HomeSociétés, civilisations et espaces lagunaires d’Afrique occidentale

HomeSociétés, civilisations et espaces lagunaires d’Afrique occidentale

*  *  *

Published on Wednesday, May 03, 2023

Abstract

En organisant ce colloque sur les sociétés, les civilisations et les espaces lagunaires d’Afrique occidentale, le but est de rendre un vibrant hommage à un homme de science qui a consacré sa vie à la recherche sur les sociétés et civilisations des peuples lagunaires de Côte d’Ivoire, plus particulièrement, celles des Odzukru. Cet acte de reconnaissance au professeur Latte Egue Jean-Michel qui réunira de nombreux chercheurs et hommes de sciences de tous les horizons, sera un moment de réflexion, d’échanges et partage du savoir sur les questions liées aux sociétés et civilisations humaines de divers peuples.

Announcement

Contexte et justification

Le parcours professionnel de la figure emblématique des Départements d’histoire et de Géographe de l’Université de Bouaké, LATTE Egue Jean-Michel, se démarque par sa densité intellectuelle, ses fonctions administratives assumées et par l’importance numérique des docteurs formés. Sa carrière débute au collège Saint Viateur de Bouaké, où pendant une dizaine d’années (octobre 1985 – 30 octobre 1995), il exerce les fonctions d’enseignant d’Histoire-Géographie et de membre de la Commission diocésaine de l’enseignement chargé d’aider l’évêque du Diocèse de Bouaké à gérer cette institution.

Après sa soutenance de thèse de doctorat 3ème cycle en 1994, LATTE Egue Jean-Michel intègre l’Université de Bouaké en novembre 1995 où, il est affecté à l’Unité de Formation et de Recherche de Communication, Milieu et Société (UFR/CMS). En 1996, Il est chargé de créer le département d'histoire, puis d’ouvrir la filière géographie par la suite. En véritable architecte des savoirs, cet Homme de vision impulse une dynamique scientifique en étant le principal concepteur des maquettes pédagogiques et déclinaisons épistémologiques des filières Histoire et Géographie de la deuxième université ivoirienne. Il devient ainsi le pionnier et le tout premier chef des départements d'histoire-géographie et d’histoire, durant une quinzaine d'années (1996-2010). En outre, concomitamment à ses missions du département d'histoire-géographie, le professeur LATTE Egue Jean-Michel a assuré les fonctions de Responsable des affaires sociales et culturelles, et de Président de la commission des examens de l'UFR/CMS. Toutes ces charges administratives, pédagogiques et scientifiques, n'ont pour autant pas constitué un obstacle à la l'efficacité scientifique de l'enseignant-chercheur qu'il est resté avant tout. Ainsi, le professeur LATTE Egue Jean-Michel soutient avec brio sa thèse de Doctorat d’État en 2009, sous la direction de l’éminent Professeur Simon-Pierre EKANZA.

En 2010, au regard de ses performances et qualités managériales indéniables, le professeur LATTE Egue Jean-Michel est nommé Directeur du Centre de Formation Continue (CFC) de l’Université d’Alassane Ouattara (Ex. Université de Bouaké), transférant ainsi, à la jeune génération, les charges de Directeur du Département d’Histoire. Pendant une décennie (2010-2021), il contribue à enrichir les offres de formation professionnelle et à garantir la continuité pédagogique. Parallèlement à cette mission, en sa qualité de Directeur scientifique et premier professeur titulaire du département d'histoire de l'Université de Bouaké, il encadre et participe aux jurys de plusieurs dizaines de doctorat dans les universités de Côte d’Ivoire et d'Afrique occidentale francophone. Aujourd’hui, certains de ses étudiants sont devenus ses collègues dans diverses universités de Côte d’Ivoire ; et, d’autres occupent de hauts postes de responsabilité dans l’administration ivoirienne. En réalité, il s’agit d’un universitaire aux facettes multiples, doublé de sagesse et de connaissances aigues dans divers domaines de la science historique. Grâce à sa rigueur scientifique et son amour pour le travail bien fait, il a su transmettre son art et son savoir-faire à tous ses étudiants qui lui vouent, à l’instar de toute la communauté universitaire, un grand respect et une profonde admiration.

En outre, au crédit de son engagement syndical tout aussi riche que son parcours académique, le Professeur LATTE Egue Jean-Michel, assume plusieurs mandats de Secrétaire Général de la section-Bouaké du Syndicat National de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur (SYNARES). 

Les travaux du professeur LATTE Egue Jean-Michel s'inscrivent dans l'étude des sociétés lagunaires du golfe de Guinée en général, et plus spécifiquement du sud-est ivoirien, en tant que zone de rencontre de flux migratoires intra-régionaux, et de contacts ultra-marins impliquant au long cours les pays européens importateurs d'huile de palme. Suivant ces deux angles d'analyse fonctionnelle, le corpus de sa production intellectuelle prolifique peut être regroupé autour de deux lignes directrices. La première correspondant à l'étude du modèle de société et de civilisation ayant émergés dans cette zone de brassage ethnique et culturel, et la seconde s'intéressant aux types d'activités économiques et les trajectoires commerciales dans lesquels ces sociétés se sont intégrées.

Dans le premier versant thématique de son œuvre, LATTE Egue Jean-Michel dépeint la stratification et l'hétérogénéité culturelle des peuples du bassin lagunaire ivoirien, particulièrement du Lodzukru, comme substrat d'une ethnogenèse faites de migrations tardives et d'alliances matrimoniales à imbrications multiples. La place notable qu'il reconnaît aux rites initiatiques et au système à classe d'âge destinés à affirmer l’appartenance communautaire en pays odzukru, et qu'on retrouve chez leurs voisins tchaman ou alladian, dénote des permanences culturelles observables dans cet espace de mixité. Lesquelles gémellités, se reflètent dans la mutation profonde du système politique que connaît le Lodzukru au XVIIIe siècle avec le passage du modèle gérontocratique à celui de démocratie villageoise. Ces passerelles civilisationnelles expliquent la méthode d'écriture traversière de l'auteur, qui construit son récit analytique du Lodzukru non en le considérant en vase clos mais en le plaçant dans sa double dimension de segment du champ lagunaire et d'espace intermédiaire entre côte maritime et hinterland.

Cette proximité des peuples de l'Ebrié occidental, décrite comme constructive au niveau culturel, induit dans sa dimension spatiale une dynamique de rivalité entre patrilignages, villages, ou groupes riverains autour des ressources lacustres, terrestres et maritimes. Ainsi, le décryptage des enjeux économiques du pourtour lagunaire ivoirien confère aux travaux du Professeur LATTE Egue Jean-Michel une dimension géopolitique et particulièrement hydro-politique. Cette transdisciplinarité, mettant en commutation histoire, géographie, et géo-économie, transparaît dans la méthode d'analyse dite des échelles qu'il convoque dans le décryptage des rapports économiques de l'Ébrié occidental.

A l'échelle micro, cet Homme de sciences met en avant les ressorts socioéconomiques de la préséance entre lignages odzukru basés sur l'accumulation des dividendes tirés de l'exploitation de l'huile de palme. Le recours aux esclaves et aux femmes étrangères procréatrices comme stratégie de démultiplication de la main d'œuvre des lignages participent de cette logique. Au niveau méso-scalaire, il démêle avec brio la variabilité des rapports tissés par la noblesse compradore odzukru avec les négociants alladian, de vielle tradition marchande, ou avec le Haut-Tchaman, point de diffusion de la culture spéculative du palmier à huile. Et, enfin au stade macro-scalaire, il restitue les circonstances de la politisation du commerce entre les lignages de la côte des Quaqua et l'implantation française.

En somme, les travaux du Professeur LATTE Egue Jean-Michel analysent les fondements de la civilisation élaborée par les sociétés lagunaires ivoiriennes, et questionnent sa capacité de résilience dans un espace de rivalités endogènes et d'ouverture à la modernité occidentale. C'est cette œuvre d'histoire, massive et riche de sa diversité axiologique, que les générations d’universitaires qu’il a formées ou ayant collaboré avec lui, se proposent de revisiter, à l’occasion de son départ à la retraite. Elles décident ainsi de rendre, à travers un colloque, un hommage anthume mérité à l’Homme, LATTE Egue Jean-Michel, pédagogue expérimenté, chercheur atypique et prolifique, manager chevronné d’institutions universitaires et syndicaliste futé du supérieur qu’il a su être en une vie.

Modalités de participation

Le présent appel à communication vise à recueillir des propositions de communication des chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et toutes autres personnes intéressées par l’un des axes du colloque. Les propositions de communication doivent comporter les éléments suivants :

  • nom et prénoms, adresse électronique et numéros de téléphones du ou des auteurs ;
  • statut professionnel, grade et institution de rattachement du ou des auteurs ;
  • résumé de la communication : 300 mots maximum en français ;
  • mots clés : 4 maximum ;
  • normes de rédaction : Interligne : 1 ; police : Times new roman ; Taille : 12.

Les propositions de communications sont attendues à l’adresse suivante :

Email du colloque : colloquelatte@gmail.com

Contacts WhatsApp :

  1. Dr-MC Zan-Bi Irié Sévérin : (+225) 07 09 65 94 27,
  2. Dr-MC Bangali N'goran Gédéon (+225) 07 07 34 88 86
  3. Dr Mamadou Bamba : (+225) 07 48 04 52 67

Calendrier du colloque

  • Publication de l’appel à contribution : 15 janvier 2023 ;
  • Date limite de soumission des résumés : 30 juin 2023 ;

  • Publication des résultats de sélection des résumés : 31 juillet 2023 ;
  • Ouverture des paiements pour la participation : 1er septembre 2023 ;
  • Clôture des paiements pour la participation : 31 octobre 2023 ;
  • Retour des articles complets : 1er novembre 2023 ;
  • Tenue du colloque : 06 au 08 novembre 2023 ;
  • Publication des actes du colloque : 31 Janvier 2024

Le comité d’organisation de ce colloque tient au respect scrupuleux de ce calendrier.

Frais de participation au colloque

  • Enseignants-chercheurs/ chercheurs : 50000 F CFA (77 euros);
  • Étudiants : 20000 F CFA (31 euros) ;
  • Autres intervenants : 30000 F CFA (46 euros)

Les frais de voyage et d’hébergement sont à la charge des participants. Le comité d’organisation facilitera les démarches d’hébergement auprès de ses partenaires hôteliers pour ceux qui le souhaitent. Par contre, les frais de participation au colloque donnent droit à un kit, aux pause-café, et à la publication des actes du colloque.

Ces frais doivent être envoyés aux numéros suivants : mobiles Money, Western Union ou Money gram ou encore :

Dr DJIGBE Sidjè Edwige-Françoise (+225) 0758399320

NB : La participation au colloque, pour toute communication acceptée, est conditionnée par le paiement effectif des frais d’inscription. En cas de désistement, les auteurs des communications sont priés de prévenir les responsables du colloque le plus rapidement possible pour ajustement du programme.

Comité d’organisation

Coordinateur Général : M. GBODJE Sekré Alphonse, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ; 

Président : M. ZAN-Bi Irié Séverin, Maître de Conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;

Vice-Président : M. BANGALI N’goran Gédéon, Maître de Conférences, Université Jean Lorognon Guédé (Côte d’Ivoire) ;

Trésoriers : 

  1. BRINDOUMI Atta Kouamé Jacob, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ; Mme DJIGBE Sidjè Edwige-Françoise, Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;

Membres

  • SANGARE Souleymane, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire)
  • CAMARA Moritié, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire)
  • BAMBA Mamadou, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire)
  • BEKOIN Tanoh Raphaël, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire)
  • GOLE Koffi Antoine, Maître de Conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire)
  • Mme AGOH Akabla Florentine épse KOUASSI, Maître de Conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire)
  • M’BRAH Kouakou Désiré, Maître de conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire)
  • KAMARA Adama, Maître de Conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • KOUAKOU N’dri Laurent, Maître de Conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • KRA Kouamé Antoine, Maître-Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • DEDE Jean Charles, Maître-Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • ZRAN Toualy Anicet, Maître-Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • ADOUBY Hugues Thierry, Maître-Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • SILUE Nahoua Karim, Maître-Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • EKOU Assoumou Gilbert, Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • DATRO Okobé Noël, Maître-Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • DEDE Jean Charles, Maître-Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • Mme KRE Okpobé Henriette, Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • KONE Kiyali, Assistant, Université Jean Lorougnon Guédé (Côte d’Ivoire) ;
  • KPALE Tchédé Boris Claver, , Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • AHIPEAUD Martial, Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • Mme ESSOH Nome Rose de Lima épouse SORO, Maître Assistante, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire)

Comité scientifique

Président : M. Simon Pierre EKANZA, Professeur Emérite, Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire)  

Vice-Président : M. GAYIBOR NicouéLodjou Théodore, Professeur titulaire, Université de Lomé (Togo)

  • Membres
  • AKA Kouamé, Professeur titulaire, Université Félix Houphouët Boigny (Côte d’Ivoire) ;
  • ALLOU Kouamé René, Professeur titulaire, Université Félix Houphouët Boigny (Côte d’Ivoire) ;
  • LOUCOU Jean Noël, historien, Université Félix Houphouët Boigny (Côte d’Ivoire) ;
  • OUATTARA Tiona Ferdinand, Directeur de Recherches, Université Félix Houphouët Boigny (Côte d’Ivoire) ;
  • SEKOU Bamba, Directeur de Recherches, Université Félix Houphouët Boigny (Côte d’Ivoire) ;
  • FAYE Ousseynou, Professeur titulaire de classe exceptionnel, Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal) ;
  • POAME Lazare Marcelin, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • Mme GOERG Odile, Professeure émérite, Université Paris Didérot-Paris 7 ;
  • ANASSE Anassé Augustin, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • ABOLOU Camille, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • ABBE N’doumi Noël : Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • Mme N’DATZ Méliane épouse SANOGO, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • DADIE Djah Célestin, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • BA Chérif, Professeur titulaire, Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal) ;
  • ZIGUI Koléa Paulin, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • KOUASSI Kouakou Siméon, Professeur titulaire, Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire) ;
  • MEL Meledje Raymond, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • BANTENGA Willy Moussa, Professeur titulaire, Université Joseph Ki-Zerbo Ouaga I (Burkina-Faso) ;
  • GOUMGNIMBOU Moustapha, Directeur de Recherches, Université de Ouagadougou (Burkina-Faso) ;
  • ADJA Kouassi Jules, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • BAH Henri, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • BROU Emile, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • DJAKO Arsène, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • ASSI-KAUDJHIS Narcisse Bonaventure, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • ASSI-KAUDJHIS Joseph Pierre, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • YEO Kolotioloma Nicolas, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • VEI Kpan Noël, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • LIDA Dally Serge, Professeur titulaire, Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire) ;
  • FIE Doh Ludovic, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • Mme N’GORAN-POAME Marie Laurence Léa, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • OUATTARA Azoumana, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • BAMBA Assouman, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • KONÉ Issiaka, Professeur titulaire, Université Jean Lorougnon Guédé (Côte d’Ivoire) ;
  • Mme BIOT Kouao Bernardine, archéologue, Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire) ;
  • MULNET Didier, Maître de conférences, Ecole supérieure du professorat et d’éducation de Clermont Auvergne, (France) ;
  • NDJEBAKAL Souck Emmanuel, Maître de conférences, Université de Yaoundé 1 (Cameroun) ;

Comité de lecture

Président : M. COULIBALY Amara, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;

Vice-Président : N’GUESSAN Mohamed Boubacar, Professeur titulaire, Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire)

Membres : 

  1. KOUADIO Guessan, Professeur titulaire, Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire) ;
  2. YEO Kolotioloman Nicolas, Professeur titulaire, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  3. VEI Kpan Noël, Maître de conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  4. PARE Moussa, Maître de Conférences, Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire) ;
  5. KONIN Séverin, Maître de Conférences, Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire) ;
  6. MAZOU Gnazébo Hilaire, Maître de conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  7. KOMENAN Houphouët Jean Félix, Maître de conférences, Université Jean Lorougnon Guédé (Côte d’Ivoire) ; M. CISSE Chikouna, Maître de Conférences, Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire),
  8. BINATE Issouf, Maître de conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire).
  9. TOPPE EckraLath, Maître de conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  10. DIARRASSOUBA Bazoumana, Maître de conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  11. ESSIS Akpa Alfred, Maître de conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  12. AKMEL Meless Siméon, Maître de conférences, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ; Mme SANOGO Tiantio épouse BAMBA, Assistante, INSAAC (Côte d’Ivoire),

Secrétariat du colloque

Chef du Secrétariat : Mamadou BAMBA, Maître-Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;

Chef Adj. du Secrétariat : KOUADIO Kouakou Didié, Maître-Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;

