HomeThe Hallyu or Korean wave: a partial assessment, 15th years after

The Hallyu or Korean wave: a partial assessment, 15th years after

Le « Hallyu » ou « Vague coréenne » : bilan partiel quinze ans après

Groupe de recherches identités et cultures (GRIC) study days

Journée d'études organisée par le Groupe de recherches identités et cultures (GRIC)

*  *  *

Published on Monday, September 08, 2014 by Céline Guilleux

Summary

Quinze ans après le début de l'engouement régional et international pour la vague coréenne, cette journée d'études se propose de tirer un bilan interdisciplinaire de ce phénomène. En effet, le Hallyu est aujourd'hui en passe de parvenir à engendrer une sorte d'unité de l'Asie, marquant ainsi un tournant décisif dans l'après-guerre froide quant à la dynamique postcoloniale et interrégionale des rapports Est-Ouest et Nord-Sud. Seront mobilisées les approches anthropologique, littéraire, lingustique, civilisationniste, philosophique, sociologique, économique, historique et politique.

Announcement

Argumentaire

Cette journée se propose de rassembler différents points de vue sur le phénomène de l'engouement pour la culture de masse sud-coréenne qui se situe, depuis une quinzaine d'années, au coeur des études culturelles d'Asie, et d'en dresser un bilan partiel.

Le « Hallyu », qui a été au départ un phénomène régional limité à l'Asie, s'est étendu à d'autres continents. Les produits de l'industrie culturelle sud-coréenne sont partagés et consommés à l'échelle mondiale à travers les séries télévisées, la musique K-pop, les jeux en ligne, les films, les manhwa (BD coréennes). Il gagne, de plus, d'autres domaines comme la mode vestimentaire, la cuisine, les cosmétiques, le tourisme (par exemple, les pèlerinages sur les lieux de tournage des séries), etc. Ces dimensions sont même en train d'être dépassées.

La culture coréenne a rapidement gagné en visibilité à travers ces produits de masse. La présence affirmée dans le monde de la culture de masse coréenne est donc à la fois propre à la Corée, par sa qualité et la volonté gouvernementale, et liée au changement profond du contexte mondial : développement des TIC, ouverture des frontières de la guerre froide, globalisation et régionalisation.

Sous toutes ses formes, ce nouveau rôle de la culture coréenne place la Corée au coeur de la région Asie. Cette région s'élargit et, d'un point de vue comme celui de la vague coréenne, il s'agit d'une grande Asie qui « unit » l'Est (l'Asie du nord-est, du nord-ouest), à l'Asie centrale, à l'Asie du sud, à l'Asie de l'ouest (Moyen-Orient), voire à l'Afrique. On réfléchira donc à la manière dont cette « Asie culturelle qui s'élargit » est en train, à travers la culture de masse coréenne, de « mondialiser » une vague culturelle « asiatique ». La diffusion rapide des produits culturels coréens, notamment des séries télévisées, rapproche les peuples d'Asie et du Vaste continent oriental. Par leurs caractéristiques proprement asiatiques, des produits évoquant les façons de vivre, les valeurs, l'histoire et les nuances d'Asie diversifent l'offre culturel au-delà de la culture occidentale dans le monde.

Les communications s'efforceront de recenser, dans leur domaine propre, les publications les plus significatives. Les auteurs proposeront une approche pluridisciplinaire. On analysera ainsi, de manière croisée, les fondements de cette nouvelle identité culturelle et ses conséquences pour la Corée; et l'émergence d'un régionalisme culturel en Asie.

Ce bilan mesurera l'étendue et l'impact du phénomène de la Vague coréenne quinze ans après son apparition. Anthropologues culturels, littéraires, linguistes, civilisationnistes, philosophes, sociologues, économistes, historiens, et politistes seront donc bienvenus.

Modalités de soumission

les propositions de communication sont à envoyer à Eun-Sook Chabal (eun-sook.chabal@univ-lehavre.fr) et à Adams Bodomo (adams.bodomo@univie.ac.at) accompagnées d'un résumé de 200 à 300 mots en français ou en anglais et 3 lignes biographiques.

avant le 21 septembre 2014.

Les notifications d'acceptation des propositions seront envoyées au plus tard le 28 septembre 2014. Le texte de la communication dans son intégralité est attendu avant le 2 novembre 2014. Les intervenants disposent de 20 minutes chacun pour exposer leurs travaux, suivis d'une discussion et de questions/réponses.

Comité scientifique

Jin-Mieung Li, professeur émérite en études coréennes, université Lyon 3
Adams Bodomo, professeur en études africaines, université de Vienne, Autriche
Eun-Sook Chabal, maître de conférences en études coréennes, université du Havre

Contacts

Eun-Sook Chabal, maître de conférences en études coréennes, université du Havre, 25 Rue Philippe Lebon, 76600 Le Havre, France

Tél : +33 (0)6 70 09 95 65 ; +33 (0)2 35 41 47 19

Adams Bodomo, Professeur en études africaines et directeur du Centre de recherche sur la diaspora africaine, Department of African Studies, Spitalgasse 2, Court 5.1, 1090 Vienna, Austria

Tél :+43 (0)14 27 74 32 14

David Pareyt (Secrétariat du GRIC) : david.pareyt@univ-lehavre.fr

Tél : +33 (0)2 32 74 41 60

Places

  • PRSH, rez-de-chaussée du bâtiment de la Faculté des affaires internationales - 25 Rue Philippe Lebon
    Le Havre, France (76)

Date(s)

  • Sunday, September 21, 2014

Keywords

  • culture, hallyu, vague coréenne, vague asiatique, Corée, séries télévisées, k-pop, globalisation, régionalisation, régionalisme culturel

Contact(s)

  • eun sook choi chabal
    courriel : eun-sook [dot] chabal [at] univ-lehavre [dot] fr
  • adams bodomo
    courriel : adams [dot] bodomo [at] univie [dot] ac [dot] at
  • David Pareyt
    courriel : david [dot] pareyt [at] univ-lehavre [dot] fr

Information source

  • Eunsook Choi Chabal
    courriel : eun-sook [dot] chabal [at] univ-lehavre [dot] fr

To cite this announcement

« The Hallyu or Korean wave: a partial assessment, 15th years after », Call for papers, Calenda, Published on Monday, September 08, 2014, https://calenda.org/298653

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal