HomeInnovation responsable : répondre aux crises avec éthique et durabilité

HomeInnovation responsable : répondre aux crises avec éthique et durabilité

*  *  *

Published on Friday, February 16, 2024

Abstract

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde VUCA. C’est un monde volatile, incertain, complexe et ambigu. Autrement dit, c’est un monde à grande vitesse de changement où le contexte est incertain. En plus, les interactions sont multiples, complexes et marquées par une absence de lien entre les causes et leurs effets. L’innovation, avec sa capacité à imaginer de nouvelles solutions, à réinventer des processus et à développer des technologies de pointe, devient un élément clé pour résoudre les problèmes complexes que posent les crises. Ce symposium vise à explorer en profondeur le rôle de l’innovation responsable dans le contexte des crises, en se penchant sur les complexités de l’équilibre entre l’urgence de l’action et le respect des principes éthiques.

 

 

Announcement

Argumentaire

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde VUCA. C’est un monde volatile, incertain, complexe et ambigu (Sarkar, 2016). Autrement dit, c’est un monde à grande vitesse de changement où le contexte est incertain. En plus, les interactions sont multiples, complexes et marquées par une absence de lien entre les causes et leurs effets. Cet environnement changeant impose aux entreprises de devenir agiles et communicatives pour faire face à l’incertitude qui entoure le monde dans lequel nous vivons (Williams, 2015). Les crises, qu’elles soient sanitaires, environnementales, économiques ou sociales, représentent des épreuves considérables pour notre société contemporaine (Soete, 2021). Elles se caractérisent par des moments d’incertitude et de vulnérabilité où les systèmes établis sont mis à rude épreuve. Ces situations mettent en évidence la nécessité de repenser nos approches et de trouver des solutions innovantes pour faire face à des enjeux pressants (Price et al., 2022). C’est dans ce contexte que l’innovation responsable revêt un rôle crucial.

Le concept continue à susciter un intérêt grandissant et devient une discipline qui fait objet de travaux de normalisation au niveau international. En effet, le monde ne cesse d‘être confronté à une série de crises imprévues et de grandes envergures dès l’aube du vingt et unième siècle. Considérons par exemple la crise financière des subprimes (2007- 2008), la crise économique espagnole (2008), le cas des pandémies tels que la grippe aviaire (2004), la grippe porcine (2009- 2010) et la récente crise du coronavirus (2019-2021). Dans le cadre de toutes ces situations de crises, l’innovation responsable s’est affirmée comme levier de réponse et de renforcement de la résilience des entreprises (Elkachradi et al, 2023).

L’innovation, avec sa capacité à imaginer de nouvelles solutions, à réinventer des processus et à développer des technologies de pointe, devient un élément clé pour résoudre les problèmes complexes que posent les crises (Borowski, 2020). Elle offre l’espoir d’atténuer les souffrances, de rétablir la stabilité et de bâtir un avenir meilleur. Cependant, il est impératif que cette innovation soit guidée par des principes de responsabilité (Schomberg, 2015). L’innovation responsable va au-delà de la simple recherche de solutions pragmatiques, en exigeant une réflexion éthique approfondie et la prise en compte des impacts environnementaux (Stahl, 2021). En effet, elle repose sur la conviction que les progrès technologiques ne doivent pas être réalisés au détriment de l’équité, de la justice sociale et de la durabilité à long terme (Otten et al., 2021). Cela signifie que l’innovation doit être encadrée par des normes éthiques rigoureuses pour éviter les abus potentiels ou les conséquences néfastes imprévues (Grinbaum, 2013). En pratique, l’innovation responsable nécessite une délibération constante sur la manière dont les nouvelles technologies affectent la société et l’environnement. Elle encourage la mise en place des réglementations et des directives qui guident le développement et l’utilisation des innovations, en veillant à ce qu’elles respectent les principes éthiques fondamentaux (Blok et Lemmens, 2015). Cela inclut la protection de la vie privée, l’équité dans l’accès aux avantages de l’innovation, la non-discrimination, et la minimisation de l’empreinte environnementale (Halme, 2014).

Ce Symposium vise à explorer en profondeur le rôle de l’innovation responsable dans le contexte des crises, en se penchant sur les complexités de l’équilibre entre l’urgence de l’action et le respect des principes éthiques. Il s’agit d’une opportunité de réfléchir collectivement à la manière dont l’innovation peut devenir un outil puissant pour relever les défis majeurs de notre époque tout en préservant nos valeurs fondamentales et en garantissant un avenir durable pour les générations à venir.

