AccueilSavoir faire de la mode et du vêtement dans la longue durée

AccueilSavoir faire de la mode et du vêtement dans la longue durée

Savoir faire de la mode et du vêtement dans la longue durée

Crafting Fashion and Dress in the « Longue Durée »

*  *  *

Publié le mercredi 05 juin 2024

Résumé

Si la mode, comme phénomène, est intrinsèquement liée au temps, au changement et à la notion d’éphémère, la temporalité des savoir-faire sur lesquels elle repose est bien moins fréquemment analysée. Comment peut-on ainsi considérer les liens entre le temps et le faire ? Les savoir-faire, les gestes et les savoir-incarnés dont dépend le renouvellement des formes ne s’inscrivent-ils pas dans une temporalité spécifique, un temps long du faire qu’il convient de questionner ? Qu’apporte à notre compréhension de la mode et du vêtement cette vision dans le temps des savoir-faire sur lesquels ils reposent ? Le colloque invite des contributions d’archéologues, d’historiens, d’historiens de l’art, d’anthropologues ou de spécialistes de la conservation-préventive, ou d’archivistes.

Annonce

Colloque international - Paris, Université Sorbonne-Nouvelle / Paris I Panthéon-Sorbonne 28-30 novembre 2024

Argumentaire

Si la mode, comme phénomène, est intrinsèquement liée au temps, au changement et à la notion d’éphémère, la temporalité des savoir-faire sur lesquels elle repose est bien moins fréquemment analysée. Comment peut-on ainsi considérer les liens entre le temps et le faire ? Les savoir-faire, les gestes et les savoir-incarnés dont dépend le renouvellement des formes ne s’inscrivent-ils pas dans une temporalité spécifique, un temps long du faire qu’il convient de questionner ? Qu’apporte à notre compréhension de la mode et du vêtement cette vision dans le temps des savoir-faire sur lesquels ils reposent ?

Ancré dans la très longue durée avec une chronologie volontairement étendue allant de l’Antiquité à la période la plus contemporaine, le colloque entend considérer les temps de la production et de la consommation autant que ceux de l’acquisition et la transmission des savoir-faire ou ceux de la patrimonialisation des objets de mode.

La temporalité de la production des objets de mode pourra être abordée à travers l’étude des modes de fabrication, la mise au point de techniques ou d’outils visant à accélérer la réalisation de ceux-ci. À l’inverse, le temps incompressible, nécessaire à la réalisation de certaines techniques artisanales telles que la dentelle, le tissage manuel ou la teinture végétale pourra utilement rentrer en tension avec la recherche de l’efficacité citée plus haut. Mécanisation, travail de la main et rapport changé aux temps du faire ne sont pas simplement des questions liées à la révolution industrielle mais se posent à d’autres moments de la longue histoire des savoir-faire des apparences, qu’il s’agisse de textile, de chapellerie ou cordonnerie, du travail des plumes, de la fourrure ou du cuir, ou encore de celui des bijoux ou d’autres accessoires.

Réintégrer la mode dans sa matérialité permettra aussi d’interroger le temps long de la consommation en s’intéressant aux savoir-faire liés au recyclage, transformations ou réparations qui ont été mises en oeuvre depuis le moyen-âge. Reprises, réparations, reteintes ou remises au goût du jour des tenues constituent des savoir-faire spécifiques qui n’ont pas toujours été étudiés par les spécialistes de la consommation vestimentaire.

Les techniques manuelles spécialisées telles que la chapellerie, la ganterie, la cordonnerie, broderie, la dentelle, la teinture, l’ennoblissement, réalisation de plissés, de fils d’or ou de fleurs artificielles, le travail du cuir, du feutre ou des plumes sont des savoir-faire qui ont traversé le temps. Alors qu’ils sont parfois présentés comme intemporels ou étant restésinchangés à travers les siècles, on pourra interroger la temporalité spécifique dans laquelle ces techniques – et leur transmission – s’inscrivent : une temporalité faite de continuité autant que d’adaptations et d’innovations. Une temporalité en but aussi à la question de la survivance des savoir-faire à l’heure où la disparition des lieux de formation ou de transmission autant que le tarissement des vocations entraînent un réel risque d’extinction de gestes parfois millénaires.

L’entrée au musée qui inaugure quant à elle, pour les artefacts, un nouveau rapport au temps constitue une autre piste de réflexion. En les soustrayant à leur vie d’usage, le cadre muséal les inscrit dans une temporalité nouvelle où la question des mémoires collectives, de la formation des patrimoines mais aussi de la conservation rentrent parfois en tension.

Le colloque invite des contributions d’archéologues, d’historiens, d’historiens de l’art, d’anthropologues ou de spécialistes de la conservation-préventive, ou d’archivistes. En s’intéressant à la variété des sources, aux enjeux de leur préservation comme aux formes de leur médiation, il s’ouvre également aux spécialistes de la littérature, de la photographie ou du cinéma qui interrogent dans leurs travaux les nombreuses représentations du travail, autant qu’il invite muséologues et muséographes à réfléchir aux enjeux spécifiques que soulèvent les savoir-faire dans le cadre de l’exposition « de mode » – comment faire savoir des savoir-faire qui souvent par essence relèvent de gestes et savoir incarnés. Par-delà le cercle universitaire, le projet vise aussi à impliquer praticiens et professionnels, que ce soit dans le domaine du patrimoine (conservateurs, curateurs, restaurateurs…) ou celui de l’artisanat ou encore des acteurs des ateliers ou maisons de mode actuelles.

Modalités de contribution

Pour proposer une communication, merci d’envoyer un résumé de 300 mots, accompagnéd’une notice biographique de 50 à 100 mots

avant le 15 juin 2024

à Ariane Fennetaux, ariane.fennetaux@sorbonne-nouvelle.fr Emilie Hammen, emilie.hammen@univ-paris1.fr

Comité d'organisation

  • Ariane Fennetaux, Université Sorbonne Nouvelle
  • Emilie Hammen, Université Paris I Panthéon Sorbonne

Lieux

  • Maison de la Recherche, rue des Irlandais / Paris I
    Paris, France (75)

Dates

  • samedi 15 juin 2024

Mots-clés

  • savoir faire, mode, textile, vêtement, technique, temporalité, chronologie, longue durée, muséologie, conservation préventive, craft, skills, dress and fashion, textiles, time, conservation science, museum studies

Contacts

  • Ariane Fennetaux
    courriel : ariane [dot] fennetaux [at] sorbonne-nouvelle [dot] fr
  • Emilie Hammen
    courriel : emilie [dot] hammen [at] univ-paris1 [dot] fr

Source de l'information

  • Ariane Fennetaux
    courriel : ariane [dot] fennetaux [at] sorbonne-nouvelle [dot] fr

Licence

CC0-1.0 Cette annonce est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons CC0 1.0 Universel.

Pour citer cette annonce

« Savoir faire de la mode et du vêtement dans la longue durée », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 05 juin 2024, https://doi.org/10.58079/11rsy

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search