HomeEcotones 2: Experiences of Migration and Transformations in the Ecotones

Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

Ecotones 2: Experiences of Migration and Transformations in the Ecotones

Écotones 2 : expériences des migrations et des transformations dans les écotones

*  *  *

Published on Wednesday, November 09, 2016 by João Fernandes

Summary

Cette rencontre s’inscrit dans un cycle de colloques sur la notion d’ « écotone ». Le terme est initialement utilisé en géographie physique pour désigner des espaces de transition entre deux (ou davantage) environnements écologiques. L’objectif est ici de revisiter cette métaphore écologique afin d’éclairer sous un nouveau jour les dynamiques de transformations inhérentes aux changements écologiques, aux migrations, installations, formations diasporiques ou aux émergences de cultures hybrides et ce tant sous l’angle des sciences sociales que des études littéraires.

This event is the follow-up of a conference cycle on the notion of ecotones. Initially used in physical geography, an “ecotone” is a transitional area between two or more distinct ecological communities. The aim is to revisit this ecological metaphor and see how it sheds light on the transformations inherent in the social sciences such as in migration, diaspora, and settlement studies, while also investigating the hybrid cultures created in the ecotones discovered in literary studies, and explorations into the transitional spaces brought on by ecological changes.

Announcement

Argumentaire

Cette rencontre s’inscrit dans un cycle de colloques sur la notion d’« écotone ». Le terme est initialement utilisé en géographie physique pour désigner des espaces de transition entre deux (ou davantage) environnements écologiques. L’objectif est ici de revisiter cette métaphore écologique afin d’éclairer sous un nouveau jour les dynamiques de transformations inhérentes aux changements écologiques, aux migrations, installations, formations diasporiques ou aux émergences de cultures hybrides et ce tant sous l’angle des sciences sociales que des études littéraires.

Les écotones peuvent être analysés par le filtre des effets qu’ils peuvent avoir sur les personnes et les objets qui les occupent ; des liens qu’ils entretiennent avec les espaces qu’ils mettent en relation ; des processus de transformation qu’ils induisent. Ce second colloque a pour objectif de poursuivre cette exploration conceptuelle et empirique en prenant pour objet les subjectivités migrantes et la façon dont elles interagissent avec les écotones.

Axes thématiques

Nous sommes particulièrement (mais pas exclusivement) intéressés par les thèmes suivants :

-Les routes migratoires sont lieux de rencontre le long desquelles l’expérience de la migration se forme et transforme l’identité et l’auto-perception des migrants.

-Les récits de la migration : qu’ils soient spontanés, artistiques ou qu’ils soient suscités par l’administration pour une demande d’asile ou tout simplement par les journalistes et chercheurs, les migrants produisent des récits de leur propre migration. Ces récits mettent en cohérence une série de souvenirs et d’impressions éparses. Ils sont un ordre reconstruit pour convaincre, émouvoir ou répondre aux attentes d’un auditeur.

-Les espaces d’attente de la migration : les trajectoires migratoires sont de plus en plus complexes. Les politiques migratoires restrictives des États de destination forcent les migrants à demeurer pour des périodes plus ou moins longues sur des lieux où ils n’avaient pas initialement choisi de s’installer. Ces lieux peuvent prendre diverses formes, que ce soit des camps informels tels celui de Calais, des camps gérés par le HCR ou encore des zones urbaines en pays de transit. Ce sont des lieux contemporains ou encore de lieux historiques qui portent encore les traces des installations plus ou moins temporaires.

-Les frontières sont à la fois des espaces de ruptures et de suture où les statuts des personnes sont redéfinis en fonction des impératifs administratifs et où les identités et subjectivités des migrants sont marquées par les changements de territoires et de catégories.

-Les espaces nodaux des diasporas, produits par l’interconnexion des liens transnationaux, transforment les lieux dans lesquels ils s’inscrivent (que ce soient des quartiers urbains, des espaces insulaires, des édifices religieux ou des marchés locaux…), en espaces où qui et ce qui est présent dépend des liens maintenus avec d’autres parties de la diaspora.

-Migration et transition écologique : la migration environnementale est produite par les changements climatiques de long terme ou encore les catastrophes naturelles soudaines (inondations, tremblements de terre, tsunamis…). La transition écologique devient dès lors à la fois la cause de la migration et le motif d’une transformation de l’espace d’origine et de ses significations.

-Jeunesse et migration : les jeunes en migration se trouvent dans une double transition : entre des espaces et entre deux âges de la vie. Comment, dès lors, rendre compte de la complexité de l’expérience de leur migration ?

-Migration et vieillesse : certaines personnes migrent à un stade très avancé de leur vie. Cette pratique n’est pas moins déstabilisante que la migration des jeunes, mais la subjectivité des personnes âgées est un aspect beaucoup moins étudié.

Le comité d’organisation sollicite des travaux qui abordent les dynamiques sociales, culturelles et artistiques en lien avec les migrations et les capacités transformatives des écotones. Nous encourageons plus particulièrement une analyse des subjectivités migrantes et de leurs expressions sous différentes formes (objets d’art, romans, récits administratifs et histoires de vie collectées par les chercheurs…). Notre intention est d’ouvrir un dialogue interdisciplinaire par la présentation d’analyses littéraires, la comparaison entre des expressions artistiques, des études anthropologiques ou encore en histoire, économie, géographie ou science politique.

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Les présentations seront d’une vingtaine de minutes (plus un temps de discussion). Toutes les perspectives méthodologiques ou théoriques sont les bienvenues. Les présentations créatives combinant plusieurs supports audio ou vidéo sont vivement encouragées. Nous invitons les contributeurs à nous faire parvenir un résumé de 250 mots, un titre, le nom de l’auteur(e), une courte biographie (150 mots) et un contact.

La date limite de réception des résumés est fixée au 10 janvier 2017.

Le dépôt doit être effectué sur le site du colloque . L’acceptation (ou le rejet) de la proposition sera notifiée le 1er mars 2017. Une sélection des papiers issus des interventions sera publiée dans un volume associant les deux conférences du programme Ecotones 2015 et 2017.

Comité d’organisation

  • Thomas Lacroix (Migrinter, Université de Poitiers) Thomas.lacroix@univ-poitiers.fr
  • Mélanie Pénicaud (Migrinter, Université de Poitiers) melaniepenicaud@gmail.com
  • Colette Le Petitcorps (Migrinter, Université de Poitiers) lepetit.colette@wanadoo.fr

Comité scientifique

  • Prof. Catherine Mazauric (CIELAM, Université d’Aix Marseille) catherine.mazauric@univ-amu.fr
  • Prof. Laurent Vidal (CRHIA, Université de La Rochelle) lvidal@univ-lr.fr 

Responsables du programme ‘Ecotones’

  • Dr Thomas Lacroix (MIGRINTER, CNRS-Poitiers) thomas.lacroix@univ-poitiers.fr
  • Dr Judith Misrahi-Barak (EMMA, Université Paul-Valéry Montpellier 3) judith.misrahi-barak@univ-montp3.fr
  • Prof. Maggi Morehouse (Coastal Carolina University) morehouse@coastal.edu

Argument

This event is the follow-up of a conference cycle on the notion of ecotones. Initially used in physical geography, an “ecotone” is a transitional area between two or more distinct ecological communities. The aim is to revisit this ecological metaphor and see how it sheds light on the transformations inherent in the social sciences such as in migration, diaspora, and settlement studies, while also investigating the hybrid cultures created in the ecotones discovered in literary studies, and explorations into the transitional spaces brought on by ecological changes.

Ecotones can be analysed through their effects on who and what occupies them, through their relations with the spaces beyond them, through the transformative processes they induce. This second conference seeks to investigate further this avenue of research by focusing on migrant subjectivities and how it intersects with ecotonic contexts.

Main themes

We are more particularly, but not exclusively, interested in the following themes:

- The migration routes are places of encounter along which the migration experience takes shape and transforms the self-perception and identity of the migrant.

- Narratives of migration(s):be they spontaneous, artistic or solicited by public authorities for an asylum request or by journalists and researchers, migrants produce narratives of their own migration. They create a coherent story out of scattered memories and impressions. They rebuild an order with a view to convince, move or meet the expectations of a listener.

