HomeContrat doctoral en sociologie politique - chaire COLIBEX (CNRS/FRQ)

HomeContrat doctoral en sociologie politique - chaire COLIBEX (CNRS/FRQ)

*  *  *

Published on Tuesday, April 25, 2023

Abstract

La personne recrutée sera inscrite en thèse dans la mention science politique de l’école doctorale « Sciences sociales » de l’université de Lyon (ED 483) et rattachée au laboratoire Triangle (UMR 5206). La personne recrutée développera un projet de recherche personnel articulé aux problématiques de la chaire en réseaux France-Québec sur la liberté d’expression (COLIBEX) mise en place par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et le Fonds de recherche du Québec (FRQ). La chaire vise à fédérer des travaux dont l’objet est de comprendre comment la liberté d’expression a été construite comme un idéal pour la connaissance et un principe politique, comment elle a été régulée par différents régimes politiques, et de quelles mobilisations et contestations elle fait l’objet.

Announcement

Présentation

Contrat doctoral en sociologie politique, chaire COLIBEX 

La personne recrutée développera un projet de recherche personnel articulé aux problématiques de la chaire en réseaux France-Québec sur la liberté d'expression (COLIBEX) mise en place par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et le Fonds de recherche du Québec (FRQ). La chaire vise à fédérer des travaux dont l'objet est de comprendre comment la liberté d'expression a été construite comme un idéal pour la connaissance et un principe politique, comment elle a été régulée par différents régimes politiques, et de quelles mobilisations et contestations elle fait l'objet. Un descriptif complet de la chaire et de ses différents axes est disponible en ligne : https://libexpress.hypotheses.org/

Plus précisément, le sujet de thèse entrera dans le périmètre de l'axe 3 de la chaire (« Savoirs, sciences et liberté d'expression ») coordonné par Thibaud Boncourt (Université Jean Moulin Lyon 3) et Maryse Potvin (UQAM). Il pourra par exemple porter, sans exclusive, sur la liberté académique dans les pays illibéraux ou autoritaires, la liberté d'expression des scientifiques dans les médias ou face au secteur privé (secret industriel, procès bâillons ou en diffamation intentés par des entreprises, etc.), les formes de régulation des pratiques scientifiques dans les démocraties (édiction de normes d'éthique et d'intégrité, etc.) ou les diverses formes de stigmatisation, de dénigrement ou de mise en accusation dont font l'objet des universitaires et leurs institutions (de la part de collègues, d'étudiants et étudiantes, d'acteur et actrices politiques ou médiatiques, etc.).

Les projets sécants avec l'axe 2 de la chaire (« Liberté d'expression, croyances religieuses et identités »), coordonné par Hanane Karimi (Université de Strasbourg) et Solange Lefebvre (Université de Montréal) seront particulièrement bienvenus. La thèse pourra ainsi aborder les liens entre production des savoirs, croyances religieuses et/ou identités. Elle pourra par exemple porter, sans exclusive, sur les mécanismes de contestation, de contrôle ou de régulation, explicites ou non, de la liberté d'expression des universitaires ou des libertés académiques en lien avec les croyances religieuses et/ou les identités ; sur les conditions de définition des savoirs orthodoxes et hétérodoxes ou encore sur les contestations des savoirs dominants ou alternatifs par des mobilisations ou des autorités religieuses ou politiques.

Ces pistes de réflexion ne sont pas limitatives, et l'angle précis de la thèse sera déterminé par la personne recrutée, en relation avec son ou ses encadrants. La thèse s'appuiera sur des méthodes qualitatives et/ou quantitatives. Elle pourra porter sur toute aire géographique, sans restriction à la France et au Québec. Les approches comparatives, historiques, internationales ou transnationales, et/ou attentives aux jeux d'échelles sont également bienvenues.

La personne recrutée bénéficiera dans le cadre de la chaire COLIBEX de financements lui permettant de mener à bien son travail de terrain et sa valorisation. Il est attendu que les résultats de la thèse face l'objet d'une valorisation sous la forme de communications et publications scientifiques. En fonction de leur objet, ils pourront également être diffusés auprès d'un plus large public. La personne recrutée prendra plus largement part à l'animation et à la valorisation de la chaire COLIBEX.

Contexte de travail 

La personne recrutée sera inscrite en thèse dans la mention science politique de l'école doctorale Sciences Sociales de l'Université de Lyon (ED 483) et rattachée au laboratoire Triangle (UMR 5206). Elle disposera d'un poste de travail partagé au laboratoire. La thèse sera réalisée sous la direction de Thibaud Boncourt (Université Jean Moulin Lyon 3). En fonction de l'objet de recherche de la personne recrutée, une codirection pourra être mise en place avec Hanane Karimi (Université de Strasbourg).

