HomeLes perspectives du care dans les pratiques, dans le management et dans les politiques publiques

HomeLes perspectives du care dans les pratiques, dans le management et dans les politiques publiques

*  *  *

Published on Thursday, July 13, 2023

Abstract

En s’inspirant des éthiques du care, cette édition vise à développer une rupture de paradigme en management, en discutant de nouveaux dispositifs managériaux qui mettent les structures organisationnelles au service des individus et de l’environnement.

Announcement

Thématique des journées

Après un workshop organisé en octobre 2022, Les chercheurs du NIMEC se sont engagés à poursuivre les échanges pluridisciplinaires autour du care organisationnel.

En s’inspirant des éthiques du care, cette édition vise à développer une rupture de paradigme en management, en discutant de nouveaux dispositifs managériaux qui mettent les structures organisationnelles au service des individus et de l’environnement. La pensée managériale actuelle est largement fondée sur une modélisation rationnelle et instrumentale où l’efficacité financière, l’évaluation par la mesure, le chiffre et le contrôle dominent dans les mécanismes de gestion souvent au détriment du lien social et de la santé globale des travailleurs, des clients et des citoyens. Ce colloque propose une autre voie pour la pérennité des activités des organisations qui reposerait davantage sur les éthiques du care qui prennent en compte les vulnérabilités propres à chaque personne, l’interdépendance des êtres humains et non-humains, et leur sensibilité inhérente. De plus en plus prise en compte par les organisations dans leur positionnement stratégique, en termes de gestion des personnes, des objets et de la nature, l’éthique des organisations peut passer par la prise en compte du care. Il est question ici de remettre l’humain et le souci de l’autre, de soi et de l’environnement au centre du débat. Il s’agit de faire preuve de sollicitude et de s’engager dans des actions concrètes de prises en charge (Tronto, 2008) au-delà de la sphère de la santé.

Discuter tous ensemble du rapport à l’autre et du rapport à soi dans le cadre du « prendre soin » nécessite un échange qui peut viser la transdisciplinarité, notamment dans le cadre d’écritures scientifiques à venir. Cynthia Fleury considère que chacun est capacitaire, c’est-à-dire capable de relations à autrui et de souveraineté sur soi. Dans son ouvrage (Fleury, 2016), elle présente la vulnérabilité intrinsèque, non pas comme une faiblesse mais plutôt comme la source d’où peut jaillir l’attention à l’autre, afin de faire monde commun. Les éthiques du care sont définis comme « une activité, une pratique qui consiste à prendre soin du monde. Ce monde comprend nos corps, nous-mêmes et notre environnement, tous éléments que nous cherchons à relier en un réseau complexe, en soutien à la vie » (Tronto et Maury, 2009, p.143). Dans cette même perspective, le care organisationnel consiste en la mise en place « d’un ensemble de dispositifs organisationnels et de management qui prennent soin de toutes les parties prenantes (y compris notre planète) dans un cadre de réciprocité élargie » (Cintas, Zouaghi, Eve, 2023).

Le terme Perspective doit être appréhendé en se détachant d’objets et de pratiques définis, en soulignant que « la perspective du care ne recouvre donc pas une théorie qui serait la théorie du care mais désigne une approche multidisciplinaire centrée sur une manière de voir la vie ordinaire, le social et la politique à partir d’une prise de conscience de notre vulnérabilité en tant qu’être humain, de l’importance de nos interdépendances et de nos attachements » (Ibos et al., 2019). Les perspectives du care donnent les bases au développement de nouveaux écosystèmes organisationnels qui tiennent compte du bien-être, de la santé globale et de la soutenabilité des activités des parties prenantes. Les chercheurs du NIMEC se sont engagés à étudier cette voie. Après un workshop organisé en octobre 2022 afin d’introduire la notion de care organisationnel avec des points de vue pluridisciplinaires, le NIMEC organise à nouveau, fin 2023 un colloque qui octroie une place centrale à la question du comment.

