HomeÉmeutes, révoltes collectives et réactions sociales : producteurs et pacificateurs de désordres urbains dans les quartiers populaires

HomeÉmeutes, révoltes collectives et réactions sociales : producteurs et pacificateurs de désordres urbains dans les quartiers populaires

*  *  *

Published on Thursday, April 25, 2024

Abstract

Alors que près de vingt années se sont écoulées entre les émeutes de l’hiver 2005 et celles de l’été 2023, ce colloque souhaite faire un état des lieux des connaissances produites sur les phénomènes d’insurrection dans les quartiers populaires : comment les qualifier (émeutes, révoltes, violences urbaines) et quelles significations politiques peut-on donner à ces qualifications ? Dans quels espaces éclatent-elles ? Quelles sont les raisons structurelles et conjoncturelles de l’explosion de violences collectives ? Quelle place jouent en particulier les expériences qu’ont les habitants et usagers de ces quartiers avec les forces de l’ordre dans le déclenchement de tels mouvements ?

Announcement

Colloque scientifique organisé par le Réseau Thématique « Normes, déviances et réactions sociales » de l’Association Française de Sociologie (AFS) avec l’axe « Normes et interventions sociales » du laboratoire CRESEM de l’Université de Perpignan Via Domitia en partenariat avec l’Association des chercheurs des organismes de la formation et de l’intervention sociales (ACOFIS), l’Institut du développement social Normandie (IDS), l’Institut de Formation, Recherche, Animation, Sanitaire et Social (IFRASS), l’Institut Régional du Travail Social (IRTS) Paca et Corse et les associations Jeunes Reporters Citoyens et l’Enfance Catalane.

Présentation

Alors que près de 20 années se sont écoulées entre les émeutes de l’hiver 2005 et celles de l’été 2023, ce colloque souhaite faire un état des lieux des connaissances produites sur les phénomènes d’insurrections dans les quartiers populaires : comment les qualifier (émeutes, révoltes, violences urbaines…) et quelles significations politiques peut-on donner à ces qualifications ? Dans quels espaces éclatent-elles ? Quelles sont les raisons structurelles et conjoncturelles de l’explosion de violences collectives ? Quelle place jouent en particulier les expériences qu’ont les habitants et usagers de ces quartiers avec les forces de l’ordre dans le déclenchement de tels mouvements ?

Comment les forces de l’ordre (policiers et gendarmes) appréhendent-elles et vivent-elles les phénomènes émeutiers, leurs évolutions et transformations ? Quels sont leurs discours et analyses de ces phénomènes ? Existe-t-il des débats au sein des forces de l’ordre opposant plusieurs approches, notamment sur les modes d’intervention qu’il faut privilégier pour prévenir et/ou traiter les comportements émeutiers ?

Quels sont les profils des émeutiers et des acteurs chargés de prévenir, contenir et/ou de les réprimer ? Quelles relations entretiennent-ils ? Quelles sont leurs raisons d’agir ? Quels répertoires d’actions individuelles et collectives sont en jeu ? S’ils existent toujours, les « community organizers » sont-ils des pacificateurs ou coproducteurs de désordres urbains ? Quelles sont les ressemblances et divergences des émeutes et révoltes urbaines françaises avec celles produites dans d’autres zones urbaines défavorisées ailleurs dans le monde ? Quelles sont les conséquences politiques, sociales, économiques et sécuritaires des émeutes urbaines ? Sont-elles l’expression d’une dépolitisation ou d’une repolitisation des questions urbaines ? Existe-t-il des alliances et/ou confrontations entre émeutiers des quartiers populaires et activistes révolutionnaires ?

Comment les phénomènes émeutiers sont-ils traités dans les médias mais également dans les créations culturelles et artistiques (musique, danse, théâtre, cinéma…) ?

Dans quelle mesure les technologies numériques (réseaux sociaux, plateformes et outils d’enregistrement et partage, vidéosurveillance, …) participent-elles à soutenir les mouvements émeutiers et à enrichir leurs « répertoires d’action collective » ? Comment les acteurs du contrôle social inscrivent-ils ces technologies dans les modes d’intervention et de gestion des révoltes urbaines ?

