AccueilÉcriture et psychose

Écriture et psychose

Writing and psychosis

Lire l'illisible

Reading the illegible

*  *  *

Publié le mardi 30 juin 2015 par Céline Guilleux

Résumé

La psychanalyse a mis l'accent sur l'écoute et la parole. Pourtant, des patients psychotiques semblent préférer l’écriture. Certains viennent en consultation avec, à la main, le canevas de ce qu'ils comptent dire. D'autres adressent à leur thérapeute ou au Président de la république des courriers insolites ; d'autres enfin écrivent des textes qu'ils livrent à leur médecin ou qu'ils gardent par devers eux, à moins ne qu'ils cherchent à les faire éditer, ce parfois avec succès.

Annonce

Argumentaire

La psychanalyse a mis l'accent sur l'écoute et la parole. Pourtant, des patients psychotiques semblent préférer l’écriture. Certains viennent en consultation avec, à la main, le canevas de ce qu'ils comptent dire. D'autres adressent à leur thérapeute ou au Président de la république des courriers insolites; d'autres enfin écrivent des textes qu'ils livrent à leur médecin ou qu'ils gardent par devers eux, à moins ne qu'ils cherchent à les faire éditer, ce parfois avec succès. La lecture des écrits des patients délirants ou schizophrènes est un exercice qui ne laisse pas indemne. Se sont mobilisés autour de ces écrits des linguistes, des hommes de lettres, des philosophes, des cliniciens et des analystes. Cependant le statut de l'écriture pour les psychotiques reste mystérieux. Pour certains, écrire est une hygiène, pour d'autres, un remède, d'autres enfin, cheminent sur le papier ou au clavier. Les soignants en psychiatrie explorent depuis longtemps la ressource thérapeutique que constitue l'écriture. Les recherches récentes autour des médiations, dans les lieux de soin les ateliers d'écriture aux modalités multiples, et d'autres initiatives encore, explorent les possibilités, les aléas et les impasses d'un tel mode d'expression et de communication. Ecrire soulage, décentre la réflexivité du regard sur soi et constitue un premier pas vers l'autre, cet autre si redouté dans la psychose. Ecrire arrime le sujet à la matérialité du langage. Ecrire, que ce soit sur le clavier ou au stylo, engage le corps. L'adoption généralisée de nouveaux supports constitue, après l'imprimerie, une seconde révolution par l'écriture. Aussi le moment nous semble bienvenu de reprendre ces questions en réunissant psychanalystes, littéraires, linguistes, philosophes, soignants, curieux…

Programme

Vendredi 16 octobre

  • 8h30 : Accueil des participants
  • 9h : Ouverture du colloque par Fabrice Lorente, President de l’UPVD, et Ph. Banyols, directeur du Centre Hospitalier Léon-Jean Grégory de Thuir, qui nous présentera le Prix Folire
  • 9h20 : Présentation générale par Robert Michel Palem *(APLFHEY) et Laurence Aubry* (CRESEM)
  • 10h20: Conférence de Jonathan Pollock (CRESEM): « Mot-valise ou mot àsoufflets ? Antonin Artaud, Gaston Ferdière et la ré-motivation du nonsense carrollien ».

11h Pause

  • 11h30 : Conférence de Samuel Lepastier (Psychiatre, Psychanalyste, Paris) : « Louis Lambert, La Peau de Chagrin, Jésus Christ en Flandre : Esquisse d’une métapsychologie balzacienne ».
  • 12h10 : Conférence de Bernard Odier (Psychiatre, ASM 13) : « Lire le délire ».

12h50 : Discussion sur les interventions de la matinée.

13h20 Déjeuner:  Buffet CROUS 

14h30 Ateliers, table ronde : 

  • Mme Nicole Baron (Cinémad, Thuir) : « L’écriture au sein d’un atelier de cinéma » 
  • Eliane Berdaguer (psychologue), Dr Isabelle Maurs-Ferrer (psychiatre), Yves Sudries (cadre de santé), Christelle Pauly (infirmière), (hôpital de jour d'Argeles - CH de Thuir) : « Une expérience de soin autour d’un atelier d’écriture ».
  • Karine Rouquet Brutin (Paris) : « Destinataire de l’écrit et mise en place du lecteur intérieur dans divers travaux d’écriture en institution psychiatrique ou dans un cadre thérapeutique ».

16h20 Pause

  • 16h40 Conférence de Bernard Cadoux, auteur de Ecritures de la psychose. Folie d’écrire et atelier d’écriture, La Rumeur libre Editions, 2013 (rééd.)
  • 17h30 : Discussion générale

18h : Fin de la première journée 

  • 19h30 : Apéritif a la Maison de la Catalanité, suivie, à 20 heures, de la projection d’un film 
  • 22h30 : Dîner  au Café Vienne

Samedi 17 octobre

9h Table ronde 1

  • Mme Nathalie Marty-Aoustin (animatrice, Toulouse) : « D’une folie ordinaire …àl’ordinaire des ateliers d’écriture »
  • Mme Nicole Rocton (Université de Haute-Alsace) : « Les écritures encastrées : stratégies d’inscription dans le texte d’un autre »
  • Mme Blandine Ponet (infirmière, Toulouse) : « écrire d’eux »

10h45 Pause

11h Table ronde 2

  • Frank Grohman (psychanalyste, Copenhague) : « Une écriture de “l’âme en dérapage”
  • Oskar Panizza, entre Emil Kraepelin et Sigmund Freud » (à confirmer)
  • Mme Maddalena Bergamin (UniversitéParis Sorbonne) : « Alda Merini ou la corporalitésalvatrice du langage poétique. Un témoignage poétique de l’internement psychiatrique ».
  • M. Marc Décimo (maître de conférences HDR, Universitéd’Orléans) : « Que faire des fous littéraires? »

12h45 : Conclusion des journées scientifiques : Docteur Charles Alezrah (CH de Thuir).

13h10 : Clôture du colloque

Lieux

  • Amphi 1, Maison de la Catalanité - 52, avenue Paul Alduy
    Perpignan, France (66)

Dates

  • vendredi 16 octobre 2015
  • samedi 17 octobre 2015

Mots-clés

  • écriture, folie, psychose, psychiatrie

Contacts

  • Laure Aubry
    courriel : aubry [dot] l [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • Laurence Aubry
    courriel : aubry [dot] l [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Écriture et psychose », Colloque, Calenda, Publié le mardi 30 juin 2015, https://calenda.org/333783

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal