HomeFaire des choix. Gérer et sélectionner le mobilier archéologique

HomeFaire des choix. Gérer et sélectionner le mobilier archéologique

Faire des choix. Gérer et sélectionner le mobilier archéologique

Ve table ronde du Réseau interprofessionnel des gestionnaires du mobilier archéologique (RIGMA)

*  *  *

Published on Thursday, June 29, 2023

Abstract

Le réseau interprofessionnel des gestionnaires de mobilier archéologique propose pour sa cinquième table ronde la thématique suivante : « Faire des choix : gérer et sélectionner le mobilier archéologique ». En effet il est important d’aborder les conséquences des opérations de sélection sur la gestion des données scientifiques de l’archéologie. L’ensemble de la chaîne opératoire de l’archéologie, préventive et programmée, est concerné par des choix : choix de fouiller, choix de prélever, choix d’engager des analyses spécifiques... Dans le cadre de la table-ronde du RIGMA, les choix concernant le mobilier en fouille et en post-fouille seront abordés, qui pourront être élargis aux ensembles documentaires générés par les opérations.

Announcement

Argumentaire

Il s’agit d’assumer des actes de sélection qui sont l’ordinaire des équipes archéologiques : sur le terrain lors des opérations de fouille, pour étude, pour des traitements de conservation-restauration, dessin ou photographie, choix d’échantillons pour les analyses, destructives ou non, pour la conservation à long terme après comptage ou étude. D’autres sélections sont effectuées après le rendu du rapport d’opération : entrée dans les collections du musée, inscription à l’inventaire ou, encore, réflexion pour la réalisation du plan de sauvegarde. La liste est ouverte et les responsabilités ne sont pas toujours facilement établies ou identifiées.

Ces choix ont des implications patrimoniales et scientifiques fortes, mais également en termes de gestion et d’inventaire, que ce soit sur :

  • la gestion dynamique des différents ensembles identifiés lors des sélections effectuées (mobilier et documentation) ;
  • l’aménagement des espaces consacrés à la conservation des ensembles ainsi constitués ;
  • la prise en compte des implications légales de certains de ces choix ;
  • la conservation de données concernant les éléments écartés de la collection et non destinés à la conservation de long terme ;
  • la cohérence du discours lié aux stockages et à la conservation pour justifier les budgets, dans un contexte où la sobriété énergétique et les conséquences environnementales de nos actions deviennent des critères à prendre en compte.

Le contexte réglementaire offre aujourd’hui des opportunités : les responsables des opérations doivent maintenant proposer à l’État, dans son inventaire, une liste des biens archéologiques mobiliers dont la conservation ne se justifie pas d’un point de vue scientifique. De plus, depuis la loi de 2016 il est possible de déclasser du mobilier archéologique appartenant aux collectivités publiques ou à l’État.

Nous vous proposons de venir présenter vos expériences de sélections actives ou subies et leurs implications en termes de gestion, en développant le contexte dans lesquels elles ont eu lieu (y compris les chantiers des collections, en lien avec le thème de la table-ronde de 2022), les modalités d’approche, les compétences convoquées, les problèmes rencontrés pour leur mise en œuvre et les solutions apportées, les critères et de modalités de sélection, ainsi que les réticences et questionnements qu’elles ont pu susciter.

Ces journées restent des lieux d’échanges. Comme c’est le cas pour chacune des tables rondes du RIGMA, vos retours d’expérience sont nécessaires pour connaître vos choix, vos réussites et vos erreurs et aider ainsi l’ensemble des personnes en charge de la gestion des données scientifiques de l'archéologie à avancer, à profiter des acquis des autres et progresser dans leur activité professionnelle.

Modalités de sousmissions

Les appels à contributions sont attendus avant le 30 octobre 2023 à sdam@morbihan.fr

Votre proposition doit indiquer : un titre, un résumé et la liste des contributeurs.

Comité de sélection

Les propositions seront sélectionnées par les membres du comité de pilotage de l'association A-RIGMA qui organise cette table ronde :

  • Audrey Roche, service archéologique départemental de l'Ardèche - Site et musée gallo-romains d'Alba
  • Émilie Alonso, musée de Saint-Romain en Gal
  • Sophie Casadebaig, service départemental d’archéologie du Morbihan
  • Anne Chaillou, sous-direction de l'Archéologie, ministère de la Culture
  • Sylvie Labroche, Arc'Antique
  • Claire Leger, service archéologique de Toulouse
  • Yann Le Jeune, service archéologique du département de la Loire-Atlantique
  • Florence Mousset, service régional de l’archéologie d’Île-de-France
  • Isabelle Munsch,s ervice régional de l'Archéologie d’Auvergne-Rhône-Alpes, site de Lyon.
  • Silvia Païn, service archéologique interdépartemental des Yvelines-Hauts-de-Seine
  • Christine Redien-Lairé, ville de Narbonne
  • Christine Riquier-Bouclet, société In/ExSitu

Places

  • Palais des Arts
    Vannes, France (56)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Monday, October 30, 2023

Keywords

  • bien, archéologique, mobilier, conservation, sélection, tri, conservation, archéologie, musée, service archéologique

Contact(s)

  • Sophie Casadebaig
    courriel : sdam [at] morbihan [dot] fr

Information source

  • Anne Chaillou
    courriel : anne [dot] chaillou [at] culture [dot] gouv [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Faire des choix. Gérer et sélectionner le mobilier archéologique », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, June 29, 2023, https://doi.org/10.58079/1bhx

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search