HomeL'enseignement apprentissage des langues étrangères à l’ère de l’intelligence artificielle : défis, contraintes et perspectives

HomeL'enseignement apprentissage des langues étrangères à l’ère de l’intelligence artificielle : défis, contraintes et perspectives

*  *  *

Published on Monday, July 01, 2024

Abstract

Dans le cadre de cet appel à contributions, nous souhaitons interroger les usages de l’intelligence artificielle (IA) dans le domaine éducatif, en mettant l’accent sur le bouleversement que devrait produire l’IA sur l’apprentissage des langues et des disciplines scientifiques. De même, ce numéro tentera de répondre aux questions relatives à la formation des enseignants de tous cycles confondus (primaire, collège, secondaire qualifiant et universitaire) face aux nouvelles applications de l’IA tout en soulignant les défis, les contraintes et les perspectives.

Announcement

Argumentaire

L’expression « intelligence artificielle » a été inventée en 1956 par John McCarthy. Elle désigne « des systèmes informatiques capables de s’engager dans des processus de type humain tels que l’apprentissage, l’adaptation, la synthèse, l’autocorrection et l’utilisation de données pour des taches de traitement complexes » (Popenici et al., 2017, p. 2). En effet, la révolution numérique trouve ses marques et transforme tous les aspects de la vie, y compris le domaine de l’enseignement. L’intelligence artificielle (IA) a émergé comme un outil puissant avec la capacité de repenser les méthodes et les pratiques enseignantes. Dans le contexte de l’enseignement/apprentissage des langues étrangères, l’intégration et l’usage de l’IA offrent de nouvelles perspectives pour rendre l’apprentissage plus efficace et plus accessible à tout le monde. Les applications mobiles, (Chatbots, assistants virtuels et objets connectés), les plateformes en ligne et les outils d’IA permettent aux apprenants de personnaliser les apprentissages selon leurs besoins et leurs capacités d’assimilation. A cet égard, Crompton, H., & Burke, D. (2023), notent que « L’IA en éducation vit une période de forte croissance, notamment grâce aux avancées en apprentissage automatique. Ces progrès ouvrent de nouvelles perspectives, notamment dans la création de ressources pédagogiques assistée par IA, avec l’avènement de modèles de langage tels que Chat GPT, Bard ».[1] En outre, l’IA peut être utilisée pour créer des quiz et des jeux personnalisés qui aident les apprenants à s’intéresser à la discipline enseignée de manière ludique et interactive. Dans ce sens, Laurence C. suggère que « les techniques d’intelligence artificielle utilisées en éducation ont pour rôle de soutenir les interactions avec les apprenants en proposant notamment des activités qui leur seront plus adaptées. Par exemple, des programmes d’apprentissage adaptatifs répondent aux besoins des apprenants en mettant davantage l’emphase sur certains sujets, en répétant des parties non maîtrisées et en les aidant à travailler à leur propre rythme »[2].

Cependant, cette transformation apporte son lot de défis, de questions et de préoccupations. Le premier risque est que l’adoption de l’IA pourrait compromettre les expériences d’apprentissage. Certains spécialistes en éducation manifestent leur crainte vis-à-vis de ces technologies ; ils soulignent que si les étudiants continuent à s’appuyer sur l’IA, leur capacité de réflexion et de production baisse. La deuxième préoccupation est que l’IA empêcherait les apprenants à développer leur sens de créativité : l’apparition de certains outils comme Chat-GPT suscite la controverse en raison de l’utilisation abusive. Certains usagers se déchargent de leurs travaux en général, laissant ainsi l’IA agir à leurs places. Une mauvaise pratique qui mènerait sans doute à un affaiblissement des capacités d’apprentissage et des connaissances réelles des étudiants ; d’où la nécessité de redéfinir une pédagogie efficiente qui prend en considération cette nouvelle technologie, laquelle sera monnaie courante à l’avenir, dans le but de maintenir l’équilibre entre l’innovation technologique et la nécessité d’une interaction humaine dans le processus éducatif.

