HomeValeurs d’Asie : contextes universitaire et professionnel

HomeValeurs d’Asie : contextes universitaire et professionnel

*  *  *

Published on Friday, May 05, 2023

Abstract

Nous proposons cette journée de recherche dans le but d’explorer les valeurs de l'Asie et leur réalité dans les universités et les entreprises dans une perspective interdisciplinaire autour des questionnements suivants : Quelles valeurs sont-elles enseignées à l’université et pratiquées dans les entreprises asiatiques ? Au vu de la mobilité diplômante internationale, comment l’hybridation des valeurs se concrétise-t-elle au sein des universités en Asie et hors Asie ? Et comment les étudiants font-ils face à ce passage entre valeurs d’enseignement et valeurs d’entreprise ?

Announcement

Argumentaire

Les principes philosophiques et spirituels du confucianisme, du taoïsme ou du bouddhisme, font l’objet d’un intérêt continu des chercheurs en histoire des idées  (Zufferey 2007; Zhang 2009; Billioud & Thoraval 2014) et dans le domaine de la Gestion des Ressources Humaines (Amanbayev & Alii 2021). Ces recherches évoquent plusieurs systèmes philosophiques asiatiques souvent associés à la tradition confucéenne, qui insiste sur l'importance de la famille, le respect de l'autorité et la recherche de l'harmonie. Elles sont profondément ancrées et relativement stables, même face à des changements et des turbulences importants  (Ward & Alii 2002). L’accent a été mis sur la convergence-divergence des valeurs par une pléthore de recherches. En effet, ces valeurs sont souvent perçues comme étant en contraste avec les valeurs des cultures européennes héritées de la religion judéo-chrétienne, de la philosophie grecque et des Lumières. Dans le contexte de la gestion des Ressources Humaines, marquée par un investissement fort des personnes au travail, les valeurs d’Asie peuvent être considérées comme mettant l’accent sur :

  • la responsabilité collective, la loyauté envers l'organisation et les relations à long terme entre employeurs et employés, dont le guānxì constitue un tremplin solide pour entrer facilement et efficacement dans le réseau coopératif (Choi 2018)
  • le respect de l'autorité et la nécessité de maintenir une structure hiérarchique sur le lieu de travail; l’importance de la face (Yau 1994)
  • la recherche de l’harmonie morale, psychologique, esthétique et métaphysique (Allison 1998).

Pourtant, les valeurs d’Asie ne sont peut-être ni unifiées ni déterminées en un ensemble aussi monolithique qu’il n’y paraît et interrogent sur leur contenu et leur contour (Makeham 2021). En effet, l’Asie ne vit-elle pas une adaptation managériale perméable à un ensemble hybride de valeurs, sous l’impulsion d’un changement d'idéologie économique (Ralston 1997) (Warner 2002) et de l’éveil d’une conscience écologique (Bastianelli 2022) ? Dans un contexte de mondialisation et de multiplication des échanges humains, ces valeurs sont soumises à des évolutions et à des adaptations (Huque & Jongruck, 2020) qui impactent, entre autre chose, la nature du leadership (Lau & Okpara, 2020) et les politiques de RSE (Ooi & Nagata, 2021).

D’où viennent ces nouveaux modèles, ces nouvelles pratiques? Comment s'élaborent-elles? L’université, lieu de formation des personnes qui travaillent en entreprise, joue-t-elle un rôle dans l’hybridation des valeurs? En effet, l’enseignement supérieur est le creuset dans lequel étudiants étrangers et locaux se forment et apprennent à vivre selon d’autres normes, d’autres critères, d’autres standards. À titre d’exemple, la Chine, qui connaît une massification de son enseignement supérieur, est le premier pays d’origine de la mobilité étudiante, avec un peu moins d’un million d’étudiants en mobilité en 2017 sur 5,3 millions d’étudiants internationaux en mobilité diplômante. En outre, la Chine héberge de nombreuses formations conjointes et campus délocalisés qui marquent une interconnexion croissante avec les Etats Unis, l’Angleterre, mais aussi la France.

