AccueilTrês franceses e uma alemã

Três franceses e uma alemã

Marcos do pensamento Ocidental

*  *  *

Publié le jeudi 17 septembre 2015 par Céline Guilleux

Résumé

Le projet a été conçu à partir de quatre européens qui ont fortement influencé la pensée occidentale au cours du XXe siècle. Leurs œuvres sont une référence quand il s’agit de questions impliquant la transdisciplinarité, et, en même temps, d’une perspective non-eurocentrique. Malgré la spécifité de chacun de ces discours, on peut les rassembler autour tant de la problématique du privilège du temps présent que de la production de subjectivité. La répercussion de leurs travaux au Brésil et en Amérique Latine n’a jamais cessé de jeter des lumières sur les enjeux concernant l’ethos de ces pays et ses lectures possibles.

Annonce

Argumentaire

Le projet a été conçu à partir de quatre européens qui ont fortement influencé la pensée occidentale au cours du XXe siècle. Leurs œuvres sont une référence quand il s’agit de questions impliquant la transdisciplinarité, et, en même temps,  d’une perspective non-eurocentrique. Malgré la spécifité de chacun de ces discours, on peut les rassembler autour tant de la problématique du privilège du temps présent que de la production de subjectivité. La répercussion de leurs travaux au Brésil et en Amérique Latine n’a jamais cessé de jeter des lumières sur les enjeux concernant l’ethos de ces pays et ses lectures possibles. Il en témoigne les successives traductions dont ces oeuvres ont été l’objet, soit en portugais soit en espagnol. Il en découle la constitution d’un corpus critique, dans la forme d’articles, recherches, livres, et débats.

Tout de suite se pose la question des formes de réception de ces auteurs en Amérique Latine en général et au Brésil en particulier. Ainsi nous proposons de débattre les contributions et éventuels dialogues entretenus entre Jean-Paul Sartre (1905-1980), Gilles Deleuze (1925-1975), Roland Barthes (1915-1980) et Hannah Arendt (1906-1975). Le premier a été un philosophe, écrivain, activiste politique et critique français ; le deuxième, philosophe et critique littéraire français ; le troisième, essayiste et sémiologue français ; la dernière, philosophe et journaliste allemand.

Ceci dit, le cadre du post-colonialisme sera bien pris dans l’exploitation de cet univers conceptuel, dont nous nous permettons une brève énumération : les idées de liberté determinée et d’utopie concrète; la mémoire comme source d’émancipation; l’écriture vue comme accés à l’altérité; le croisement entre théorie, pratique et critique ; la fidélité subjective de l’intellectuel politiquement actif. Dans ce sens on profitera de l’occasion pour rendre hommage à leurs anniversaires de naissance (Sartre, Deleuze et Barthes) e de mort (Arendt).

Ce ne serait pas anodin de signaler un trait commun entre ces penseurs, à savoir, que chacun d’eux s’est appliqué à plusieurs domaines de connaissance: la philosophie, la sémiologie, la littérature, la critique, l'art, l'activisme politique, l'éducation, le journalisme. Si aujourd'hui ses œuvres sont encore des questions, on est tenté de croire que leurs productions intellectuelles dépassent le temps de ses productions immédiates et portent la fraîcheur de la nouveauté. En somme, leurs productions et attitudes ont inauguré des traditions dans leurs domaines de recherche: la réorientation donné à la tradition philosophique, fût-elle grecque ou appartenant à un « courant  souterrain matérialista » (la brèche de l’action chez Arendt et la lecture de la doctrine spinoziste des passions faite, respectivement) ; le redimensionnement du rôle de la littérature et des arts en général, repris comme des révélateurs des habitudes et symptômes des nos désirs, chez Barthes la résurgence de l’intellectuel en tant que figure publique et en même temps « homme de lettres"; le défi de penser les événements au moment même de leur irruption - voilà quelques propositions saisissantes et provocatrices amenées par ces personnalités, dont la vie a été impregné par l’étonnement vis-à-vis à l’éxistence.

Non sans raison, cet héritage a eu une réception très fructueuse au Brésil: la mise en scène de nombreuses pièces de Sartre; des traductions récentes de Deleuze ; une immense fortune critique fondée sur des enseignements de Barthes ; des générations de politiciens lecteurs de Sartre et d’Arendt ; des débats impliquant la transdisciplinarité et l’amplification des "études culturelles";  la pléthore de travaux universitaires qui ont comme référence tous les quatre ; et l'incorporation par les medias concepts crées par eux.

Les profonds changements issus de la mondialisation seront mis en discussion avec l'aide d’interprètes de ces quatre penseurs dont la trajectoire philosophique est  toujours allée de pair avec de recherches politiques, historiques, littéraires, culturelles et artistiques. Tous les quatre ont poursuivi une condition existentielle nomade articulée à une pensée elle-aussi nomade et anti-totalitaire. On veut stimuler une réflexion collective autour de problèmes en commun. D’une façon inédite, grâce aux particularités de chacun de ces intellectuels.

Lieux

  • Quarto andar - Rua Primeiro de Março, 66
    Rio de Janeiro, Brésil (20010-000)

Dates

  • mercredi 09 septembre 2015
  • lundi 28 septembre 2015
  • lundi 14 septembre 2015
  • mercredi 16 septembre 2015
  • lundi 21 septembre 2015
  • mercredi 23 septembre 2015
  • jeudi 24 septembre 2015

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Sartre, Deleuze, Barthes, Arendt

Contacts

  • Gustavo Chataignier
    courriel : gustavo [dot] chat [dot] gad [at] gmail [dot] com
  • Clarisse Fukelman
    courriel : clarisse [dot] fukelman [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Gustavo Chataignier
    courriel : gustavo [dot] chat [dot] gad [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Três franceses e uma alemã », Cycle de conférences, Calenda, Publié le jeudi 17 septembre 2015, https://calenda.org/339278

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal