HomeDire franchement et complètement ce que l’on pense, est-ce que c’est un service public ?

HomeDire franchement et complètement ce que l’on pense, est-ce que c’est un service public ?

Dire franchement et complètement ce que l’on pense, est-ce que c’est un service public ?

John Stuart Mill et ses critiques contemporains sur les questions de philosophie sociale

*  *  *

Published on Friday, September 01, 2023

Abstract

Mate Paksy et Antal Szerletics, les éditeurs invités de la Revue d’études benthamiennes invitent les membres des communautés académiques de philosophie sociale (droit, politique, sociologie, économie sociale, philosophie) à manifester leur intérêt pour une publication dans le numéro spécial de la revue intitulé « Dire franchement et pleinement ce que l’on pense est-il un service public ? John Stuart Mill et ses critiques contemporains sur les questions de philosophie sociale ».

Announcement

Argumentaire

Dans son célèbre essai intitulé On Liberty, John Stuart Mill définit parfaitement la manière dont il pense que la philosophie sociale devrait être menée : « Tout homme qui dit franchement et complètement ce qu’il pense rend un service public. Nous devrions lui être reconnaissants d’attaquer sans ménagement nos opinions les plus chères. » Comme le montre cette citation, l’un des principaux objectifs de Mill était de jeter les bases d’un discours public honnête et significatif sur les questions liées à la philosophie sociale, y compris les discussions sur le droit, l’éthique, le juste, le bien-être ou même le bonheur.

Mate Paksy et Antal Szerletics, les éditeurs invités de la Revue d’études benthamiennes invitent les membres des communautés académiques de philosophie sociale (droit, politique, sociologie, économie sociale, philosophie) à manifester leur intérêt pour une publication dans le numéro spécial de la revue intitulé « Dire franchement et pleinement ce que l’on pense est-il un service public ? John Stuart Mill et ses critiques contemporains sur les questions de philosophie sociale ».

Outre l’analyse des débats contemporains les plus célèbres – tels que celui avec James Fitzjames Stephen sur le droit et la morale et celui avec Lord Acton sur la nationalité et les États multiethniques – notre numéro entend également explorer les dialogues intellectuels moins connus de John Stuart Mill, par exemple celui avec Thomas Carlyle sur l’émancipation raciale [Capaldi, 2004 ; Ten, 2017] ou celui avec Jevons sur la rationalité [Zouboulakis, 1997 ; Stack, 2020].

Déconstruire la philosophie sociale de Mill en tant que telle n’est évidemment pas à l’ordre du jour. Cependant, nous sommes convaincus que certains des aspects politiques de sa philosophie, y compris la justification normative du colonialisme (britannique), en tant que forme de paternalisme bienveillant à l’égard des « états arriérés de la société » [Mill, 1859], étant injuste, mériteraient un examen critique [Mill, 1859]. Nous examinerons également les critiques adressées aux maîtres intellectuels de Mill, Auguste Comte et Jeremy Bentham, ainsi que l’influence personnelle et intellectuelle exercée sur Mill par son père, James Mill, et sa femme, Harriet Taylor.

Puisque le débat interne des penseurs utilitaristes sur le principe de nuisance et les divers dialogues entre utilitaristes et kantiens semblent dominer la philosophie sociale du 20e siècle, le numéro spécial invite également les chercheurs à éclairer les débats philosophiques particuliers sur l’hédonisme descriptif et prescriptif, ou sur la reconstruction des arguments de Sidgwick contre Mill, selon lesquels ce dernier philosophe anglais est coupable de ne pas respecter la séparation du être et du devoir-être.

Instructions pour la soumission

Merci de nous envoyer un bref résumé de 600 à 700 mots sous forme de fichier .pdf ou .doc en pièce jointe à mate.paksy@univ-catholille.fr.

Les résumés rédigés en anglais ou en français devraient pouvoir faire l’objet d’une évaluation anonyme. Le corps du courriel doit inclure le nom de l’auteur, le titre de l’article et ses coordonnées.

Date de clôture pour les manifestations d’intérêt et la soumission des résumés : le 31 octobre 2023.

Les décisions sont attendues avant le 1er décembre 2023.

Rédacteurs invités

  • Mate PAKSY, maître de conférences, HDR, ETHICS EA 7446, Lille
  • Antal SZERLETCIS, maître de conférences, Service public, Faculté de Droit, Budapest

Bibliographie

Capaldi, 2004 Capaldi, N.: John Stuart Mill. A biography, Cambridge, C.U.P.:  2004.

Habibi, 2017 Habibi, Don A.: « Mill on Colonialism », in: Macleod, C. & Miller, D., sous la dir.: A Companion to Mill, Wiley: 2017, pp. 518–532.

Mill, 1859 Mill, J.S.: On Liberty, 2e éd., Londres : John W. Parker and Son, 1859. 

Stack 2020 Stack, D.: « The Hostility of William Stanley Jevons Towards John Stuart Mill: the Fourth Dimension », History of Political Economy, LII (2020) 1, p. 77–99.

Ten, 2017 Ten, C.L.: « Mill on Race and Gender », in: Macleod & Miller A Companion to Mill, p. 160–174.

Zouboulakis, 1997 Zouboulakis, M. S.: « Mill and Jevons: Two Concepts of Economic Rationality », History of Economic Ideas, V (1997) 2, p. 7–25.


Date(s)

  • Tuesday, October 31, 2023

Keywords

  • John-Stuart Mill, utilitarisme, philosophie politique, liberté d'expression

Information source

  • Mate Paksy
    courriel : mate [dot] paksy [at] univ-catholille [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Dire franchement et complètement ce que l’on pense, est-ce que c’est un service public ? », Call for papers, Calenda, Published on Friday, September 01, 2023, https://doi.org/10.58079/1bq4

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search