Face à cette mobilité croissante, en Europe, ont fleuri les cours et les formations sur l’interculturel, qui intègrent les valeurs de l'Asie comme un ensemble homogène. Or, des études récentes en différentes disciplines invitent à la nuance et mettent l’accent sur les  les interfaces interculturelles (Gong & Bellassen 2016) et l’intelligence interculturelle requise (Sauquet & Vielajus 2014). En didactique des langues et des cultures, notamment, les travaux mettent en lumière l’altérité et le pluriel et montrent que les étudiants, confrontés à d’autres apports que ceux dans lesquels ils ont été formés, obéissent à des dynamiques multiples (Bouvier-Laffitte & Loiseau 2015). Des études récentes en sociologie adressent la question des similarités et des différences dans les approches universitaires. (Guiheux &  Wang 2018). Par ailleurs, si les cours de langues comprennent depuis toujours des éléments culturels liés à la langue étrangère enseignée, dans les universités chinoises, sont apparus récemment les cours “civiques”, qui intègrent des éléments de l’histoire et de la culture chinoises au sein même des cours de langue étrangère.

De là trois questionnements principaux:

  • Quelles valeurs sont-elles enseignées à l’université et pratiquées dans les entreprises asiatiques (Chine, Japon, Vietnam, Corée du Sud)?
  • Au vu de la mobilité diplômante internationale, comment l’hybridation des valeurs se concrétise-t-elle au sein des universités en Asie et hors Asie ?  Et comment les étudiants font-ils face à ce passage entre valeurs d’enseignement et valeurs d’entreprise ?
  • Au sein des entreprises, comment la singularité des valeurs d’Asie par rapport à celles affichées et pratiquées en Europe interroge-t-elle les habitudes de gestion des ressources humaines et le management international?

Nous proposons cette journée de recherche dans le but d’explorer les valeurs de l'Asie et leur réalité dans les universités et les entreprises, en particulier dans le domaine des RH, dans une perspective interdisciplinaire donnant la parole à des chercheurs et à des praticiens d’entreprise.

Questionnement et orientations

Objet

  • Comment se situent les différentes valeurs opérantes en Asie : valeurs confucéennes, chrétiennes, bouddhistes ou autres, en termes d’homogénéité, de variation, d’évolution, de résonance ? 
  • Quelle est la place de la spiritualité dans les valeurs de l'Asie ?

Diffusion

  • Comment les valeurs de l'Asie sont-elles enseignées dans les universités et comment se fait le passage vers le monde du travail ?
  • Comment les valeurs de l'Asie sont-elles découvertes, appréhendées par les managers et intégrées dans la gestion des RH internationales ? 

Efficacité

  • La prise en compte des valeurs de l'Asie permet-elle d’améliorer ou non l’efficacité dans l’apprentissage des matières universitaires et au sein des organisations ? 
  •  A quelle prise de conscience cet exercice de réflexivité peut-il conduire du point de vue interculturel ?

Nous invitons tous les chercheurs, enseignants et managers à se joindre à nous pour cette journée de recherche afin de discuter des caractéristiques et des transferts de valeurs en contexte universitaire et professionnel. 

Format des soumissions

Langues officielles : français et anglais. 

Deux grands types de participation sont acceptés pour cet événement : les symposiums thématiques rassemblant chercheurs, enseignants, consultants et professionnels d’entreprise et les communications de type recherche.

Le symposium

Le symposium rassemble plusieurs présentations et discussions sur un thème spécifique. 

  • Dans ce cadre, les participants (chercheurs ou / et enseignants ou / et professionnels d’entreprise ou / et consultants) s’organisent entre eux, proposent un document de 3 pages comportant le fil directeur (thématique, objectifs et justification), avec un minutage de chaque présentation, une biographie de chaque intervenant. 
  • Les professionnels souhaitant témoigner de leur pratique sont invités à faire part en une quinzaine de lignes de la teneur de leur contribution afin de pouvoir rejoindre un symposium.
  • La durée de chaque symposium est de 1h30.

