HomeLe personnel d'Inquisition au service du Saint-Office

HomeLe personnel d'Inquisition au service du Saint-Office

*  *  *

Published on Wednesday, March 13, 2024

Abstract

Notre projet vise à interroger le pouvoir inquisitorial, abordé à travers le rôle politique et social joué par tous ceux qui gravitaient autour des tribunaux en tant qu’acteurs politiques insérés dans des dynamiques sociales complexes. Notre intérêt n’est pas tant d’étudier tel ou tel aspect de l’histoire de l’Inquisition que d’apporter un éclairage nouveau sur le fonctionnement de l’institution dans son action concrète à l’échelle régionale, à partir de l’étude des personnels des tribunaux de district, puisque ce sont eux qui décidaient de la politique à appliquer pour mener à bien leur mission d’éradication de l’hérésie en fonction du degré d’enracinement local de l’institution et de ses relations avec d’autres pouvoirs.

Announcement

Présentation

Le congrès international « Le personnel inquisitorial au service du Saint Office » qui se déroulera à Montpellier les 28 et 29 novembre 2024 s’inscrit dans le cadre d’un projet associant plusieurs chercheurs et universitaires français et espagnols, réunis autour du centre de recherche montpelliérain «  ReSO  »[1] et d’une réflexion sur le rôle du personnel inquisitorial des tribunaux de district à l’époque médiévale et moderne en Espagne. Cette manifestation scientifique se placera dans la continuité des débats lancés lors de la journée d’études « Les Agents du Saint Office » qui s’est tenue à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 en avril 2022 et sera suivie d’autres rencontres internationales.

Revenir sur l’étude du personnel du Saint-Office pourrait sembler une entreprise quelque peu dénuée d’intérêt si l’on considère la vaste bibliographie existante sur le sujet. Cependant, plusieurs historiens ont souligné le manque d’études récentes sur cette question du personnel inquisitorial, rémunéré ou non.

Nous avons écarté de notre projet l’Inquisiteur général ainsi que le Conseil de la Suprême Inquisition car nous considérons qu’ils ne sont pas directement impliqués dans les réalités locales et les mécanismes du pouvoir local - bien qu’ils aient certainement exercé un contrôle efficace sur les différents tribunaux par le biais des visites d’inspection ou des instructions qu’ils adressaient régulièrement aux différents districts.

Notre projet vise à interroger le pouvoir inquisitorial, abordé à travers le rôle politique et social joué par tous ceux qui gravitaient autour des tribunaux en tant qu’acteurs politiques insérés dans des dynamiques sociales complexes. Notre intérêt n’est pas tant d’étudier tel ou tel aspect de l’histoire de l’Inquisition que d’apporter un éclairage nouveau sur le fonctionnement de l’institution dans son action concrète à l’échelle régionale, à partir de l’étude des personnels des tribunaux de district, puisque ce sont eux qui décidaient de la politique à appliquer pour mener à bien leur mission d’éradication de l’hérésie en fonction du degré d’enracinement local de l’institution et de ses relations avec d’autres pouvoirs.

Il s’agit donc d’encourager les études portant sur les tribunaux de district afin de mieux comprendre le rôle du personnel inquisitorial dont les relations avec les groupes sociaux environnants et les centres de décision ont probablement eu une influence décisive sur le fonctionnement des tribunaux. En particulier, comme l’ont déjà souligné plusieurs chercheurs, il serait important de connaître précisément, au niveau des districts, l’idiosyncrasie de ceux qui composent la « faction inquisitoriale », par opposition à « la faction des judéo-convers », selon la terminologie utilisée à l’époque. De cette manière, il serait possible de mettre en lumière les différents réseaux clientélistes qui influençaient directement le fonctionnement des tribunaux et leur dynamique.

Les tribunaux du Saint-Office étaient d’importantes entités complexes dont la mission était non seulement de persécuter la dissidence religieuse, mais aussi de contrôler le territoire, condition indispensable à la première.

Pour mener à bien ces tâches, les tribunaux disposaient de/ avaient à leur disposition un grand nombre d’agents et de moyens matériels pouvant être investis dans des actions et des événements tels que les fameux autodafés.