  • Comment appréhender les perspectives du care dans les organisations hors secteur de la santé ?
  • Comment construire une approche plus intégrative que ce qu’offrent les dispositifs actuels (séparant santé physique, mentale et sociale) ?
  • Comment identifier les attentes de care au niveau des personnes et mesurer les effets managériaux des dispositifs à réinventer ?
  • Comment assurer une réciprocité du care lorsque les relations ne sont pas symétriques et que le care giver a besoin d’un tiers (Doulia) pour lui assurer l’aide dont il a également besoin ?
  • Comment les politiques publiques peuvent-elles agir dans le domaine des biens communs en lien avec le care ?
  • Comment les dispositifs publics peuvent encourager une dimension care, notamment par le prisme des labels, si convoités mais qui peuvent contraindre et générer des difficultés ?

Nous invitons les chercheurs à se positionner sur l’un des trois axes, dont voici un bref descriptif ci-dessous.

Axe 1 : Questionner le soin de soi, le soin d’autrui, le soin de notre environnement

Il s’agit de donner place ici à l’analyse des actes concrets de création de lien et d’entraide et d’envisager leurs effets, ainsi que les effets du manque de sollicitude et d’absence de réponses aux besoins (physiques, émotionnels et relationnels). Le soin à soi, le soin à autrui et à l’environnement, sont questionnés à la lumière des éthiques du care. Des thématiques comme les pratiques alimentaires, sportives, de soins, notamment au travers des réseaux sociaux numériques qui conseillent et normalisent les comportements, ou les consommations responsables pour protéger la planète, peuvent être interrogés. Quel sens donnons-nous à nos actes de consommation et quelle est la place de l’autre et de ses besoins ? Cette relation à soi, à l’autre et à l’environnement passe aussi par des politiques publiques mises en place à plusieurs niveaux, dans divers pays, en faveur d’un bien-être individuel, collectif et environnemental.

Axe 2 : Questionner les dispositifs managériaux et le cadre théorique auxquels ils s’attachent

Il s’agit de s’interroger sur les dispositifs mis en place tant par les organisations privées que publiques afin de contribuer à la santé globale (physique, mental, social) des individus. A l’heure du développement durable et de la responsabilité sociale, des organisations s’engageant fortement auprès de toutes leurs parties prenantes (entreprises à mission, à impact, innovantes socialement) devient une urgence sociétale. Comment construire des dispositifs aux effets vertueux ? Quelles caractéristiques de ces nouveaux dispositifs et quelles influences des normes internationales ? Les méthodologies liées à la construction de ces dispositifs et plus largement la pensée managériale méritent d’être interrogées à l’aune des éthiques du care. Qu’ils s’agissent d’outils dédiés au care ou bien des transformations des outils existants vers de nouvelles perspectives, le management est au cœur de la réflexion.

Axe 3 : Questionner l’action publique pour un territoire care

À partir des dispositifs publics, peuvent être interrogés les effets directs mais surtout indirects (visibles et invisibles) de la mise en place d’une politique ancrée dans les éthiques du care (ou de son absence) sur l’individu, la famille, l’entreprise, le secteur d’activité et l’ensemble du territoire puisque les interconnexions sont fortes. Par le prisme des politiques publiques nationales ou locales, les transformations de l’organisation économique et sociale, des institutions, des logiques managériales, peuvent être envisagées afin de valoriser une lecture au travers des perspectives du care tant du point de vue de l’individu que du collectif. Notamment, il s’agit de s’interroger sur le mot « label » qui vient apporter une plus-value aux organismes qui en bénéficient, notamment les administrations territoriales qui savent ensuite les mettre en avant. Les éthiques du care et la labellisation sont-elles compatibles ? Si oui, quelles sont les contraintes que cela engendre, tant du côté des porteurs de label, que des usagers ou consommateurs qui utilisent des produits ou services labellisés ? Cela vient interroger la mesure d’un care pourvoyeur de bénéfices plus puissants que ceux actuellement chiffrés, du fait d’une sous-évaluation liée à des défaillances méthodologiques.

Ces trois manières d’agir par et pour le care sont autant de prismes par lesquels nous pouvons penser les améliorations du lien à soi et des relations entre les individus. Les politiques publiques, le Management et la Santé sont de vastes domaines de réflexion qui permettent de constater que le care transcende les champs disciplinaires. S’il s’agit de constater un changement de paradigme qui reconditionne l’altérité, alors ce colloque doit explorer les pistes envisageables tout en identifiant les entraves qui pourraient se révéler.

