HomeDéveloppement des marchés de la seconde main comme enjeu socio-spatial

HomeDéveloppement des marchés de la seconde main comme enjeu socio-spatial

Développement des marchés de la seconde main comme enjeu socio-spatial

Contrat doctoral Lorraine université d’excellence (LUE)

*  *  *

Published on Thursday, June 01, 2023

Abstract

Le sujet de la thèse vise à étudier les logiques de localisation et de développement des commerces et des marchés d’occasion (ou de la seconde main) dans un contexte de transformation et d’évolution des territoires urbains. Dans le contexte de transition écologique et de transition sociétale actuel, les marchés de la seconde main connaissent un développement important que l’on observe par l’essor des plateformes digitales d’échanges entre particuliers mais aussi par un redéploiement des commerces proposant principalement des articles d’occasion dans les villes et les zones commerciales périphériques.

Announcement

Contexte et thématiques

Les marchés de la seconde main peuvent être définis à travers l’échange de biens usagés et ayant appartenus à un premier acquéreur auparavant (Bauhain-Roux, Guiot, 2001). Depuis le début du XXIème siècle, il existe un renouveau de ces marchés en France, portés simultanément par de nouveaux outils de mise en relation de l’offre et la demande (plateformes d’échange en ligne), par la transition écologique et le développement des valeurs et des attentes autour de l’économie circulaire, mais aussi par les impératifs économiques pour de nombreux ménages qui trouvent par la vente et l’achat de biens d’occasion le moyen d’améliorer leur quotidien.Ces marchés peuvent alors prendre plusieurs formes :1/ Une forme caritative, à travers des institutions tels qu’Emmaüs, qui privilégient le système de donation et de vente à faible prix afin de remettre en circulation des objets d’occasion, avec comme toile de fond une action sociale ;2/ Une forme informelle, à travers des marchés officieux, se constituant autour d’une population en marge (Balan, 2016) ou bien, de vide-greniers, de bourses aux jouets/articles de puériculture, ou de marchés aux puces organisés au bon gré des vendeurs informels. Cette forme informelle est en pleine mutation, notamment à travers le développement des plateformes digitales pour la vente de biens d’occasion (ex. Le Bon Coin, Vinted...) ;3/ Une forme commerciale dite « traditionnelle », se rapprochant de la définition du commerce de détail, c’est-à-dire : « une catégorie de vente de marchandises en petites quantités, voire à l’unité, aux consommateurs finaux et, spécialement aux particuliers » (Desse et al. 2008). C’est cette forme physique, désignée par l’expression brick and mortar, qui sera au cœur de notre analyse, même si elle ne peut être déconnectée des autres formes, notamment en raison des stratégies cross-canal et multi-canal tant des consommateurs que des commerçants.Ces diverses formes inscrivent la seconde main dans le système de l’économie circulaire qui « a pour objectif de répondre aux enjeux écologiques et socioéconomiques actuels » (Niang, Bourdin, Torre, 2020). Toutefois, l’objectif écologique n’est pas toujours la principale raison pour se tourner vers les marchés de l’occasion : les motivations de la clientèle sont nombreuses (Guiot et Roux, 2010 & 2020), et sont à rapprocher de celles du consommateur des « commerces populaires » : optimisation d’un budget, parfois contraint ; plaisir de faire une bonne affaire... Les formats de vente et les localisations des marchés de la seconde main sont d’ailleurs en partie similaires à ces commerces populaires (petits commerces en position péricentrale, solderies et maxidiscompteurs dans les espaces périphériques, vente en ligne etc.).L’inscription spatiale des différentes formes de ce type de commerce constitue alors un point de départ singulier pour étudier la relation entre le commerce et le renouvellement urbain. Reprenant la méthodologie de Mérenne-Schoumaker (1982) et de Mérenne-Schoumaker et Coppens (1987), de récents recensements des marchés de la seconde main sur les territoires messin et nancéien (De Sousa, 2021) soulignent la localisation spécifique de ces commerces, dans une position plus marginale que ceux d’objets neufs de même nature, dans des secteurs délaissés par les commerces et activités économiques traditionnels. Les nouveaux commerces de seconde main s’implanteraient préférentiellement dans des espaces délaissés, comme les anciens faubourgs industriels (Edelblutte, 2006) ou les rues commerçantes des centres-villes marquées par la vacance commerciale (Boquet, 2019), et participeraient ainsi à leur donner une nouvelle fonction et une nouvelle image, tantôt dépréciative et sclérosante, tantôt originale et attractive.Cette entrée par les marchés de la seconde main sera alors l’occasion de revisiter les liens entre ville et commerce (Fijalkow et al. 2017), notamment à travers les concepts d’attractivité et d’image des territoires (Martin, 2018).