Peu d’institutions, hormis les cathédrales, ont eu à gérer autant de ressources financières : nous pensons aux canonicats, aux amendes, aux réductions de peines, aux confiscations, aux recensements et aux juros, aux enquêtes généalogiques, aux dons et à quelques autres sources de revenus. Il est évident qu’un groupe aussi considérable, avec des familles et des parentés locales plus ou moins étendues - seuls les inquisiteurs et les procureurs se déplaçaient d’un lieu à l’autre sans passer de nombreuses années dans un tribunal de district- a dû avoir une influence sur de nombreux aspects de la vie politique locale et sociale, tout comme, à l’inverse, les élites sociales ont sans doute pu influencer certaines des orientations de la politique inquisitoriale. C’est là le cœur du travail que nous souhaiterions entreprendre.

Lors de la journée d’étude d’avril 2022, ont été abordées des questions telles que la genèse de l’Inquisition avec l’étude des premiers inquisiteurs du district de Valence[2], la figure du procureur public dudit tribunal[3], ou encore la mise en lumière du travail de l’équipe comptable de l’Inquisition de Valence[4], une réflexion sur l’état de la question et les principaux apports de la bibliographie existante sur la question des familiers[5], une étude sur la visite d’inspection de 1566 au tribunal de Valence[6], une autre sur l’organisation des familiers autour de la confrérie de Saint Pierre Martyr[7], et enfin, le rôle des consulteurs à travers la personnalité de Sebastián de Covarrubias[8].

Modalités de soumisison

Les propositions de communication devront contenir un titre même provisoire, le nom de l’auteur et un court résumé de 300 mots maximum. Les propositions sont attendues

pour le 30 juin 2024 au plus tard.

Elles doivent être envoyées à l’adresse électronique suivante : patricia.baneres-monge@univ-montp3.fr

Le Congrès se tiendra les 28 et 29 novembre 2024, à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.

Comité scientifique

  • Raphael Carrasco, professeur émérite, Université Paul-Valéry, Montpellier 
  • José Maria Cruselles, maître de conférences, Université de Valencia, Espagne 
  • Béatrice Pérez, professeur des universités, Paris Sorbonne Université
  • Fabrice Quero, professeur des universités, Université Paul-Valéry, Montpellier  
  • Lé Benichou, professeur agrégée, Université Paul-Valéry, Montpellier 
  • Séverine Valiente, maîtresse de conférences, Université Paul-Valéry, Montpellier 
  • Patricia Banères Monge, maîtresse de conférences, Université Paul-Valéry- Montpellier  

Notes

[1] Laboratoire de Recherche de l’Université Paul-Valéry de Montpellier, ReSO = Recherches sur les Sud et les Orients (UR 4582).

[2] José María Cruselles Gómez, «Observancia dominicana y génesis de la Inquisición fernandina».

[3] Enrique Cruselles Gómez, «Los procuradores fiscales en la primera inquisición de Valencia».

[4] Bernardo Tomas Botella, «El equipo económico de la Inquisición de Valencia (1482-1493)».

[5] Rafael Carrasco, «Los familiares del Santo Oficio – Prolegómenos para una investigación».

[6] Alexandra Osete, «La visita de inspección a la Inquisición de Valencia en 1566. Revelaciones y secretos del tejido local inquisitorial».

[7] Juan José de Torres Montalvá, «Por mandado del Santo Oficio. Los familiares de la Inquisición de Valencia».

[8] Miguel Jiménez Monteserín, «Un lingüista en el Santo Oficio: Sebastián de Covarrubias (1539-1613)».

Places

  • Site Saint Charles, rue du professeur Henri Serre
    Montpellier, France (34)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Sunday, June 30, 2024

Keywords

  • Inquisition, personnel, élites urbaines, Espagne, district, Moyen-Age, Epoque moderne

Contact(s)

  • Patricia Banères Monge
    courriel : patricia [dot] baneres-monge [at] univ-montp3 [dot] fr

Information source

  • Patricia Banères Monge
    courriel : patricia [dot] baneres-monge [at] univ-montp3 [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Le personnel d'Inquisition au service du Saint-Office », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, March 13, 2024, https://doi.org/10.58079/w0jc

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search