En tant qu’organisateurs de ce symposium au Maroc, nous souhaitons souligner notre engagement envers l’innovation responsable en contextualisant cet événement dans les défis spécifiques. Face à des enjeux particuliers tels que la gestion de l’eau, la lutte contre la pauvreté et la promotion de la bonne gouvernance, nous sommes convaincus que l’innovation responsable peut jouer un rôle essentiel dans la transformation de notre société. En élargissant le débat global tout en mettant en avant les spécificités locales, nous visons à enrichir la compréhension de l’innovation responsable dans un contexte marocain.

De ce fait, ce Symposium a pour objectif de réunir les contributions qui traitent des axes non exhaustifs suivants :

Axe 1. Consommation responsable et innovation

  • Impact social de l’innovation responsable ;
  • Consommation responsable et rareté des ressources ;
  • Technologies vertes et gestion des ressources ;

Axe 2. Gouvernance éthique de l’innovation

  • Influence des valeurs organisationnelles sur l’innovation responsable ;
  • Responsabilité des parties prenantes dans la gouvernance responsable ;
  • Gouvernance responsable et agilité organisationnelle ;

Axe 3. Le capital humain au cœur de l’innovation responsable

  • La gestion des crises et la gestion responsable des RH ;
  • Innovation responsable et performance RH ;
  • La responsabilité sociale des organisations et l’innovation responsable ;
  • Innovation responsable et développement humaine ;

Axe 4. Droit et innovation responsable

  • Droit du travail et innovation responsable du marché d’emploi ;
  • Droit des affaires et innovation de l’attractivité territoriale en matière d’investissement ;
  • Droit de la propriété industrielle et intellectuelle et l’innovation responsable ;

Axe 5. Innovation territoriale : du social à la révolution locale

  • Innovation et développement territorial responsable ;
  • Innovation responsable et gouvernance territoriale ;
  • Reformes territoriales et innovation responsable ;
  • Créativité et innovation responsable ;

Axe 6. Instaurer l’innovation responsable pour réussir les changements

  • Innovation responsable et changements ;
  • Innovation responsable et nouvelles technologies ;
  • Privilégier l’innovation pour conduire le changement ;
  • Les bonnes pratiques de gouvernance et l’innovation responsable ;

Axe 7. Innovation responsable et l’enseignement

  • Technologies éducatives et responsabilité sociale ;
  • Intégration de l’éducation à la durabilité dans les programmes scolaires ;
  • Collaboration entre l’industrie et l’éducation pour l’innovation responsable ;

Axe 8. IA et agilité : repenser les modèles de changement

  • Leadership agile amplifié par l’IA ;
  • Optimisation des processus agiles par l’Intégration de l’IA ;
  • Adaptation des pratiques de gestion des ressources humaines à l’ère de l’IA agile ;

Axe 9. L’innovation responsable comme source potentielle de la résilience organisationnelle

  • La résilience organisationnelle et l’innovation responsable ;
  • Le leadership responsable et résilience organisationnelle ;
  • Innovation responsable et développement durable ;

Axe 10. Innovation responsable et santé et bien être

  • Accessibilité et équité dans l’innovation ;
  • Réduction du stress au travail par l’innovation ;
  • Culture organisationnelle et bien-être ;

Axe 11. Innovation et finance responsable

  • Les instruments financiers durables ;
  • L’impact des stratégies d’investissement ESG ;
  • Les start-ups fintech et la finance responsable ;

Axe 12. Innovation responsable dans les secteurs critiques

  • Innovation responsable dans l’industrie pharmaceutique ;
  • Résilience des chaînes d’approvisionnement ;
  • Sécurité de l’eau et innovation responsable ;

Le Symposium abordera les axes susmentionnés, sans que cette liste ne soit exhaustive.

Calendrier

  • Le 08 février 2024 : Lancement de l’appel à communications
  • Avant le 22 mars 2024 : Deadline pour la soumission des propositions
  • À partir du 29 mars 2024 : Réponses aux auteurs
  • Avant le 25 avril 2024 : Deadline pour l’envoi des papiers complets
  • À partir du 18 mai 2024 : Réponses aux auteurs
  • 07 ET 08 juin 2024 : Tenue du Symposium au Centre de Conférences, UCA,Marrakech

Publications

Les meilleurs papiers présentés seront soumis pour publication dans la revue Management et Sciences Sociales (indexé fnege 4 et Cairn).

