HomeArchiver les savoirs : de la collecte à l'usage

HomeArchiver les savoirs : de la collecte à l'usage

*  *  *

Published on Wednesday, June 19, 2024

Abstract

Chercheurs et professionnels de la documentation sont invités à une réflexion commune autour de la production des archives de la recherche, de leur usage, et des services et outils à offrir pour les insérer dans des projets de recherche. La valorisation scientifique, y compris dans un esprit de transmission de la science vers la société, sera aussi abordée. Ces journées seront également l'occasion de dégager les spécificités des approches des bibliothèques dans la prise en compte de ce matériau.

Announcement

Ces journées se tiendront les 5 et 6 décembre 2024 au Muséum national d’histoire naturelle, à l’auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution (Jardin des Plantes, Paris).

Contexte et objectifs

L’infrastructure de recherche en information scientifique et technique CollEx-Persée développe un programme à vocation nationale consacré aux archives scientifiques. Dans ce cadre, deux journées d’étude inaugurales sont organisées sur le thème : « Archiver les savoirs : de la collecte à l’usage ». Chercheurs et professionnels de la documentation sont invités à une réflexion commune autour de la production des archives de la recherche, de leur usage, et des services et outils à offrir pour les insérer dans des projets de recherche. La valorisation scientifique, y compris dans un esprit de transmission de la science vers la société, sera aussi abordée. Ces journées seront également l’occasion de dégager les spécificités des approches des bibliothèques dans la prise en compte de ce matériau.

On note ces dernières années, un fort intérêt pour les archives scientifiques, ou archives de la recherche, entendues comme l’ensemble des documents, ressources et objets, quelle que soit leur forme (papier, audiovisuelle, numérique...), reçus ou produits lors d’un processus de recherche ou permettant de le documenter. Cette attention nouvelle s’est manifestée par le biais de nombreuses publications, journées d’étude ou séminaires sur le sujet. Le souci de conserver les fonds de personnalités scientifiques éminentes, dans une perspective parfois exclusivement patrimoniale, a longtemps dominé et masqué les besoins de valorisation et d'exploitation de la grande masse de ces archives scientifiques, qui constituent souvent des gisements endormis. Il a fallu attendre les travaux de repérage et de rédaction de guides des sources des années 1990 à 2000[1], puis l’intérêt pour les pratiques effectives de la recherche dans une optique d’anthropologie des savoirs, pour que surgisse la question des archives scientifiques dans leur matérialité (lieux de conservation, support, typologie...). Plus récemment encore, la problématique des archives numériques, ou encore l’ouverture de la science et la gestion des données, invitent les chercheurs à réfléchir au devenir de leur production documentaire.

Ces évolutions interrogent aussi les pratiques adoptées par les professionnels qui en ont la charge. Archivistes et bibliothécaires sont en effet issus de cultures professionnelles dans lesquelles les approches du document sont traditionnellement différentes. Or, les liens qui existent entre bibliothèques et communautés de recherche, de même que la proximité entre archives scientifiques sous forme numérique, et données de la recherche, expliquent l’investissement des bibliothécaires sur ces questions, mais aussi le besoin de rapprocher leurs pratiques de celles des archivistes. De fait, depuis une vingtaine d’années, l’hybridation des métiers est pressentie, voire souhaitée, par une partie de la profession[2].

Ces journées permettront donc de questionner la nature et le statut de ces archives et de proposer des exemples de situation en France ou à l'étranger. Le présent appel souhaite susciter des propositions d'interventions selon 3 axes :

  1. Le chercheur, l’institution et l’archive : enjeux scientifiques, juridiques et méthodologiques de leur constitution et de leur usage

On cherchera d’abord à analyser le rapport des chercheurs avec les archives : produites par les chercheurs eux-mêmes ou récoltées dans l’exercice de leur activité, ces archives sont une source pour le travail de leurs successeurs et peuvent être objets d’étude en elles-mêmes. Comment sont-elles constituées, collectées, exploitées, conservées ? Quel est leur statut ? Par ailleurs, les données de la recherche suscitent beaucoup d’attention dans le contexte actuel de la science ouverte. Si les archives et les données de la recherche ne sont pas nécessairement des objets différents, les deux termes dénotent des différences d’usage, d’objectif et de point de vue qui seront observées à l’aune du cycle de vie des données et des besoins évolutifs des chercheurs à chacune de ses étapes.

  1. L’outillage méthodologique et technique des archives de la recherche

L’usage et l’exploitation des archives sont radicalement modifiés par les technologies numériques et notamment l’intelligence artificielle, les méthodes computationnelles redéfinissant en profondeur les questions de recherche et les connaissances que les chercheurs peuvent tirer des fonds d’archives[3]. Comment faire en sorte que les processus et les outils soient adaptés aux questionnements spécifiques des chercheurs ? Comment, en retour, ces outils vont-ils modifier leurs interrogations et leurs pratiques ? Comment susciter une compréhension collective de ces outils par des chercheurs et des professionnels aux profils variés ?

