HomeLa participation des familles dans les systèmes de protection de l’enfance

HomeLa participation des familles dans les systèmes de protection de l’enfance

La participation des familles dans les systèmes de protection de l’enfance

Revue « Sociétés et Jeunesses en Difficulté » n°31

*  *  *

Published on Friday, November 17, 2023

Abstract

Dans le champ de la protection de l’enfance l’idée de la participation des enfants et des parents peut s’appuyer sur l’article 12 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (droit pour l’enfant d’exprimer librement son opinion sur toute question l’intéressant et que celle-ci soit prise en considération). En France on fera aussi référence à la loi de janvier 2002 sur la place des usagers dans les établissements sociaux et médico-sociaux ; à différentes lois plus récentes relatives à la protection de l’enfance (2007, 2016, 2022). En Europe, au Québec, avec des cadres législatifs différents, cette réflexion se pose également. Si elle résonne particulièrement aujourd’hui, la question n’est pas récente. Pourtant, elle n’est pas sans générer des tensions, tensions entre droit des familles et droit de l’enfant, tensions entre professionnels et parents. Sont attendus des articles qui reposent sur des travaux de terrain sur la participation des familles (parents, mineurs et proches de l’enfant) dans les systèmes de protection de l’enfance.

Announcement

Argumentaire

La participation des citoyens à l’élaboration des politiques publiques est présentée en Europe et en France notamment comme un horizon nécessaire pour revivifier la démocratie. Les dispositifs européens (pétitions au Parlement européen et l’Initiative Citoyenne Européenne - ICE) restent peu lisibles et les dispositifs français (convention sur le climat par exemple) ont suscité plus de déceptions que de satisfaction.

Dans le champ de la protection de l’enfance l’idée de la participation des enfants et des parents peut s’appuyer sur l’article 12 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (droit pour l’enfant d’exprimer librement son opinion sur toute question l’intéressant et que celle-ci soit prise en considération).

En France on fera aussi référence à la loi de janvier 2002 sur la place des usagers dans les établissements sociaux et médico-sociaux ; à différentes lois plus récentes relatives à la protection de l’enfance (2007, 2016, 2022) qui ont prévu entre autres l’établissement d’un document intitulé projet pour l'enfant entre les services départementaux et les titulaires de l'autorité parentale.

En Europe, au Québec, avec des cadres législatifs différents, cette réflexion se pose également. Si elle résonne particulièrement aujourd’hui, la question n’est pas récente. En 1999 Durning défendait l’idée de coéducation en considérant comme centrale la coopération entre professionnels et famille. En 2002 Knorth et al. soulignaient l’effet de l’implication des parents sur l’évolution positive des situations. D’autres travaux (Biljeveld et al 2015 ; Brumelaard et al 2018) ont confirmé ce type de résultats. Pourtant, au-delà de ces indications, la question de la participation n’est pas sans générer des tensions, tensions entre droit des familles et droit de l’enfant, tensions entre professionnels et parents. Comme le notent Lacharité et al. (2022) la participation des familles se heurtent à de nombreux obstacles dans la pratique.

Le premier renvoie à une définition qui ne limiterait pas à l’engagement des parents (ou des mineurs) à s’inscrire dans le projet des professionnels experts mais plutôt à un travail de coconstruction d’un projet autour des besoins fondamentaux de l’enfant.

D’autre relèvent précisément de la place accordée à la voix des enfants et des parents ; à la sensibilité des professionnels aux cultures familiales et aux circonstances de vie des familles des enfants protégés ou confiés ; à la collaboration et le partenariat entre une diversité d’organisations qui œuvrent autour du mineur et de sa famille ; à la formation des professionnels ; à la gouvernance des établissements et services (Lacharité et al).

Sont attendus pour ce numéro de Sejed des articles qui reposent sur des travaux de terrain sur la participation des familles (parents, mineurs et proches de l’enfant) dans les systèmes de protection de l’enfance.

Les différentes contributions pourront s’intéresser :

  • à la place de la parole des enfants et des parents dans la construction des décisions administratives ou judiciaires et de leur mise en œuvre au quotidien au regard de l’évolution du droit, des représentations des besoins de l’enfant...
  • aux cultures et fonctionnement des organisations en tant qu’elles facilitent ou non la mise en œuvre d’un modèle participatif
  •  à ce qui se construit avec des mineurs proches de la majorité ; avec des mineurs suivis dans un cadre pénal au regard de la spécificité de celui-ci
  • à l’évolution des pratiques
  • à la manière donc les questions sont abordées dans les systèmes de formations initiale et continue des différents professionnels
  • à la place des logiques participatives dans le cadre de l’évaluation des établissements et services

Conditions de soumission

Les propositions d’articles (2 pages maximum) sont à adresser à Carl Lacharité carl.lacharite@uqtr.ca et à Michel Boutanquoi (michel.boutanquoi@univ-fcomte.fr)

avec copie à la rédactrice en chef de la revue Hélène Chéronnet (helene.cheronnet@justice.fr)

avant le 5 janvier 2024.

Les articles complets seront à envoyés avant le 15 mars 2024.

Coordination scientifique

  • Carl Lacharité, Professeur émérite de psychologie, Centre d'études interdisciplinaires sur le développement de l'enfant et de la famille Université du Québec à Trois-Rivières
  • Michel Boutanquo, Professeur émérite de psychologie Laboratoire de psychologie Université de Franche-Comté.

Références bibliographiques

Bijleveld,G.G. ; Dedding, C.W. et Bunders-Aelen, J.F. (2015). Children’s and young people’s participation within child welfare and child protection services : a state of art review. Child and Family Social Work, 20, 129-138.           

Brummelaard, M ; Harder, A.T. ; Kalvrboer, M.E. ; Post, W.J. et Knorth, E.J. (2018). Particpation of youth decison making procedure during residential care : Anarrative review. Child and Family Social Work, 23, 33-44.

Durning, P. (1999). Le partage de l’action éducative entre parents et professionnels. Vaucresson, CNFE-PJJ.

Knorth, E.J. ; Van Den Bergh, P.M. et Verheij, F. (2002). Professionalization and particpation in child youth care. Aldershot, Ashgate.

Lacharité, C ; Balsells, M.A. ; Milani, P. ; Ius, M. ; Boutanquoi, M. et Chamberlain, C. (2022). Protection de l’enfance et participation des familles: cadre pour la transformation des cultures organisationnelles et l’adaptation des pratiques professionnelles, in St-Laurent, D ; Dubois-Comtois, K. et Cyr C. (eds) ; La maltraitance, perspective développementale et écologique. Québec, Presses de l’Université du Québec, 341-364.


Date(s)

  • Friday, January 05, 2024

Keywords

  • protection, enfance, justice, famille, droit, participation

Contact(s)

  • Helene CHERONNET
    courriel : helene [dot] cheronnet [at] justice [dot] f
  • Michel Boutanquoi
    courriel : michel [dot] boutanquoi [at] univ-fcomte [dot] fr
  • Carl Lacharité
    courriel : carl [dot] lacharite [at] uqtr [dot] ca

Information source

  • Bernard Guzniczak
    courriel : bernard [dot] guzniczak [at] justice [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« La participation des familles dans les systèmes de protection de l’enfance », Call for papers, Calenda, Published on Friday, November 17, 2023, https://doi.org/10.58079/1c6z

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search