Les meilleures contributions feront l’objet de publication dans un ouvrage collectif- ISBN.

Modalités de soumission

Les soumissions peuvent porter sur des aspects théoriques ou empiriques et s’inscrire dans un ou plusieurs axes proposés. Les propositions de communication doivent être rédigées selon le format Times New Roman, police 12, interligne 1,5 (marges : 2,5). La première page doit contenir les renseignements suivants : Titre de la communication ; Noms des auteurs, profession et appartenance (Laboratoire, Université, Pays…) ; Téléphone ; Adresse électronique ; Mots-clés (3 à 5).

La longueur de la proposition de communication est de 1 500 mots maximum, devant être présentée en respect des rubriques suivantes :Axe préssenti, Introduction/Objectifs ; Revue de littérature ; Approche/méthodologie ; Résultats ; Discussion ; Implications et limites ; bibliographie succincte. Par ailleurs, le texte est à rédiger selon le format Times New Roman, police 12, interligne 1,5 (marges : 2,5).

La longueur de la version complète est de 10 000 mots maximum (y compris la bibliographie), devant être présentée en respect des mêmes rubriques et des mêmes consignes de rédaction que la proposition de communication. Les communications soumises peuvent être en français ou en anglais.

Pour le texte définitif, veuillez respecter les normes de la revue Management et Sciences Sociales.

Les soumissions se feront par mail. Prière d’envoyer votre proposition aux deux adresses suivantes :

  • r.elkachradi@uca.ma
  • symposium.iim.2024@gmail.com

avant le 22 mars

Informations générales

Une fois l’article accepté, une lettre d’acceptation et d’invitation à la participation aux travaux du Symposium sera transmise aux auteurs ;

Les frais du transport et l’hébergement sont à la charge des participants ; Les frais d’inscription des participants au Symposium sont de :

  • Gratuite pour les doctorants.
  • 1000 DH (100 €) pour les enseignants-chercheurs et chercheurs
  • 1500 DH (150 €) pour les professionnels.

Comité d’organisation

  • Elkachradi Rachid, L-QUALIMAT, ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Président.
  • Aloui Adel, ISTEC Business School Paris, Co-président.
  • Lebzar Bouchra, L-QUALIMAT, ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Gagnon Jacques, International Management School Geneva, Suisse.
  • Echchakoui Said, UQAR, LEVIS, CANADA.
  • Baruel-Bencherqui Dominique, ISTEC Business School Paris, France.
  • Lafraxo Younes, L-QUALIMAT, FSJES, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Bencharef Omar, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Lemouissi Omar, UNIVERSITE IBN ZOHR, AGADIR
  • Messaoudi Abderrahman, FSJES, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • El Mazoudi Jaouad, FSJES, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Ezziadi Abdelali, IGPO, FPSB, Université Chouaib Doukkali.
  • Nejjari Ilham, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Tamer Hind, FSJES, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Aitbouziane Rim, Doctorante, L-QALIMAT, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Hamim Jaouhara, Doctorante, L-QALIMAT, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Jelam Abdelmalek, Doctorant, L-QUALIMAT, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Ajaroud Hala, Doctorante, L-QALIMAT, Université Cadi Ayyad, Marrakech.

