HomePensées ouvertes sur la circographie

HomePensées ouvertes sur la circographie

Pensées ouvertes sur la circographie

Le cirque serait-il un tout ? Si oui, de quoi serait-il la somme ?

*  *  *

Published on Wednesday, May 10, 2023

Abstract

Maroussia Diaz Verbèke est artiste de cirque et metteuse en scène et circographe. Elle mène depuis une dizaine d’années, pour ses créations et en parallèle de celles-ci, une recherche théorique sur les principes spécifiques du cirque qui l’amène à inventer en 2015 le néologisme « circographie » (en open source) qui désigne l’écriture spécifique / la mise en scène d’un spectacle de cirque. Désirant ouvrir cette recherche à un espace dédié, une invitation à contribution est envoyée à toute personne (chercheur-se, artiste, auteur-rice, …) souhaitant participer par son dialogue aux réflexions sur la composition du cirque.

Announcement

Argumentaire

Le Troisième Cirque propose une série de journées de Pensées ouvertes sur la circographie* dans le cadre de la CoOP de juin 2023 « On fête tout », évènement mensuel dédié à la compagnie et proposé par la Maison des Métallos. Programme détaillé à découvrir : ici.

Encore très peu étudiée en histoire (excepté par les travaux fondamentaux de l’historienne Caroline Hodak dans l'ouvrage Le cheval au cœur des savoirs et des loisirs (1760-1860), Du théâtre équestre au cirque), la tradition du Cirque moderne remonte au XVIIIème siècle en Angleterre. Par son succès qui traverse les frontières, il devient cet « opéra de l’œil »1, qui donne la mesure de "la place du spectacle de cirque dans la vie culturelle du XIXe siècle, place qui n’est plus du tout, aujourd’hui, comprise »2. C’est pourtant cette histoire qui a transmis son héritage à ce que l’on nomme aujourd’hui le cirque « traditionnel » ou « classique », qui pourrait être nommé comme le « premier cirque ». 
 La révolution contemporaine des années 1980, portée par une nouvelle génération d’artistes venus de tous horizons, a renouvelé cet art en remettant en cause jusqu’à ses principes les plus originaux.     

Cette tabula rasa a fait naître les premières écoles de « cirque contemporain », que l’on pourrait quant à lui nommer le « deuxième cirque », porté par des réflexions nécessaires, radicales, qui ont bouleversé le contexte de l’époque, en pensant, notamment et principalement le cirque à partir du prisme du théâtre et de la danse (« la pratique dramaturgique dans le cirque (…) n’est pas si différente de la dramaturgie au théâtre. »3) et plaçant le corps comme spécificité principale (« l’histoire du cirque est une histoire du corps »4 ). Allant enfin jusqu’à renier le terme Cirque, niant son existence, pour enfin s’en libérer ("Le Cirque n’existe pas »5 ; « il n’y a pas de dramaturgie du cirque »6). Démarches centrales et constitutives, fortes des succès contemporains, elles marquent un socle pour le futur.

Dans une autre direction, et même si, en moins grand nombre, il existe d'autres perspectives, notamment celles développées par certaines personnalités, comme par exemple l’artiste de cirque Johann Le Guillerm, et la maître de conférence en Arts à l’Université de Strasbourg Corine Pencenat (« Le Cirque Du Monde » Editions Circé) qui se sont interrogés sur la singularité de l’écriture du cirque en développant des travaux, respectivement sur la spécificité de l’espace circulaire du cirque (espace des points de vue) et des liens entre le cirque et les avant-gardes artistiques (cirque du monde). 

Tous deux relient et mettent en perspective le cirque à partir de ses origines historiques ( à relier peut-être à une forme d’hérédité que nomme Barthes dans ses cours « La Préparation du Roman »7), et posent les bases pour un « troisième cirque », s’affranchissant d’un possible « complexe » du cirque8.

La compagnie de l’artiste de cirque Maroussia Diaz Verbèke, le Troisième Cirque s’inscrit dans ce sillon pour proposer ces pensées ouvertes autour de la circographie, afin d’aborder le cirque dans ses spécificités, en s’efforçant de faire découvrir sa diversité historique et géographique, sa richesse esthétique et métaphysique, tout en s’intéressant à son rapport à l’espace et au temps, mais aussi à ses publics. Comment approcher sa « poétique » ? C’est-à-dire son processus créatif, en ne séparant jamais la réflexion sur le cirque du travail concret de celles et ceux qui le pratiquent (et l’aiment).

Le Cirque serait-il un tout ? Si oui, de quoi serait-il la somme ?

en d’autres termes :

L’emploi d'un champ lexical appartenant à d’autres arts (théâtre, danse, littérature…) au sujet du Cirque se multiplie, celui-ci poursuivant par-là, un processus de légitimation toujours en cours. Ce phénomène se produit jusqu’au détriment du terme Cirque lui-même, dont la signification glisse vers celui du "premier cirque", qui reste encore sujet à un discours souvent négatif.Dans cette situation, comment (oser) penser les spécificités de la composition du cirque comme un ensemble ? Quel lexique et quelles notions pour le futur ?

