institut-agro [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« États généraux de la critique d’espaces publics », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, April 20, 2023, https://doi.org/10.58079/1b02

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search