HomeLes cadres et modalités des négociations de paix

HomeLes cadres et modalités des négociations de paix

Les cadres et modalités des négociations de paix

Numéro thématique 2025/1 de la revue Négociations

*  *  *

Published on Monday, June 24, 2024

Abstract

Ce dossier s’intéresse aux cadres (politiques, sociaux et matériels) des négociations de paix. La problématique porte moins sur la finalité et l’issue de ces négociations (cessez-le-feu, trêve, accord de paix, accès à un couloir humanitaire, libération d’otages, etc.) que sur leurs modalités et leur déroulement. Nous nous intéressons ainsi au processus d’institutionnalisation des cadres d’interaction permettant l’ouverture des négociations et ensuite leur avancement. L’hypothèse de travail avancée est que les conditions politiques, sociales et matérielles des négociations influencent le contenu négocié, les comportements, les stratégies et les attentes des acteurs.

Announcement

Argumentaire

Ce dossier s’intéresse aux cadres (politiques, sociaux et matériels) des négociations de paix. La problématique porte moins sur la finalité et l’issue de ces négociations (cessez-le-feu, trêve, accord de paix, accès à un couloir humanitaire, libération d’otages, etc.) que sur leurs modalités et leur déroulement. Nous nous intéressons ainsi au processus d’institutionnalisation des cadres d’interaction permettant l’ouverture des négociations et ensuite leur avancement. L’hypothèse de travail avancée est que les conditions politiques, sociales et matérielles des négociations influencent le contenu négocié, les comportements, les stratégies et les attentes des acteurs.

Trois axes de réflexion pourront être privilégiés pour contribuer à ce dossier.

Axe 1. Reconnaissance et légitimité des acteurs de la négociation

Le premier axe de réflexion porte sur les dynamiques d’inclusion/exclusion dans les négociations. Qui sont les acteurs invités à négocier et comment sont-ils choisis ? Sont-ils nécessairement impliqués dans le conflit concerné ? ou sont-ils mandatés par d’autres parties prenantes au conflit ? La mise en place des pourparlers peut également ouvrir la voie à des échanges avec des acteurs non-institutionnalisés, inattendus voire considérés jusqu’alors comme illégitimes ou infréquentables. De ce fait, l’enjeu du dialogue avec des interlocuteurs jugés « infréquentables » est au cœur des dilemmes politiques et normatifs (Tannous, 2023) particulièrement intense lorsqu’il s’agit de négocier la libération d’otages (Dignat, 2023) ou d’empêcher les activités d’organisations considérés comme « terroristes » (Pérouse de Montclos, 2020). Comment l’enjeu de « l’étiquetage » des interlocuteurs joue-t-il sur la possibilité (ou non) d’amorcer des négociations ?

Axe 2. Les « lignes rouges » fixées par les acteurs

Le deuxième axe de réflexion interroge la manière dont les participants parviennent à imposer leurs conditions en amont de l’ouverture des négociations. Les acteurs tentent souvent de restreindre (ou d’élargir) l’objet des négociations à venir. Par quels moyens parviennent-ils (ou non) à recadrer l’enjeu de la négociation dans le sens de leurs intérêts ? Des travaux ont insisté sur l’importance de l’accumulation de ressources positionnelles et de capitaux des acteurs pour s’imposer dans les enceintes multilatérales (Pouliot, 2017). Les recherches sur l’action multilatérale ont notamment mis en lumière les calculs stratégiques et les choix tactiques des acteurs afin de peser de tout leur poids dans les négociations au sein des organisations internationales (Petiteville et Placidi, 2013).

Axe 3. Les espaces et les temporalités de la négociation

Il s’agit ici d’examiner comment l’identification d’un lieu et d’une temporalité conditionnent l’ouverture des négociations puis influencent leur déroulement. Comment expliquer la capacité de certains acteurs (États, organisations internationales) à incarner une position de neutralité (Bettati, 2016) ? Comment et pourquoi ces acteurs choisissent-ils de capitaliser sur cette réputation pour investir un rôle de médiateur en s’attribuant parfois la responsabilité de déterminer le lieu et la périodicité des discussions ? Dans le sillage des travaux pionniers sur les « rituels feutrés des négociations internationales » (Gautier, 1996), nous nous intéressons également à la place des « rituels d’interactions » (Goffman, 1974), des enjeux symboliques des mondanités et des sociabilités élitaires dans la résolution pacifique des conflits.