Programme

8h45 : Accueil des participants

9h00-9h15 : Ouverture

  • Samira EL YACOUBI, Vice-présidente recherche de l’université de Perpignan Via Domitia (sous réserve)
  • Manuel BOUCHER, Professeur des universités, président de l’ACOFIS, co-responsable du réseau “Normes, déviances et réactions sociales” de l’Association Française de Sociologie (AFS)
  • Philippe ROUS, Directeur général de l’IRTS Paca & Corse
  • Jean-Yves BOULLET, Directeur général de l’IFRASS (Toulouse)
  • François SENTIS, Directeur général de l’Institut du développement social (Rouen)

9h15 – 9h30 : Introduction scientifique

  • Manuel BOUCHER, Professeur de sociologie à l’Université de Perpignan Via Domitia, responsable adjoint de l’axe « Normes et interventions sociales » du Centre de recherches sur les Sociétés et Environnements en Méditerranée (CRESEM) - UR 7397

09h30 – 11h15 : Session 1 « Émeutes »

Animation : Mohamed BELQASMI, Docteur en sociologie, Chargé de recherche à l’Institut du développement social (IDS), membre du RT3-AFS et de l’ACOFIS

  • Pourquoi ça n’a pas brûlé ? Sociologie d’un QPV resté calme durant l’été 2023. Thomas SAUVADET, MCF en sociologie, Université Paris Est Créteil, Chercheur au Laboratoire interdisciplinaire de recherche sur les transformations des pratiques éducatives et sociales (LIRTESS)
  • Quelles (dis)continuités entre pratiques émeutières et engagements ordinaires des habitant-e-s des quartiers dans la sphère publique ? Ulysse RABATE, Doctorant en sociologie (CRESPPA) & Sami ZEGNANI, Maître de Conférences HDR en sociologie (université Rennes 1).
  • Cadrage et recadrage des émeutes de 2005. Orian LEMPEREUR CASTELLI, Étudiant en Master 2 Sciences politiques (Sciences Po Paris).
  • Émeutes, désordres et révoltes collectives : une crise du capitalisme inclusif ? Walter GRECO, Professeur de sociologie politique, directeur du Computer Aided Telephone Interview (CATI), DISPES, Université de Calabre.
  • Politique de la ville, émeutes et désordres sociaux : de la répétition dans une pacification toute relative. Joël BARTHELEMY, Docteur en sociologie, membre associé du laboratoire ESO Angers (UMR CNRS 6590).

11h15 – 11h30 : Pause

11h30 – 13h00 : Session 2 « Révoltes »

Animation : Laura DELCOURT, Centre de recherches « Individus, Épreuves, Sociétés » CeRIES, Université de Lille, RT3-AFS)

  • Logiques de la révolte. L’articulation entre histoire et dynamique des émeutes de banlieues en France. Alessio MOTTA, Docteur en science politique, Cessp, Université Paris 1.
  • Une ardente symphonie : identités en construction aux frontières de la République. Atanasio BUGLIARI GOGGIA, Institut d’études politique - IEP de l’Université de Lausanne et Haute école de travail social (HETS) Fribourg.
  • Les quartiers populaires de pêcheurs en Méditerranée face au surtourisme. Désordres et révoltes urbaines, l’importance des associations d’habitants : la Barceloneta (Barcelone – Espagne). Patrice BALLESTER, Ph. D., enseignant-chercheur (Euridis Business School - Paris).
  • Professionnels de la révolte et insurrections populaires en Italie du Sud. Les militants de Potere al popolo ! et l’action sociale partisane. Florian PIETRON, ATER en sociologie, Aix-Marseille Université (LPED), Doctorant en sociologie, Université Paul Valéry de Montpellier III (CORHIS), Cotutelle à l’Università della Calabria (Italie), GT 34 de l’AISLF / RT3 de l’AFS
  • Une police de contention pour les quartiers populaires, ce que montrent les statistiques publiques. Laurent MUCHIELLI, Directeur de recherche au CNRS – MESOPOLHIS - Aix-Marseille Université - CNRS

13h00 – 14h00 : Pause déjeuner

14h00 – 16h00 : Session 3 « Réactions sociales »

Animation : Lucile FRANZ, Docteure en sociologie, collaboratrice scientifique à l’Institut de travail social HES-SO Valais/Wallis, membre du RT3-AFS

