HomeInventer / inverser le Grand Paris

HomeInventer / inverser le Grand Paris

Inventer / inverser le Grand Paris

Vers une nouvelle histoire des métropoles ?

*  *  *

Published on Tuesday, March 12, 2024

Abstract

Le moment politique initié par la Consultation internationale du Grand Paris de 2008 a constitué une opportunité exceptionnelle de relance des travaux sur l’histoire de la métropole francilienne. La recherche ne pouvait qu’interroger les discours de rupture diffusés par les décideurs, les aménageurs et les médias. C’est dans cet esprit que s’est formé le collectif de recherche « Inventer le Grand Paris ». Pourquoi adjoindre le terme « inverser » ? D’une part, les travaux du collectif ont conduit à déplacer l’attention vers des approches plurielles du Grand Paris. D’autre part, la montée en puissance des préoccupations environnementales, de la conscience patrimoniale, de l’intérêt pour les usagers ou acteurs au rôle jusqu’ici minoré, ou pour l’histoire située, constituent autant d’invitations à décentrer le regard pour saisir le fait métropolitain. 

Announcement

Présentation

Le moment politique initié par la Consultation internationale du Grand Paris de 2008 a constitué une opportunité exceptionnelle de relance des travaux sur l’histoire de la métropole francilienne. La recherche ne pouvait qu’interroger les discours de rupture diffusés par les décideurs, les aménageurs et les médias. C’est dans cet esprit qu’en 2012 s’est formé le collectif de recherche pluridisciplinaire « Inventer le Grand Paris ».

Le mot « inventer », pris dans sa double étymologie d’inventaire et d’invention, a permis plusieurs renouvellements. D’abord dépasser une historiographie qui a fait de la succession des grands plans d’aménagement la trame principale d’un récit de la métropole. Ensuite,  réinscrire le cas parisien dans une approche comparative internationale en soulignant les circulations de savoirs et d’experts, en interrogeant de possibles « moments » autour desquels se nouent des problématiques communes. Enfin, enrichir l’histoire du fait métropolitain par d’autres questionnements : les scènes politiques, les paysages et représentations, la longue durée.

Dès lors, pourquoi adjoindre ici le terme « inverser » ? D’une part, les travaux du collectif ont conduit à déplacer l’attention vers des approches plurielles du Grand Paris. À l’objet d’étude unique, ou placé dans une perspective comparatiste, succède une multiplicité de terrains, réunis ici par les questions de recherche qui leur sont posées. D’autre part, la montée en puissance des préoccupations environnementales, de la conscience patrimoniale, de l’intérêt pour les usagers ou acteurs au rôle jusqu’ici minoré, ou pour l’histoire située, constituent autant d’invitations à décentrer le regard pour saisir le fait métropolitain. 

Le mot « inverser » explore ici les potentialités de renouvellement des recherches dans le double sens de « retournement de perspective » et de « changement d’ordre et de valeur ».

  • Au programme du colloque : 4 sessions
  • Histoire environnementale de la planification métropolitaine
  • Conflictualités et accommodements: résister à la métropole ou composer avec elle.
  • Représentations et paysages de la métropole
  • Inventer le Grand Paris: production de connaissances et compétences citoyennes (Table ronde)

L'accès est libre!

Programme

jeudi 14 mars 2024

  • 9h-9h15 Accueil
  • 9h15-10h  Introduction générale du colloque Laurence Bassieres, Cédric Feriel, Frédéric Pousin, Nathalie Roseau

10h-13h Session 1 : Une histoire environnementale de  la planification métropolitaine

Coordination : Cédric Feriel, Loïc Vadelorge

  • Stéphane Frioux (Université Lyon 2, France), Enquêter sur l’urbanisation lyonnaise et son impact environnemental au XXe siècle
  • Fabien Bartolotti (Université Aix-Marseille, France), L’aménagement de Fos-sur-Mer : déni environnemental ou prise de conscience écologique ? (années 1960-1980)
  • Michèle Dagenais (Université de Montréal, Canada), Ré-industrialiser ou dé-industrialiser : comment entreprendre la transition écologique en contexte métropolitain montréalais ?

