HomeStratégies de résistances et d’accommodation dans les différents mouvements d’institutionnalisation de l’éducation populaire

HomeStratégies de résistances et d’accommodation dans les différents mouvements d’institutionnalisation de l’éducation populaire

*  *  *

Published on Wednesday, June 05, 2024

Abstract

À l’occasion de la sortie des deux numéros de la revue Pratiques de Formation/Analyses portant sur l’éducation populaire, le numéro 67 et le numéro 68, nous avons le plaisir de vous inviter à une la table ronde. Il s’agit de mettre en discussion le fait qu’en partant du postulat que « l’éducation populaire » est une notion en évolution permanente, qui fait encore recherche : quelles sont les tensions que traverse ce mouvement, de quelles manières s’expriment-elles concrètement sur le terrain ? Quelles marges de manœuvres se donnent-elles entre son incorporation dans des espaces institutionnels formalisés (avec par exemple, la récente intégration des services Jeunesse et Sports à ceux de l’Éducation nationale) et l’inédit critique et transformateur qui la caractérise ?

Announcement

Vendredi 14 juin de 18h à 20h en visioconférence

Présentation

À l’occasion de la sortie des deux numéros de la revue Pratiques de Formation/Analyses portant sur l’éducation populaire, le numéro 67 et le numéro 68, nous avons le plaisir de vous inviter à une la table ronde. Il s’agit de mettre en discussion le fait qu’en partant du postulat que « l’éducation populaire » est une notion en évolution permanente, qui fait encore recherche : quelles sont les tensions que traverse ce mouvement, de quelles manières s’expriment-elles concrètement sur le terrain ? Quelles marges de manœuvres se donnent-elles entre son incorporation dans des espaces institutionnels formalisés (avec par exemple, la récente intégration des services Jeunesse et Sports à ceux de l’Éducation nationale) et l’inédit critique et transformateur qui la caractérise ?

Les échanges s’organiseront à partir des deux exposés, celui de Léo Vennin[1], docteur en sciences politique de l’Université de Grenoble, et de Louise Freulet[2], doctorante à l’université de Paris Cité, CNRS, en réaction également à la lecture de certains des articles publiés.

Interventions

  • Léo Vennin : L'éducation populaire : hors de l'État point de salut ?

À travers les interactions entre acteurs publics et privés (associatifs), inscrites pour partie dans l’appareil d’État, on observe historiquement la production d’une nouvelle norme éducative au cœur des processus de socialisation démocratique et de formation du citoyen. Cette intervention vise à questionner la dynamique d’institutionnalisation comme co-construction d'une représentation légitime de l'éducation populaire, participant en retour à développer certains discours et pratiques agréés tout en évinçant des voies plus directement contestataires de l’action publique.

  • Louise Freulet : Où est passée l'intersectionnalité ? Retour sur une évaporation discursive dans l'éducation populaire "jeunesse".

À travers les interactions entre acteurs publics et privés (associatifs), inscrites pour partie dans l’appareil d’État, on observe historiquement la production d’une nouvelle norme éducative au cœur des processus de socialisation démocratique et de formation du citoyen. Cette intervention vise à questionner la dynamique d’institutionnalisation comme co-construction d'une représentation légitime de l'éducation populaire, participant en retour à développer certains discours et pratiques agréés tout en évinçant des voies plus directement contestataires de l’action publique.

La table ronde sera animée par des membres de la coordination : Paul Fayolle, Philippe Glâtre, Martine Morisse, Alexia Morvan, Sébastien Pesce.

Participation

Lien de connexion à la visioconférence

ID de réunion : 937 2382 0427

Code secret : 622243

Notes

[1][1] Léo Vennin, chercheur post-doctorant au laboratoire PACTE, à Sciences Po Grenoble. Sa thèse de doctorat en science politique, soutenue en 2022, porte sur la dynamique de l'institutionnalisation de l'éducation populaire en France de 1944 à 1985. Ses travaux récents portent sur les politiques publiques dans le champ éducatif, et sur les réformes à l'œuvre au sein de l'Éducation nationale

[2] Louise Freulet, doctorante CRELIS, Université de Paris Cité, CNRS, affiliée à l’Institut Convergences Migrations (ICM) et à la Cité du Genre (UPC).

Event attendance modalities

Full online event


Date(s)

  • Friday, June 14, 2024

Keywords

  • éducation populaire, militantisme, État, politique, intersectionalité

Contact(s)

  • Martine Morisse
    courriel : martine [dot] morisse [at] univ-paris8 [dot] fr

Information source

  • Jérémy Ianni
    courriel : jeremy [dot] ianni [dot] philippipnes [at] gmail [dot] com

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Stratégies de résistances et d’accommodation dans les différents mouvements d’institutionnalisation de l’éducation populaire », Miscellaneous information, Calenda, Published on Wednesday, June 05, 2024, https://doi.org/10.58079/11rsw

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search