HomeDéconstruire la co-construction

HomeDéconstruire la co-construction

*  *  *

Published on Wednesday, February 28, 2024

Abstract

La co-construction est perçue comme une démarche promouvant des valeurs démocratiques et de l’innovation sociale. Son intégration dans plusieurs textes législatifs au milieu des années 2010, tels que la Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine et la loi sur l’Économie sociale et solidaire, témoigne d'une appropriation progressive et d'une diffusion dans les sphères des politiques publiques. Cependant, sa définition demeure souvent floue. En plus de clarifier la relation entre discours et pratiques de la co-construction, la journée d’étude vise à positionner cette notion. Elle offre l’opportunité d'engager un débat avec des collègues ayant des perspectives et des expériences variées de la co-construction.

Announcement

4 Juillet 2024, UFR SESS UPEC Créteil

Argumentaire

La co-construction est perçue comme une démarche promouvant des valeurs démocratiques et de l’innovation sociale. Son intégration dans plusieurs textes législatifs au milieu des années 2010, tels que la Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine et la loi sur l'Économie sociale et solidaire, témoigne d'une appropriation progressive et d'une diffusion dans les sphères des politiques publiques. Cependant, sa définition demeure souvent floue. Selon le Dictionnaire critique interdisciplinaire de la participation d'Akrich (2013), la coconstruction met en avant l'implication de divers acteurs dans l'élaboration et la mise en œuvre d'un projet ou d'une action. M. Foudriat la définit comme un processus volontaire et formalisé où deux ou plusieurs individus parviennent à s'accorder sur une définition de la réalité ou une manière de faire, avec pour objectif de définir, élaborer et construire un diagnostic, un projet, un changement, etc. L'accord représente un compromis sur lequel ces acteurs s'entendent et se reconnaissent »[1].

Le concept de co-construction tire son évidence et sa nécessité du croisement de plusieurs courants théoriques issus de diverses disciplines. En sociologie, il s'alimente significativement à partir d'autres domaines, notamment à travers le courant de la sociologie d'intervention. Devenue un élément de langage répandu dans les champs de l'intervention sociale et de la promotion d'une science ouverte, la co-construction englobe toutes les situations où des acteurs aux intérêts et perspectives divers sont appelés à collaborer pour la réussite d'un projet ou à définir les règles d'une organisation du travail.

La co-construction reste ainsi une notion large couvrant des pratiques et des sens très différents pour les acteurs, impliquant des enjeux éthiques.  

La journée d’étude s’organisera autour de trois approches:

  1. Une analyse épistémologique et méthodologique centrée sur les diverses modalités de recherche, telles que la recherche-action, la recherche collaborative ou d'autres dénominations, en tant que moyens de production de connaissances et expressions spécifiques de la co-construction. Quels défis, contraintes et succès accompagnent ces projets ? Comment se déroulent concrètement ces dialogues ? Quelle perception en a la communauté scientifique ? Comment la co-construction influence-t-elle la production scientifique ?
  2. Une approche sociologique portant sur les formes de co-construction et les projets mobilisant divers acteurs et groupes (publics et privés, sociaux et professionnels...), examinant les dynamiques de pouvoir qui émergent dans ces circonstances. Comment les acteurs interprètent, traduisent et mettent en œuvre l'invitation ou l'injonction à la co-construction ?
  3. Une perspective politique interrogeant la place de la co-construction dans le vivreensemble. Comment se manifeste le besoin de co-construire dans les différentes sphères de la vie en communauté ? À quelles exigences répond-il ? S'agit-il d'une dérive managériale ou d'une opportunité de redéfinir les termes d'une vie commune démocratique dont les réalisations semblent perfectibles?

En plus de clarifier la relation entre discours et pratiques de la co-construction, la journée d'étude vise à positionner cette notion. Elle offre l'opportunité d'engager un débat avec des collègues ayant des perspectives et des expériences variées de la co-construction. Les réflexions émises lors de cette journée seront consolidées en vue d'une publication collective sur le thème.

Proposition de communication 

Les propositions de communication sont d’une page maximum (environ 3500 caractères, bibliographie et espace compris) devront indiquer :

  • Nom et Prénom
  • Statut et institution de rattachement
  • Adresse de courriel
  • Titre de la communication

Envoi de propositions : les propositions doivent être adressées sous fichier Word au plus tard le 29 mars 2024

à : amounir@u-pec.fr laurence.costes@u-pec.fr irene.pochetti@u-pec.fr 

Un retour sera adressé aux personnes ayant proposé une communication avant fin avril.

Comité scientifique

  • Laurence Costes
  • Charlène Charles
  • Cédric Frétigné 
  • Michel Foudriat
  • Irène Pochetti
  • Gilles Rivet
  • Thomas Sauvadet

Comité d’organisation

  • Laurence Costes
  • Hakima Mounir
  • Irène Pochetti

Références bibliographiques

Akrich, M. (2003). Co-construction. Dictionnaire critique et interdisciplinaire de la participation. http://www.participation-et-democratie.fr/es/dico/co-construction. 

Audoux, C. et Gillet, A. (2011). Recherche partenariale et co-construction de savoirs entre chercheurs et acteurs : l’épreuve de la traduction. Revue Interventions économiqueshttp://interventionseconomiques.revues.org/1347

Berthiaume, A. (2023). Le genre de la « coconstruction »: Mise en œuvre de l’innovation sociale dans les organismes communautaires à Montréal (Québec). Revue des politiques sociales et familiales, 146-147, 29-44.

Boudra, L. (2019). Dynamiques collectives entre employeurs âgés et salariés aidants : une coconstruction du bien vieillir au domicile. Travailler, 42, 141-167.

De Rosis, C., Teixeira, M. & Jovic, L. (2021). Préfigurer l’exercice de la pratique infirmière avancée : une co-construction à l’œuvre en milieu de soins. Santé Publique, 33, 89-100.

Dubasque, D. (2017). Participer, oui, mais, comment ? Éloge de la co-construction. Dans Vie Sociale, 3( n°19), 73-78. https://doi.org/10.3917/vsoc.173.0073

Foudriat, M. (2016). La co-construction. Rennes, France : Presses de l’EHESP.

Foudriat, M.Leyrie ( 2021), Vocabulaire de la co-construction, ESF Social.

Godrie, B., Juan, M. & Carrel, M. (2022). Recherches participatives et épistémologies radicales : un état des lieux. Participations, 32, 11-50. https://doi.org/10.3917/parti.032.0011

Rebhi, C., Brard, A. & Favier, C. (2019). Impliquer les jeunes dans le Planning familial par la coconstruction d’un projet. Cahiers de l’action, 53, 23-32.

Tremblay, Diane-Gabrielle. Demers, Geneviève. (2018) Les recherches partenariales/collaboratives : Peut-on simultanément théoriser et agir ?. Recherches sociographiques, DOI: 10.7202/1051427ar

Note

[1] FOUDRIAT, M. (2016), La co-construction. Une alternative managériale, Rennes, Presses de l’EHESP, coll. Politiques et interventions sociales, p.23.

Places

  • UFR SESS UPEC Créteil - Immeuble Pyramide 80 avenue du Général de Gaulle
    Créteil, France (94)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Friday, March 29, 2024

Keywords

  • déconstruction, co-construction

Contact(s)

  • Hakima Mounir
    courriel : amounir [at] u-pec [dot] fr

Information source

  • Hakima Mounir
    courriel : amounir [at] u-pec [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Déconstruire la co-construction », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, February 28, 2024, https://doi.org/10.58079/vx1q

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search