Home(Re)penser le modèle du musée en Afrique

Home(Re)penser le modèle du musée en Afrique

(Re)penser le modèle du musée en Afrique

Nouvelles stratégies de renouvellement de l’offre à l'ère des sociétés post-coloniales et de la transition socio-écologique

*  *  *

Published on Tuesday, June 04, 2024

Abstract

Le défi de ce colloque est de faire évoluer les perceptions du musée pour enfin le sortir du passé nostalgique qui fait ombrage aux transformations fondamentales des sociétés africaines. Cette sociologie évolutive mériterait qu’on y accorde plus d’attention et de mise en scène dans les institutions muséales afin de retracer le cours de l’histoire et faire la lumière sur la réalité des échanges et des contacts entre peuples noirs. En définitive, le colloque veut réfléchir, dans un contexte de restitution, sur l’avenir du musée en Afrique. Les travaux se pencheront, de ce fait, sur différents aspects relatifs à l’évolution des débats sur le principe muséal en Afrique.

Announcement

Le colloque scientifique international « (Re)penser le modèle du musée en Afrique : nouvelles stratégies de renouvellement de l’offre à l'ère des sociétés post-coloniales et de la transition socio-écologique » est organisé dans le cadre du programme de recherche « Restitution des biens culturels du Bénin : entre politiques publiques et enjeux patrimoniaux » porté par l’Ecole du Patrimoine Africain-EPA en collaboration avec le Laboratoire d’Analyses et de Recherche Religions, Espaces et Développement (LARRED) et le Laboratoire Anthropologie, Archéologie, Biologie (LAAB). Il aura lieu à Porto-Novo (Bénin), le 12 et 13 novembre 2024.

Argumentaire   

Pour T. Martin (2015 ; p.65) : « Les musées en tant que lieux d’éducation non formelle contribuent à la diffusion de formes de savoirs et de culture. » Il n’est plus aujourd’hui réservé aux seules classes d’élites ou de bourgeois en quête de découverte et de curiosité. L’institution ne donne donc plus, uniquement à voir les goûts des princes ou encore les choix d’une intelligentsia (P. Bourdieu, 1979). Le musée est le lieu par excellence où les idées, émotions et images dérivent des objets pour refléter des valeurs humaines essentielles. C’est également l’endroit où l’individu doit s’informer sur son passé, mieux comprendre son présent et arriver à se projeter dans le futur sur la base d’une meilleure connaissance de ses origines, son identité et de son appartenance à la société.

Aujourd’hui encore, la plupart des projets muséaux d’Afrique francophone sont élaborés, de manière implicite, suivant le principe d’une ethnologie de sauvegarde héritée de la période coloniale. J. Bondaz (2014 ; p.104) fait observer que la « représentation politique et [la] visibilité muséale, censées relever d’un même processus, donnent à voir non seulement la fabrique postcoloniale des identités, mais aussi la place occupée par les différents groupes identitaires dans l’espace national et les hiérarchies sociales et politiques dans lesquelles ils s’inscrivent. »

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, les activités de collecte et d’exposition dans les musées en Afrique sont encore centrées sur des patrimoines dit menacés et des ethnies en voie de disparition. La fonction muséale est restée jusque-là essentiellement symbiotique, garantissant la conservation des témoins matériels et immatériels les plus emblématiques des différents groupes sociolinguistiques d’un pays.

La conséquence directe d’une telle conception du musée en Afrique est la très faible fréquentation des musées par les populations locales en général. Elles ne perçoivent pas l’intérêt d’aller regarder des objets inanimés et dénudés de leur fonction sociale et culturelle, exposés dans des vitrines. La connexion du visiteur à l’objet n’est pas suffisamment travaillée pour susciter des émotions et réflexions autres que celles liées à la satisfaction de la curiosité. D’autre part, l’actualisation du profil des publics est un élément capital dans l’analyse et la lecture de leur rapport à la culture.

De surcroît, le contexte actuel marqué par la dynamique de restitution du patrimoine africain invite à un (re)nouvellement de la pensée sur le « dialogue » avec les biens culturels restitués, les collections muséales et les enjeux de leur patrimonialisation.

Le défi de ce colloque est donc faire évoluer les perceptions du musée pour enfin le sortir du passé nostalgique qui fait ombrage aux transformations fondamentales des sociétés africaines. Cette sociologie évolutive mériterait qu’on y accorde plus d’attention et de mise en scène dans les institutions muséales afin de retracer le cours de l’histoire et faire de la lumière sur la réalité des échanges et des contacts entre peuples noirs. En définitif, le colloque se veut de réfléchir dans un contexte de restitution, sur l’avenir du Musée en Afrique. Les travaux se pencheront de ce fait, sur différents aspects relatifs à l’évolution des débats sur le principe muséal en Afrique.