   L’intention de cette journée est de prendre le cirque comme sujet, qui, loin d’être un parent pauvre des spectacles vivants, dispose de possibilités créatrices qui n’appartiennent qu’à lui. Plusieurs pistes pourront être abordées : La variété et le principe d’un ensemble composé ; le questionnement d’une forme de totalité ; l’investissement de la réalité, le dialogue avec la vitesse, la cohabitation des différences, les interactions d’espaces temps purement visuelles alternant avec des espaces temps purement textuels, ...Mais aussiLe livre Circus de Jaques Damase, collection d’images sans une unité de texte ;L’apparition des paillettes ;Les périodes de succès du cirque ;Les échos du Carnaval dans les spectacles de cirque ;La dynamique des entrées clownesque ;Le cirque dans l’œuvre de Jean Cocteau ;…

Modalités de soumission

Cet appel à contribution a trois originalités : 

  • La première reste son sujet, le cirque, qui, même si la recherche théorique en la matière est en plein développement et tend à devenir une matière à l’intérieur de cursus universitaire, il -le cirque-  n’a pas encore de formation théorique spécifique. Studycircus.com restant à ce jour une application de cours de mathématiques en ligne…
  • La deuxième étant la forme des contributions.  Les contributeurs/participants peuvent soumettre le résultat de leur travail de recherche sous la forme qu’iels le souhaitent. 
  • La troisième concerne le déroulé de cette journée de dialogues ouverte au public menée par Maroussia Diaz Verbèke elle-même et clôturée par une soirée de spectacles à la Maison des Métallos dans le cadre de la CoOp « On fête tout / Tout n*2 : Le Cirque ».

Les propositions de communication d’environ 300 mots, accompagnées d’une courte bio-bibliographie, sont à envoyer à communication@letroisiemecirque.com

avant le 25 mai 2023

Une réponse sera envoyée après délibération du comité scientifique et artistique au plus tard le 31 mai 2023.

Comité scientifique et artistique

  • Fratellini Valérie, Directrice pédagogique de l'Académie Fratellini.
  • Pencenat Corine, Maître de conférences HDR, Université de Strasbourg, Faculté des Arts, Arts du spectacle, Cinéma.
  • Thomas Cyril, Direction générale de l'ENACR- École Nationale des Arts du Cirque de Rosny-sous-Bois

Notes

1 Théophile Gauthier 

2 Natalie Petiteau, « Premières approches pour une histoire des publics du cirque en France (années 1770-années 1930) », Revue d’histoire culturelle [Online], 2021

3 Bauke Lievens in Contours et Détours des Dramaturgies circassiennes, dir. Moquet D., Saroh K., et Thomas C.

4 Montpellier Université/Appel à communication pour le colloque Colloque «  Écrire l’histoire du cirque. Corps, crise, risque, rire (C2R2hCirque) co-organisé par Charlène Dray, Pierre Philippe-Meden, Franziska Trapp, Nele Wynants, Karel Vanhaesebrouck, Université Paul-Valéry Montpellier 3 (UPVM3/RiRRa21) Université Libre de Bruxelles (ULB/CiASp)

5 Guy, Jean-Michel: Circus does not exist. In: Trapp, Franziska (ed.): 360° Circus. Meaning. Practice. Culture. New York: Routledge 2023. p. 21-33

6 Guy, Jean-Michel, in Contours et Détours des Dramaturgies circassiennes, dir. Moquet D., Saroh K., et Thomas C.

7 P.696-697-698-699 in La préparation du Roman, Cours au collège de France (1978-1979 et 1979-1980), Roland Barthes, Editions du Seuil, 2015.

8 que décrivent Pierre Hivernat et Véronique Klein in « Le cirque (dé) complexé », Revue Stradda, après une étude pour la parution du Panorama du cirque contemporain, ed. Textuels.

Le Troisième Cirque est lauréat de l’appel à projet Recherche en théâtre et arts associés du Ministère de la Culture.

Places

  • Maison des Métallos - 94 Rue Jean-Pierre Timbaud
    Paris, France (75011)

Event attendance modalities

Full online event


Date(s)

  • Thursday, May 25, 2023

Keywords

  • art, spectacle, cirque, esthétique, histoire, identité, culture populaire, langage

Contact(s)

  • Elodie Royer
    courriel : communication [at] letroisiemecirque [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Maroussia Diaz Verbèke
    courriel : communication [at] letroisiemecirque [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Pensées ouvertes sur la circographie », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, May 10, 2023, https://doi.org/10.58079/1b55

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search