Calendrier

6 juin 2023 Date d’ouverture de l’adresse mail qui reçoit les propositions de communication pour le colloque. Adresse : care-2023@univ-rouen.fr

15 septembre 2023 Date limite de soumission des résumés des communications

(1 page, hors bibliographie et annexes). Cette date est impérative.

6 octobre 2023 Notification des décisions aux auteurs et des modifications à effectuer.

10 octobre 2023 Date limite d’inscription au colloque afin de garantir les disponibilités d’hôtel à l’adresse care-2023@univ-rouen.fr

6 novembre 2023 Date limite de réception des communications finales (5 pages hors bibliographie et annexes) à l’adresse care-2023@univ-rouen.fr

6 décembre 2023 Après-midi pour l’accueil des participants et pour briser la glace : « Agilité et care »

7 et 8 décembre 2023 Colloque sur le site Tilly du campus d’Évreux de l’université de Rouen (7, rue du 7è chasseur, 27 000 Évreux).

8 décembre 2023 après-midi Atelier sur la mise en place d’un observatoire du care organisationnel.

Publications

Un ouvrage (édition EMS) issu de cette conférence mais aussi du workshop d’octobre 2022, sera publié d’ici la fin 2024.

Format des communications

Taille et format : 1 page, format A4, Microsoft Word, et une liste de mots clés (5 au maximum) Marges : 2,5 cm à droite, à gauche, en haut et en bas

Texte normal : Police Garamond (la plus économe en encre), taille 12, simple interligne, justifié Titres : 1er niveau : I - GRAS MAJUSCULE GARAMOND 14

2ème niveau : I.1 - Gras minuscule GARAMOND 14 Paragraphes : Aucun retrait à la 1re ligne de chaque paragraphe Espacement de 6 points avant chaque paragraphe

Tableaux et figures : insérés et numérotés

Inscriptions

  • La date limite d’inscription est le 10 octobre 2023 (courriel à envoyer à care-2023@univ-fr).
  • Pour participer à la réunion de travail sur l’observatoire Care, merci de le préciser par mail avant le 6 novembre 2023.
  • Ceux qui veulent arriver dès le mercredi 6 décembre le préciseront lors de leur inscription (10 octobre 2023) afin que nous organisions l’atelier de l’après-midi.
  • La liste des hôtels sera fournie courant septembre aux chercheurs qui ont proposé une communication. Pensez à prendre vos réservations dès octobre car se tient au même moment à Évreux le festival international du film d’Education.

Comité d’organisation

Président : Charles-Edouard Houllier-Guibert (IUT d’Evreux)

  • Sondès Zouaghi (IAE Rouen)
  • Sarah Mokaddem (IUT d’Evreux)
  • Joelle Randriamiarana (IAE Rouen)
  • Alice Sohier (IUT d’Evreux)
  • Ilham Daakir (Évreux Porte de Normandie et NIMEC)
  • Jennifer Mary (NIMEC)
  • Henda Gmada (NIMEC)
  • Shazia Kassamaly (NIMEC)
  • Justin Gomis (NIMEC)
  • Felix Jelen (NIMEC)

Comité scientifique restreint

Présidente : Sondès Zouaghi (IAE Rouen)

  • Caroline Cintas (IAE de Rouen)
  • Marie Cousineau (IUT de Rouen)
  • Fabien Hildwein (U. Paris Nord Sorbonne)
  • Charles-Edouard Houllier-Guibert (IUT d’Évreux)
  • Benoit Meyronin (Grenoble MS)
  • Sarah Mokkadem (IUT d’Évreux)
  • Nicolas Praquin (IUT de Sceaux)
  • Severine Quillerier (IAE de Rouen)