Axes thématiques   

Le présent colloque est structuré en huit (06) axes thématiques.

  • Axe 1 : Contexte historique et social des musées en Afrique, entre l’immatériel et le matériel ;
  • Axe 2 : (Ré) interprétation des objets et restitution des savoirs locaux ;
  • Axe 3 : Engagement, place et rôle des communautés dans les musées en Afrique ;
  • Axe 4 : Patrimoine culturel et naturel face aux nouvelles stratégies d'adaptation des curricula de formation des professionnels du patrimoine ;
  • Axe 5 : Transition socio-écologiques et émergence de nouveaux types de musée en Afrique ;
  • Axe 6 : Intelligence Artificielle, numérisation des collections et le musée en Afrique.

Conditions et modalités de soumission   

Propositions de résumé

Conformément aux axes ci-dessus indiqués, les personnes intéressées sont encouragées à participer à cet événement scientifique en proposant un résumé d'une page environ, comprenant l’axe thématique, l’intitulé de l’article ; le nom et prénoms de l’auteur ou des auteurs (institution d’attache, adresse électronique), un résumé de 300 mots au maximum et de cinq (05) mots-clés au plus.

Le texte du résumé sera au format Office Word en police Times New Roman, de taille 12 (il mettra bien en évidence le problème, les objectifs, la méthodologie et les résultats). Le nom du fichier du résumé aura la forme suivante : NOM_résumé.doc et sera envoyé à l’adresse :

epa@epa-prema.net en copie lioguegue@yahoo.fr

avant le 14 juin 2024

Manuscrits

Un manuscrit des communications est attendu de chaque participant retenu après notification d’acceptation des résumés. Le projet de texte soumis à évaluation doit comporter :

  • un titre
  • la signature (Prénom(s) et Nom(s) de l'auteur ou des auteurs, l’institution d'attache, l'adresse électronique de (des) auteurs
  • le résumé en français (300 mots)
  • le texte de 15 pages maximum intègre entre autre les aspects ci-après : Contexte de l’étude, problématique, méthodologie et/ou théories utilisées, résultats et interprétation/discussion, conclusion ou recommandations et références bibliographiques

Normes éditoriales

Les projets d’articles finaux en français ou en anglais se conformeront aux règles de rédaction scientifique, selon que ceux-ci relèvent d'une contribution théorique ou résultent d'une recherche de terrain. Ils doivent être conformes aux normes éditoriales du CAMES qui stipulent :

  • Les articulations d’un article, à l’exception de l’introduction, de la conclusion, de la bibliographie, doivent être titrées, et numérotées par des chiffres (exemples : ; 1.1. ; 1.2 ; 2. ; 2.2. ; 2.2.1 ; 2.2.2. ; 3. ; etc.).
  • Les passages cités sont présentés en romain et entre guillemets. Lorsque la phrase citant et la citation dépassent trois lignes, il faut aller à la ligne, pour présenter la citation (interligne 1) en romain et en retrait, en diminuant la taille de police d’un point.
  • Les références de citation sont intégrées au texte citant, selon les cas, des façons suivantes :
    • (Initiale (s) du Prénom ou des Prénoms et de l’Auteur, année de publication, pages citées) ;
    • Initiale (s) du Prénom ou des Prénoms et de l’Auteur (année de publication, pages citées).
  • Les sources historiques, les références d’informations orales et les notes explicatives sont numérotées en série continue et présentées en bas de de page.
  • Les divers éléments d’une référence bibliographique sont présentés comme suit :
    • NOM et Prénom (s) de l’auteur, Année de publication, Zone titre, Lieu de publication, Zone Editeur, les pages (pp.) des articles pour une revue.
    • Dans la zone titre, le titre d’un article est présenté en romain et entre guillemets, celui d’un ouvrage, d’un mémoire ou d’une thèse, d’un rapport, d’une revue ou d’un journal est présenté en italique. Dans la zone Editeur, on indique la Maison d’édition (pour un ouvrage), le Nom et le numéro/volume de la revue (pour un article). Au cas où un ouvrage est une traduction et/ou une réédition, il faut préciser après le titre le nom du traducteur et/ou l’édition (ex : 2nde éd.).
  • Les références bibliographiques sont présentées par ordre alphabétique des noms d’auteur.

