HomeApproches céramiques : les artistes et l’accident

HomeApproches céramiques : les artistes et l’accident

*  *  *

Published on Wednesday, May 17, 2023

Abstract

Au regard d’une actualité remarquée de la céramique dans le champ de l’art contemporain, cette journée d’étude vise à contribuer à l’émergence d’une recherche poïétique de la céramique plasticienne, en complément d’approches historiques et techniciennes. Partir de ce paradoxe d’un matériau aux réactions erratiques mais historiquement associé à des opérations visant à donner une forme intentionnelle (modelage, tournage, moulage, coulage...), pour identifier d’autres manières de faire avec la terre, posant au centre sa part irrégulière et accidentelle. 

Announcement

Présentation

Journée d'étude organisée par l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Institut ACTE, sous la responsabilité d'Elisabeth Amblard et d'Anaïs Lelièvre (artistes plasticiennes et maîtres de conférences en arts plastiques).

Au regard d'une actualité remarquée de la céramique dans le champ de l'art contemporain, cette journée d'étude vise à contribuer à l'émergence d'une recherche poïétique de la céramique plasticienne, en complément d'approches historiques et techniciennes. En intégrant la céramique au sein de démarches plurielles, les artistes entrent en matière à partir d'autres gestes et d'autres histoires, liés au dessin, à la peinture, à la sculpture, à l'installation, à la performance... Par quels déplacements et croisements, porosités et torsions, extensions et détours procèdent-ils pour construire des approches singulières ? 

Pour initier ces réflexions, face au vaste monde de la céramique, la présente démarche souhaite aborder un point précis, peut-être légèrement en porte-à-faux au regard d'exigences techniques de pratiques ancestrales : la posture ouverte face à l'imprévu, le rôle créateur de l'accident. L’une et l’autre adviendraient-ils comme le déclencheur voire le sujet ou projet d'un certain nombre de productions, explorant cette part de la céramique comme indissociablement « objet-événement » (Jenni Sorkin) ? Sa double qualité, à la fois technique et incertaine, est tant éprouvée matériellement, comme en témoignent artistes et artisans, que formulée à des niveaux philosophiques (l'imagination matérielle de la pâte chez Gaston Bachelard) ou mythologiques (Claude Levi-Strauss). Si les aléas de la rencontre d'une matière naturelle sont structurels plutôt qu'épiphénomènes d'une pratique de l'argile et des émaux, comment intégrer dans la création cette récurrence de l'inconstance ?

Partir de ce paradoxe d'un matériau aux réactions erratiques mais historiquement associé à des opérations visant à donner une forme intentionnelle (modelage, tournage, moulage, coulage...), pour identifier d'autres manières de faire avec la terre, posant au centre sa part irrégulière et accidentelle. Si Gilles Deleuze effleure la céramique dans sa théorie picturale de la « catastrophe-germe », comment qualifier les brisures des volumes, les craquelures des surfaces ou l'incertain des couleurs au sein de démarches artistiques, exigeantes dans leur précision et cohérence ? Aux antipodes d'une posture visant à « écraser » l'informe (Georges Bataille), ces œuvres poursuivent-elles une pensée de l'informe comme puissance interne à la forme (Rosalind Krauss), jusqu'à en faire une modalité formelle de matières naturelles en mouvement ? Car si Maurice Fréchuret pointe par le paradigme du « mou » un renversement de la sculpture d'une forme érigée et maîtrisée en un processus expérimental consistant à laisser « tomber, couler, pendre », la céramique travaille des matières réactives, elles-mêmes traversées par des processus complexes, à l'épreuve de l'eau et du feu : les effets chimiques des émaux, l'argile qui révèle ses fractures internes en séchant ou pendant la cuisson, les déformations par retrait, la porcelaine qui se courbe, après coup, au retour d'un geste d'étirement... 

Au sein de l'axe de recherche « Plasticité » de l'Institut ACTE de l'Université Paris 1, ces réflexions sur la céramique pourront-elles contribuer à sonder le concept de plasticité de manière dialogique, entre le maniement d'un matériau malléable et la puissance de transformation interne d'une matière, éprouvant la souplesse et la réactivité de l'artiste même ? Par généralisation, l'étude de la céramique pourrait-elle éclairer de manière particulièrement saillante le rôle de l'accident dans le processus créateur ? Les résultats de ces recherches pourront-ils, en conséquence, avoir un effet réflexif sur les méthodes d'enseignement de la céramique, au-delà de la dichotomie entre savoir-faire technique et expérimentation créative ? Engageant des réflexions pratiques, théoriques et critiques en céramique contemporaine, cette journée d'étude vise un état des lieux partiel, en réunissant des acteurs notamment liés aux institutions, écoles, organisations, où se pratique et s'expose actuellement la céramique. 

Programme

Vendredi 16 juin 2023 

9h10 : Accueil

9h30 : Introduction : Elisabeth Amblard et Anaïs Lelièvre

  • 10h00 : Maurice Fréchuret - Historien de l’art et conservateur en chef du patrimoine « Petite contribution concernant l’accident dans la pratique artistique »
  • 11h00 : Stéphanie Le Follic-Hadida - Historienne de l’art et commissaire d'exposition « L’accident en céramique, entre fatum et posture »

11h30 : Pause

  • 11h45 : Maud Maffei - Artiste et maître de conférences en Arts Plastiques - Université Paris 1 « La céramique comme accélération géologique »
  • 12h15 : Sophie Makariou - Directrice scientifique Culture et Patrimoine, Afalula ; Claire Bettinelli - Chargée de production des expositions au Musée Guimet « Toucher le feu »

Pause : 12h45

  • 14h30 : Elsa Sahal - Artiste « Faire avec »
  • 15h : Laurent Salomon - Potier - céramiste « De la maitrise à l’expérimentation, l’accident, compagnon de voyage du céramiste »
  • 15h30 : Meng Jiao et Anna Voke - Doctorantes Arts et Sciences de l’art – Université Paris 1 « La fabrique des accidents : Etreinte de la terre et du feu »

16h : pause

  • 16h15 : Delphine Gigoux-Martin - Artiste et enseignante à l'ENSA Limoges « Le rêve de la femme du pêcheur »

16h45 : Ludovic Recchia - Historien de l’art, directeur et conservateur de Keramis, La Louvière « Si l’accident nous était conté... »

Modalités de participation

Entrée libre sans réservation.

Contacts : elisabeth.amblard@univ-paris1.fr ; anais.lelievre.contact@gmail.com

Places

  • Ecole des arts de la Sorbonne - Université Paris 1 / Amphithéâtre - Rez-de-Chaussée - 45-47 rue des Bergers
    Paris, France (75015)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Friday, June 16, 2023

Keywords

  • art contemporain, céramique, terre, accident, plasticité

Contact(s)

  • Anaïs Lelièvre
    courriel : anais [dot] lelievre [dot] contact [at] gmail [dot] com
  • Elisabeth Amblard
    courriel : elisabeth [dot] amblard [at] univ-paris1 [dot] fr

Information source

  • Anaïs Lelièvre
    courriel : anais [dot] lelievre [dot] contact [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Approches céramiques : les artistes et l’accident », Study days, Calenda, Published on Wednesday, May 17, 2023, https://doi.org/10.58079/1b61

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search