HomeEnseignement des sciences et éducation au développement durable : retour d’expériences et perspectives

HomeEnseignement des sciences et éducation au développement durable : retour d’expériences et perspectives

*  *  *

Published on Thursday, July 27, 2023

Abstract

Le programme APPRENDRE, porté par l’Agence universitaire de la francophonie, lance un appel à manifestation d’intérêt pour la rédaction d’études de cas dans les différents pays bénéficiaires du programme, portant sur leur contexte national. Ces études de cas concrètes permettront d’illustrer et d’analyser la situation actuelle, de la relation entre éducation au développement durable et enseignement des sciences dans leur système éducatif.

Announcement

Problématique

Parmi les thématiques d’intervention du programme, figurent la promotion et l’enseignement des mathématiques et des sciences.

Ce sujet s’inscrit dans des contextes socio-économiques mais aussi géographiques particuliers, et les pays partenaires du programme n’échappent pas aux inquiétudes mondialement partagées : lutte contre la pauvreté, augmentation des températures, du niveau de la mer, finitude des ressources de la Terre... qui nécessitent l’implication de tous. 

Dans ce cadre, le programme APPRENDRE organisera au 1er semestre 2024 un colloque international, réunissant des décideurs politiques, représentant leurs pays, des chercheurs en éducation, ainsi que les professionnels de l’éducation des pays bénéficiant du programme, autour de la thématique : « Enseignement des sciences et éducation au Développement Durable ».

Cette thématique retenue par le Conseil scientifique du Programme permettra de valoriser les expériences probantes mises en œuvre dans certains pays, d’initier un échange entre ces différents acteurs du monde éducatif et mieux articuler l’enseignement des sciences et l’éducation au développement durable, notamment dans sa dimension « climat ».

Afin de circonscrire les interventions, le programme APPRENDRE a consulté les pays partenaires sur les thèmes à traiter. Parmi les 23 thématiques suggérées, 12 ont été jugées plus particulièrement prioritaires :

  1. Établir un diagnostic d’ensemble en vue de l’adoption d’une démarche systémique en matière d’EDD et d’enseignement des sciences.
  2. Définir et disséminer la stratégie EDD au sein du système éducatif national en lien avec l’enseignement des sciences.
  3. Formuler des projets d’établissements scolaires orientés vers les sciences et techniques pour le développement durable.
  4. Valoriser les innovations pédagogiques dans le domaine de l’enseignement des sciences au fondamental et de l’éducation au changement climatique.
  5. Illustrer les sciences expérimentales à l’école et le développement durable ; Initier les élèves à la démarche d’investigation et d’expérimentation pratique dans le cadre des enseignements scientifiques : les défis et pratiques de l’expérimentation.
  6. Former les enseignant-e-s et leurs encadrant-e-s au développement durable incluant le changement climatique.
  7. Construire les savoirs et compétences nécessaires à l’enseignement-apprentissage des sciences intégrant les enjeux de développement durable, et du changement climatique.
  8. Produire, adapter et diffuser des ressources pédagogiques et didactiques pour l’éducation au développement durable et l’enseignement des sciences (exemple : produire un guide du maitre pour l’EDD).
  9. Organiser la dissémination dans le pays de ressources pour l’éducation au développement durable (ressources pluridisciplinaires) dans l’enseignement fondamental.
  10. Favoriser la réunion, la contextualisation et la dissémination d’un corpus de ressources thématiques contextualisées relatives à la préservation de la biodiversité.
  11. Favoriser la réunion, la contextualisation et la dissémination d’un corpus de ressources thématiques contextualisées relatives aux risques climatiques
  12. Favoriser la réunion, la contextualisation et la dissémination d’un corpus de ressources thématiques contextualisées relatives à la santé en milieu scolaire.

Pour illustrer ces problématiques, le Programme APPRENDRE lance un appel à manifestation d’intérêt pour la rédaction d’études de cas dans les différents pays bénéficiaires du programme, portant sur leur contexte national. Cette étude de cas concrète permettra d’illustrer et d’analyser la situation actuelle, de la relation entre éducation au développement durable et enseignement des sciences dans leur système éducatif.

Quelques exemples d'études de cas possibles

L’enjeu de ces études de cas est d’illustrer la stratégie nationale d’EDD en lien avec l’enseignement des sciences, et sa déclinaison opérationnelle, de partager des résultats, de proposer des perspectives.