Question de recherche

La question de recherche au cœur du projet sera d’expliquer les logiques de localisation de ces marchés de la seconde main et leur place dans le renouvellement urbain. Si leur localisation parait être le fruit d’une « dispersion géographique et aléatoire » (Bauhain-Roux, Guiot, 2001), il y a toutefois une relation visible entre les implantations définitives et les modèles de localisation des activités commerciales (notamment la théorie de la rente foncière). De ce point de départ découlent plusieurs questions théoriques relevant à la fois des champs de la géographie du commerce, de la sociologie urbaine et de l’aménagement :- Quelles sont les spécificités de localisation des commerces de seconde main ? Quels sont les autres facteurs discriminants (niveau de gamme, forme de l’offre) intervenant dans les décisions de localisation ? Ce premier questionnement sera prolongé d’une réflexion sur le contexte d’apparition de l’offre dans certains territoires comme les anciennes villes-usines (Edelblutte, 2020), les secteurs ruraux, ou les villes petites et moyennes (Martin, Stébé 2022).- Quel rôle jouent les commerces et marchés de la seconde main dans la transformation des quartiers et le renouvellement urbain ? Dans un contexte d’extension du phénomène de vacance commerciale, en centre-ville comme dans les périphéries, il est intéressant d’observer la place qu’occupent ces commerces, leur apparition dans la temporalité d’un quartier et leurs effets en matière de paysage, d’ambiances urbaines, d’interactions sociales et d’animation des territoires. Occupent-ils des rues perçues comme « secondaires », ou l’implantation de ces commerces participe-t-elle à la dynamisation de certaines centralités marchandes en perte de vitesse ?- Enfin, comment les marchés de la seconde main s’intègrent-ils dans les stratégies de management des centres-villes (Warnaby et al. 1998) et plus globalement des territoires ? Il s’agit ici de se questionner sur la perception de cette forme de commerce par les acteurs territoriaux (élus, chargés de développement économique, urbanistes) et les commerçants afin de comprendre si ces marchés de la seconde main sont vus comme un pis-aller ou s’intègrent à une stratégie plus globale de redynamisation du territoire. La « kebabisation » perçue par certains gestionnaires – pourtant davantage signal de la vacance que source de la reconfiguration commerciale dans certains centres (Cassely, Fourquet, Manternach, 2019) – est-elle accentuée par la présence de commerces de seconde main ?MéthodeLa méthodologie empruntera des outils liés aux différentes disciplines impliquées (géographie, sociologie et aménagement) :

  • L’analyse spatiale avec pour finalité de construire un modèle de localisation des commerces de seconde main ;- Les entretiens socio-ethnographiques semi-directifs auprès de commerçants, consommateurs et acteurs de l’aménagement (élus, chargés de mission) ;
  • L’analyse paysagère de l’évolution des rues et quartiers d’implantation des commerces de seconde main en s’inspirant, par exemple, de la méthode diachronique des transects de Laroche (2018).

Précisions sur l'encadrement de la thèse

Mathias BOQUET (LOTERR), Simon EDELBLUTTE (LOTERR), Elsa MARTIN (2L2S)

Contrat doctoral pour une durée de trois années dans le cadre du projet doctoral LUE (Lorraine université d'excellence)

Conditions scientifiques matérielles 

L’accueil se fera au sein du LOTERR à Montigny-lès-Metz sur le site de l’INSPE au 16, rue de la Victoire.

La thèse bénéficie d’un financement de 3 années assuré par l’Université de Lorraine, du 01-10-2023 au 30-09-2026.

La thèse s’inscrit dans le cadre du projet Lorraine Université d’excellence « 2MAIN : marchés de l’occasion et attractivité commerciale des territoires ».

Objectifs de valorisation des travaux de recherche du doctorant

Communications dans des manifestations scientifiques, Publications et productions scientifiques

Candidature 

Le/la candidat.e communiquera :

  • Une lettre de motivation
  • Un CV détaillé
  • Une lettre de recommandation signée par un enseignant-chercheur
  • Le dernier mémoire de Master soutenu
  • Et, le cas échéant, le plan détaillé du mémoire de Master 2

Calendrier de sélection des candidats

Ce calendrier se déroulera en 3 phases :

1. Les dossiers doivent être adressés à Mathias Boquet (mathias.boquet@univ-lorraine.fr), Elsa Martin (elsa.martin@univ-lorraine.fr) et Simon Edelblutte (simon.edelblutte@univ-lorraine.fr)

pour le jeudi 15 juin 2023.

2. Les dossiers feront l’objet d’un examen de sélection dont les résultats seront communiqués au cours de la semaine suivante.

3. Les candidat(e)s retenu(e)s pour admissibilité seront auditionné(e)s début juillet (date et modalités communiquées ultérieurement)

Références bibliographiques

- Balan H., « Représentations et gestion de la marginalité sociale : le cas des biffins à Paris », Bulletin de l’association de géographes français, 94-3, 502-515, 2017.