L'Ecole doctorale 483 (https://edsciencessociales.universite-lyon.fr/) recouvre sept mentions de doctorat : Architecture, Ergonomie, Géographie Aménagement Urbanisme, Histoire Histoire de l'Art, Mondes Anciens, Science Politique, Sociologie Anthropologie. Elle organise la formation de près de 600 doctorant·es et est rattachée à sept établissements du site Lyon Saint-Etienne, ainsi qu'à vingt-et-une structures de recherche.Le laboratoire Triangle (https://triangle.ens-lyon.fr/) se situe à la jonction de trois grandes disciplines : la science politique, l'histoire de la pensée économique, et la philosophie politique. Il est, depuis sa création en 2005, formé d'une part de politistes ancrés dans les sciences sociales empiriques, de chercheurs et chercheuses sensibles aux dimensions discursives et historiques des phénomènes politiques ; d'autre part de spécialistes d'économie politique qui ont une démarche de sciences humaines et sociales ; enfin, d'historiens et historiennes de la pensée et des idées politiques d'appartenances disciplinaires diverses (philosophes, civilisationnistes, historiens et historiennes…) qui ont en commun de ne pas s'arrêter aux « grandes œuvres » et se sont attachés aux contextes dans lesquels sont produites les idées. Ces grandes orientations se reflètent en 5 pôles et 5 chantiers, autour d'un objet, « le politique », défini au sens large, comme l'ensemble des processus, des dispositifs et des techniques qui dans une société orientent les conduites et articulent les intérêts. Le laboratoire compte plus de 300 membres de différents statuts, dont 12 CNRS, 123 EC, 150 doctorants et doctorantes, 3 ITA CNRS, 7 gestionnaires rattachés aux 5 tutelles (ENS, Lyon 2, CNRS, Sciences Po, UJM de St Etienne), et une soixantaine de chercheurs et de chercheuses associés.La personne recrutée s'insérera dans la dynamique collective du laboratoire et pourra, selon ses objets, dialoguer avec les chercheurs et chercheuses de Triangle travaillant dans le cadre du projet ANR CRISP (« Addressing the Challenge of Research Integrity in Scientific Practices » - https://www.crisp.ens.psl.eu/).

Selon l'objet de la thèse, la personne recrutée pourra être amenée à effectuer des missions de recherche et de valorisation de durées variables, en France et à l'étranger, notamment au Québec. Compte tenu du caractère potentiellement sensible de ses objets de recherche, elle bénéficiera si nécessaire d'un accompagnement adéquat de son ou ses encadrants et de ses structures de rattachement.

Profil

La personne recrutée devra, au moment de commencer le contrat, être titulaire d'un master (ou équivalent) en sciences sociales et politiques avec une dimension recherche. Un excellent niveau académique est attendu. De premières expériences de collecte et d'analyse de données, par exemple dans le cadre de travaux universitaires, seront appréciées.

Le poste nécessite une connaissance de la sociologie politique des sciences et des savoirs et, en fonction de l'objet de la thèse, de la sociologie des religions, qui aura vocation à être approfondie au cours du doctorat. De bonnes aptitudes de communication, orales et écrites, en français et anglais sont attendues pour présenter des présenter les travaux dans des colloques et publier des articles dans des revues scientifiques. Des compétences linguistiques ajustées au terrain envisagé seront également valorisées. La personne recrutée devra être apte à organiser son travail et à en rendre compte. Une appétence à travailler dans une équipe interdisciplinaire et internationale est également nécessaire.

Modalités de candidature

Les candidats et candidates soumettront les pièces suivantes :

  • Un CV détaillé, accompagné des relevés de notes de Master 1 et 2.
  • Une lettre de motivation
  • Un projet de thèse d'une dizaine de pages, ainsi qu'un texte de leur production (par exemple un mémoire).

Les candidats et candidates peuvent contacter Thibaud Boncourt pour toute question (thibaud.boncourt@univ-lyon3.fr).

Date de clôture le 2 mai 2023. 

  • Date de début de la thèse : 1 octobre 2023
  • Quotité de travail : Temps complet, 36 mois
  • Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel
  • Section(s) CN : Politique, pouvoir, organisation

Pour plus d'informations : https://emploi.cnrs.fr/Offres/Doctorant/UMR5206-THIBON-001/Default.aspx

Subjects

Places

  • Lyon, France (69)

Date(s)

  • Tuesday, May 02, 2023

Keywords

  • sociologie politique, liberté d'expression, liberté académique

Contact(s)

  • Clémence Faugère
    courriel : clem [dot] faugere [at] gmail [dot] com
  • Thibaud Boncourt
    courriel : thibaud [dot] boncourt [at] univ-lyon3 [dot] fr

Information source

  • Clémence Faugère
    courriel : clem [dot] faugere [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Contrat doctoral en sociologie politique - chaire COLIBEX (CNRS/FRQ) », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Tuesday, April 25, 2023, https://doi.org/10.58079/1b19

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search