HomeLes ex-voto : expressions de l’intime

HomeLes ex-voto : expressions de l’intime

*  *  *

Published on Monday, July 24, 2023

Abstract

Nous questionnons les relations entre expressions visuelles et pratiques spirituelles dans le cadre spatial et principal, mais non exclusif, des ex-voto des grands sanctuaires en essayant de dégager les processus rituéliques inhérents à ces espaces de religiosité. Notre attention portera sur la diversité des visiteurs de ces sites en distinguant le pratiquant, le pèlerin, le touriste de passage dans les hauts lieux de spiritualité, les communautés religieuses et les monastères. On observe un remplacement perpétuel des tableaux et différents objets participant à la pratique de dévotion pour des raisons diverses qui tiennent autant de la croyance que de la mode. L’utilisation actuelle de la photographie sera abordée.

Announcement

Argumentaire

Un ex-voto, « c’est avant tout l’image d’un miracle », peut-on lire sur un mur du sanctuaire de Notre-Dame des Anges au sommet du massif des Maures. Les pratiques votives expriment des situations intimes portées aux yeux de tous, exprimant un moment tragique pour leur auteur mais dont l’issue positive a été jugée de l’ordre du miracle par intervention supranaturelle. Une communion visuelle s’opère entre les personnes fréquentant le sanctuaire et ces indices mémoriels. L’esthétique n’est pas la priorité mais plutôt un souci de faire comprendre simplement des situations graves par des expressions simples. Au vu de la variabilité de leurs formes, on s’interrogera sur le message que véhiculent ces ex-voto, le contexte de leur réalisation, leurs utilisations sans doute plurielles. Des formes nouvelles apparaissent comme une place plus grande donnée à la photographie, mais s’agit-il d’un nouveau médium d’expression pensé comme tel ou d’une simple facilité d’exécution ? Le contexte historique sera abordé pour mieux saisir les évolutions de ces objets de dévotion jusqu’à penser l’apparition certainement incontournable du virtuel. Bien sûr, en dehors et au cœur tout à la fois de ces réflexions techniques inférant dans l’univers immatériel du religieux, c’est la manifestation des émotions qui constituera le pivot central de l’analyse. Ce sont aussi les regards portés par ceux qui fréquentent le sanctuaire et leur jugement de la pratique qui nous intéresseront.Au sanctuaire de Laghet (Alpes-Maritimes) par exemple, existe un musée des ex-voto : est-ce l’indice d’une pratique dépassée, qui n’appartient qu’à la mémoire et qui bascule dans les processus de patrimonialisation ou est-ce la volonté de montrer l’intemporalité d’un phénomène qui a toujours existé et qui se poursuivra longtemps ? Ces réflexions sont certainement diversifiées selon les personnes, leurs croyances, leurs raisons de visiter les sites, leur intimité ou non avec la pratique.Les institutions chrétiennes avec un clergé toujours plus parsemé, plus international que local, réfléchissent-elles à l’impact des nouveaux paradigmes communicationnels qui minorent les anciennes expressions populaires de l’intime comme les ex-voto ?En définitive, on analysera les processus d’appropriation de la pratique des ex-voto, leurs témoignages intimes, leur valeur historique en répondant au contexte du temps présent, à leur dimension technologique autant qu’institutionnelle.Un glissement se fait, toujours plus accentué, de l’indice à l’icône, puis au symbole pour aller jusqu’à l’image la plus abstraite, la « réalité » virtuelle, celle théorisée par Fred Forest et exprimée dans second life jusque dans la sphère religieuse par l’artiste niçois Patrick Moya. Ce qui est corporel, dans l’objet, s’efface ainsi dans les ex-voto présentés qui sont amenés à devenir une pratique désuète dans les formes connues jusqu’à présent. Entre déposer un souvenir mémoriel dans un site religieux et diffuser aux « followers » une image de soi, la compétition n’est-elle pas instantanément inégale ? A l’ère de la communication et de ses archétypes basés sur la transparence, de l’immédiateté et de l’accessibilité universelle, nous assistons sans aucun doute à des formes d’ex-voto "en ligne", modulables, effaçables et qui suivront les modes. La communion est-elle au cœur de ces nouvelles pratiques ou bien s’agit-il d’une consommation technologique et narcissique ? Sommes-nous toujours dans le cadre du témoignage destiné à s’inscrire dans la durée à travers une matérialité ? Comment l’institution ecclésiale répondra-t-elle à ces nouveaux défis ? Nous nous interrogerons donc sur le rapport entre l’image et le soi, entre les pratiques du corps et de prises de vues et nous les aborderons en tant que nouveaux processus de diffusion.

Modalités de contribution

Les propositions (résumé d’une quinzaine de lignes) doivent être envoyée à Philippe.SANGUINETTI@univ-cotedazur.fr

Date-limite : 1er septembre 2023

Accords ou refus seront notifiés avant le 8 septembre 2023

Communications : mercredi 4 octobre 2023 ou jeudi 2 novembre 2023

- Université Côte d’Azur – Campus Carlone - Nice

Une publication est prévue après ces journées avec envoi des textes jusqu’à la fin de l’année, les modalités seront transmises en réponse aux candidatures reçues.

Direction des journées d’études

Philippe Sanguinetti, (Chercheur Associé au LAPCOS (UPR7278) - Université Côte d’Azur)

Pour tout renseignement et pour envoyer vos propositions et articles : Philippe.SANGUINETTI@univ-cotedazur.fr

Comité d’organisation

  • Philippe Martin, (Professeur des Universités, LARHA, Université Lyon II)
  • Pierre-Yves Beaurepaire (Professeur des Universités à l’Université Côte d’Azur, CMMC -Unité Propre de Recherche - UPR - 1193)
  • Philippe Sanguinetti, (Chercheur Associé au LAPCOS (UPR7278) - Université Côte d’Azur)
  • Philippe Hameau, (Maitre de conférences en Anthropologie culturelle -LAPCOS (UPR7278) Université Côte d’Azur,)

Deux demi-journées d'études organisées par les laboratoires LAPCOS, CMMC, ISERL et LARHA

Comité de lecture

  • Pierre-Yves Beaurepaire (Professeur des Universités à l’Université Côte d’Azur, CMMC -Unité Propre de Recherche - UPR - 1193)
  • Philippe Sanguinetti, (Chercheur Associé au LAPCOS (UPR7278) - Université Côte d’Azur)
  • Philippe Hameau, (Maitre de conférences en Anthropologie culturelle -LAPCOS (UPR7278) Université Côte d’Azur)

Places

  • Université Côte d'Azur - Campus Carlone
    Nice, France (06)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Friday, September 01, 2023

Keywords

  • ex-voto, actes créatifs, expression religieuse, art visuel, patrimoine, mémoire, corps, rituel

Contact(s)

  • Philippe SANGUINETTI
    courriel : Philippe [dot] SANGUINETTI [at] univ-cotedazur [dot] fr

Information source

  • Philippe SANGUINETTI
    courriel : Philippe [dot] SANGUINETTI [at] univ-cotedazur [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Les ex-voto : expressions de l’intime », Call for papers, Calenda, Published on Monday, July 24, 2023, https://doi.org/10.58079/1bms

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search