Modalités de soumission

Les articles proposés pour ce dossier pourront s’inscrire dans différentes disciplines (science politique, sociologie, histoire, géographie, droit) et s’appuyer sur des approches théoriques, des matériaux empiriques et outils méthodologiques variés.

Les personnes intéressées sont invitées à nous contacter dès maintenant pour discuter de leurs idées et contributions éventuelles, en vue de la soumission d’un résumé étendu (500 mots maximum, avec une bibliographie indicative et une courte bio des auteurs en plus d’une adresse e-mail), par courrier électronique.

avant le 14 juillet 2024

Les articles, d’une longueur maximale de 45 000 signes, devront être envoyés avant le 15 décembre 2024 aux coordinateurs du numéro. Les articles feront ensuite l’objet d’au moins deux évaluations anonymes. La publication des articles revenus est prévue pour le premier semestre 2025, numéro 2025/1.

Les consignes relatives à la mise en forme des manuscrits sont consultables ici.

Nous invitons les auteurs et autrices à suivre les conseils rédactionnels et typographiques.

Comité de coordination

  • Dima Alsajdeya (Collège de France / Centre Thucydide) - Dima.alsajdeya@college-de-france.fr
  • Léonard Colomba-Petteng (Sciences Po Paris/ Université de Lille) - Leonard.colombapetteng@sciencespo.fr

Bibliographie sélective

Bély, Lucien. « Négocier la paix, de Westphalie au temps des révolutions », Franck Petiteville éd., Négociations internationales. Presses de Sciences Po, 2013, pp. 171-198.

Bettati, Mario. « Chapitre 7. La neutralité », Bettati Mario (dir.) Le Droit de la guerre. Odile Jacob, 2016, pp. 288-294.

Dieckhoff, Milena. La médiation internationale. Entre guerre et paix. Presses de Sciences Po, 2022.

Dignat, Étienne, La rançon de la terreur. Gouverner le marché des otages, Presses Universitaires de France, 2023.

Devin, Guillaume. « Conclusion : négociations internationales : fonctions, acteurs et dynamiques », Négociations, vol. 34, no. 2, 2020, pp. 143-148.

Gantet, Claire. « L’institutionnalisation d’une négociation. La ritualisation de la paix de Westphalie (1648) », Hypothèses, vol. 4, no. 1, 2001, pp. 181-187.

Gautier, Philippe, « Le rituel feutré des négociations internationales » dans Gérard Philippe, Ost François et Van de Kerchove Michel (dir.), Droit négocié, droit imposé ?, Presses universitaires Saint-Louis, Bruxelles, 1996.

Goffman Erving, Les Rites d’interaction, Paris, Minuit, 1974.

Humphrey, John. P. (1987). Les conditions nécessaires à la paix. Études internationales, vol. 18, n° 3, 601–608.

Lefranc, Sandrine. « Comment une chimère est devenue une politique internationale : l’arène de la « paix positive » », Critique internationale, vol. 92, no. 3, 2021, pp. 95-120.

Petiteville, Franck, Placidi-Frot, Delphine, Négociations internationales, Presses de Sciences Po, 2013.

Pérouse de Montclos, Marc-Antoine, « Faut-il négocier avec les djihadistes au Sahel ? », Politique étrangère, n° 1, 2020, pp. 175-187.

Pouliot, Vincent, L’ordre hiérarchique international. Les luttes de rang dans la diplomatie multilatérale. Presses de Sciences Po, 2017.

Tannous, Manon-Nour, (dir.), Fréquenter les infréquentables. Le choix des interlocuteurs en diplomatie, CNRS Éditions, 2023.

Zartman, William I., « Conflict Resolution and Negotiation », in Jacob Bercovitch, Victor Kremenyuk et William I. Zartman (dir.), The Sage Handbook of Conflict Resolution, Los Angeles (Calif.)/Londres, Sage, 2009, p. 322‑339.

Zartman, William I., Touval, Saadia, « International Mediation in the Post-Cold War Era », in Chester A. Crocker, Fen Osler Hampson et Pamela Aall (dir.), Managing Global Chaos. Sources of and Responses to International Conflict, Washington, D.C, United States Institute of Peace Press, 1996, p. 445‑461.


Date(s)

  • Sunday, July 14, 2024

Keywords

  • inclusion, exclusion, négociation de paix, ligne rouge

Reference Urls

Information source

  • Dima Alsajdeya
    courriel : dima [dot] alsajdeya [at] college-de-france [dot] fr

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« Les cadres et modalités des négociations de paix », Call for papers, Calenda, Published on Monday, June 24, 2024, https://doi.org/10.58079/11vj0

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search