  1. Les réseaux d'acteurs autour des archives

La prise en charge des archives scientifiques fait souvent intervenir plusieurs acteurs, à de multiples échelles – entre le chercheur lui-même ou l’entité déposante, l’institution dépositaire au niveau local, ses partenaires éventuels et les instances nationales. Les fonds complexes ou hybrides peuvent être déposés en plusieurs temps et en plusieurs lieux. Cet écheveau souvent peu lisible peut susciter des incompréhensions, d’autant plus que la valeur reconnue à ces archives entraîne parfois des pratiques concurrentielles entre dépositaires potentiels. Comment accompagner les chercheurs dans un environnement institutionnel et juridique généralement complexe ? Comment coordonner un réseau d’acteurs pour mieux prendre en compte les besoins des déposants mais aussi des futurs utilisateurs ? Comment assurer leur formation ? Quels dispositifs et quels outils utiliser pour reconstituer virtuellement des fonds épars ?

Notes

[1] Thérèse Charmasson, Les Archives des scientifiques, XVIe-XXe siècle, Guide des fonds conservés en France, Paris : Editions du comité des travaux historiques et scientifiques, 2008.

[2] Tomy Lemoine, « Archivistes et bibliothécaires : vers une fusion des compétences ? », La Gazette des archives, n°257, 2020-1, p. 239-252, ainsi que la bibliographie antérieure citée dans l’article.

[3] Christian Henriot, Cécile Armand. « En finir avec les Humanités Numériques : Penser les SHS avec les algorithmes ». Beyond Digital Humanities: How computational methods are reshaping scholarly research, Cécile Armand, Aix-en-Provence, 2023.

Conditions de soumission

Les propositions d’intervention pourront porter sur l’ensemble des enjeux et thématiques présentés dans cet appel. La notion d’archives scientifiques doit y être entendue au sens large, et pourra couvrir tous les champs disciplinaires.

Les contributions pourront proposer les contenus suivants :

  • Politiques de collecte et d’accès par un établissement ou un réseau de partenaires : enjeux scientifiques, disciplinaires et organisationnels.
  • Retours d’expérience de projets de collecte, traitement, numérisation, mise à disposition, exploitation ou conservation d’un fonds ou d’un ensemble de fonds. Les questions de diffusion par des bibliothèques numériques et de modalités d’exploitation innovante des archives à l’aide de méthodes et outils d’intelligence artificielle, de text and data mining, ou utilisant des dispositifs participatifs, seront particulièrement considérées.
  • Travaux de recherche et de valorisation sur des fonds d’archives scientifiques, à destination de la communauté scientifique ou du grand public.
  • Intérêt et engagement citoyen vis-à-vis des archives scientifiques.

Dépôt  sur la plateforme ScienceConf 

avant le 31 juillet

Il faut fournir une présentation problématisée de la communication envisagée d’environ une page (500 mots), accompagnée du nom des intervenants et d’un bref CV. Les présentations, en français, devront durer une vingtaine de minutes.

Comité scientifique 

  • Sophie Bouffier, professeure d’histoire grecque, Aix-Marseille Université, Présidente du conseil scientifique de CollEx-Persée (2018-2023).
  • Gaël Clément, professeur de paléontologie, Muséum national d'Histoire naturelle.
  • Catherine Désos-Warnier, conservateur en chef des bibliothèques, Bibliothèque nationale et universitaire.
  • Benoît Epron, professeur en Sciences de l’Information, HES-SO, Haute École de Gestion, Genève.
  • Ghislaine Glasson Deschaumes, directrice de la MSH Mondes.
  • Fatiha Idmhand, professeure en études hispaniques et humanités numériques, Université de Poitiers (ITEM, UMR8132), coordinatrice adjointe du Consortium-HN ARIANE (Huma-Num).
  • Élise Lehoux, chargée de valorisation de la recherche, La Contemporaine.
  • Julie Lauvernier, directrice du département ressources et données – Humathèque.
  • Clément Oury, directeur adjoint des bibliothèques du Muséum national d'Histoire naturelle, Paris.
  • Philippe Rygiel, professeur d’histoire contemporaine, École Normale Supérieure de Lyon.
  • Judith Soria, cheffe de projet préfiguration du programme « Archives scientifiques » de CollEx-Persée.
  • Pierre-Paul Zalio, président du Campus Condorcet.

Bibliographie 

Les archives scientifiques : communications présentées à la journée d’études organisée par le Centre de recherche en histoire des sciences et des techniques de la Cité des sciences et de l’industrie, Paris, La Villette, 25 février 1988, numéro thématique coordonné par Thérèse Charmasson, La Gazette des archives, no 145, 1989-2.

Patrice Bret, Christiane Demeulenaere-Douyere et Liliane Hilaire Perez, Des matériaux pour l’histoire : archives et collections scientifiques et techniques du XVIIIe siècle à nos jours, Paris, ENS, 2000.

Odile Welfele, Muriel Le Roux, « Les archives scientifiques contemporaines et l’écriture de la science. Le cas du CNRS. Entretien », Genesis (Manuscrits-Recherche-Invention), numéro 20, 2003. Écriture scientifique, sous la direction de Anouk Barberousse et Laurent Pinon. https://www.persee.fr/issue/item_1167-5101_2003_num_20_1

Bertrand Müller, « A la recherche des archives de la recherche, problèmes de sens et enjeux scientifiques », Genèses, vol. no 63, no. 2, 2006, p.4-24. https://www.cairn.info/revue-geneses-2006-2-page-4.htm

Christine Cazenave et Françoise Girard, Conservation et valorisation du patrimoine des organismes de recherche, Saint-Etienne, FRéDoc, 2006.

Thérèse Charmasson, Les Archives des scientifiques, XVIe-XXe siècle, Guide des fonds conservés en France, Paris : Editions du comité des travaux historiques et scientifiques, 2008.

Les archives des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, numéro thématique coordonné par Goulven Le Brech avec la collaboration de Charlotte Maday et Aude Collet de La Gazette des archives, no 231, 2013-3. https://www.persee.fr/issue/gazar_0016-5522_2013_num_231_3?sectionId=gazar_0016-5522_2013_num_231_3_5052

« Archives scientifiques, bibliothécaires et archivistes relèvent le défi », dossier Arabesques, 210, 2013.

Jean-François Bert, Qu’est-ce qu’une archive de chercheur ? OpenEdition Press, 2014. https://books.openedition.org/oep/438

Marie Cornu, Jérôme Fromageau et Bertrand Müller (dir.), Archives de la recherche. Problèmes et enjeux de la construction du savoir scientifique, L’Harmattan, 2014.

« L’infra-ordinaire de la recherche : archives, mémoires et patrimoine scientifique », dossier coordonné par Muriel Lefebvre, Sciences de la société, 89 | 2013, mis en ligne le 31 janvier 2014. http://journals.openedition.org/sds/203

Marc J. Ratcliff, « Archives des savoirs concurrentiels et comportement archivistique : le modèle C.R.C.A. », in Bert & Ratcliff (dir.), Frontières d’archives : recherches, mémoires, savoirs, Paris, 2016, p. 17-28.

Quel accès, quel traitement pour les documents et données de l’enseignement et de la recherche ? : actes des journées d’études de la section Aurore de l’Association des archivistes français des 28 novembre 2014 et 6 novembre 2015, La Gazette des archives, no 243, année 2016-3. https://www.persee.fr/issue/gazar_0016-5522_2016_num_243_3

Archiver la recherche : responsabilités partagées : actes de la journée d’études de la section Aurore de l’Association des archivistes français du 23 juin 2016, La Gazette des archives, no 246, 2017-2. www.persee.fr/issue/gazar_0016-5522_2017_num_246_2 

Table ronde Les Archives de la recherche : regards croisés de chercheurs et de professionnelles de la documentation, intervenants : Elydia Barret, Patrice Bret, Deborah Dubald, Nathalie Queyroux, Marc Renneville, proposée par le Centre d’Archives en Philosophie, Histoire et Édition des Sciences, Blois, 5 octobre 2017. Interventions visibles sur : https://youtu.be/ZcyW--4Kkiw

Goulven Le Brech, « La réflexivité en archivistique et l’objet “archives de la recherche” », 8e colloque du Groupe interdisciplinaire de recherche en archivistique (GIRA), Université de Montréal, 30 novembre 2018.

Tomy Lemoine, « Archivistes et bibliothécaires : vers une fusion des compétences ? », La Gazette des archives, n°257, 2020-1, p. 239-252.

Cédric Mercier, Les archives de la recherche : enjeux et perspectives pour les bibliothèques universitaires, mémoire d’étude pour obtenir le diplôme de conservateur des bibliothèques sous la direction de Lucie Albaret, ENSIB, 2020. https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/69638-les-archives-de-la-recherche-enjeux-et-perspectives-pour-les-bibliotheques-universitaires

Christian Henriot, Cécile Armand. « En finir avec les Humanités Numériques : Penser les SHS avec les algorithmes », Cécile Armand, Beyond Digital Humanities: How computational methods are reshaping scholarly research, Aix en Provence, 2023.

Places

  • Auditorium de la Grande Galerie de l'Évolution, Jardin des plantes - 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire
    Paris, France (75005)

Event attendance modalities

Hybrid event (on site and online)


Date(s)

  • Wednesday, July 31, 2024

Keywords

  • archives, recherche, service, usages

Contact(s)

  • Judith Soria
    courriel : judith [dot] soria [at] mnhn [dot] fr

Information source

  • Judith Soria
    courriel : judith [dot] soria [at] mnhn [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Archiver les savoirs : de la collecte à l'usage », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, June 19, 2024, https://doi.org/10.58079/11uv8

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search