Ce numéro thématique de la revue L’impact est une invitation à la réflexion et à l’analyse critique, qui sont constitutives du raisonnement scientifique. La réflexion peut s’articuler autour des axes suivants et devrait déboucher sur des travaux empiriques :

Axe 1 – l’IA dans l’enseignement/apprentissage des langues

Ces dernières années, l’enseignement a tendance à intégrer de plus en plus de technologies et de pratiques modernes afin d’améliorer l’expérience éducative. Dans ce premier axe, il s’agira pour les contributeurs et les contributrices d’identifier les applications de l’IA mises en œuvre en éducation. Quelles applications en classe de langues étrangères ? Pour quels objectifs ? Comment exploiter ces nouveaux supports (ChatGPT, Deep Learning, Tensorflow…) générés par l’IA comme outils d’apprentissage en autonomie des langues ? Quelles sont les tendances de la recherche dans l’acquisition des langues concernant l’utilisation de l’IA ? Quelles influences et quels enjeux l’IA peut-elle avoir sur les pratiques pédagogiques ? En quoi l’IA peut-elle être utilisée pour développer des systèmes d’apprentissage adaptatifs qui correspondent aux besoins et aux différentes compétences des apprenants et des étudiants ?

Axe 2 – L’IA et la formation des enseignants

Ce deuxième axe se veut une réflexion sur la manière dont les enseignants de langues et des disciplines scientifiques peuvent être initiés à l’IA. Plusieurs points peuvent être traités : comment former les enseignants et les futurs enseignants à l’usage des applications engendrées par l’IA ? Quels sont les atouts, les limites, voire les risques de l’IA dans la formation des formateurs et des formatrices ? Comment élaborer des supports de cours créés par l’IA qui prennent en considération les besoins des apprenants ?

Axe 3- Les enjeux éthiques de l’intelligence artificielle en éducation

Dans ce dernier axe, la réflexion se penchera sur la manière de sensibiliser les apprenants et les enseignants à un usage réfléchi et consciencieux des outils d’apprentissage automatique, qui respecte les règles éthiques et déontologiques concernant la production et la circulation du savoir. Dans cette perspective, plusieurs questions peuvent être abordées : Quels sont les principes éthiques à respecter lors de la recherche en IA ? Quelles sont les limites éthiques à ne pas enfreindre ? A qui incombe la responsabilité en cas d’erreur causée par un système d’IA ? Aux concepteurs des applications, aux usagers, ou aux machines elles-mêmes ?

Modalités de soumission

Les contributeurs et les contributrices doivent soumettre leurs articles en ligne après s’être inscrits comme auteur sur la plateforme et les envoyer aux responsables du numéro aux deux courriels suivants :

  • uca.yassinebaggar@gmail.com
  • eddamnatirachid@hotmail.fr 

au plus tard le 20 octobre 2024.

  • Les articles seront évalués en « double aveugle ».
  • La notification des articles retenus : le 30 novembre 2024
  • La date de parution du numéro est prévue pour le 20 décembre 2024.

Coordination du numéro

  • Yassine Baggar, maitre de conférences à FLSH, Université Cadi Ayyad de Marrakech, membre permanent du laboratoire Langue, Identité, Médias, Patrimoine, Culture et Tourisme (LIMPACT).
  • Rachid Eddamnati, maitre de conférences à FLSH, Université Cadi Ayyad de Marrakech, membre permanent du laboratoire Langue, Identité, Médias, Patrimoine, Culture et Tourisme (LIMPACT).

Comité scientifique

  • Adham Mouad, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Ait Hammou Youssef, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Alaoui Yousfi Khadija, Enseignante-Chercheure, Département Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech
  • Amraoui Abdelaziz, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Baggar Yassine, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Bouhouhou Ayoub, Enseignant-Chercheur, Directeur du Laboratoire de recherche LIMAPACT, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Bourouaha Yassine, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Bouzrara Samir, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Eddamnati Rachid, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • El Mouwahidi Khadija, Enseignante-Chercheure, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Iflahen Fatima Zohra, Enseignante-Chercheure, Département de Langue et Littératures Anglaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Khatef Laila, Enseignante-Chercheure, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Lahlou Mohammed, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Martah Mohamed, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Messaoudi Leila, Enseignante-Chercheure, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Langues, Lettres et Art, Université Ibn Tofail, Kénitra.
  • Moucherif Abdelhakim, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Oussikoum Souad, Enseignante-Chercheure, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Sadiq Abdelhai, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Senhaji Asmae, Enseignante-Chercheure, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Dhar El Mehraz, Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Fès.
  • Soussou Moulay Youssef, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Cadi Ayyad, Marrakech.
  • Tazi Chakib, Enseignant-Chercheur, Département de Langue et Littérature Françaises, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Dhar El Mehraz, Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Fès.