Comité scientifique

  • Abaaoukide Kamar, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Ait Errays Noureddine, Université Ibn Zohr, Agadir, Maroc.
  • Arrad Mouad , ENSMR, Université Mohammed V, Rabat, Maroc.
  • Attak El Houssain, ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Baruel-Bencherqui Dominique, ISTEC, Paris, France.
  • Bas Tomas Gabriel, Universidad Católica del Norte, Chili.
  • Belakouiri Abdelghani, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Belkhyat-Zoukkari Najib, ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Belkhayat-Zoukkari Driss, Cité d’innovation, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Benaich Souad, Université Mohammed V, Rabat, Maroc.
  • Benbihi Lahcen, Université Ibn Zohr, Agadir, Maroc.
  • Bencharef Omar, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Berrada Abdelilah, ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Bezes Christophe , ISTEC Business School Paris, France.
  • Boutanoura Rachid, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Branellec Gurvan, ISTEC Business School Paris, France.
  • Chehbouni Ahmed, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Chelghoum Lounes, UPEC, Paris, France.
  • Chraibi Hassan, , ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Doughani Yassine, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Echchakoui Said, UQAR, Levis, Canada.
  • El Abidi Houda, ISTEC Business School Paris, France.
  • El Abjani Abdelaziz, FSJES, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Elaoufi Adil, Université Ibn Zohr, Agadir, Maroc.
  • El Amri Adil, ENCG, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • El Biari Aouatef , ENSA Tétouan, Tétouan, Maroc.
  • Elkachradi Rachid, ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • El Kartit Imane, ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Elkadouri Abdeillal, Universite Ibn Tofail, Kenitra
  • El Mazoudi Jaouad, FSJES, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Elommal Najoua , ISTEC Business School Paris, France.
  • Ezziadi Abdelali , IGPO, FPSB, Université Chouaib Doukkali, El-Jadida.
  • Gagnon Jacques, International Management School Geneva, Suisse.
  • Ghamizi Mohamed, FSSM, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Ghilal Rachid, UQAR, LEVIS, CANADA.
  • Giacomoni Gilbert, ISTEC Business School Paris, France.
  • Habba Badr, ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Hafidi Alaoui Moulay Smail, Université Mohammed V, Rabat, Maroc.
  • Hansali Abderrahim, ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Hamdani Mohammed, Université Ibn Zohr, Agadir, Maroc.
  • Hossari Hosna, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Idrissi Fakhreddine Moulay Othman, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Ikenne Moha, Université Ibn Zohr, Agadir
  • Jahidi Rachid, ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Jallouli Rim, Université de Johannesburg,
  • Lafraxo Younes, FSJES, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Leblanc Sophie, ISTEC Business School Paris, France.
  • Lebzar Bouchra, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Legrouri Ahmed, Université Al Akhawayn, Ifrane, Maroc.
  • Lemouissi Omar , Université Ibn Zohr, Agadir
  • Makloul Youssef, ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Malainine Hind, ENCG Marrakech, Marrakech, Maroc.
  • Mazioud Atif, UPEC, Paris, France.
  • Messaoudi Abderrahman, FSJES, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Mir Ahmed, Université Ibn Zohr, Agadir.
  • Moutahaddib Aziz, ENCGK, Université Ibn Tofail, Kenitra, Maroc.
  • Nejjari Ilham, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Notais Amélie, Université le Mans, Le Mans, France.
  • Ntsonde Joël, ISTEC Business School Paris, France.
  • Ouahi Lhoucine, FSJES, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Oubdi Lahsen, Université Ibn Zohr, Agadir, Maroc.
  • Ouhadi Said, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Oulfarsi Salah , ENCG, Université Chouaib Doukkali, El Jadida, Maroc.
  • Pozniak Laetitia, Université de Mons, Mons, Belgique.
  • Rigar Sidi Mohamed, FSJES, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Saadaoui Khaled, EM Normandie Business School, France.
  • Sefri Youssef, Université Hassan II, Casablanca, Maroc.
  • Sidmou Mohamed Larbi, FSJES, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Tahor Aziz, Université Hassan Premier, Settat.
  • Tamer Hind, FSJES, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Torabian Juliette , Université du Luxembourg, Luxembourg.
  • Tourabi Amina, Université Ibn Zohr, Agadir, Maroc.
  • Wahhabi Rachid, Université Hassan Premier, Settat.
  • Wehbi Sleiman Manal, ETHOS, Institut Mines-Télécom Business School, France.
  • Zahrane Tarik, L-Qualimat, ENCG, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.
  • Ziky Mustapha, , Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc.

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Friday, March 22, 2024

Attached files

Keywords

  • innovation, développement durable, crise

Contact(s)

  • Rachid ELKACHRADI
    courriel : r [dot] elkachradi [at] uca [dot] ma

Information source

  • Rachid ELKACHRADI
    courriel : r [dot] elkachradi [at] uca [dot] ma

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Innovation responsable : répondre aux crises avec éthique et durabilité », Call for papers, Calenda, Published on Friday, February 16, 2024, https://doi.org/10.58079/vum3

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search