Comité scientifique élargi

  • Amael André (U. Rouen)
  • Franck Bailly (U. Rouen)
  • Amina Beji-Bécheur (U. Gustave Eiffel)
  • Dorra Ben Alaya (U. El Manar)
  • Anne Briand (U. Rouen)
  • Christina Constantinidis (UQAM)
  • Nicolas Chanavat (U. Rouen)
  • Sylvie Codo (U. Brest Occidentale)
  • Norchène Dahmane (U. Manouba)
  • Olivier Desplebin (U. Rouen)
  • Marie-Hélène Duchemin (U. Nouméa)
  • Jonas Didisse (U. Rouen)
  • Elizabeth Eglem (U. Le Havre)
  • Arnaud Eve (U. Rouen)
  • Pascale Ezan (U. Le Havre)
  • Fatou Fall Diop (U. Cheikh Anta Diop)
  • Hélène Gorge (U. Lille)
  • Raouf Ghram (U. El Manar)
  • Florence Janny-Catrice (U. Lille)
  • Hugues Jennequin (U. Rouen)
  • Cristina Longo (U. Lille)
  • Kenza Mary (U. Rouen)
  • Stéphane Mallet (U. Rouen)
  • Olivier Morisson (U. Rouen)
  • Karine Mazarian (U. Rouen)
  • Kevin Pastier (ICD Business School)
  • Corinne Rochette (U. Clermont-Ferrand)
  • Caroline Rouen-Mallet (U. Rouen)
  • Cedrine Zumbo-Lebrument (ESC Clermont)

Bibliographie

Aggeri, F., & Labatut, J. (2010). La gestion au prisme de ses instruments. Finance  Contrôle  Stratégie, 13(3), 5-37.

André K., Pache A-C. (2016). From Caring Entrepreneur to Caring Enterprise: Addressing the Ethical Challenges of Scaling up Social Enterprises. Journal of Business Ethics, 133, 659-675.

Belk R. & Coon R. (1993). Gift Giving as Agapic Love: An Altemative to the Exchange Paradigm Based on Dating Experiences. Journal of consumer Research, 20, 393-417.

Berry, M. (1983). Une technologie invisible-L'impact des instruments de gestion sur l'évolution des systèmes humains, document Centre de Recherche en Gestion.

Black I.R. & Cherrier H. (2010) Anti-Consumption as Part of Living a Sustainable Lifestyle: Daily Practices, Contextual Motivations and Subjective Values. Journal of Consumer Behaviour, 9(6), 437-53.

Brabet, J., Bournois, F., Jacques, I., Livian, Y.  F.,  Louart,  P.,  Martinet,  A.  C.  &  Tyson,  S.  (1993). Repenser la gestion des ressources humaines ?, Economica.

Cintas, C., Eve, A., & Zouaghi, S. (2023). Émergence du Care Organisationnel : Quand le management s’empare de l’éthique du Care et de la Doulia (hal-03977302)

Delacroix, E. & Gorge, H. (2017). Marketing et pauvreté : Être pauvre dans la société de consommation. EMS Editions.

Delassus E. Silva F. (2018). Émergence de nouvelles pratiques managériales et vulnérabilité. Management International, 20(4), 59-74.

Denis J & Pontille D (2022), Le soin des choses. Politiques de la maintenance, Paris, La Découverte (coll. « Terrains philosophiques »)

Dubost N. (2019). Que peut apporter l’éthique du care aux recherches en management ? L’exemple des salariés aidants. Gestion 2000, 36(4), 69-85.

Fleury, Cynthia. (2019), Le soin est un humanisme, Revue Projet, vol. 373, n°6, 96-96.

Gilligan C, (2008), Une voix différente. La morale a-t-elle un sexe ?, Paris, Flammarion (coll. « Champs essais »)

Gorge H. & Özçağlar-Toulouse N. (2013). Expériences de consommation des individus pauvres en France : apports du Bas de la Pyramide et de la "Transformative Consumer Research", Décisions Marketing, 72, 139-156.

Gorge H. (2022). Santé, consommation et marchés. EMS Editions.

Ibos C, Damamme A, Molinier P & Paperman P (2019), Vers une société du care. Une politique de l’attention, Paris, Le Cavalier Bleu (coll. « idées reçues »).

Ibos Caroline (2019), Éthiques et politiques du care. Cartographie d’une catégorie critique, Clio, 1 juillet, n°49, 181‑219.

Izoard-Allaux, S. (2021). La vulnérabilité comme expérience spirituelle en management. Revue d'ethique et de theologie morale, (HS), 27-46.

Mauss M. (1950) Essai sur le don. Paris : Presse Universitaire de France.

Meyronin B., Grassin M. et Benavent C. (2019), Replacer l’humain au cœur de l’entreprise : le management par le care, Edition Vuibert, Paris.