- Bauhain-Roux D., Guiot D., « Le développement du marché de l’occasion : Caractéristiques et enjeux pour le marché du neuf », Décisions Marketing, 24, 25-39 | 2001

- Boquet M., « L’attractivité́ des centres-villes du point de vue des chalands : l’exemple messin », Hélène Yildiz; Sandrine Heitz-Spahn; Béatrice Siadou-Martin. (R)évolution du commerce de centre- ville : de l’état des lieux à la résilience, Presses universitaires de Nancy, Editions universitaires de Lorraine, pp.33-54, 2019.

- Cassely J.-L., Fourquet J., Manternach S., 2019 « Des dimensions politique, socioculturelle et territoriale du kebab en France » Fondation Jean-Jaurès, [En ligne] octobre 2019, mis en ligne le 05 octobre 2019. URL : https://www.jean-jaures.org/publication/des-dimensions-politique-socioculturelle-et-territoriale-du-kebab-en-france/

- Desse R-P., Fournié A., Gasnier A., Lemarchand N., Metton A., Soumagne., “ Dictionnaire du commerce et de l’aménagment”, Presses Universitaire de Rennes, Espace et territoire, 358p, 2008.

- Edelblutte S., « Renouvellement urbain et quartiers industriels anciens : l’exemple du quartier Rives de Meurthe/Meurthe-Canal dans l’agglomération de Nancy », Revue Géographique de l'Est [En ligne], vol. 46 / 3-4 | 2006, mis en ligne le 18 décembre 2009. URL: http://journals.openedition.org/rge/1455 ;

- Edelblutte S., « Ville-usine, ville industrielle, ville d’entreprise…Introduction à des approches croisées du fait industrialo-urbain », Revue Géographique de l'Est [En ligne], vol. 58/3-4 | 2018, mis en ligne le 23 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/rge/9332 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rge.9332

- Fijalkow Y., Martin E., Calvignac C., « Le retour des commerces en centre-ville comme stratégie d’aménagement local. Le cas d’Albi », Espaces et sociétés, 2017/1-2 (n° 168-169), pp. 109-128.

- Guiot D., Roux D., « A Second-hand Shoppers’ Motivation Scale : Antecedents, Consequences and Implications for Retailers, Journal of Retailing », Vol. 86, n°4, pp. 355- 371, 2010.

- Guiot D., Roux D., « Chapitre 24: Second-hand markets, Marketing Management. A Cultural Perspective », London, Routledge, 2020.

- Laroche S., « Représenter les temporalités : outils et méthodes pour saisir les phénomènes de vacance commerciale », Développement durable et territoires [En ligne], Vol. 9, n°2 | Juin 2018, mis en ligne le 15 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/developpementdurable/12153

- Martin E., « L’inscription sur la Liste UNESCO : une aubaine pour le territoire ?», Mondes sociaux [En ligne] février 2018, mis en ligne le 5 février 2018. URL : http://sms.hypotheses.org/10958

- Martin E., Stébé J.-M., « L’attractivité commerciale d’un centre-ville : une construction socio institutionnelle ou une réalité effective ? », Festival International de Sociologie, 2022, Epinal, 17-22 octobre 2022, [En ligne], URL : https://hal.science/hal-04089323

- Mérenne-Schoumaker B., « Méthodes d'analyse des localisations commerciales : les apports de l'enquête de terrain », Annales de Géographie, 91e Année, No. 506, Essai de géographie commerciale, pp. 417-424, 1982.

- Mérenne-Schoumaker B., Coppens M., « Une forme nouvelle de commerce : le commerce de seconde main, premières observations au départ du cas de Liège », Bulletin de la Société géographique de Liège, N° 22-23, pp. 99-110, 1987.

- Niang A., Bourdin S., Torre A., « L’économie circulaire, quels enjeux de développement pour les territoires ? », Développement durable et territoires [En ligne], Vol. 11, n°1 | Avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/developpementdurable/16902

- Warnaby G., Alexander A., et Medway D., « Town centre management in the UK: A review synthesis and research agenda. », The international review of retail, distribution and consumer research, vol. 8, no 1, p. 15–31,1998.


Date(s)

  • Thursday, June 15, 2023

Keywords

  • seconde main, géographie, sociologie urbaine

Contact(s)

  • Simon Edelblutte
    courriel : simon [dot] edelblutte [at] univ-lorraine [dot] fr
  • Elsa Martin
    courriel : elsa [dot] martin [at] univ-lorraine [dot] fr
  • Mathias Boquet
    courriel : mathias [dot] boquet [at] univ-lorraine [dot] fr

Information source

  • Elsa Martin
    courriel : elsa [dot] martin [at] univ-lorraine [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Développement des marchés de la seconde main comme enjeu socio-spatial », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Thursday, June 01, 2023, https://doi.org/10.58079/1b9q

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search