11h35 Pause

  • Ellen Stroud (Pennsylvania State University, États-Unis), Protecting Water and Woods: Urban Drinking Water Supplies and Forest Land Protection in the American Northeast
  • Giacomo Parrinello (Institut d’Études Politiques Paris, France), Le rôle des villes dans l’histoire environnementale du bassin du Po, 1800-2000

13h Pause déjeuner

14h30-17h30 Session 2 : Conflictualités et accommodements : résister à la métropole ou composer avec elle

Coordination : Laurence Bassieres, Emmanuel Bellanger, Beatriz Fernandez Aguilera

  • Claudine Houbart (Université de Liège, Belgique), Raymond Lemaire et le Quartier des Arts : infléchir la politique urbaine bruxelloise « de l’intérieur » au tournant des années 1970
  • Gábor Sonkoly (Université Eötvös Loránd, Hongrie), Résister ou composer avec – les reconstructions dans les grandes villes de l’Europe centrale

15h45 Pause

  • Lucie K. Morisset (université du Québec à Montréal, Canada), La maison, rempart de la société canadienne-française. La résistance culturelle aux politiques fédérales sur l’habitation
  • Stéphane Tonnelat (CNRS, UMR LAVUE), La mobilisation contre Europacity dans le Triangle de Gonesse dans la banlieue parisienne

vendredi 15 mars 2024

9h30-13h Session 3 : Représentations et paysages de la métropole 

Coordination : Raphaële Bertho, Sonia Keravel, Frédéric Pousin, Nathalie Roseau

  • Raphaële Bertho, Sonia Keravel, Frédéric Pousin, Nathalie Roseau, L’envers photographique de la métropole
  • Ursula Wieser-Benedetti (Centre International Ville, Architecture, Paysage (CIVA), Bruxelles), Du projet à l’objet : regards sur Bruxelles
  • Elena Cogato Lanza (École Polytechnique Fédérale de Lausanne), Continuité des espaces ouverts dans la métropole. Du Park system à l’Infrastructure socio-écologique : enjeux de rationalité, conception et dessin

Pause

  • Ari Blatt (University of Virginia), Reconnaissances aléatoires autour du Grand Paris avec Jean Rolin et Camille Fallet, ou pourquoi je suis fasciné par la représentation d’une route départementale dans le Val-d’Oise
  • Martine Drozdz (CNRS, LATTS), Donner à voir le marché. La représentation des métropoles au salon des professionnels de l’immobilier

Pause déjeuner

14h30-17h00  Table ronde : Inventer le Grand Paris : production de connaissances et compétences citoyennes

Coordination : Emmanuel Bellanger, André Lortie

  • Anne-Claire Davy, chargée de projet Habitat et modes de vie, Département Habitat et Société, Institut Paris Région (IPR)
  • Bernard Landau, architecte voyer honoraire de la Ville de Paris, militant associatif, président de l’association La Seine n’est pas à vendre
  • Pierre Mansat, adjoint au maire de Paris chargé de Paris Métropole et des relations avec les collectivités territoriales d’Île-de-France entre 2001 et 2014
  • Solène Mourey, directrice adjointe du Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) de Paris
  • Patricia Pelloux, directrice adjointe de l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), sous-réserve

Places

  • Amphithéâtre Bernard Huet - 60 boulevard de la Villette
    Paris, France (75019)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Thursday, March 14, 2024
  • Friday, March 15, 2024

Keywords

  • métropole, histoire, environnement, représentation, aménagement, Grand Paris, transnational, paysage

Contact(s)

  • Yoko Mizuma
    courriel : yokomizuma [dot] ciels [dot] paysages [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Nathalie Roseau
    courriel : nathalie [dot] roseau [at] enpc [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Inventer / inverser le Grand Paris », Conference, symposium, Calenda, Published on Tuesday, March 12, 2024, https://doi.org/10.58079/w03o

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search