  • Les « gars et les meufs de la rue » : nuisances publiques et stratégies municipales de gestion de l’espace public. Thibaut BESOZZI, Docteur en sociologie, Chercheur associé au LIR3S (Laboratoire Interdisciplinaire de Recherches « Sociétés, Sensibilités, Soin » – UMR 7366 CNRS-Université de Bourgogne)
  • Violences, contrôles, amendes : Variété et effets des expériences négatives de police dans les quartiers populaires. Aline DAILLÈRE, Doctorante en Science Politique (CESDIP - Université Paris-Saclay), chargée de recherche (CRIS).
  • Quelle intervention sociale en prévention spécialisée dans un contexte de violences urbaines ? Émilie AUGER, Doctorante en sociologie (Université de Bordeaux) et Benjamin HOFFMANN, Étudiant en Master 1 Management des organisations sanitaires et sociales à l’Université Sorbonne Paris Nord, Coordinateur du plan régional d’insertion pour la jeunesse-Cergy-Pontoise, Vexin.
  • Éducateurs, médiateurs et habitants des quartiers populaires à l’épreuve de la ghettoïsation et des désordres urbains. Manuel BOUCHER, CRESEM-UPVD, RT3-AFS, ACOFIS
  • Les banlieues populaires, exception ou continuité avec les autres politiques répressives ? Christian MOUHANNA, sociologue, chargé de recherche au CNRS, membre du CESDIP (Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales) et du RT3 de l’AFS.

16h15 – 16h30 : Pause

16h30 – 17h30 : Conclusions

  • Révoltes urbaines. Ce qui change… et ce qui ne change pas ! Éric MARLIÈRE, Professeur des Universités en sociologie à l’Université de Lille (laboratoire CeRIES), membre du RT3-AFS et de l’ACOFIS
  • Hétérogénéité de l’émeute, significations politiques et fragilisation des corps intermédiaires dans les quartiers populaires. Julien TALPIN, Directeur de recherche au CNRS - Directeur-adjoint du CERAPS (UMR 8026 - Université de Lille) - Co-directeur du GIS Démocratie et Participation

17h30 : Clôture

  • Manuel BOUCHER, CRESEM-UPVD, RT3-AFS, ACOFIS.

17h45-19h : Ciné-Débat en collaboration avec les associations Jeunes Reporters Citoyens » (JRC) et l’Enfance Catalane.

  • Co-animation : Jean-Yves BOULLET, Directeur général de l’IFRASS (Toulouse) et François SENTIS, Directeur général de l’Institut du développement social (Rouen)

19h30 : Repas convivial aux Halles Vauban Perpignan (inscription obligatoire)

Modalités

Comité d’organisation

  • BOUCHER Manuel
  • BOULLET Jean-Yves
  • SENTIS François
  • ROUS Philippe

Comité scientifique

  • ACHARD Christelle
  • AUGER Emilie
  • BALDELLI Brigitte
  • BELQASMI Mohamed
  • BESOZZI Thibaut
  • BOUCHER Manuel
  • COSTA Julie
  • DAILLERE Aline
  • DELCOURT Laura
  • DILMAC Julie Alev
  • DUBET François
  • FRANZ Lucile
  • JOBARD Fabien
  • MACILOTTI Giorgia
  • MALOCHET Virginie
  • MARCHAL Hervé
  • MARLIERE Eric
  • MAUGER Gérard

Subjects

Places

  • Université Perpignan Via Domitia - Amphi 5 - Campus du Moulin à Vent - 52 Avenue Paul Alduy
    Perpignan, France (66)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Thursday, June 20, 2024

Keywords

  • Sociologie, Emeutes, révoltes urbaines, réactions sociales, community organizing, contrôle social, répression, régulation

Contact(s)

  • Emilie LAGY
    courriel : emilie [dot] lagy [at] idsnormandie [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Manuel BOUCHER
    courriel : manuel [dot] boucher [at] idsnormandie [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Émeutes, révoltes collectives et réactions sociales : producteurs et pacificateurs de désordres urbains dans les quartiers populaires », Conference, symposium, Calenda, Published on Thursday, April 25, 2024, https://doi.org/10.58079/w9yx

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search