  • Membres : 
  • KOUAME N’guessan Bernard, Maître-Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • YAPO Assi Jean-Baptiste, Maître-Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • Mme YAO Elisabeth, Maître-Assistante, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • LATTE Ekoudou Basile, Maître-Assistante, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • SECRE Kouamé Kossonou, Maître-Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • KOUAMENAN Djro Bilestone Roméo, Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • N’GORAN Kouadio Adolphe, Assistant, Université PéléforoGbon Coulibaly (Côte d’Ivoire) ;
  • OUATTARA Brahima, Assistant, Université PéléforoGbon Coulibaly (Côte d’Ivoire) ;
  • Mme DJIGBE Sidjè Edwige Françoise, Assistante, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ; 
  • Mme BOHUI Bobo Clarisse, Docteure en Histoire Moderne et contemporaine ;
  • YEO Mitanhantcha, Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • BROU N’goran Alphonse, Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • AGUIE Yathey Thierry, Assistant, Université Péléforo Gon Coulibaly (Côte d’Ivoire) ;
  • KONE Kiyali, Assistant, Université Jean Lorognon Guédé (Côte d’Ivoire) ;
  • YEO Songfolo Lassina, Assistant, IPNET, (Côte d’Ivoire) ;
  • DJANGO Kouassi Roger, Docteur en Histoire Moderne et contemporaine ;
  • Mme ALLAPO Anin Larissa, Docteure en Histoire Moderne et contemporaine ;    
  • OUATTARA Fionni Issouf, Docteur en Histoire Moderne et contemporaine ;
  • ALLAH Kouadio Maxime, Docteur en Histoire Moderne et contemporaine ;
  • KOUAME Hermann, Docteur en Histoire Moderne et contemporaine ;
  • TRAORE Abdou, Docteur en Histoire Moderne et contemporaine ;

Chargés de communication

  • TRAORE Siaka, Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • KONE Kpassigué Gilbert, Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;
  • DIOMANDE Bourahima, Assistant, Université Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ;

Bibliographie indicative

BINGER L. G., 1990, « Considérations sur la priorité des découvertes maritimes sur la côte occidentale d'Afrique aux XIVe et XVe siècles », Bulletin du Comité de l'Afrique Française.

MANSO MANGOU E. J. M., 1975, « Les rites d'initiation dans les sociétés lagunaires de Côte d'Ivoire », Cahiers Ivoirien, Recherche économique et sociale, p.69-75.

EKANZA S-P., 1994, Zone côtière et échanges commerciaux dans la Côte d'Ivoire précoloniale XVIe-XIXe siècle, la dernière traite, Fragment d'histoire en hommage à bâtir, Abidjan, les éditions CERAP, 88 p. 

LATTE E. J-M., 1984, L'huile de palme et le développement d'une économie de traite en pays odzukru 1850-1914, Mémoire de Maîtrise, Université nationale de Côte d'Ivoire, 146 p.

LATTE E. J-M., 1994, Les échanges commerciaux en pays Odzukru 1830-18-98, Thèse de doctorat, Université nationale de Côte d'Ivoire, 635 p. 

LATTE E. J-M., 2009, Les échanges commerciaux dans le bassin occidental de la lagune Ebrié : 1830 à 1931, thèse de doctorat d'Etat, Université de Cocody, 3 tomes, 1546 p. 

MEMEL F. H., 1988, L'esclavage dans les sociétés lignagères de l'Afrique noire. Exemple de la Côte d'Ivoire precoloniale, 1720-1920, Thèse d'Etat, Paris, 6 volumes.  

SCHNAPPER, B., 1961, La politique et le commerce français dans le Golfe de Guinée 1838-1871, La Haye, Le Mouton, 287 p. 

GAYIBOR N. L., 2001, Africains et Européens dans le Golfe de Guinée du XVIe au XIXe siècles, document de cours, Lomé, 113 p. 

Places

  • Campus 2 de l'Université Alassane Ouattara - Université Alassane Ouattara
    Bouaké, Côte d'Ivoire (01)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Friday, June 30, 2023

Keywords

  • société, civilisation, lagune, Afrique occidentale

Contact(s)

  • Irié Séverin ZAN-Bi
    courriel : seve8081 [at] yahoo [dot] fr

Information source

  • Attah Kouamé Jacob BRINDOUMI
    courriel : brindoumikouam [at] yahoo [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Sociétés, civilisations et espaces lagunaires d’Afrique occidentale », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, May 03, 2023, https://doi.org/10.58079/1b34

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search