Modalités de communication

Les communications porteront sur l’un des axes de réflexion proposés ci-dessus et veilleront à s'inscrire dans l'objectif principal du colloque (15min de présentation). Les langues officielles des communications sont le français et l’anglais. Les communications se dérouleront en mode présentiel ou en ligne. Les précisions complémentaires seront communiquées ultérieurement à tous les participants à ce propos.

Dates importantes

  • Lancement de l’appel à colloque : 02 Mai 2024
  • Date limite de soumission des résumés : 14 juin 2024
  • Notification aux auteurs de l’acceptation des résumés : 21 juin 2024
  • Date limite de dépôt des manuscrits de la communication complète : 16 Août 2024
  • Retour des instructions des manuscrits : 20 Août au 20 Septembre 2024
  • Renvoi des communications corrigées : 18 Octobre 2024
  • Tenue du colloque : 12 et 13 novembre 2024
  • Date limite de réception des articles complets : 27 novembre 2024

Frais de participation

Les frais de participation sont répartis selon les catégories suivantes :

  • étudiants, doctorants : 10.000 FCFA
  • Enseignants-chercheurs, professionnels du patrimoine : 25.000 FCFA
  • Institutions diverses et autres structures : 50.000 FCFA

Les paiements des frais de participation se feront via Western Union, Money Gram et par Mobile Money. Les précisions complémentaires seront communiquées ultérieurement aux communicateurs sélectionnés.

Les participants internationaux sont fortement invités à solliciter le soutien de partenaires en vue d’effectuer leur voyage au Bénin (billet d’avion+ frais de séjour).

 Comité scientifique

  • Président : Professeur Dodji AMOUZOUVI (Université d’Abomey-Calavi)
  • Vice-Présidents : Professeur Philippe CHARLIER (Université Paris-Saclay), France
  • Professeur Patrick EFFIBOLEY, Université d’Abomey-Calavi, Bénin Professeur Didier N’DAH, Université d’Abomey-Calavi, Bénin
  • Professeur Mélanie CLEMENT-FONTAINE, Université Paris-Saclay, France Professeur Erwan DIANTEILL, Université Paris Cité, France
  • Professeur Sidonie HEDIBLE, Université d’Abomey-Calavi, Bénin
  • Professeur Monique OUASSA KOUARO, Université d’Abomey-Calavi, Bénin Professeur Charles Lambert BABADJIDE, Université d’Abomey-Calavi, Bénin Professeur Joseph SAGHUI, Université d’Abomey-Calavi, Bénin
  • Professeur Bocoum HAMADY, Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal Professeur Manuelina Maria DUARTE CÂNDIDO, Université de Liège, Belgique
  • Professeur Daouda KEITA (Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako), Mali Professeur Nadia FANOU FOGNY, Université d’Abomey-Calavi, Bénin
  • Dr Raymond ASSOGBA, Maître de Conférences, Université d’Abomey-Calavi, Bénin Dr Gilbert COOVI, Maître de Conférences, Université d’Abomey-Calavi, Bénin
  • Dr Fabien AFFO, Maître de Conférences, Université de Parakou, Bénin
  • Dr Jacques E.C., AGUIA DAHO, Maitre de Conférences, Université Nationale d’Agriculture, Bénin
  • Dr Ilyas D. SINA, Maitre de Conférences, Université Nationale d’Agriculture, Bénin
  • Dr Marius K. VODOUNNON TOTIN, Maître de Conférences, Université d’Abomey-Calavi, Bénin
  • Dr Rodrigue MONTCHO, Maître de Conférences, Université de Parakou, Bénin
  • Dr Karl NASSI, Maître de Conférences, Université Nationale d’Agriculture du Bénin
  • Dr Hugues HEUMEN TCHANA, Maitre de Conférences, Université d’Ebolowa, Cameroun Dr Paul AKOGNI assistant, Université d’Abomey-Calavi, Bénin
  • Dr Franck OGOU, Ecole du Patrimoine Africain, Université d’Abomey-Calavi, Bénin

 Comité d’organisation 

  • Président : Dr Jacques E. C., AGUIA DAHO, Maitre de Conférences
  • 1er Vice-Président : Dr Ilyas D. SINA, Maitre de Conférences
  • 2ème Vice-Président : Dr Franck OGOU, Expert, Professionnel du patrimoine

Rapporteurs

  • Dr Prince GBEGNITO ; Université d’Abomey-Calavi
  • Dr Jéromine ZANMASSOU ; Université d’Abomey-Calavi
  • Dr Mathieu FRIBAULT, ETI, Expertise France