Bibliographie indicative

Caneva, C., (2018). « L’intelligence artificielle au service des apprenants : trois avenues en progression », École branchée, vol. 21, no 1.

Collin, S., & Marceau, E. (2021). L’intelligence artificielle en éducation  : Enjeux de justice. Formation et profession, 29(2), 1. https://doi.org/10.18162/fp.2021.a230

Crompton, H., Jones, M. et Burke, D. (2022). Avantages et défis de l’intelligence artificielle dans l’enseignement primaire et secondaire : une revue systématique. Journal de recherche sur la technologie dans l’éducation.

Desmet, P., (2006) : L’enseignement/apprentissage des langues à l’ère du numérique : tendances récentes et défis. RFLA. vol. xi, 1, 119-138.

Ganascia, J.-G., (2022). Intelligence artificielle et épistémologie. Allers retours indispensables. https://hal.science/hal-03760357.

Laurence Capus (2018). FrancoFunIA : l’ingénierie pédagogique, la ludification et l’intelligence artificielle au service de l’apprentissage du français. Communication présentée lors du colloque CIRTA, Présent et futur de l’enseignement et de l’apprentissage numérique. Québec.https://www.researchgate.net/publication/328129928_FrancoFunIA_l’ingenierie_pedagogique_la_ludification_et_l’intelligence_artificielle_au_service_de_l’apprentissage_du_francais.

Popenici, S., et Kerr, S., (2017). Explorer l’impact de l’intelligence artificielle sur l’enseignement et l’apprentissage dans l’enseignement supérieur. Recherche et pratique dans l’apprentissage amélioré par la technologie, 12 (22), 1-13.

Romero, M., et al. ; (2023). Enseigner et apprendre à l’ère de l’intelligence artificielle  : Livre blanc du GTnum #Scol_IA : vol. Livre blanc. https://hal.science/hal-04013223

Turing, A., (1950). « Computing machinery and intelligence », Mind, Oxford University Press, vol. 59, no 236,‎ (DOI 10.1093/mind/LIX.236.433)

Notes

[1] Crompton, H., & Burke, D. (2023). Artificial intelligence in higher education : the state of the field. International Journal of Educational Technology in Higher Education, 20(1), 22. https://doi.org/10.1186/s41239-023- 00392-8

[2] Laurence Capus (2018). FrancoFunIA : l’ingénierie pédagogique, la ludification et l’intelligence artificielle au service de l’apprentissage du français. Communication présentée lors du colloque CIRTA, Présent et futur de l’enseignement et de l’apprentissage numérique. Québec. https://www.researchgate.net/publication/328129928_FrancoFunIA_l’ingenierie_pedagogique_la_ludification_et_l’intelligence_artificielle_au_service_de_l’apprentissage_du_francais


Date(s)

  • Sunday, October 20, 2024

Keywords

  • intelligence artificielle, éducation, enseignement, apprentissage, formation, éthique, enjeux

Contact(s)

  • Rachid Eddamnati
    courriel : eddamnatirachid [at] hotmail [dot] fr
  • Yassine Baggar
    courriel : yassine_baggar [at] yahoo [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Mohammed LAHLOU
    courriel : m [dot] lahlou [at] uca [dot] ac [dot] ma

License

CC0-1.0 This announcement is licensed under the terms of Creative Commons CC0 1.0 Universal.

To cite this announcement

« L'enseignement apprentissage des langues étrangères à l’ère de l’intelligence artificielle : défis, contraintes et perspectives », Call for papers, Calenda, Published on Monday, July 01, 2024, https://doi.org/10.58079/11wr1

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search