La présentation d’une communication

La présentation d’une communication porte sur un projet ou un sujet de recherche indépendant achevé ou en cours de réalisation. Les présentateurs communiqueront leur recherche en présentant un diaporama de type PowerPoint sous deux formats de durée variable: 1)  pour les projets d’une durée de 10 minutes  2) pour les recherches achevées d’une durée de 15 minutes. Cette session permet aux auteurs de présenter leurs idées de recherche, cadre conceptuel, questions de recherche, problèmes pratiques, méthodologies de recherche, travaux en cours et plan d'étude, etc. L'objectif est de fournir un retour d'informations qui aide les auteurs à développer davantage leurs recherches et de favoriser les échanges.

  • La soumission d’une communication consiste en un résumé étendu (1,5 page maximum) évoquant l’objet de recherche, la question centrale, les hypothèses, le cadre théorique, la méthodologie utilisée, les résultats obtenus ou résultats attendus.  
  • Pour les projets d’une durée de 10 minutes, les communicants devront présenter trois diapositives maximum, et pour les recherches achevées, les communicants devront présenter cinq diapositives maximum.

Nous espérons que tous les chercheurs et professionnels d’entreprise intéressés par la culture et le management asiatiques participeront à cet événement, présenteront leurs recherches, partageront leurs expériences et prendront part aux discussions.

Modalités de soumission

Calendrier des soumissions : 

  • Date limite de dépôt des intentions : le 15 juin 2023

  • Réponse du comité scientifique aux auteurs : 1er septembre 2023
  • Ouverture des inscriptions le 17 octobre 2023
  • Date de la journée de recherche : 17 novembre 2023.

Le site de présentation et de soumission des propositions de communication est le suivant : https://valeursdasie.sciencesconf.org/

Les propositions de communication sont gérées sur la plate-forme sciencesconf.org dont l’adresse pour la conférence est la suivante https://valeursdasie.sciencesconf.org/. Afin d'accéder aux soumissions, il est demandé d'utiliser le compte déjà répertorié sur la base sciencesconf.org ou de créer un compte.

Les professionnels non chercheurs peuvent s’adresser à : Catherine.voynnet-fourboul@u-paris2.fr et Elbaz.pascale@isitparis.eu

Comité d’organisation

Pascale Elbaz, Catherine Voynnet-Fourboul, Mobai Li, Hayoung Park, Zechen Chen

Comité scientifique

  • Antoine MASINGUE, Université de Valenciennes
  • Béatrice BOUVIER LAFFITTE, Université catholique de l’Ouest
  • Florence NOGUERRA, Université Paul Valéry Montpellier
  • Joël BELLASSEN, Inspecteur général honoraire de l’Education nationale
  • Muriel DE FABRÈGUES, Université Paris Panthéon Assas
  • Nathalie LORRAIN, Itinéraires interculturels
  • Olivier BADOT, Université de Caen, ESCP
  • Richard J. MAJOR, Institut de Gestion Sociale (IGS)
  • Sébastien POINT, École de Management Strasbourg