Membres

  • Dr Théodore MONGNIDE, assistant (Université d’Abomey-Calavi) Dr Achille SODEGLA, Assistant (Université d’Abomey-Calavi)
  • Dr Mathieu FRIBAULT, Expert Technique International (Expertise France)
  • Dr Honoré TCHATCHOUANG, Expert Restauration/Conservation (Ecole du Patrimoine Africain, Université d’Abomey-Calavi) ;
  • Dr Eric Bruno GBAGUIDI Assistant (Université d’Abomey-Calavi) Dr Mescario d’ALMEIDA, Assistant (Université d’Abomey-Calavi) Dr Pascal DOHOU assistant (Université d’Abomey-Calavi)
  • Dr Blandine YABI, Assistante (Université d’Abomey-Calavi) Dr Souberou OSSENI, Assistant (Université d’Abomey-Calavi) Dr Florentin KOKOU, Assistant (Université d’Abomey-Calavi) Dr Dénis HODONOU, Assistant (Université d’Abomey-Calavi)
  • M. Alain GODONOU, Expert du patrimoine (Agence Nationale de promotion des Patrimoines et du Tourisme au Bénin)
  • M. Franck PACERE, Chargé de la formation continue (Ecole du Patrimoine Africain, Université d’Abomey-Calavi)
  • Madame Mariam CHITOU, Chargé de la formation initiale (Ecole du Patrimoine Africain, Université d’Abomey-Calavi)
  • Madame Diane TOFFOUN Administratrice (Ecole du Patrimoine Africain, Université d’Abomey-Calavi)
  • Madame Chimène WOLO, doctorante (Université d’Abomey-Calavi)
  • Maxime DOHA, doctorant (Université d’Abomey-Calavi)
  • Madame Germaine CONDE, doctorante (Université d’Abomey-Calavi)
  • M. AGBESSI Médard, doctorant (Université d’Abomey-Calavi)

Secrétariat

Dr Blandine YABI, Dr Florentin KOKOU, Dr Dénis HODONOU, Dr Jéronime ZANMASSOU, Monsieur Laurent D. KOSSOUHO, Madame Josiane HOUNVENOU, Monsieur Carly DEGBELO, Monsieur Alex AWOYE, Monsieur Charles SOSSOU, Monsieur Lucien AVLOUKE.

Pour plus d’informations

Contactez :

  • Dr Prince GBEGNITO, +229 97553499 ; lioguegue@yahoo.fr
  • Dr Franck OGOU, +229 97683498 ; ogou@epa-prema.net

Références bibliographiques     

  • Bondaz Julien (2014). Politique des objets de musée en Afrique de l’Ouest. Anthropologie et Sociétés, 38(3), 95–111. https://doi.org/10.7202/1029020ar
  • Boudjema Cédric, Netto Stéphanie (2019). Musées et l’École : Typologie de la Web éducation muséale à destination des écoles et du public scolaire et du public enseignants. Congrès international d’actualité de la recherche en éducation et en formation (AREF) – AREF 2019, Congrès International de l’AREF, Jul 2019, Bordeaux, France. hal-04361309
  • Ellen Gabriel (2020). Décoloniser les mentalités pour le respect des droits des peuples autochtones ; à bâbord Revue sociale et politique, N° 83 - mars 2020, Dossier : Perturbations à prévoir [en ligne] consulté le 12 Mars 2024 sur : https://www.ababord.org/Entrevue-avec-Ellen-Gabriel-Decoloniser-les-mentalites-pour-le-respect-des-droits-des-peuples-autochtones
  • Martin Thérèse (2015). Motivations à mettre en lumière la culture muséale des enfants. Un enjeu pour la valorisation de l’éducation non formelle. Education et francophonie, 43(1),63-79. http://doi.org/10.7202/1030181ar

Places

  • Siège de l'Ecole du Patrimoine Africain-EPA - Rue de l'inspection
    Porto-Novo, Benin

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Friday, June 14, 2024

Attached files

Keywords

  • Patrimoine, Restitution, Recherche, Provenance, Circulation

Contact(s)

  • Prince Gbegnito
    courriel : lioguegue [at] yahoo [dot] fr

Information source

  • Laurent KOSSOUHO
    courriel : laurent [dot] kossouho [at] epa-prema [dot] net

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« (Re)penser le modèle du musée en Afrique », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, June 04, 2024, https://doi.org/10.58079/11rgd

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search