L’action du pays dans le domaine de l’EDD et de l’enseignement des sciences, pourra être illustrée de différentes façons, par exemple :

  • Un diagnostic d’ensemble ;
  • Une action de sensibilisation des acteurs de l’éducation ;
  • La formation de l’encadrement des établissements ; La formation des enseignants ;
  • Une révision curriculaire intégrant des contenus contextualisés d’EDD intégrés à l’enseignement des sciences ; La déclinaison des thèmes de l’EDD dans les diverses disciplines ou domaines du curriculum d’enseignement ;
  • La production et la diffusion de ressources et de matériel didactique contextualisé pour enseigner les sciences et l’EDD ;
  • Des innovations pédagogiques dans les pratiques d’enseignement des sciences en lien avec les enjeux du développement durable ;
  • Des plans d’actions pour renforcer l’enseignement scientifique dans ses diverses dimensions (incluant la promotion de l’enseignement des sciences expérimentales) ;
  • Des orientations et plans d’activités suggérés aux responsables d’établissements scolaires en matière d’EDD et d’enseignement des sciences à travers : 
  • des activités scolaires et périscolaires ; 
  • des processus pédagogiques collaboratifs au sein d’équipes enseignantes d’établissements ou inter-établissements ;
  • des démarches participatives d’EDD impliquant les élèves sur la vie scolaire et la gestion de l’établissement (connaissance de l’environnement de l’établissement, des milieux naturels,  préservation de la biodiversité, gestion des déchets, lutte antiérosive, etc.) ; 
  • l’organisation d’évènements (ponctuels ou récurrents) d’information et de sensibilisation en matière d’EDD et d’enseignement des sciences ;
  • Une recherche-action sur une thématique questionnant et/ou illustrant la liaison entre EDD l’enseignement des sciences.

Objectif

Participer à la réalisation d’un évènement international sur l’enseignement des sciences et l’éducation au développement durable (EDD), prévu au 1er semestre 2024 associant les partenaires du programme APPRENDRE (pays bénéficiaires et institutions membres de la Plate-forme partenariale APPRENDRE). Cet objectif intègre le genre et l’inclusion sociale comme thèmes transversaux.

Admissibilité

  • Les acteurs de l’éducation des pays partenaires d’APPRENDRE sont invités à présenter une étude pays, une stratégie, une réalisation, une innovation pédagogique en termes d’éducation au développement durable équitable et inclusif (incluant le changement climatique) et d’enseignement des sciences, en lien avec l’une des 12 thématiques retenues.
  • Les ministères en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche, les écoles normales supérieures de ces pays sont également invités à illustrer les appuis apportés dans ce domaine dans le cadre de leur activité de formation et de recherche.
  • Le programme APPRENDRE valorisera particulièrement les propositions de communications qui proviennent d’équipes mixtes (praticien, chercheur, représentant des Ministères en charge de l’éducation nationale).

Accompagnement scientifique

Les équipes qui le souhaitent pourront solliciter la mise en place d’un accompagnement méthodologique scientifique du programme APPRENDRE pour aider à la préparation de l’étude de cas. 

Un expert pourra être désigné pour travailler avec l’équipe nationale (ou personnes ressources) chargée de préparer l’étude de cas à présenter dans le cadre de l’évènement final qui fait l’objet de cet Appel à Manifestation d’Intérêt (appel à communication pour un partage d’expérience sur EDD et enseignement des sciences).

Modalités de soumission

La structure des projets de communication en réponse à cet appel à manifestation d’intérêt pourra aussi faire apparaitre les éléments suivants, en fonction du sujet :

  • Enjeux et défis
  • Retour d'expérience (effets des actions entreprises)
  • Recommandations (démarches et solutions préconisées)

Un document : note d’intention 3 à 4 pages présentant l’étude pays envisagée concernant l’EDD et l’enseignement des sciences :

  • Importance pour le pays
  • Orientations et stratégie pour l’EDD et l’enseignement des sciences
  • Plan d’activités en matière de déploiement de l’EDD
  • Principales réalisations (passées, ou en cours ou prévue (acteurs impliqués, activités, ressources mobilisées, résultat)

Veuillez adresser vos projets de communication sur le site d’APPRENDRE, en cliquant ici.

Les dossiers de réponse à la manifestation d’intérêt devront être déposés au plus tard le jeudi 31 août 2023.