- The waiting spaces of migration: migration trajectories are increasingly complex. Restrictive migration policies force people to stay in places that were not their primary destination for a more or less long period of time. They may take a variety of forms: informal camps such as Calais, refugee camps managed by the UNHCR, city neighbourhoods in transit countries, among other historical spaces.

- Borders are both breaks and junctures in which migrant statuses are redefined along the lines of administrative categories and where identities and subjectivities are recomposed.

- Diasporic nodes produced by the weaving of transnational threads transform places such as urban settings, insular areas or local markets into spaces in which what and who is in the node affects and is affected by long distance linkages in other parts of diasporas.

- Migration and ecological transition:environmental migration is produced by long-term climate change effects or environmental hazards such as earthquakes, tsunamis or floods. They induce mobility strategies of survival or adaptation. Ecological transition is both the cause of migration and a mechanics of transformation of home and its meaning.

- Youth and migration: migrating young adults find themselves in a dual life transition: between places of living and between life stages. How can we account for the complexity of their experience of migration?

- Old age and migration: some people migrate at a very late stage of their lives; this is not less harrowing than migrating at a young age, far from it, but it is not often focussed on.

The organizing committee welcomes papers addressing social, cultural and artistic dynamics in relation with migration and transformative ecotones. We encourage the submission of papers exploring’ subjectivities and their expression through different narrative forms (art pieces, novels, administrative narratives, or stories collected by ethnographic research). Our intent is to open a cross-feeding multidisciplinary dialogue. We welcome examinations of literature, comparisons of artistic expression, investigations of anthropological discoveries, as well as analysis within the political sciences, history and geography.

Submission guidelines

We invite scholars for a 20-minute presentation of their papers, followed by discussion time. All methodological and theoretical approaches are welcomed. Also, we embrace creative interventions suggesting fresh topics in new media multi modalities. Your proposal should include name, title of Paper/Presentation including a suggested theme, a 250-word description, and a short biography with contact information (150 words).

Proposals should be uploaded to the conference website: https://ecotones2.sciencesconf.org/, or alternatively, sent to the organising committee members.

Notification of acceptance will be given by March 1, 2017. A selection of papers will be considered for publication at the conclusion of the series of Ecotones events.

Organising committee

  • Thomas Lacroix (Migrinter, Université de Poitiers) Thomas.lacroix@univ-poitiers.fr
  • Mélanie Pénicaud (Migrinter, Université de Poitiers) melaniepenicaud@gmail.com
  • Colette Le Petitcorps (Migrinter, Université de Poitiers) lepetit.colette@wanadoo.fr

Steering committee

  • Prof. Catherine Mazauric (CIELAM, Université d’Aix Marseille) catherine.mazauric@univ-amu.fr
  • Prof. Laurent Vidal (CRHIA, Université de La Rochelle) lvidal@univ-lr.fr

Co-convenors of ‘Ecotones’

  • Dr Thomas Lacroix (MIGRINTER, CNRS-Poitiers) thomas.lacroix@univ-poitiers.fr
  • Dr Judith Misrahi-Barak (EMMA, Université Paul-Valéry Montpellier 3) judith.misrahi-barak@univ-montp3.fr
  • Prof. Maggi Morehouse (Coastal Carolina University) morehouse@coastal.edu

Places

  • Migrinter, Maison des Sciences Humaines et Sociales - 5 rue Théodore Lefebvre
    Poitiers, France (86)

Date(s)

  • Tuesday, January 10, 2017

Keywords

  • écotone, migration, diaspora, expression artistique, hybridité

Contact(s)

  • Thomas Lacroix
    courriel : thomas [dot] lacroix [at] univ-poitiers [dot] fr
  • Mélanie Pénicaud
    courriel : melaniepenicaud [at] gmail [dot] com
  • Colette Le Petitcorps
    courriel : lepetit [dot] colette [at] wanadoo [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Thomas Lacroix
    courriel : thomas [dot] lacroix [at] univ-poitiers [dot] fr

To cite this announcement

« Ecotones 2: Experiences of Migration and Transformations in the Ecotones », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, November 09, 2016, https://calenda.org/381880

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search