HomeAppartenances et altérités

HomeAppartenances et altérités

Appartenances et altérités

La citoyenneté aux époques moderne et contemporaine

*  *  *

Published on Tuesday, May 21, 2024

Abstract

Juridiquement, la citoyenneté se définit comme la jouissance des droits attachés à une nationalité. Dès son avènement sous la Révolution française, la citoyenneté découle donc de la nationalité, c’est-à-dire de l’appartenance à un corps politique donné, et de l’enracinement dans la limite des frontières d’un État-nation. Elle n’est pas absolue. Une tension intrinsèque la partage donc : d’un côté, elle est régie par la Constitution, surplombée de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, qui définit les libertés fondamentales auxquelles elle donne accès ; de l’autre, le caractère intrinsèquement universel de ces droits est immédiatement limité par l’enfermement dans la nation.  Pour cette journée, tout type de contribution est encouragé : qu’elle s’appuie sur les sources normatives, qu’elle analyse des pratiques judiciaires, qu’elle soit un récit prosopographique ou qu’elle mène des explorations quantitatives.

Announcement

Journée d'étude des doctorant.e.s de l'IHMC

Présentation

La citoyenneté est non seulement un statut juridique attribué à un individu, qui devient ainsi porteur d’un ensemble de droits et qui est chargé de devoirs, mais aussi d’un sentiment d’appartenance à une communauté qui motive cet individu à participer à la vie publique [Marshall, 1950]. Juridiquement, la citoyenneté se définit comme la jouissance des droits attachés à une nationalité. Dès son avènement sous la Révolution française, la citoyenneté découle donc de la nationalité, c’est-à-dire de l’appartenance à un corps politique donné, et de l’enracinement dans la limite des frontières d’un État-nation. Elle n’est pas absolue. Une tension intrinsèque la partage donc : d’un côté, elle est régie par la Constitution, surplombée de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, qui définit les libertés fondamentales auxquelles elle donne accès ; de l’autre, le caractère intrinsèquement universel de ces droits est immédiatement limité par l’enfermement dans la nation. Et même le modèle de la souveraineté européenne, qui dépasse le cadre des États-nations, en reste étroitement dépendant, puisque c’est la nationalité d’un des pays-membres seule qui y donne accès [Meehan, 1993].

Dans la dernière décennie, l’historiographie a souvent questionné la citoyenneté [Martin, 2015], notamment en la mettant en lien avec le système républicain [Azoulay et alia, 2020] ; cependant, le chantier est loin d'être achevé comme le démontrent les débats postulant une« crise de la citoyenneté » et l’actualité scientifique [Cerutti et alia, 2024]. Pour cette journée, tout type de contribution est encouragé : qu’elle s’appuie sur les sources normatives, qu’elle analyse des pratiques judiciaires, qu’elle soit un récit prosopographique ou qu’elle mène des explorations quantitatives.

Programme

9h Accueil et introduction de la journée d'étude

  • Nathan DOS SANTOS (IHMC ; ENS-PSL),
  • Johanne PERRIN (IHMC ; ENS-PSL),
  • Lucas Privet (IHMC ; ENS-PSL),
  • Francesco ZAMBONIN (IHMC ; université Paris 1 Panthéon- Sorbonne / université de Padoue)

Citoyenneté en exercice

  • 9 h 20 Les conflits environnementaux ligériens à l’épreuve de la citoyenneté  Coline KEFF (IHMC ; université Paris 1 / université de Rouen Normandie)
  • 9h 40 Le pouvoir d’une pétition dans le Frioul du XVIIIe siècle [en ligne] Filippo SORAMEL (IHMC ; université Paris 1 / universität Wien)
  • 10 h Discussion Jean-François CHAUVARD (professeur des universités – IHMC ; Paris 1)
  • 10 h 20 Bourgeoisie statutaire et bourgeoisie politique : les modalités de participation à la vie civique de La Rochelle (1614-1628) [en ligne] Ariane GODBOUT (TEMPORA ; université du Québec à Montréal / université de Rennes 2)
  • 10 h 40 Exercer sa citoyenneté par l’affirmation de ses droits sociaux : les pétitions des réfugiés et déportés des colonies en métropole sous la Révolution (1794-1802) Sibylle FOURCAUD (Centre d'Histoire ; SciencesPo)
  • 11 h Discussion Jean-François CHAUVARD (professeur des universités – IHMC ; Paris 1)

Exclus et marginaux : l'envers du décor

  • 11 h 30 Les péripéties de l’abbé Morellet en quête d’un certificat de civisme dans le Paris révolutionnaire : de la marginalité subie à la marginalité choisie Johanne PERRIN (IHMC ; ENS-PSL)
  • 11 h 50 Édifier une République chrétienne : prédication et citoyenneté en Révolution Arthur FAGNOT (CRULH ; université de Lorraine)
  • 12 h 10 Discussion Nicolas LYON-CAEN (chargé de recherche – IHMC ; CNRS)
  • 12 h 30 Statuts des femmes seules et accès à l’assistance à Genève au XVIIIe siècle Adrien SCHWARTZ (IDHE.S ; université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • 12 h 50 « Chasse aux hommes » sous la Révolution : la rencontre entre le tirailleur et l’idée de « soldat-citoyen » en 1792 Mio NAGASHIMA (IHMC ; université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • 13 h 10 Discussion Nicolas LYON-CAEN (chargé de recherche – IHMC ; CNRS)

Pause midi – Buffet déjeunatoire

Extranéité et autochtonie

  • 14 h 30 Cohabiter avec les nouveaux voisins de l'Ouest: le statut juridique de  « vizinho » et l'émergence d'une citoyenneté impériale portugaise en Chine Nathan DOS SANTOS (IHMC ; ENS-PSL)
  • 14 h 50 Faire l'histoire des Français de l'étranger : le cas de l'Amérique sud-atlantique, entre vicinité et extranéité, (seconde moitié du XIXe siècle) Calixte MADEJ (CRALMI ; université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • 15 h 10  Disscussion Rahul MARKOVITS (maître de conférences – IHMC ; ENS-PSL)
  • 15 h 30 Faire de l'autochtone un citoyen en transformant son milieu : analyse comparée de projets socialistes en Algérie et en Irlande Lucas PRIVET (IHMC ; ENS-PSL)
  • 15 h 50 Reconduire la dissociation entre nationalité et citoyenneté ? Principes et pratiques de la catégorie de « nationaux français exerçant des droits civiques algériens » (1962-63) Inès BAUDE (CESSP / CESDIP ; EHESS)
  • 16 h 10  Discussion Rahul MARKOVITS (maître de conférences – IHMC ; ENS-PSL)

Table ronde conclusive 

  • Avec Simona CERUTTI (CRH ; EHESS), Anne SIMONIN (Cespra ; CNRS) et Patrick WEIL (CHS ; CNRS).

Organisation

Nathan DOS SANTOS (ENS-PSL), Johanne PERRIN (ENS-PSL), Lucas PRIVET (ENS-PSL), Francesco ZAMBONIN (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/université de Padoue)

Inscription

je-doct.ihmc@univ-paris1.fr

Places

  • Amphithéâtre Dupuis - 9 rue Malher
    Paris, France (75004)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Tuesday, June 04, 2024

Attached files

Information source

  • Francesco Zambonin
    courriel : je-doct [dot] ihmc [at] univ-paris1 [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Appartenances et altérités », Study days, Calenda, Published on Tuesday, May 21, 2024, https://doi.org/10.58079/11oxg

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search