Échéancier

  • Vendredi 30 juin 2023 Lancement de l’Appel à Manifestation d’intérêt
  • Jeudi 31 août 2023, 00h00 GMT Date limite de remise des projets de communication

  • Du 1er au 30 septembre 2023 Evaluation des projets de communication
  • Lundi 2 octobre 2023 Publication des résultats de l’AMI
  • Du 9 octobre 2023 au 9 février 2024 Rédaction des communications 
  • Lundi 12 février 2024 Publication de la liste finale des communications présentées au colloque international
  • Avril 2024 Organisation du colloque international

Pour toute question : programme-apprendre@auf.org 

Format de la communication qui sera présentée publiquement

Par la suite, en cas de présentation lors de l’atelier international prévu de se tenir au 1er semestre 2024 (la date et le lieu restant à fixer)

Une étude de cas nationale : 10 à 15 pages maxi avec un résumé d’une page o Enjeu, contexte, orientations nationales en matière de DD (lien avec le PND)

Le projet (l’activité) en matière d’EDD et enseignement des sciences :

  • objectifs, résultats visés, 
  • Leviers d’action, théorie du changement, cadre logique o Les acteurs concernés : parties prenantes, partenaires, public cible entité impliquées
  • La réalisation la mise en œuvre – échelle de mise en œuvre – le calendrier de réalisation
  • Les moyens humains, techniques et financiers mobilisés
  • Le résultat - l’atteinte des objectifs o Les leçons apprises
  • Les difficultés rencontrées les obstacles
  • Les suites à donner, dissémination, déploiement, prochaines étapes envisagées
  • Les références documentaires, ressources partagées, site internet

Une présentation orale de 15 mn + discussion 10 minutes

Un diaporama selon un format 12 à 15 diapos pour présenter l’activité (un canevas vous sera proposé par la coordination du programme APPRENDRE)

Différents supports pourront être utilisés pour appuyer les propos avancés (images, vidéos, interview)

Procédure de sélection

Les projets de communication seront évalués et sélectionnés par le conseil scientifique d’APPRENDRE selon les procédures internationales d’équité en vigueur. Chaque équipe soumissionnaire aura accès à un rapport d’évaluation, quel que soit le résultat de cette dernière. 

Il est à noter que l’AUF est équipée d’un logiciel anti-plagiat auquel seront soumis, pour analyse, l’ensemble des documents scientifiques portés à sa connaissance. 

Les principaux critères de sélection seront :  

  • Énonciation claire du projet de communication ;
  • Adéquation du projet avec les enjeux de l’appel ; 
  • Qualité et pertinence du projet de communication au regard des enjeux de l’appel

Conseil scientifique

Le Conseil scientifique d’APPRENDRE est créé par l’AUF. Il est composé de 12 experts francophones reconnus dans le domaine de l’éducation. Il a pour rôle de concevoir le programme d’appui à la recherche en éducation, de participer à l’identification et à la création d’un réseau d’expertises internationales, d’assurer une vision prospective et réflexive, et de définir et d’animer le dispositif de suivi-évaluation.

  • Ibrahima Thioub, Président du Conseil Scientifique

Ibrahima Thioub a exercé, de 2014 à 2020, les fonctions de recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Professeur des universités, il totalise une expérience d’une cinquantaine d’années dans l’enseignement, de l’élémentaire au supérieur. Ses recherches et enseignements portent sur l’écriture de l’histoire, les systèmes de domination, les prisons, les esclavages et les traites en Afrique. Membre du Conseil d’Administration de l’Autorité nationale d’Assurance Qualité de l’enseignement supérieur (Sénégal), Officier dans l’Ordre national du Lion (Sénégal), Commandeur dans l’Ordre des Palmes académiques (France), lauréat du Prix El-Fassi (AUF), il est docteur honoris causa des Universités de Nantes, de Bordeaux-Montaigne et de Sciences Po. Paris.

  • Jean-Pierre Chevalier, Vice-président du Conseil Scientifique

Professeur des universités émérite à CY Cergy-Paris Université, il est membre du laboratoire EMA, Ecole Mutations Apprentissages et chercheur associé à l’UMR Géographicités. Il a été directeur de l’Institut universitaire de formation des maîtres de l’académie de Versailles. Après avoir enseigné sept ans en collège il s’est spécialisé dans la formation des enseignants du premier et du second degré en formation initiale et continue, où il a assuré des formations en présentiel et à distance.

  • Abdelkader Galy

Maître de Conférence HDR en Sciences de l’Éducation, au sein de l'Université Abdou Moumouni de Niamey. Ancien directeur général de l’Institut en Alphabétisation et Éducation Non Formelle (IFAENF) et Centre régional de l’ISESCO pour la formation des adultes. Il est actuellement coordonnateur du Fonds sectoriel pour l’éducation du Niger placé auprès du 1er ministre.

  • Micheline-Joanne Durand

Mme Durand est professeure titulaire au département d'administration et de fondements de l'éducation à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université de Montréal, au Canada. Ses recherches portent sur l’évaluation des apprentissages, des compétences et des programmes, et particulièrement sur les pratiques inclusives et sur l’instrumentation intégrant les TIC dans la démarche d’évaluation.

  • Mohamed Miled

Il est professeur émérite à l’université de Carthage et expert en éducation. Il a dirigé successivement l’Ecole normale supérieure , l’Institut national des sciences de l’éducation de Tunisie, l’Institut supérieur des langues et un laboratoire de recherche en didactique des disciplines à l’université de Tunis. Ses recherches et expertises portent sur la didactique du français langue seconde, le bilinguisme scolaire et l’élaboration/évaluation de curriculums en langues. Il a accompagné des réformes curriculaires, selon l’approche par les compétences, dans plusieurs pays, notamment au Maghreb et en Afrique subsaharienne.

  • Jacques Marchand

Anciennement Expert senior en éducation au sein de la Division Éducation, Formation, Emploi de l’Agence Française de Développement. Il a travaillé à l’instruction d’APPRENDRE et d’ELAN dans plusieurs pays d’Afrique sub-saharienne.

  • Denise Orange Ravachol

Professeure des Universités émérite en sciences de l'éducation de l'Université de Lille, en France. Mme Orange Ravachol est ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure (Paris), et agrégée des sciences naturelles. Elle a enseigné dans le secondaire, en formation d’enseignants puis à l’université. Membre du CIREL, dont elle a été la directrice, elle développe depuis plusieurs années des recherches en didactique des sciences de la vie et de la Terre et des « Educations à » (développement durable, santé).

  • Jacques Béziat

Professeur des universités et Directeur du CIRNEF (site de Caen), en France. Ses travaux portent sur les pratiques instrumentées en contextes éducatifs, et sur les contraintes et les enjeux liés à la formation et l’accompagnement des enseignants et formateurs

  • Sophie Babault

Maîtresse de conférences (HDR) à l'Université de Lille, en France. Ses travaux de recherche ont trait à l'éducation bilingue, au bi-/plurilinguisme en contexte scolaire ou universitaire, à l'articulation des compétences en L1 et en L2 en contexte de scolarisation en L2 et à la didactique du français langue seconde / langue de scolarisation.

  • Mathias Kyélem

Mathias Kyélem est enseignant-chercheur, maître de Conférences CAMES à l'Ecole normale supérieure à Koudougou, au Burkina Faso. Biologiste de formation, didacticien des sciences, il a une solide expérience dans la formation des étudiants, des enseignants et des encadreurs pédagogiques, la gestion d'institutions de formation ainsi qu’en recherche en sciences de l’éducation. Il a mené des projets dans plusieurs pays d’Afrique portant sur la formation et la mise en place de dispositifs de formation des personnels de l’éducation. Il participe également à divers programmes de coopération internationale en lien avec la formation et la profession enseignantes.

  • Frédéric Charles

Agrégé en Sciences de la Vie et de la Terre, formateur à l’Institut National Supérieur du Professorat et de l'Éducation (INSPÉ) de l’académie de Versailles à CY Paris Université pour les futurs professeurs des écoles et enseignants en Sciences de la Vie et de la Terre. Maître de Conférences en didactique des Sciences et de la Technologie pour l’école primaire au Laboratoire de Didactique André Revuz (LDAR).

  • Emilie Doutreloux

Emilie Doutreloux est professeure au département des pratiques et fondements en éducation de la Faculté des sciences de l’éducation de l'Université Laval, au Canada, où elle enseigne dans les programmes d'administration et politiques de l'éducation. Elle est titulaire de la Chaire de leadership en enseignement en équité, diversité et inclusion - Banque Nationale. Ses recherches traitent de démocratisation de l'enseignement, d'égalité des chances, d'équité, d'inclusion et de justice sociale.

Subjects

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Thursday, August 31, 2023

Keywords

  • développement durable, Algérie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, Haïti, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Niger, République centrafricaine

Contact(s)

  • Sophie Dobosz
    courriel : sophie [dot] dobosz [at] auf [dot] org

Reference Urls

Information source

  • Sophie Dobosz
    courriel : sophie [dot] dobosz [at] auf [dot] org

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Enseignement des sciences et éducation au développement durable : retour d’expériences et perspectives », Call for tender, Calenda, Published on Thursday, July 27, 2023, https://doi.org/10.58079/1bnc

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search