HomeLangues autochtones d’Amérique du Sud : mémoire et transformation

HomeLangues autochtones d’Amérique du Sud : mémoire et transformation

*  *  *

Published on Friday, March 08, 2024

Abstract

Le colloque international « Langues autochtones d'Amérique du Sud: Mémoire et transformation » ouvre une réflexion anthropologique sur les langues, les relations au territoire et les formes d’expression poétique et artistique des peuples autochtones d’Amérique du Sud. En hommage à l'amitié profonde unissant Claude Lévi-Strauss aux peuples amérindiens, soixante ans après la parution du premier volume des Mythologiques, ce colloque ouvre un dialogue entre une délégation de chercheurs et artistes amérindiens, membres du Ministère des Peuples Autochtones du Brésil et une équipe d’anthropologues et linguistes spécialistes des langues et des peuples des Basses Terres d'Amérique du sud.

Announcement

Argumentaire

Le colloque international « Langues autochtones d'Amérique du Sud: Mémoire et transformation » ouvre une réflexion anthropologique sur les langues, les relations au territoire et les formes d’expression poétique et artistique des peuples autochtones d’Amérique du Sud. En hommage à l'amitié profonde unissant Claude Lévi-Strauss aux peuples amérindiens, soixante ans après la parution du premier volume des Mythologiques, ce colloque ouvre un dialogue entre une délégation de chercheurs et artistes amérindiens, membres du Ministère des Peuples Autochtones du Brésil et une équipe d’anthropologues et linguistes spécialistes des langues et des peuples des Basses Terres d'Amérique du sud.

Il est organisé par l’équipe Anthropologie linguistique du Laboratoire d'anthropologie sociale au Collège de France en partenariat avec l’Université de São Paulo, l’Unesco, le Museu da Língua Portuguesa et l’Ambassade de France au Brésil, en lien avec l'inauguration de l'exposition Nhe'ẽ Porã: mémoire et transformation organisée pour la Décennie des langues autochtones à l’Unesco.

Participation

Lieu: Collège de France

11 Place Marcelin Berthelot 75005 Paris, Salle 2

andrea-luz.gutierrez-choquevilca@college-de-france.fr

Programme

Matin

9h15-9h45 ouverture

  • Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca Directrice du Laboratoire d'Anthropologie Sociale, Collège de France, chaire Religions des Indiens Sud-Américains:Sociétés des Basses Terres, EPHE-PSL.
  • Daiara Tukano Commissaire de l'exposition Nhe'ẽ Porã: mémoire et transformation
  • Renata Motta Museu da Língua Portuguesa
  • UNESCO Delegação Permanente do Brasil junto à UNESCO
  • Marco Antonio Zago Presidente da FAPESP

9h45-10h15 Introduction Daiara Tukano & Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca

10h15-11h15 

Table ronde 1 : Le souffle de la terre : cosmopolitique des langues autochtones et relations au territoire 

L’un des fondements les plus élémentaires du vivre-ensemble, le rapport à la Terre, s’exprime à travers la langue. Le rapport à la terre est pour les peuples amérindiens l’indice d’une appartenance identitaire et il implique la reconnaissance des droits des peuples autochtones à disposer de leurs territoires. Mais il définit aussi un espace socio-politique où viennent s’ancrer des liens de solidarité entre humains et avec des êtres collectifs existants – animaux, plantes, lieux et esprits. Ce sont ces cosmovisions et ces liens d’attachement des peuples à un territoire vivant qui demandent aujourd’hui à être reconnus. Les langues amérindiennes expriment un rapport cosmopolitique à l'existence. Dans les conflits liés à la colonialité, portant sur l’appropriation des ressources, des savoirs et des territoires, peu de place est laissée à la reconnaissance des relations multiples que les peuples amérindiens établissent au sein de ces territoires vivants. 

Participantes | Intervenants

  • Joziléia Kaingang
  • Capucine Boidin
  • Mairu Hakuwi Kuady

11h15-11h30: Pause-café

11h30-12h30

Table ronde 2 : “La langue est mémoire” : transmission des savoirs autochtones

Les relations entre les peuples autochtones et les colonisateurs européens ont été imprégnées d’une violence multiforme qui s’est développée au fil des siècles par l’imposition d’une seule vision de monde, d’une seule langue et d’une seule notion de territoire. Cette histoire s’est traduite par un concept de nation fondé sur l’exclusion du différent, celui-ci devant être intégré à la société dominante. La réduction des peuples amérindiens au cours de l’histoire de la conquête et de l’évangélisation a entraîné une réduction de la diversité linguistique au profit d’une relative uniformisation des langues. Encore aujourd’hui, les langues autochtones risquent de disparaître sous les pressions conjuguées de la domination de la langue nationale, d’une emprise socio-économique et politique et du non-respect des droits humains et des libertés fondamentales. L’éducation qui pourrait être un vecteur de stimulation de l’apprentissage linguistique en langue autochtone n’atteint pas toujours ses objectifs. Que signifie transmettre et apprendre pour les peuples amérindiens ? L’objet de la transmission linguistique et culturelle doit être redéfini par les autochtones. L’écriture alphabétique, audiovisuelle ou artistique peut-elle favoriser la transmission des savoirs ? Quel lien entretient-elle avec l’oralité et les differentes formes d'expressions culturelles ? Les spécificités des langages autochtones doivent être préservées comme des ressources dans l’apprentissage des rapports au vivant et au territoire.

