HomeDes arts aux sciences sociales : langues, langages et désaliénation

HomeDes arts aux sciences sociales : langues, langages et désaliénation

*  *  *

Published on Monday, February 12, 2024

Abstract

Mobiliser les savoirs en français pose, dans les départements français d’Amérique (DFA), la question de la hiérarchisation des langues (diglossie) et des cultures. Car le frein à la communication n’est pas tant la langue que les visions du monde et les modèles de pensée. Aussi est-il pertinent de s’interroger sur le rapport entre les langues et les langages autres que linguistiques, comme c’est le cas des discours artistiques, cherchant en quoi ces derniers permettent un rapprochement des différentes visions du monde (Weltanschauungen), des sensibilités puis, par conséquent, d’une acceptation progressive de la langue de l’autre, notamment du français. Notre colloque posera la question du rapport entre langue.s et langage.s, pour une hybridation des savoirs entre discours linguistiques, artistiques et phénoménologie. 

Announcement

91ème Congrès de l’Acfas – Université d’Ottawa – 13-17 mai 2024

Argumentaire

Mobiliser les savoirs en français pose, dans lesdits départements français d’Amérique (DFA), l'indéniable question de la hiérarchisation des langues (diglossie) et des cultures. Car le frein à la communication n’est pas tant la langue que les visions du monde et les modèles de pensée (Hountondji, 2019).

Aussi est-il pertinent de s’interroger sur le rapport entre les langues et les langages autres que linguistiques, comme c’est le cas des discours artistiques, cherchant en quoi ces derniers permettent un rapprochement des différentes visions du monde (Weltanschauungen), des sensibilités puis, par conséquent, d’une acceptation progressive de la langue de l’autre, notamment du français ?

Le paradoxe consiste en ce que la langue est à la fois créatrice de culture et produit de la culture. Aussi est-elle un instrument de résistance à l'hégémonie linguistique et, par conséquent, à l'hégémonie culturelle. Voilà la principale question que soulève notre colloque, les interrogations suivantes résultant des différentes situations de diglossie existantes (Ninyoles, 1969 et Aracil, 1980) et des propositions produites par les populations linguistiquement et  culturellement subalternisées.  

On  peut donc, avec Deleuze (1976),  postuler que, par l’art, on surcode la langue, lui permettant de dépasser ses signes figés. Autrement dit, le langage fuit la langue. Notre colloque pose également la question de la déterritorialisation/reterritorialisation (cf. Deleuze, "Avenir de linguistique", 1976), comme un autre pouvoir, hétérogène à une langue principale, constituant alors une autre géo-linguistique, non traitée par le pouvoir majoritaire/dominant ; il y a alors micro-luttes, réaction des subalternes.

Sont concernés par ce questionnement tant les arts et les artistes invisibilisés sur leur propre territoire, comme c’est souvent le cas des artistes autochtones, dépréciés et rabaissés au rang d’artisan.e.s,  que les artistes qui ont dû s’exiler pour s’exprimer.

Nous discuterons donc également cette hypothèse dans le contexte québecois, auprès d’artistes réfléchissant à leur propre pratique (chorégraphes, dramaturges, plasticiennes et plasticiens, poètes, etc.). Ces démarches, tant celles des acteurs sociaux résidant sur leur territoire d’origine que celles des artistes exilés, peuvent mener à une désaliénation des savoirs qui dépassent la barrière de la langue.

Axes de réflexion 

  1. Rapport entre langue hégémonique et langues/langages autres, dans une perspective socio-philosophique
  2. La pratique artistique comme alternative à une langue hégémonique et aliénante
  3. Processus contradictoires et compatibilité des savoirs
  4. Perspectives de re-signification des savoirs lors de parcours croisés (croisements disciplinaires)
  5. Catégorisations des arts et artisanats et leurs conséquences économiques (marchandisation versus valeurs)

Modalités de soumission  

Les chercheuses et chercheurs, les étudiant.e.s et les praticien.ne.s sont invité.e.s à soumettre une proposition de communication.

Format attendu des propositions : 

  • Titre de la communication.
  • Nom, prénom, fonction, affiliation et courrier électronique des auteurs.
  • Résumé détaillé de la communication de 1500 caractères et espaces au format Word qui présente la problématique, la méthodologie et les principaux résultats.
  • Trois mots-clés.

Critères

  • Être en lien avec la thématique du colloque
  • Contribuer à l’avancement des connaissances
  • Être écrites en français, la langue officielle du Congrès de l’Acfas

Être soumises avant le 25 février 2024 

aux adresses suivantes : mtfito@yahoo.com et gerybaltus@gmail.com

Coresponsables du colloque

  • Benoît Baltus, docteur en philosophie, chargé de cours à l’université de Guyane
  • Montserrat Fitó, EHESS Paris - CIRCACIA, Cayenne, anthropologue, chercheuse et consultante en sciences humaines
  • Amandine Galima, Jeunesse autochtone de Guyane

Bibliographie

  • BALTUS, B. (2012), Le philosophe artiste. La mise en surface de la philosophie : Panopticon, Amor fati, Être au monde, L’Éthique, thèse de doctorat en Epistémologie, Histoire des sciences et des techniques, Paris 10-Nanterre, École doctorale ‘Connaissance, langage et modélisation’.
  • COUCHILI, T. & MAUREL, D. (1998), Eléments d’histoire de l’art du maluwana (ciel de case wayana), LCT, Cayenne.
  • DELEUZE, G. (1976),  “Avenir de linguistique”, in L'Aliénation linguistique, Flammarion, p. 9-14.
  • FITó, M. (2001), La brousse de La Havane (El monte de La Habana), 42 mn, film anthropologique n° 0381/C, Paris, Centre de documentation audiovisuelle “Santé, Maladie, Malheur”, UMR 7206 Éco-anthropologie (EA), CNRS-MNHN.
  • FRANCE, X. de (1982), Éléments de scénographie générale, éd. Université Paris 10-Nanterre.
  • GRAEBER, D. ( 2022) [2001], La fausse monnaie de nos rêves : Vers une théorie anthropologique de la valeur, Paris, Les Liens qui libèrent.
  • HOUNTONDJI, P. (2019), La rationalité, une ou plurielle ?, co-édition NENA-CODESRIA.
  • NAZERAN, K. (2017), L'acteur européen en quête de l'organicité au XXe siècle, thèse de doctorat en Théâtre et Arts de la Scène, École doctorale Lettres, Communication, Langues, Arts (Dijon-Besançon).

Places

  • Université d'Ottawa - 75 Laurier Ave E
    Ottawa, Canada

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Sunday, February 25, 2024

Keywords

  • arts, science sociale, langue, langage, désaliénation

Contact(s)

  • Montserrat Fitó
    courriel : mtfito [at] yahoo [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Benoît Baltus
    courriel : gerybaltus [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Des arts aux sciences sociales : langues, langages et désaliénation », Call for papers, Calenda, Published on Monday, February 12, 2024, https://doi.org/10.58079/vsxo

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search