Références sélectives

  • Allinson, R.E. (1998). “Complementarity as a Model for East-West Integrative Philosophy.” Journal of Chinese Philosophy, Vol. 25, no. 4, 505–517. 
  • Amanbayev, Y., Aljanova, N., Mirzaliyeva, S., & Ghosh, A. (2021). Religion as a Dominant Logic for Entrepreneurial Activities: Theorizing the Dynamics in and Around ‘We’d Meat Burger, Kazakhstan.’ South Asian Journal of Business and Management Cases, 10(3), 287–302.
  • Bastianelli, N. (2022). Quand la Chine s’éveille verte…. Paris: L’Aube.
  • Bouvier-laffitte, B. et Loiseau, Y. (2015). Polyphonies franco-chinoises - Mobilités, dynamiques identitaires et didactiques.Paris:  L'Harmattan.
  • Billioud, S. & Thoraval, J. (2014).  Le Sage et le peuple. Le renouveau confucéen en Chine. Paris, CNRS Éd. « Bibliothèque de l’anthropologie »
  • Choi, Y. (2018). The asian values of Guānxì as an Economic Model for Transition toward Green Growth. Sustainability, 10(7), 2150.
  • Gong, J. & Bellassen, J. (2017). Face et interface : la politesse chinoise, les termes de parenté et la conscience interculturelle, in Langues, Cultures et Sociétés, vol.2-2016, p.72-84.
  • Guiheux, G. (2021). Histoire des entreprises socialistes : chantiers en cours. Entreprises et Histoire, 2021. ⟨halshs-03432493⟩
  • Guiheux, G., Wang, SM. (2018). A Case of Double Socialisation in the Social Sciences: The Experience of Chinese Researchers Trained in France. China perspectives, 2018 4, pp.21-30.
  • Huque, A. S., & Jongruck, P. (2020). Civil service reforms in hong kong and thailand: Similar goals, different paths. [Civil service reforms in Hong Kong and Thailand] Public Administration and Policy, 23(2), 111-123.
  • Kovacs, G. (2020). The value orientation of buddhist and Christian Entrepreneurs- A comparative Perspective on Spirituality and Business Ethics. Palgrave Macmillan.
  • Lau, W. K., Li, Z., & Okpara, J. O. (2020). An examination of three-way interactions of paternalistic leadership in China. Asia Pacific Business Review, 26(1), 32–49.
  • Laulusa, L., Eglem, JY (2011). L'impact des valeurs confucéennes sur le processus de contrôle de gestion dans une entreprise d'État chinoise. Comptabilité Contrôle Audit 2011/3 (Tome 17), 7- 29.
  • Makeham, J. (2021), Savidan, P. (trad.). Philosophie chinoise et valeurs universelles dans la Chine d’aujourd’hui, in Cheng, A. Penser en Chine, Paris, Éditions Gallimard, 31-57.
  • Ooi, C.-A., Hooy, C.-W., & Nagata, K. (2021). Corporate Social Responsibility, Firm Value and Corporate Governance Code Revisions: The Asian Evidence. Asian Economic Journal, 35(1), 27–56.
  • Ralston, D.A., Holt, D.H., Terpstra, R.H. and Yu, K-C. (1997). The impact of national culture and economic ideology on managerial work values: a study of the United States, Russia, Japan, and China. Journal of International Business Studies, 1st Quarter, 177-207.
  • Sauquet, M., Vielajus, M. (2014). L’intelligence interculturelle- 15 thèmes à explorer pour travailler au contact d’autres cultures. Paris, Editions Ch. L.Mayer.
  • Zhang, N. (2009). Penser la notion de “pardon” dans le contexte culturel chinois : à partir d’une lecture de Jacques Derrida, in Wang, F. Le choix de la Chine d’aujourd’hui. Entre la tradition et l’Occident, Paris, Les Indes Savantes, 49-58.
  • Zufferey, N. (2017). De Confucius au romancier Jin Yong, in Cheng A. La pensée en Chine aujourd’hui, Paris, Gallimard, 75-102.
  • Ward, S., Pearson, C., & Entrekin, L. (2002). Chinese cultural values and the asian meltdown. International Journal of Social Economics, 29(3), 205-217.
  • Warner, M. (2002). The future of Chinese management. Asia Pacific Business Review, Vol. 9 No. 2, 205-23.
  • Yau, O.H.M. (1994). Consumer Behaviour in China: Customer Satisfaction and Cultural Values. New York: Routledge.

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Thursday, June 15, 2023

Keywords

  • Asie, éducation, ressource humaine, histoire des idées, interculturalité

Contact(s)

  • Pascale ELBAZ
    courriel : Elbaz [dot] pascale [at] isitparis [dot] eu
  • Catherine VOYNNET FOURBOUL
    courriel : Catherine [dot] voynnet-fourboul [at] u-paris2 [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Pascale ELBAZ
    courriel : Elbaz [dot] pascale [at] isitparis [dot] eu

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Valeurs d’Asie : contextes universitaire et professionnel », Call for papers, Calenda, Published on Friday, May 05, 2023, https://doi.org/10.58079/1b44

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search