Meyronin, B. (2020). Manager l'expérience Client-Collaborateur-4e éd.: Vers l'éthique du care. Dunod.

Molinier P (2019), Care ; in Christine Delory-Momberger, Vocabulaire des histoires de vie et de la recherche biographique, ed ERES.

Molinier P (2009), Vulnérabilité et dépendance. De la maltraitance en régime de gestion hospitalière ; In Marlène Jouan et Sandra Laugier (eds.), Comment penser l’autonomie ? Entre compétences et dépendances, Paris, Presses Universitaires de France (coll. « Questions d’éthique »), 433‑458.

Ottiviani F & Picard H (2020), Unpacking the Discourses of “Caring Management”. Two Cases to Explore the Conditions of an Applied Ethics of Care ; in Marianna Fotaki, Gazi Islam et Anne Antoni (eds.), Buisness Ethics and Care in Organizations, New Haven & London, Routledge, coll. « Routledge Studies in Business Ethics », 138-154

Paperman P (2004), Perspectives féministes sur la justice, L’Année sociologique, vol. 54, n°2, 413.

Pastier K. Silva F. (2020). Manager le care ou manager par le care. Et si on changeait de logiciel organisationnel ? Management & Avenir Santé, 2(7), 7-11.

Pattaroni L (2005), Le care est-il institutionnalisable ? Quand la “politique du care” émousse son éthique ; in Patricia Paperman et Sandra Laugier (eds.), Le souci des autres. Ethique et politique du

care, Paris, Editions de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (coll. « Raisons pratiques »), 179-200.

Paugam, S. (2008). Le lien social. Presses universitaires de France. Toulouse, Érès Pesqueux Y. (2012). De l’engagement au care. Question(s) de management, 2(1), 107-118.

Petit E (2014), Ethique du care et comportement pro-environnemental, Revue d’économie politique, 10 juin 2014, Vol. 124, n°2, 243 267.

Pezet A. & Pezet E., (2010) La société managériale. Essai sur les nanotechnologies de l’économique et du social. Montreuil, La ville brûle.

Rouen Mallet C., Ezan P. &, Mallet S. (2021) Consommation d’alcool et usage des réseaux sociaux chez les étudiants, 37ème Congrès International de L'Association Française du Marketing.

Rouen Mallet C., Ezan P. &, Mallet S. (2021), Le rôle de la comparaison sociale au sein des communautés en ligne Fit Girls, 22èmes JNRC : Société et Consommation, 37ème Congrès International de L'Association Française du Marketing.

Sevenhuijsen, S. (1998). Citizenship and the ethics of care: Feminist considerations on justice, morality, and politics. Psychology Press.

Shaw D., McMaster R., Longo C. & Ozçaglar-Toulouse N. (2017). Ethical qualities in consumption: Towards a theory of care. Marketing Theory, 17(4), 415-433.

Tronto J, (2008), Du care, Revue du MAUSS, 4 novembre 2008, n°32, n°2, 243‑265.

Tronto, J., & Maury, H. (2009). Un monde vulnérable. Pour une politique du" care". Lectures, Les rééditions

Zouaghi S (2023), Recevoir un Organe : ambivalence de la dette et la question du redonner, Recherche et Applications en Marketing, 38(2), 62-83

Zouaghi S. & Béji-Bécheur A. (2011), Hammam, soins du corps et soins de soi : Espace ethnique et réduction des tensions identitaires, Perspectives Culturelles de la Consommation, 1(1), 79-108.

Places

  • Campus de Tilly - IUT d'Evreux - 7 rue du 7è chasseurs
    Évreux, France (27000)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Friday, September 15, 2023

Keywords

  • sollicitude, vulnérabilité, care, ressources hurmaines, management

Contact(s)

  • Charles-Edouard Houllier-Guibert
    courriel : ch [dot] ed [dot] houllier [dot] guibert [at] univ-rouen [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Charles-Edouard Houllier-Guibert
    courriel : ch [dot] ed [dot] houllier [dot] guibert [at] univ-rouen [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Les perspectives du care dans les pratiques, dans le management et dans les politiques publiques », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, July 13, 2023, https://doi.org/10.58079/1bkk

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search