Participantes | Intervenants

  • Altaci Rubim Corrêa Kokama  
  • Cédric Yvinec 
  • Luciana Storto 
  • Emmanuel de Vienne 

12h30-14h30: Pause déjeuner | Almoço

Après-midi

14h30-15h30

Table ronde 3 Les voix de la forêt

Les langues autochtones d'Amérique du Sud dévoilent les visions des mondes présents, passés et à venir. Elles sont aussi le véhicule d’une pensée qui unit et engage les humains, la forêt et les êtres vivants dans une communauté. Depuis des temps immémoriaux, le pouvoir de la parole est la force créatrice capable de tisser et de transformer des mondes. La parole est action et relation avec des existants. Souvent, la parole qui résonne est celle des esprits. Les discours sur l'origine du monde et les chants rituels font entendre leur voix. Que disent ces voix ? Qui en sont les traducteurs ? Comment la poétique des voix autochtones dessine-t-elle ces mondes invisibles ? Quel pouvoir de transformation accorde-t-on aux langues rituelles dans les spiritualités des peuples autochtones d'Amérique du Sud ? Comment définir l’attitude d’écoute et le geste qui caractérise la transmission de ces savoirs ?

Participantes | Intervenants

  • Daiara Tukano 
  • Philippe Descola 
  • Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca 
  • Majoí Favero Gongora 

15h30-15h45 : Pause-café

15h45-16h45

Table ronde 4 : Diplomaties autochtones

La poésie et la voie artistique ouvrent aux peuples amérindiens la possibilité d’exprimer leur vision du monde. Comment s’exprime aujourd’hui la diversité et la créativité des arts amérindiens et des espaces qu'elle occupe ? L’expression artistique a-t-elle un rôle diplomatique à jouer au sein de la communauté internationale ?  

Participantes | Intervenants

  • Clarisse Taulewali da Silva
  • Pierre Déléage
  • Fernanda Kaingang

16h45-17h15 palavras finais | mots de la fin Ricardo Neiva Tavares (Embaixada do Brasil)

Canto | Chant Daiara Tukano

Comité d'organisation

  • Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca | Directrice du Laboratoire d'Anthropologie Sociale (LAS), École Pratique des Hautes Études (EPHE), chaire Religions des Indiens Sud-Américains : sociétés des Basses Terres.
  • Luciana Storto | Professeure de linguistique à l'Université de São Paulo (USP) et coordonnatrice du Groupe d'études en langues autochtones (GELI/USP).
  • Daiara Tukano | Artiste visuelle et commissaire de l'exposition Nhe'ẽ Porã: mémoire et transformation
  • Majoí Favero Gongora | post-doctorante à l'USP et co-commissaire de l'exposition Nhe'ẽ Porã:
  • mémoire et transformation
  • Nadège Mézié | Attachée pour la science et la technologie - Consulat général de France à São Paulo
  • Roberta Saraiva | Directrice technique, Musée de la Langue Portugaise, São Paulo, Brasil

Soutien audiovisuel et linguistique

  • Michel Tabet | Chercheur en anthropologie audiovisuelle CNRS LAS
  • Larissa Longano de Barcellos | Doctorante EPHE LAS
  • Emilio Frignati | Doctorant EHESS LAS 
  • Christophe Sabouret | Secrétaire d’édition des Cahiers d’Anthropologie Sociale LAS
  • Jérôme Lamarque | Responsable du parc informatique LAS

Places

  • Salle 2 - Collège de France 11 place Marcelin Berthelot
    Paris, France (75005)

Event attendance modalities

Full on-site event


Date(s)

  • Friday, March 15, 2024

Attached files

Keywords

  • langue autochtone, amérique du sud, amazonie, anthropologie linguistique, cosmopolitique, art, décolonial, anthropologie collaborative

Contact(s)

  • Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca
    courriel : andrea-luz [dot] gutierrez-choquevilca [at] college-de-france [dot] fr

Information source

  • Andrea-Luz Gutierrez-Choquevilca
    courriel : andrea-luz [dot] gutierrez-choquevilca [at] college-de-france [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Langues autochtones d’Amérique du Sud : mémoire et transformation », Conference, symposium, Calenda, Published on Friday, March 08, 2024, https://doi.org/10.58079/vzj3

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search